Partagez | 
The Phoenix Song ::  :: Oubliettes :: Rps :: Sinseonghan Jolyu's Area
 

 Wishing you a Happy Valentine's Day | PV Yasushi Yamada

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Invité
Invité
profil +
MessageSujet: Wishing you a Happy Valentine's Day | PV Yasushi Yamada   Lun 14 Juil - 16:54


La Saint Valentin n’était pas un jour anodin pour le couple formé par Yasushi et Yuuki. En ce jour, ils franchissaient les premiers pas d’une très longue relation d’amour entre eux. Ils fêtaient leur an, ce jour où ils s’étaient déclarés dans ces bois quelque peu dangereux, s’avouant d’une voix ô combien fragile qu’ils souhaitaient poursuivre un petit bout de chemin ensemble. Un chemin qui s’était prolongé et qui ne semblait pas avoir de fin, au plus grand plaisir des deux jeunes sorciers qui comptaient bien ne pas se séparer. Yuuki avait l’espoir de permettre à son petit ami d’aller mieux, de progresser et de ne plus jamais souffrir du mal qui le rongeait. Un souhait qui se rapprochait progressivement alors qu’il lui avait annoncé il y avait quelques semaines qu’il avait réalisé pour la première fois son patronus, un patronus qui avait pris la forme d’un renard polaire. Un fait qui n’avait pu que la rendre qu’ô combien heureuse, si ravi de voir son amant avoir la même forme de patronus, représentant alors l’une des sources de bien-être du jeune homme à ces côtés.  Ainsi, il avait pu ainsi valider son diplôme et réussir à être embauché dans le ministère en tant qu’auror. Un évènement qui ne pouvait que la rendre heureuse, lui donnant cette envie de récompenser en quelque sorte son amant.  

Résolument coquine, elle avait alors pris le temps de déposer un jour de repos auprès du ministère pour préparer une surprise qui risquait résolument de lui plaire. Ainsi, elle était partie récupérer dans un magasin spécialisé moldu la tenue qui devait plaire à son amant, achetant tout un ensemble de décoration, et quelques pâtisseries qui devraient rendre cette journée agréable, ayant commandé bien entendu quelques semaines auparavant tout cela pour s’assurer qu’elle réussisse cette occasion. Le tout accompagné d’un jeu sorcier quelque peu coquin. Ainsi, elle avait pris soin de décorer l’ensemble de son logement et particulièrement l’environnement proche de son lit. Déposant des pétales de roses un peu partout, changeant la couleur de ces coussins en rouge éclatant à l’aide de la magie, tout comme la couleur de la couette. Souhaitant créer une ambiance résolument romantique, la demoiselle avait modifié la lumière de leur logement pour qu’elle prenne une teinte un peu rouge. Une odeur résolument plaisante s’échappait de pots de pétales de fleurs magiques, déposées près des pâtisseries qui n’attendaient alors que la venue de son aimée. Elle avait alors profité du temps disponible pour prendre soin d’elle, prendre une douche se maquillant légèrement et s’aidant de la magie pour boucler ses cheveux, comme aimait particulièrement son amant. Tout un ensemble qui ne pourrait que lui plaire, elle l’espérait en tout cas alors qu’elle enfilait ce kimono résolument sexy qui mettait en avant sa poitrine, donnant l’impression en la comprimant qu’elle disposait d’une poitrine plus généreuse. Les portes jarretelles ajoutées à sa tenue ne pourraient la rendre que plus séduisante aux yeux de son petit ami.   La japonaise était devenue en quelque sorte une femme fatale qui comptait bien récompenser son amant et fêter leur première année ensemble. N’y avait-il pas de meilleur cadeau de la Saint Valentin ?

La demoiselle s’était alors posé sur le lit sagement, attendant sa venue et croquant quelques pâtisseries, son estomac exprimant une légère faim. Yuuki ne put qu’être impatiente alors que l’heure d’arrivée de son amant se rapprocher, finissant rapidement son travail et étant alors obligé de transplanner non loin de leur appartement. Celle-ci ne put qu’être résolument heureuse d’entendre la porte de son appartement s’ouvrir, son amant entrant à présent dans celui-ci. Un amant qu’elle avait vu partir ce matin-là dans un costume ô combien magnifique qui n’avait pu que la faire fantasmer malgré elle, le trouvant incroyablement sexy dedans. Si Yasushi devait porter des costumes chaque jour, il était résolument sûr qu’elle ne cesserait de le trouver qu’encore plus magnifique, bien que lorsqu’il se trouvait en simple tee-shirt elle arrivait à le trouvait résolument beau.  Ainsi, elle ne put que lui offrir un doux sourire alors qu’il se rapprochait d’elle et qu’il découvrait l’agréable surprise qu’elle avait réalisé pour son amant, gardant cette position résolument sexy, venant lui adresser dans une voix enchantée : « Bienvenue à la maison mon Yasushi… joyeuse Saint Valentin »

Tenue de Yuuki
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yasushi Yamada
Department member
Obsidian Bear
Je ressemble à « : Lee Seung Hyun - Model HOTBOOM ». J'ai égaré : 203 parchemins. Ma bourse est remplie de : 867 et j'ai : 25
profil +
MessageSujet: Re: Wishing you a Happy Valentine's Day | PV Yasushi Yamada   Lun 14 Juil - 16:55

Cette journée n’était résolument pas comme les autres à ses yeux. En effet, en dépit du fait qu’il s’agissait d’un jour particulièrement important pour l’être amoureux qu’il était, il n’en restait pas moins qu’il allait officiellement être affecté à une équipe puisqu’il était désormais un élève diplômé. Un fait qui ne pouvait que le rendre heureux tant il avait souffert durant tant d’années de ne pas être en mesure de réaliser ce sort si indispensable qu’était le sortilège du patronus. Une technique qui lui avait fait cruellement défaut puisqu’il s’était toujours laissé dévorer par ses sombres pensées qui l’avaient empêcher de croire qu’il avait pu être heureux alors que sa vie était un réel chaos. Une pensée qui n’était plus sienne en vue de sa relation merveilleuse et ô envoutante qu’il entretenait avec celle qui avait su lui faire gouter au bonheur absolu. De ce fait, il n’y avait rien d’étonnant que le patronus qu’il avait réalisé ait pris l’apparence d’un renard polaire. Il s’agissait de l’alter égo de celui de sa douce amante et cet animal, aussi invraisemblable que cela puisse paraitre avait été le lien étroit qui l’avait rapproché de celle qui s’était accaparé son cœur.

Il avait donc quitté leur domicile pour remplir ses fonctions professionnelles en ressentant néanmoins une pointe de déception de devoir la quitter en ce jour symbolique. En effet, ils avaient échangés leur premier baiser le même jour, une année auparavant. Un doux baiser qu’il n’était nullement en mesure d’oublier tant il avait du prendre tout son courage à deux mains pour l’initier, faisant violence à son angoisse d’être une nouvelle fois repoussé. Ce qui n’avait nullement été le cas et l’émoi dans lequel ce baiser avait plongé la chair de sa tendre amante aujourd’hui, n’avait pu qu’accroitre la félicité qu’il éprouvait de se laisser aller à ces côtés. Il l’aimait et la chérissait plus que tout désormais, croyant à ses côtés au merveilleux sentiment que pouvait étreindre son cousin lorsqu’il se trouvait auprès de son mari. Un amour inconditionnel qui ne semblait point avoir de limite, s’intensifiant au fil du temps qu’il s’écoulait. Une émotion qui l’étreignait fortement lorsqu’il se trouvait auprès de cette demoiselle si exceptionnelle qui le rendait si fou.

Conscient qu’il ne rentrerait qu’à partir d’une heure certaine en début de soirée, il avait donc opté pour un costume élégant qui conviendrait aisément pour fêter dignement cette journée particulière. Une tenue qui semblait plaire à sa compagne puisque cette dernière n’avait eu de cesse de le détailler avec attention lorsqu’il était venu à elle pour lui souhaiter une bonne journée, puisque cette dernière avait prise une journée de repos. Il ne doutait pas qu’elle préparait quelque chose pour cette soirée, le regard vif et honnête de son amante ne pouvant que la trahir tant il se trouvait pétillant lorsqu’ils avaient échangés leur plan pour cette soirée. Ils avaient optés pour rester dans l’appartement mais, il ne serait nullement étonné que cette dernière ait prévu un repas sophistiqué pour eux deux, vu que cette dernière se trouvait particulièrement très douée en cuisine. Il avait donc passé sa journée au ministère afin de remplir les formalités de sa prise de fonction tout en prenant connaissance de l’identité de celui qui allait devenir son coéquipier. Une nouvelle qui n’avait pu que le décontenancer tant, il avait été pris de court par cette dernière. En effet, son coéquipier serait quelqu’un qu’il connaissait mieux que quiconque, qui avait fais tant parti de son passé qu’on pouvait le considérer comme étant un de ses proches mais, cela n’était plus réellement le cas.

Il était donc parti quelque peu sonner par cette nouvelle alors qu’il prenait le chemin du retour, puisqu’il finissait légèrement plus tôt. Il s’était donc dirigé vers la bijouterie chez laquelle il avait pris commande quelques mois auparavant afin de confectionner une bague pour cette occasion. Une bague qu’il espérait qu’elle lui plairait alors qu’il était allé ensuite chez le fleuriste magique pour y retirer ce magnifique bouquet de roses rouges magiques. Une panoplie typique d’un amoureux en ce jour mais, il ne possédait pas autant d’imagination que son cousin à ce propos, étant terriblement accoutumé aux convenances usuelles. Un fait que sa petite amie devait sans doute pleinement avoir conscience et dont elle semblait nullement lui réprimander d’avoir un tel manque d’originalité parfois. Ce qui ne pouvait que le rassurer dans une certaine mesure tandis qu’il venait rejoindre les ruelles de la ville moldue pour rejoindre leur domicile. Il fut ravi de rentrer, ayant une profonde envie de revoir l’élue de son cœur tandis qu’il passait le pas de la porte. Le spectacle qui s’offrit à ses yeux dépassait le peu d’expectations qui se trouvaient sienne. C’était comme s’il découvrait un nouveau lieu, qui semblait enivrer ses sens tant l’odeur qui s’en dégager semblait correspondre au parfum si subtil de celui de sa chère et douce alors qu’il pénétrait dans l’appartement.

Une émotion vive qui ne pu que s’accroitre lorsque son regard vint rencontrer l’échine de sa compagne, qui dans cet ensemble si typiquement japonais et à la fois si coquin, se trouvait sublime. Une vision devant laquelle il resta résolument muet tant ses prunelles détaillaient les formes de la jeune femme, qui dans cette position représentait une terrible tentation face à ses desseins pervers. Il laissa ses yeux se mouvoir sur ses jambes, remonter à ses hanches, cette fine poitrine qui dans ce kimono semblait plus forcée et attirable. Il sentit l’envie de venir la frôler de ses doigts, de sa bouche comme un homme tenté qu’il ne pouvait s’empêcher d’être. Son regard resta plus tardivement sur cette partie, mordillant ses lèvres avant de venir retrouver la nuque, le visage si souriant et enjôleur de son amante. Elle l’accueillait obligeamment tout en lui souhaitant une joyeuse saint-valentin. Des mots qui ne pure que lui donner quelque peu chaud alors qu’il venait détacher quelques boutons de sa chemise pour tenter de calmer ses pensées lubriques dont les senteurs si exquises de la pièce n’avaient de cesse d’accroitre en plus de cette vision qui s’offrait à lui. Il fut incapable de dire le moindre mot tant il se trouvait sous le charme de la sensualité de son amante alors qu’il s’approchait d’elle. Sans un mot ni la moindre parole, il vint délicatement à sa hauteur pour venir lui prendre la main, l’obliger à se relever pour se trouver face à lui. Une action douce mais néanmoins passionné alors qu’il venait l’enserrer pour l’embrasser tendrement mais à la fois avidement. Son cœur se sentit satisfait de ce contact, savourant cette texture si fruitée et agréable de ses lèvres contre les siennes alors qu’il laissait ses lèvres parcourir les siennes. Un baiser doux, passionné qu’il vint rompre difficilement alors qu’il venait glisser sa main libre délicatement sur le poignet, le bras de son amante, remontant délicatement sur le tissu pour rejoindre sa nuque qu’il vint caresser, murmurant faiblement.

« Joyeuse St-Valentin, ma Yuuki… Tu es… incroyablement sexy ce soir… dans cette tenue terriblement attrayante. C’est une surprise que tout digne homme souhaiterait recevoir en ce jour. Je suis un homme résolument chanceux. »

Il avait murmuré ses mots tandis qu’il l’observait avec douceur mais aussi avec émoi alors qu’il venait se décaler délicatement d’elle pour lui tendre son bouquet de fleur dans un doux sourire. Il l’observa prendre le bouquet de fleurs, résolument charmé par cette vue que cette amante lui offrait à ce jour tandis qu’il se trouvait particulièrement impatient de la voir découvrir son cadeau tout simplement.

TENUE : 01.
CADEAUX : 01. 02.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t82-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox http://thephoenixsong.forumactif.org/t252-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox


Invité
Invité
profil +
MessageSujet: Re: Wishing you a Happy Valentine's Day | PV Yasushi Yamada   Lun 14 Juil - 16:56

La jeune japonaise ne pouvait qu’être ravie de voir en ce jour son amant pénétrer dans les lieux de cet appartement après avoir mis tant de minutes à préparer celui-ci. Elle avait voulu organiser en ce jour une soirée résolument extraordinaire et quelque peu coquine, une soirée qui ne pourrait que rendre inoubliable leur un an de relation. Elle aimait cet homme plus que raison et souhaitait bien lui démontrer en ce jour, s’habillant de manière résolument séduisante, qu’il était bien le seul homme qu’elle aimait tant. Ainsi, elle ne pouvait qu’être ravie, offrant à son amant un doux sourire alors qu’il se rapprochait d’elle, venant la dévorer du regard. La tenue qu’elle portait semblait lui plaire, à son plus grand bonheur, son regard ne cessant pas de la fixer avec attention. Son regard traduisait les émotions qu’il éprouvait, celui-ci devenant plus brillant à chacune des secondes qui s’écoulait tant il semblait emprisonné par cette vision. Un fait résolument enchanteur pour la jeune femme qui ne pouvait que lui offrir un si magnifique sourire, l’accueillant simplement alors en lui souhaitant une joyeuse Saint Valentin.

La japonaise ne put qu’être ravi de voir son amant détacher quelques boutons de sa chemise, ne pouvant s’empêcher de le dévorer du regard tant elle avait l’impression qu’il se trouvait encore plus beau ainsi. Une partie de son torse lui était dévoilé, ne pouvant résolument que lui plaire tant elle se trouvait sensible aux charmes de son petit ami et à ce torse finement musclé, qui ne le mettait que plus en valeur en cet instant. Yasushi se retrouvait être un homme résolument charmant, elle ne pouvait certainement pas le nier en cet instant, sentant son cœur s’accélérer à cette vue ô agréable. Elle ne sut exactement combien de temps s’écoula ainsi, la demoiselle dévorant du regard ce doux amant qu’elle trouvait résolument attirant, comme lui la dévorait du regard. Néanmoins, lorsqu’elle le vit venir à sa hauteur pour lui prendre sa main, elle lui offrit à nouveau un doux sourire, se relevant à sa hauteur bien qu’elle se retrouvait actuellement sans chaussure, atteignant péniblement les épaules du jeune homme.

Son amant vint abaisser son visage, enserrant leurs corps et l’embrasser dans un baiser résolument plaisant et envoûtant pour la demoiselle, après tant d’heures éloignés l’un de l’autre. La demoiselle porta l’une de ces mains sur le visage de son amant, caressant les traits de son visage avec joie, profitant de ce délicieux baiser pour lui transmettre tout l’amour qu’elle ressentait pour lui. A la fin de ce tendre baiser, la demoiselle sourit doucement, ouvrant les yeux pour admirer le si beau visage de son amant. La jeune femme frissonnait doucement au contact de cette main qui se glissait sur son poignet, son bras, remontant délicatement sur le tissu pour rejoindre sa nuque qu’il caressait. Les murmures de son amant la ravissent, celui-ci lui souhaitant une joyeuse Saint Valentin, lui avouant qu’elle se retrouvait incroyablement sexy dans cette tenue. Il s’agissait d’une surprise que tout homme souhaiterait recevoir en ce jour, se considérant comme résolument chanceux. Des mots qui la firent doucement sourire alors qu’elle le voyait lui tendre un bouquet de fleurs dans un doux sourire,

Un bouquet de rose ô combien magnifique qui ne pouvait que la rendre heureuse alors qu’elle remarquait le petit écrin qui s’était mis au milieu des roses. Yuuki ne put que le regarder d’un air intrigué, ravi et curieuse. Ainsi, elle vint prendre celui-ci dans sa main pour défaire le nœud qui entourait l’écrin, volant un doux baiser à son amant, ô combien ravi pour le remercier de ces attentions alors qu’elle ouvrait enfin celui-ci. Elle découvrit alors un merveilleux cadeau, une bague ô combien magnifique offert par son amant, une bague en or rosé, accompagné d’un diamant résolument beau. Le visage de Yuuki s’illumina, ô combien ravi de celui-ci, prenant entre ces doigts celle-ci, laissant ces lèvres se rencontrer dans un doux baiser alors qu’elle murmurait dans une voix ô combien fébrile : « Mon Yasushi… ton cadeau… il est magnifique. Il n’y a rien qui ne pourrait me rendre plus heureuse en ce jour de nos un an… je suis si heureuse. Cette bague est résolument magnifique ! Si tu me trouves belle en cet instant dans cette tenue, je ne peux que te dire la même chose mon Yasushi… ce costume te va résolument à ravir. J’espère qu’aucune fille n’est venu t’aborder depuis ce matin… tu es à moi mon si beau et merveilleux Yasushi »

Souriant à son amant, la jeune femme vint caresser les traits de son visage avec délicatesse et intérêt, dévorant du regard cet homme si magnifique. Son cœur d’amoureuse ne pouvait que se sentir ô combien bien en cet instant, battant à un rythme effréné dans sa poitrine. La jeune femme se sentait si heureuse, venant lui voler un doux baiser alors qu’elle laissait son petit ami mettre cette bague au sein de ses doigts avec fébrilité, si ravi de recevoir pour la première fois une bague de Yasushi et si magnifique. Une fois la bague entre ses doigts, la demoiselle sourit doucement à son amant alors qu’elle venait tendre sa main pour admirer cette bague. Elle vint à nouveau lui voler un baiser, tout en venant laisser ces doigts caresser le visage de son amant, murmurant simplement : « Je t’aime mon Yasushi… je t’aime tellement… mon cadeau de la Saint Valentin est résolument différent mais, je tenais à te remercier pour tous ses moments… tous ses instants que nous vivrons tous les deux, ensemble. Il n’y a rien qui peut me rendre plus ravie…»

Elle termina ces mots dans un doux sourire alors qu’elle venait détacher son corps quelques instants de son amant pour se diriger vers le bar pour prendre en ces mains le fameux cadeau qu’elle lui avait acheté, un jeu résolument coquin qui ne pourrait que plaire à son amant. Résolument coquin en ce jour, la demoiselle ne pouvait qu’être impatiente de découvrir la réaction de son petit ami. Elle se rapprocha alors avec le paquet cadeau du jeune homme, s’abaissant légèrement alors qu’elle lui tendait dans un doux sourire, n’ayant pas vraiment conscience sur le coup d’offrir à Yasushi une belle vue sur sa poitrine. La demoiselle lui sourit, lui murmurant dans une voix quelque peu coquine: « J’espère que le cadeau te plaira… »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yasushi Yamada
Department member
Obsidian Bear
Je ressemble à « : Lee Seung Hyun - Model HOTBOOM ». J'ai égaré : 203 parchemins. Ma bourse est remplie de : 867 et j'ai : 25
profil +
MessageSujet: Re: Wishing you a Happy Valentine's Day | PV Yasushi Yamada   Lun 14 Juil - 16:56

Elle se trouvait particulièrement attrayante pour ne pas dire sensuelle dans cette fine tenue, qui mettait en valeur de façon si somptueuse les courbes ô féminine de son corps. Il se trouvait réceptif à cette dernière, sentant sa chair s’enflammait délicatement face à la vue qu’elle lui offrait si obligeamment au sein de cet appartement, qui se trouvait être leur nid nuptial. Il avait donc laissé ses doigts parcourir de façon si sensuelle la chair des bras de son amante, se rendant compte ô combien il la trouvait particulièrement sexy dans cette tenue. Il ne pouvait nier avoir envie d’elle à cet instant, son regard ô pénétrant le trahissant même s’il s’efforçait de résister à la tentation de venir l’embrasser de façon sensuelle pour lui retirer son ensemble si coquin et si tentateur. Il supposait que cette tenue avait une raison particulière et il ne voulait point gâcher la surprise que cette dernière semblait vouloir lui offrir.

Il s’était donc contenté de l’embrasser en venant la prendre dans ses bras en lui souhaitant une belle St Valentin. La sentir tout contre lui, parvenait à atténuer son désir même s’il mentirait en n’avouant pas qu’il avait envie de laisser ses lèvres se perdre au creux de sa si délicate nuque pour la dévorer en rejoignant ce fin décolleté qui l’attirait plus que de raison. Sa délicate poitrine se trouvait si soigneusement mise en valeur par ce vêtement qu’il ne pouvait s’empêcher de vouloir la frôler de sa bouche, de ses doigts pour éveiller avec attention son excitation en tant que femme. Une pensée qui le fit se pincer les lèvres alors qu’il lui tendait enfin son cadeau. Un bouquet dans lequel se trouvait un petit écrin dans lequel il avait placé une bague qu’il avait faite pour lui. Un bijou qui n’était pas sans signification, étant le premier anneau qu’il lui offrait depuis qu’ils s’étaient mis ensemble. Cet anneau officialisait leur relation, la rendant plus sérieuse dans une certaine mesure même si elle n’était pas à proprement parlé une bague de fiançailles. Cependant, elle possédait un message ô profond, étant la concrétisation de leur amour, du fait qu’ils s’appartenaient, étaient ensemble.

Il fut particulièrement satisfait de la voir sourire de manière si enchanteresse, son regard s’illuminant par la même occasion face à ce beau cadeau qu’il lui offrait. Elle semblait particulièrement heureuse de ce dernier, venant même l’embrasser dans un doux baiser dans lequel elle lui avouait qu’elle trouvait son cadeau magnifique, qu’il n’y avait rien qui ne pourrait la rendre plus heureuse en ce jour de leur premier anniversaire. S’il la trouvait si belle dans cette tenue en cet instant, elle ne pouvait que lui retirer ce compliment, trouvant que ce costume lui allait à ravir. Des paroles qui ne pouvaient que l’envoutait face à la légère jalousie de sa belle Yuuki qui lui disait qu’elle espérait qu’aucune demoiselle n’était venu l’aborder depuis ce matin. Il préféra se taire à ce sujet en omettant bien entendu de faire mention des deux secrétaires du bureau des aurors qui lui avaient offert une boite de chocolat en cette journée comme un cadeau pour le féliciter de son diplôme.

Après tout, il lui appartenait et cette forme de possession ne pouvait que l’enthousiasmer. Il la contemplait donc avec douceur et amour, laissant la jeune femme caresser les traits de son visage avec délicatesse, cette dernière le dévorant du même regard qu’il lui tendait. Leurs cœurs battaient à l’unisson, aliénés au sein de leur poitrine alors qu’il venait délicatement prendre l’anneau au creux de ses doigts pour venir la lui mettre avec fébrilité. Elle était à la bonne taille, si parfaite au sein de cette phalanges de la jeune femme. Un cadeau qu’elle appréciait à sa juste valeur alors qu’elle venait de nouveau à ses lèvres pour lui voler un baiser tandis que ses doigts, désormais revêtus par cette bague s’échouait sur la peau de son visage. Elle lui murmura qu’elle l’aimait profondément même si son cadeau de la Saint-Valentin était résolument différent du sien mais elle tenait à le remerciait pour tous les instants qu’ils vivaient ensemble tous les deux.

Elle termina ses mots dans un doux sourire alors qu’elle venait s’éloigner de lui, lui offrant alors la possibilité de dévorer les formes du corps de son amante misent en évidence par cette tenue ô désirable. Il observait ses hanches avec ambition, laissant son regard s’échouer sur ces fines fesses que le tissu cachait que très peu. Il se mordit la lèvre, résolument subjugué par la vue qu’elle lui offrait. Ces cuisses se trouvaient d’autant plus mise en valeur par la bordure de ce porte-jarretelle qu’il pouvait entrapercevoir. Il commençait délicatement à avoir chaud, venant retirer un bouton de sa chemise tant il avait envie de succomber à cette femme si attirante et sexy dans cette tenue. C’est donc le regard fébrile qu’il vint la voir revenir à lui, lui tendant alors un paquet cadeau. Elle se pencha légèrement pour le faire, lui offrant d’autant plus une vue en contreplongée sur son décolleté qu’il mourrait d’envie de parcourir. Il vint donc prendre le cadeau entre ses doigts pour l’ouvrir à son tour.

Il s’agissait d’un jeu de société d’un genre particulier, un jeu moldu que ces derniers prenaient tant plaisir à expérimenter avec leur moitié en temps normal. Il observa ce cadeau, résolument fébrile et tenté par ce dernier, souriant même alors qu’il avouait délicatement.

« Un tel cadeau… Je crains de ne point être en mesure de rester sage alors que tu es si attirante dans une telle tenue. J’ai bien envie d’essayer ce jeu avec toi… ce soir. »

Il avait murmuré ses mots au creux de l’oreille de son amante dans un fin sourire, laissant ses lèvres se poser sur cette partie sensible, qu’il vient taquiner avec douceur. Il laissa sa bouche moite, mordillait ce petit morceau de chair alors que le parfum si subtil de sa belle amante venait taquiner ses narines. Il laissa d’ailleurs ses lèvres rejoindre le creux de sa nuque pour la baigner de baisers, susurrant tout contre cette chair ô délicate.

« J’en ai même très envie pour être honnête. Cette tenue éveille des pensées ô lubriques en ma chair… et je suis bien tenté de connaitre les actions de ce jeu coquin. C’est résolument un cadeau très plaisant, mon amour. Je suis fou de toi, tu le sais ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t82-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox http://thephoenixsong.forumactif.org/t252-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox


Invité
Invité
profil +
MessageSujet: Re: Wishing you a Happy Valentine's Day | PV Yasushi Yamada   Lun 14 Juil - 16:57

Il n’y avait sans doute rien de plus merveilleux pour Yuuki en cet instant que d’avoir ce bijou autour de son doigt, la première bague que lui offrait son tendre amant depuis le début de leur relation. L’année qu’ils avaient vécu ensemble avaient été résolument riches en émotions, en souvenirs, en moments heureux et elle souhaitait ne jamais s’éloigner de cette homme qui la rendait si heureuse. La jeune femme ne comptait ô grand jamais se séparer de cette bague, un cadeau qui était le symbole de leur amour. Elle aimait cet homme et son regard résolument ravi ne pouvait que lui démontrer, lui apportant alors une affection profonde, laissant ses doigts caressaient les traits du visage de son petit ami.

Néanmoins, la jeune femme comptait lui offrir son cadeau de Saint Valentin, un cadeau sans doute bien particulier, mais qui ne pourrait que ravir son petit ami. Ainsi, elle était venue à la hauteur du bar pour prendre entre ses doigts ce cadeau quelque peu original qui devait organiser leur soirée pour quelques heures sans doute. Elle ignorait où les emmènerait ce jeu, mais une chose était sûre, cette nuit leur permettrait de découvrir peut-être une nouvelle facette de la jeune femme, résolument coquine et désireuse de découvrir à nouveau le plaisir de la chair à ses côtés. Ainsi, alors qu’elle avait pris entre ses mains le cadeau, Yuuki s’était dirigé vers lui, s’abaissant vers sa personne pour le lui offrir. Quelques secondes s’écoulèrent avant que son petit ami réagisse, son esprit résolument captivé par ce petit jeu qu’elle lui avait offert. Peut-être que le jeune homme ne le connaissait pas mais, l’image du jeu ne laissait guère d’illusion en ce qui concernait sa signification. Son amant vint alors se rapprocher d’elle, la dévorant littéralement du regard.

Le jeune homme colla leurs corps si fébrile lui avouant qu’avec un tel cadeau et une telle tenue, il craignait résolument de ne pas pouvoir rester sage ce soir, ayant l’envie d’essayer ce jeu avec elle ce soir. Des mots ô combien plaisants pour elle qui ne souhaitait que cela en ce jour, profiter de ces instants de chair au côté de cet amant. Sa voix résolument suave au creux de son oreille ne pouvait que lui plaire, ravivant cette flamme d’envie, celle-ci ne diminuant certainement pas aux taquineries de son amant qui s’amusait à mordiller et embrasser sa chair. Ces baisers vinrent progressivement se poser sur sa nuque, l’emmenant à frissonner tant son amant se trouvait ô combien sensuel. Chacun des mots qu’il prononçait ne pouvait que l’enchanter, particulièrement alors qu’il lui murmurait qu’il en avait particulièrement envie pour être honnête. Cette tenue éveillait des pensées particulièrement lubriques en sa chair, désirant connaitre les actions de ce jeu coquin. Il s’agissait résolument d’un cadeau très plaisant, il lui avoua alors à nouveau qu’il se trouvait fou d’elle. Des mots qui ne pouvaient résolument que lui plaire alors qu’elle sentait les lèvres de son amant embrassaient sa chair avec plus de ferveur. La jeune femme se contenta alors de fermer les yeux un instant. Laissant son être diriger son corps.

Ces mains vinrent se glisser dans le dos de son petit ami, ses mains caressant les formes résolument exquises de son corps qui ne cessait ô grand jamais de l’attirer jour après jour. La jeune japonaise offrit à son amant un doux sourire alors qu’elle venait murmurait dans une voix quelque peu coquin : « Mon Yasushi… je suis tout autant folle de toi. .. et je peux t’avouer que moi aussi j’ai envie d’essayer ce petit jeu avec toi ce soir. Il n’y a sans doute rien de plus agréable … que je découvre à nouveau ses douces sensations à tes côtés» Souriant à ses mots, elle vint prendre entre ses doigts le visage de son amant pour le lever le temps d’un baiser doux, laissant leurs lèvres se rencontraient pendant de nombreuses secondes. Ses doigts crassaient au même moment son visage jusqu’à que le baiser se termine, offrant à son petit ami un regard ô combien ravi et émoustillé de ces simples contacts.

La jeune femme vint s’éloigner quelques instants de son amant, abandonnant son visage pour prendre au creux de sa main celle de Yasushi. Elle se dirigea alors avec élégance, sa main tenant la main de son amant vers le milieu de son appartement, lui laissant alors découvrir véritablement la décoration de son appartement. Souriante, elle vint alors murmurer dans une douce voix : « Si jamais tu as un petit creux, j’ai acheté des pâtisseries… » terminant alors qu’elle venait voler un doux baiser à son amant, posant ses mains contre le corps de son amant, sur son torse résolument tentateur avec ses boutons de chemises ouverts.

Yuuki souhaitait que ce soit son amant qui commence ce petit jeu quelque peu coquin, ainsi il mit fin à ce doux baiser. Elle vint s’éloigner quelques instants de son tendre amant et lui tendit dans un doux sourie le dé magique qui devait lancer le départ de ce jeu quelque peu coquin. Peu importe les actions qu’ils auraient à suivre, la jeune femme savait qu’elle ne pourrait résolument qu’en profiter. Tout particulièrement en ce jour où ils fêtaient leur première année de vie à deux et en ce jour de Saint Valentin qui avait le mérite de n’être qu’une occasion de plus pour les rendre encore plus heureux en ce jour. La jeune femme vint lui sourire doucement, avec une expression quelques peu coquine ces mots : « Mon Yasushi… as-toi de commencer, peu importe les actions qui nous seront demandés, je n’opposerai aucune résistance… je suis à toi mon doux amant et ce soir je n’ai qu’un souhait : te rendre encore plus fébrile. Je veux être à tes yeux une femme ô combien envoutante. » Termina-t-elle dans un doux sourire alors qu’elle venait lui voler un baiser, laissant l’une de ses mains caresser son torse avec amusement et envie. Son Yasushi se trouvait résolument beau dans ce costume qui saillait parfaitement ses formes. Comment pouvait-elle seulement résister à cet être alors ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yasushi Yamada
Department member
Obsidian Bear
Je ressemble à « : Lee Seung Hyun - Model HOTBOOM ». J'ai égaré : 203 parchemins. Ma bourse est remplie de : 867 et j'ai : 25
profil +
MessageSujet: Re: Wishing you a Happy Valentine's Day | PV Yasushi Yamada   Lun 14 Juil - 16:58

Yuuki se trouvait résolument être une douce tentation à laquelle il ne pouvait point résister tant elle se trouvait particulière attirante et sexy dans cet ensemble qui mettait si merveilleusement en valeur ses formes. Résolument perturbé par cette vision qu’elle lui offrait et à cette soirée friponne qu’elle lui prévoyait au travers de ce jeu coquin, il ne pouvait que se soumettre à cette injonction muette de sa part. Il se laissait donc aller, succombant à ses pulsions et désirs, sa bouche parcourant cette chair qu’il appréciait tant couvrir d’attention. Charmé et résolument attiré, il tentait d’éveiller la peau si douce de son amante au travers de cette confession coquine. Il avait très envie de découvrir ce petit jeu en sa compagnie tant elle se trouvait sexy dans cette tenue. Une facette coquine de leur part mais, qui ne pourrait que les rapprocher d’autant plus en cette soirée. Il embrassait donc sa nuque avec dévotion pour éveiller ses sens, s’imprégner de  ce parfum résolument envoutant qui frôlaient ses narines, lui donnant cruellement envie de cette femme qui se trouvait tout contre lui, sentant les doigts de cette dernière se glisser sur son dos pour caresser ses formes. Elle lui susurra qu’elle se trouvait tout aussi folle de lui et qu’elle avait particulièrement envie d’essayer ce petit jeu avec lui. Il n’y avait à ses yeux rien de plus agréable que de découvrir à nouveau ses douces sensations à ses côtés. Des mots qui ne purent que le faire sourire alors qu’il sentait ses doigts glisser sur son visage pour l’intimer à rejoindre ses lèvres qu’elle vint voler dans un doux baiser durant de nombreuses secondes. Un baiser qui ne pouvait que lui plaire tant il appréciait toujours ceux qu’elle lui offrait, tandis qu’il laissait ses doigts glisser sur ses hanches pour la tenir tout contre lui, la trouvant particulièrement attirante en cette soirée.

Une étreinte bien trop brève à ses yeux alors qu’il la voyait déjà s’éloigner de lui pour se diriger avec élégance vers le centre de la pièce en lui prenant la main. La vue résolument sensuelle qu’elle lui offrait le subjuguait totalement alors qu’il la détailler avec intérêt et fébrilité. Elle lui murmura dans une douce voix que si jamais il avait un petit creux, elle avait achetée des pâtisseries pour le sustenter alors qu’elle venait l’embrasser de nouveau en venant glisser ses mains sur son torse.

« J’ai une plus belle friandise sous mes yeux à cet instant… » Souffla-t-il dans un souffle chaud alors qu’elle s’éloignait de lui de nouveau pour le lui tendre le dé magique.

L’expression qu’elle lui tendait se trouvait particulièrement captivante, son regard ne pouvant la quitter tant il la trouvait si séduisante et coquine de la sorte au travers de ces paroles taquines. Elle était irrésistible ce soir et il n’opposait aucune opposition à la voir agir de la sorte, se sentant prisonnier de tout cela. Il avait envie de la serrer contre lui, lui faire l’amour mais se pliait également à ce petit jeu coquin alors qu’elle lui demandait de débuter ce petit jeu. Qu’importe les actions qui leur seraient demandées, elle n’opposerait aucune résistance car elle était toute à lui ce soir et n’avait qu’une seulement ambition : le rendre encore plus fébrile face à elle, qu’il la considère comme une femme ô envoutante. Ce qu’elle était déjà à ses yeux tant il la trouvait merveilleuse et incroyablement sexy en accoutumé. C’est donc dans un fin sourire qu’il vint accepter de nouveau son baiser, y répondre avec le même entrain, savourant le contact de ses doigts sur son torse qui le caressaient avec envie et amusement. Elle se trouvait incroyablement irrésistible et il se fit violence pour se retirer de ses lèvres pour la détailler avec émotion, venant lancer le dé sur le plan de la table. Le dé vint rouler alors sur le plan de la table par finir par s’arrêter prononçant à haute voix qu’il devait retirer sa veste et sa chemise très lentement, toute en sensualité. La dernière partie de l’action lui semblait particulièrement attirante puisque Yuuki devait se frotter contre lui tout en sensualité pour lui retirer son pantalon. Une action particulièrement attrayant alors qu’il venait sourire dans un air un peu coquin, se décalant délicatement d’elle pour faire glisser sa veste tout en sensualité sur ses épaules, ses bras pour la faire glisser au sol.

Son regard profond ne quittait pas celui de son amante, la détaillant avec intérêt alors qu’il glissait ses phalanges sur le tissu de sa chemise pour rejoindre son col, déboutonner un nouveau bouton. Même si son corps n’était pas des plus bâti, ce dernier semblait tout de même plaire à son amante, qui le détaillait toujours avec intérêt lorsqu’il laissait ses chemises légèrement entrouverte. C’est donc quelque peu amusé qu’il vint mettre énormément de temps pour se dévêtir de sa chemise, laissant ses pectoraux apparaitre délicatement aux yeux de sa belle dont il sentait le regard devenir plus brillant, sans doute satisfaite de la vue et de la sensualité de ses gestes pour se retrouver torse nu face à elle. Ce qui sembla particulièrement plaire à son amante qu’il sentit venir se coller à lui, sentant sa chair se mouvoir contre sa peau nue, la rendant immédiatement plus chaude, brulante. Il pouvait sentir l’odeur de son parfum effleurer ses narines, l’enivrant plus que de raison alors qu’il sentait les phalanges de son amant se choir contre ses abdominaux pour rejoindre sa ceinture, le bouton de son pas comme le frôlement de sa poitrine qui n’avait de cesse de lui permettre d’entrevoir la fermeté de cette dernière. Des faits qui ne pouvaient qu’accroitre son désir alors qu’il sentait son souffle plus brulant se choir contre l’oreille de son amante, susurrant son prénom dans une voix quelque peu brulante et sensuelle. Il la sentit retirer sa ceinture pour s’attaquer à son vêtement en approfondissant le contact de leurs deux chairs alors qu’il venait mordiller son oreille pour y murmurer au creux de son oreille.

« Tu es incroyablement sexy et envoutante mon amour… comme toujours lorsque tu te montre si sensuelle et ambitieuse. Ce jeu promet d’être particulièrement coquasse et tout comme toi, je compte bien me plier à ses directives tant je veux bruler sous tes doigts mon amour… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t82-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox http://thephoenixsong.forumactif.org/t252-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox


Invité
Invité
profil +
MessageSujet: Re: Wishing you a Happy Valentine's Day | PV Yasushi Yamada   Lun 14 Juil - 16:59

En ce jour de la Saint Valentin Yuuki comptait bien rendre fou son amant, réaliser peut-être un de ses fantasmes. Elle avait souhaité organiser une soirée inoubliable pour celui-ci et espérait que celle-ci conviendrait à son amant. Mais, au vue de son regard si brillant, cette surprise semblait résolument lui plaire. Yasushi la dévorait résolument des yeux, un fait qui ne pouvait que la ravir alors qu’elle était venue l’embrasser en lui murmurant qu’elle avait acheté quelques pâtisseries pour le sustenter. Son petit ami à son plus grand plaisir lui répondit qu’il avait une plus belle friandise à ses yeux à cet instant, un fait qui l’avait fait résolument sourire alors qu’elle s’était saisie du dé pour lui tendre.

Résolument impatiente et coquine la jeune femme sourit lorsqu’elle vit le dé rouler sur le plan de leur table. Les mots que prononcèrent ce fameux dé ne purent résolument que lui plaire, particulièrement la partie où il se devait de se déshabiller de manière séduisante sous ses yeux. La jeune femme ne rata d’ailleurs aucune seconde, se mordant les lèvres alors qu’il se dévêtait de sa veste toute en sensualité. Cette vision était résolument divine, principalement quand il glissa ses phalanges sur le tissu de sa chemise pour déboutonner un bouton de son col. Son amant résolument conscient de son attirance pour sa personne s’amusa à ouvrir avec une lenteur extrême cette chemise, à son plus grand plaisir alors que son torse se dévoilait sous ses yeux. Cet homme se trouvait résolument magnifique, telle était sa pensée en cet instant alors qu’elle venait à sa hauteur, son regard captivé par son amant. Son torse finement muscle ne cessait ô grand jamais de lui plaire, appréciant le contact de ses doigts contre cette chair séduisante. Ainsi, Yuuki vint simplement se placer devant Yasushi, laissant sa poitrine rencontrer la chair nue de son torse. Ses phalanges vinrent pour leur part se poser contre ses abdominaux finement musclés, s’y attardant de nombreuses secondes avant de rejoindre sa ceinture et le bouton de son pantalon. Ce geste sembla plaire particulièrement à son amant qui susurra dans une voix brulante et sensuelle son doux nom.

Se plaisant dans cette situation, elle laissa échapper à son tour un doux soupir, retirant avec sensualité la ceinture. Alors qu’elle commençait délicatement à attaquer son pantalon pour lui enlever. Les mots de son amant ne purent que la ravir, celui-ci la complimentant et lui avouant qu’il la trouvait incroyablement sexy et envoutante, comme toujours qu’elle se trouvait si sensuelle et ambitieuse. Ce jeu promettait d’être particulièrement intéressant et tout comme elle, il comptait bien se plier aux directive de ce jeu tant il souhaitait brûler sous ses doigts. Le mordillement qu’il effectua sur son oreille ne put que la rendre qu’encore plus fébrile, l’emmenant à venir voler un doux baiser à son amant avant de venir lui enlever véritablement son pantalon. Son amant l’aida alors à enlever son pantalon, ne se retrouvant alors plus qu’en simple boxer. Une vision ô combien fabuleuse pour Yuuki qui se frottait sensuellement à lui avant de venir s’éloigner de lui pour se saisir de ce dé.

L’amynprolis sourit sensuellement aux mots du dé qui lui intimait d’enlever sensuellement son peignoir. Un fait résolument coquin qui lui plaisait, se rapprochant de quelques pas de son amant. Yuuki défit alors avec sensualité la ceinture de son kimono, regardant son amant avec un sourire coquin. Son kimono s’ouvrant alors légèrement une fois la ceinture tombée sur le sol, la jeune femme s’amusa à ouvrir avec lenteur celui-ci afin de dévoiler tout en sensualité son corps et sa poitrine nue. Une fois que celui-ci fut enlevé, son amant eut alors le plaisir de pouvoir observer à présent sa poitrine nue. Son corps à présent presque nu, n’était plus que vêtu que de porte-jarretelles et d’un string. Une silhouette résolument plaisant pour son amant en vue de son regard brillant.

Suivant alors les indications du dé, la jeune femme se rapprocha de son amant dans une démarche résolument féline, s’abaissant alors au niveau de ses jambes pour venir les embrasser. Son souffle chaud vint frôler alors cette chair qu’elle sentait déjà chaude, s’amusant à l’embrasser dans de baisers tentateurs et passionnés. Elle comptait tout comme lui avait indiqué le dé faire frissonner son amant le plus possible. Au même instant elle venait faire tomber les chaussettes de son amant, lui permettant de le voir uniquement vêtu de ce boxer. Son amant se trouvait résolument magnifique, elle ne pouvait que le penser alors qu’elle affichait un doux sourire sur son visage, embrassant avec sensualité les jambes de son amant. Dérogeant alors à la règle du dé ou du moins ne se contentant pas que d’embrasser ses mollets et ses jambes, la jeune femme vint remonter ses lèvres à ces cuisses avec sensualité. L’amynprolis aux frissonnements de son amant ne put que se sentir fière alors qu’elle remontait progressivement ses baisers jusqu’à ses abdominaux, s’amusant à les embrasser avec taquinerie jusqu’à remonter au haut de son torse. Dans un doux sourire, elle vint alors coller son corps contre celui de son amant, laissant sa poitrine à présent nue rencontrer le torse de son amant. Yuuki vint alors abaisser le visage de son amant, ravi de croiser son regard brûlant alors qu’elle lui indiquait dans une voix quelque peu sensuelle et suave : « Mon Yasushi... mon sexy Yasushi… enlève-moi à présent mon porte-jarretelles et embrasse mes cuisses… je ne pourrais qu’être plus fébrile. » Termina-t-elle dans un doux sourire avant de venir embrasser ses lèvres quelques instants, laissant leurs souffles se rencontrer. Terminant son baiser, elle continua alors ses propos en murmurant dans une voix sensuelle, lui offrant un regard captivé et intense d’émotion : « Mon Yasushi...après tu auras le libre choix de me caresser où tu veux jusqu’à me laisser nue sous tes yeux… »
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yasushi Yamada
Department member
Obsidian Bear
Je ressemble à « : Lee Seung Hyun - Model HOTBOOM ». J'ai égaré : 203 parchemins. Ma bourse est remplie de : 867 et j'ai : 25
profil +
MessageSujet: Re: Wishing you a Happy Valentine's Day | PV Yasushi Yamada   Lun 14 Juil - 17:00

Il ne pouvait qu’être particulièrement fiévreux à cet instant tant il se trouvait sous le charme de cette amante aux formes si attrayantes et au comportement si sensuel. La sentir tout contre lui, sa poitrine ferme se mouvant contre son torse avec sensualité, l’odeur si prononcé de son parfum qui empreignait et enivrer le moindre de ses sens. il se trouvait particulièrement sensible aux charmes si attrayants de cette femme dont il découvrait les facettes si taquines avec effusion et intérêt. Il la trouvait cruellement sexy et envoutante ainsi, ne manquant nullement à lui avouer dans sa voix brulante et chaude. Il mourrait d’envie de la dévorer de ses lèvres, de ses doigts, de sentir ses formes nues se mouvoir avec élégance et ravissement contre sa chair. Il sentait son sang brulant battre promptement dans ses veines, accélérant le rythme cardiaque de sa respiration tant il semblait être pris prisonnier par une chaleur sans nom, possédante. Une aliénation commune qui ne laissait point de doute sur l’état fiévreux de leurs deux échines qui semblait particulièrement sensible l’autre. Il savourait le contact chaud et pulpeux des phalanges de son amante, appréciant la sonorité de ce soupir qui s’extirpait des lèvres merveilleuses de son amante avant qu’elle ne vienne voler ses lèvres avec douceur. Un baiser qu’il savoura, y répondant avec émotion et désir. Les doigts de la jeune femme vinrent exécuter leur tâche, sentant le tissu de son bas quitter son corps pour venir se choir à ses pieds en un tas de vêtement sans vie.

Il se trouvait ainsi pratiquement nu sous le regard intéressé de son amante, qui résolument charmeuse, laissait son corps venir frôler son corps, se collant à ce dernier pour accroitre l’étourdissante chaleur qui l’habitait. Une chaleur bienfaitrice qu’il du accepter de voir s’éloigner de lui pour venir se saisir à son tour le dé pour le lancer. Ce dernier ne manqua nullement de s’exprimer les prochaines directives, résolument prometteuses de bien être. Il ne pu qu’être particulièrement ravi à l’entente de ces dernières, ayant enfin l’occasion de pouvoir admirer sous peu, le corps de sa chère amante, s’offrir à ses prunelles dans un effeuillage résolument attrayant. Il laissait donc ses prunelles profiter du spectacle qui s’offrait à ses yeux, la dévorant de cette lueur résolument passionnée et amoureuse tant il se consumait de désir pour elle. Ce petit sourire coquin qu’elle affichait, la rendait encore plus désirable. Elle vint desserrer la ceinture de son kimono pour l’ouvrir légèrement tout en faisant durer l’action. Une taquinerie à laquelle il était sensible, son regard se faisant plus perçant, plus passionné et brillant tandis qu’elle lui donnait enfin l’opportunité d’admirer ce corps sublime et érotique à souhait. La voir pratiquement nue, seulement vêtue d’un fin string et d’un porte-jarretelle ne pouvait qu’être envoutant et terriblement tentateur. Il mourrait d’envie de se laisser choir à ses pieds pour laisser ses doigts caresser ces jambes si fines et joliment mise en valeur par ce vêtement résolument sexy. Il désirait également glisser sa bouche contre le tissu de ce string pour gouter à ce fruit défendu si tentateur dans cet ensemble empli d’érotisme.

Il se mordait délicatement à cette pensée, sentant son corps devenir encore plus brulant d’effusion. Il succombait à ce désir, la voyant déjà revenir à lui pour venir glisser ses lèvres contre ses jambes. Des contacts doux et humides qui ne pouvaient qu’éveiller sa chair. Il se laissa faire obligeamment, savourant ses contacts, sa chair exprimant par elle-même son plaisir fripon alors que les lèvres de son amante remontaient progressivement sur ses cuisses, ses abdominaux. Ces baisers étaient si brulants, si exquis qu’il sentait sa cage thoracique se gonfler, glorifiée et fière de sentir son amante si désireuse. Il fallut quelques minutes pour que son regard brillant ne finisse par retrouver celui si ambitieux de son amante, qui vint abaisser son visage au sien avec sensualité. La suite de ses paroles ne put que le rendre encore plus cupide. Elle lui murmurait, dans une voix suave, de lui enlever son porte-jarretelle pour embrasser ses cuisses. Ainsi, elle ne pourrait que se sentir d’autant plus fébrile. Une invitation plus qu’intéressante à ses oreilles tant celle-ci répondait à ses propres desseins. Il savoura donc le baiser qu’elle vint lui voler avec passion, y répondant avec le même intérêt tandis qu’il laissait ses délicates phalanges glisser contre la chair nue des hanches de son amante pour rejoindre ses fesses, les caressant avec douceur et sensualité. Il fut insatisfait de sentir ses lèvres s’éloigner déjà des siennes mais fut satisfait des mots qui vinrent s’en extirper. Il vint sourire délicatement à ces dernières, laissant son regard pénétrant dévorer le visage de son amante. Ses lèvres vinrent se mouvoir contre sa nuque, l’embrassant avec passion pour venir susurrer contre son oreille.

« J’aime particulièrement ce petit jeu… Il répond résolument à toutes mes attentes. Je mourrais d’envie de te retirer tout ceci à l’instant même où tu t’es dévoilée à mes yeux. » Venant mordiller son oreille du bout de ses lèvres, il vint laisser son souffle chaud s’échouer contre cette dernière pour y susurrer avec sensualité. « Tu es magnifique ma Yuuki…Terriblement sexy ainsi… Je veux te rendre folle de plaisir. »

Un aveu qui ne pu que le faire rire délicatement, nullement habitué à lui faire de telles confessions tandis qu’il venait de nouveau glisser sa bouche contre sa nuque, continuant à baiser sa chair de ses lèvres pour se laisser tomber à ses pieds comme un amant soumis. Une image qui saurait résolument plaire à son amante dont il venait caresser sa poitrine de ses lèvres dans un furtif passage pour rejoindre son ventre, ses hanches pour retrouver enfin ses cuisses. Ses phalanges quant à elles vinrent glisser sur la chair douce de son amante pour retirer les attaches de ses bas avec délicatesse. Des bas qu’il vint glisser avec élégance sur sa chair, laissant sa bouche dévorer la peau nue qui se présenter à sa vue. Il mit un temps longs et considérable pour le faire, résolument charmé par la sensualité de ses formes sous ses lèvres, ses doigts. Yuuki se trouvait si fébrile sous ses actions alors qu’il s’affairait à son second bas avec la même dévotion et sensualité.

Désormais débarrassée de ses encombrants bas, il laissa sa bouche exercée le chemin inverse avec passion et douceur, susurrant le prénom de son amante pour la sentir d’autant plus fébrile à ses actions, ce qu’il ne manqua nullement de remarquer lorsque l’une de ses mains qui se baladaient avec sensualité et douceur sur la chair de son amante vint retrouver le coton de son dernier sous-vêtement. Un string dont le tissu semblait particulièrement humide et qu’il vint se plaire à taquiner en glissant quelques phalanges sous le tissu fin de ce dernier. Un contact résolument attrayant alors qu’il venait glisser l’une de ses phalanges entre ses lèvres intimes pour venir retrouver une partie si sensible de l’anatomie de son amante. Un bouton de chair qu’il vint trouver rapidement, le sentant s’affermir contre ses phalanges, obligeant son amante à être prise de profonds frisons. Un spectacle que ses prunelles s’imprégnaient avec satisfaction. Elle était si belle qu’il la fixait avec ambition et admiration, venant renforcer le plaisir qui prenait place dans son être en venant glisser son autre main sous les attaches de ce dernier rempart pour l’en dévêtir. Il fit rouler le tissu en sensualité, interrompant son action coquine pour lui lancer un regard coquin et résolument conquis. Il pouvait lire dans le regard de son amante, une légère frustration et fébrile qui ne pouvait que l’exciter. Elle était si désirable et excitante ainsi, qu’il se mordit la lèvre avec effusion, le souffle chaud tandis qu’il venait glisser ses phalanges contre les cuisses de son amante avec tendresse. Dans un doux sourire et parce qu’il ne pouvait plus résister à l’appel de ce fruit défendu qui se présentait sous ses yeux, il vint laisser sa bouche retrouver la moiteur de ce dernier. Ce dernier semblait résolument quémandeur de son attention, qu’il ne pouvait le contrarier, appréciant tant la texture et l’émoi que cette action coquine et intime procurait à son amante. Il laissa sa bouche embrasser cette partie, laissant l’une de ses mains glisser sur cette dernière pour venir faciliter cette caresse coquine et passionnée de sa part. Son ambition était résolument évidente à cet instant. Laissant sa bouche retrouver ce bouton de chair qu’il avait lâchement abandonné quelques minutes auparavant, il vint le malmener avec tendresse et ambition, déterminé à la rendre folle rien qu’avec ses doigts et sa bouche, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t82-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox http://thephoenixsong.forumactif.org/t252-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox


Invité
Invité
profil +
MessageSujet: Re: Wishing you a Happy Valentine's Day | PV Yasushi Yamada   Lun 14 Juil - 17:00

Profiter des instants de luxure aux côtés de Yasushi, il n’y avait résolument rien de plus merveilleux pour la jeune femme amoureuse qu’elle était. Elle se trouvait si charmé par ce jeune homme, ne cessant ô grand jamais de le trouver magnifique. Ces lèvres étaient venues embrasser avec passion la chair de son corps, ce corps fin et si désirable qui la rendait si fébrile. La suite des prochaines actions ne pouvait résolument que lui plaire tant elle trouvait déjà fébrile et ayant envie de découvrir à nouveau ce doux pécher aux côtés de son amant. Les mots qu’elle avait murmurés s’était trouvé naturellement coquins dans la mesure où elle comptait rendre tout aussi fou son amant qu’il pouvait le faire naturellement. Ces mots semblèrent plaire particulier à son amant qui avait alors glisser ses mains sur ses hanches jusqu’à atteindre ses fesses, les caressant avec sensualité et douceur. Un fait qui ne pouvait que la faire frissonner, son corps étant si fébrile à chaque contact de leurs chairs. Aux derniers mots qu’elle prononça, son amant sourit contre ces lèvres, descendant ses baisers sur sa nuque, l’embrassant jusqu’à atteindre son oreille. Son amant lui avoua aimer particulièrement ce petit jeu, répondant résolument à l’ensemble de ses attentes. Il mourrait d’envie de lui retirer sa tenue depuis l’instant où elle s’était dévoilée à ses yeux. Yasushi laissa alors son souffle s’échouer contre son oreille, lui susurrant avec sensualité il la trouvait magnifique. Terriblement sexy, ayant comme objectif de la rendre folle de plaisir. Un aveu résolument plaisant qui ne pouvait qu’échauffer son corps, aimant tant entendre le doux rire de son amant.

Il n’en fallut pas beaucoup plus à Yasushi pour répondre rapidement à ses desseins, embrassant sa nuque avec ambition, avant devenir échouer son corps à ses pieds. Une vision résolument plaisante pour toute femme alors qu’au même instant, Yasushi venait embrasser sa poitrine dans de délicieux baisers. Un contact très agréable alors qu’il le sentait déjà atteindre son ventre, ses hanches et enfin trouver ses cuisses. Son auror vint alors descendre son bas avec délicatesse un premier bas, laissant sa bouche dévorer le moindre centimètre de peau qui se dévoilait sous ses yeux. La demoiselle ne pouvait que se sentir particulièrement fébrile, fermant les yeux pour ressentir plus intensément ses agréables sensations. La chaleur de son corps ne cessait pas d’augmenter au fur et à mesure des secondes, son corps appréciant résolument le doux traitement de son amant. En ce jour de la Saint Valentin, ses instants de luxures se trouvaient résolument bienfaisants au contact de cet être qui savait si bien la rendre folle. Lorsque son amant vint lui enlever son deuxième bas, cette chaleur s’accentua particulièrement, des rougeurs apparaissant sur son visage.

Une fois qu’elle fut dévêtue de ce bas, son amant s’amusa à remonter ses baisers jusqu’à atteindre le haut de ses cuisses. Sa main n’en resta pas moins coquine lorsqu’elle se dirigea vers son sous-vêtement, glissant quelques phalanges sous le tissu de ce dernier. Son intimité se trouvait déjà humide en cet instant, tant animé par un désir certain après tant de minutes d’agréables sensations. Yuuki ne put laisser échapper un doux soupir de bien-être s’échouer à cet instant, ses doigts frôlant et caressant cette partie ô combien sensible de toute femme. Elle se sentait littéralement brûler de désir pour ce jeune homme, sentant son corps flanchait à chaque instant. Le regard que lui lançait son amant n’en était pas moins captivant, celui-ci brillant d’une lueur coquine et envieuse. Il ne sut nullement résister plus longtemps, lui enlevant alors ce fin sous-vêtement pour la voir nu sous ses yeux. Stoppant ses actions à son plus grand damne, Yuuki lui adressa un regard ô combien en manque tant son corps avait apprécié ces sensations.

Néanmoins, dérogeant à la règle de ce jeu, le jeune homme répondit à l’un de ses secrets desseins, l’emmenant à soupirer de bien-être le nom de son amant alors qu’il déposait sa bouche sur son intimité. Un contact ô combien bienfaisant alors qu’elle fermait les yeux à ce contact, crispant ses mains aux épaules de son amant. Ce contact se retrouvait résolument plaisant, l’emmenant à soupirer le nom de son amant alors que celui-ci accompagnait ses lèvres de ses phalanges coquines. En cet instant, Yuuki n’arrivait tout simplement plus à garder son calme tant son corps et son esprit se trouvait captivé par ses sensations ô agréable. Yasushi savait résolument comment la rendre faible, la taquinant et embrassant ce bouton de chair avec ambition. Yuuki ne cessa alors de soupirer, sentant son anatomie devenir ô combien humide et si sensible au toucher de son amant. Elle se sentait résolument bien en ces instants, fermant les yeux aux sensations de luxures qui parcouraient son corps. Elle se sentait brûler de l’intérieur, si faible et fébrile en raison des attentions de son amant. Ainsi, elle ne put que laisser échapper un « Yasushi… je…tout ceci est si délicieux…». Des mots qui ravirent son amant qui fit en sorte avec chacune de ses phalanges et de sa bouche, de la rendre qu’encore plus fébrile. Son corps se trouvait si fébrile, ses joues se retrouvant rougis de plaisir alors qu’elle ne cessait de soupirer, caressant les cheveux de son amant. Dans un soupir elle vint demander à son amant : « Yasushi… je… j’ai tant envie de toi. ».

Des mots qui traduisaient l’état de Yuuki, lui intimant alors d’arrêter ce doux manège, la frustrant sans aucun doute alors qu’il remontait doucement, embrassant le moindre centimètre de sa peau. La dogsuli vint alors lui intimer simplement de venir l’embrasser langoureusement, dans un baiser dans lequel elle lui transmit toute la passion qu’elle éprouvait à son égard. Ces mains n’en restaient pas moins inactives, celle-ci caressant le torse de son amant, tout comme ses hanches alors qu’elle l’emmenait plus rapidement proche du lit. Un lit qu’ils découvrirent rapidement alors que Yasushi tomba le premier sur le lit. Une vision quelque peu agréable alors qu’elle venait le surplomber, se mettant à quatre pattes sur le lit, entourant le corps de son amant. Elle vint alors embrasser avec douceur et envie chaque partie de peau qui se trouvait sous ses yeux, l’embrassant avec effusion tandis que l’une de ses mains venait taquiner l’aine de son amant au travers du tissu de boxer qui se trouvait déjà en forme sous ce boxer. Ainsi, la jeune femme sourit doucement alors qu’elle remontait ses lèvres sur celles de son amant, les mordillant dans un regard équivoque qui lui transmettait l’ensemble de ses envies. Elle avait envie de lui, de découvrir ce doux pécher à ses côtés, le jeune homme ne pouvait pas le nier alors qu’au contact de ses phalanges il pouvait la sentir si brûlante. Délaissant ses lèvres, elle vint à nouveau embrasser la chair de sa nuque, son torse avec sensualité jusqu’à atteindre la limite de son boxer. Elle n’attendit guère longtemps avant de lui enlever, n’ayant qu’une envie, celle de taquiner cet amant comme il l’avait fait quelques instants auparavant. Ainsi, dans un doux sourire elle vint rapprocher ses lèvres de l’aine de son amant, l’embrassant dans des baisers papillons, le taquinant pendant de nombreuses secondes. Sa main vint caresser l’aine de son amant dans de doux mouvement de va-et-vient, n’ayant comme souhait que de le rendre fébrile, oubliant très aisément qu’un dé devait guider leurs actions. Elle n’attendit guère longtemps de plus avant de prendre entre ces lèvres l’aine de son amant déjà si bien formé, à son plus grand plaisir. Elle souhaitait le rendre fou, tout comme lui l’avait rendu folle.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yasushi Yamada
Department member
Obsidian Bear
Je ressemble à « : Lee Seung Hyun - Model HOTBOOM ». J'ai égaré : 203 parchemins. Ma bourse est remplie de : 867 et j'ai : 25
profil +
MessageSujet: Re: Wishing you a Happy Valentine's Day | PV Yasushi Yamada   Lun 14 Juil - 17:01

Charmé, il ne pouvait que l’être par l’érotisme que dégageait sa chère et douce amante en cet instant. Il était particulièrement difficile de résister à cette douce tentation que représentait sa chair à ses yeux. Elle se trouvait si fébrile, si femme et sensuelle sous ses yeux, que son corps n’avait pu se contenir plus longtemps de l’enflammer. Il l’avait sentit si réceptive à ses actions, si prompt à en recevoir d’autant plus que sa bouche, ses lèvres ô taquines n’avaient pu que succomber à l’appel de ce fruit défendu. Une intimité qu’il avait découverte humide et enchanté à ses caresses sous le contact de ses phalanges qui s’étaient tant plus à la taquiner. Les soupirs qui s’étaient extirper des lèvres de son amante, n’avait pu qu’amoindrir ses barrières qu’il s’était érigé pour freiner son impatience, son appétence. Il mourrait d’envie de la dévorer, de la rendre plus sensible que jamais à la passion, la douceur de son corps. Sa bouche s’était naturellement guidé contre cette partie qui ne demandait qu’à être la victime de ses cupides attentions. Une partie qu’il vint dévorer en réponse à ses plus sombres desseins, taquinant cette dernière avec une appétence plus que palpable.

Il sentait Yuuki, sensible à ses attentions, ses caresses. Il pouvait la voir frissonner au contact de sa bouche, ses doigts venaient s’appuyer sur ses épaules. Tout ce petit jeu l’enivrait délicatement, l’excitait également. Sa bouche gourmande, dévorait cette paire de lèvres intimes avec effusion, passion, appréciant tant la texture et les réactions de ses dernières. C’était la première fois qu’il la goutait de la sorte, regrettant de ne point l’avoir fait plus tôt. Ces phalanges n’étaient pas sans reste, elle participait à cet échange cocasse et coquin, accentuant la fébrilité et l’effusion qui s’initiait dans les entrailles de sa belle. Il la sentait défaillit, ses jambes se faisant plus faibles, sa poigne plus forte dans ses cheveux. Sa supplique était envoutante, si merveilleuse et glorifiant. Elle était comblée, ravie de son action et elle lui suppliant rapidement d’arrêter, qu’elle avait envie de lui.

Une demande à laquelle il vint se pliait quand bien même n’aurait-il vu aucun inconvénient à lui offrir pleinement cette caresse intime jusqu’à lui faire atteindre l’extase. Il se mordit la lèvre, le regard brillant, le corps chaud par ce spectacle érotique qui se trouvait face à ses yeux. Il embrassa une dernière fois cette partie de ses lèvres avec tendresse avant de remonter à sa hauteur. Bien trop désireuses, ses lèvres vinrent se glisser sur la peau brulante de son amant, s’attardant un bref instant sur cette poitrine qu’il embrassa tendrement et passionnément. Seulement, son amante désirait ses lèvres et ce baiser se fit bien trop court pour rejoindre les lèvres de son amante. Il la regardait, le regard brillant, brulant tandis qu’elle venait l’embrasser. Un baiser fougueux et langoureux dans lequel il laissa une de ses mains glisser contre les cuisses de sa belle pour continuer ses taquineries, son autre main se glissant contre sa hanche pour rejoindre sa poitrine. Des caresses que son amante lui rendait délicatement avec passion. Il pouvait sentir l’impatience dans ses actions, sa chair brulante de ce désir qu’elle ne pouvait plus camoufler. Un baiser dans lequel, Yuuki l’entraina à leur lit pour l’obligeait à venir y prendre place, quittant à regret cette paire de lèvres. Son regard brillant observa sa belle venir à sa rencontre, se mettant en califourchon au dessus de lui avec cette féminité et sensualité qu’il lui connaissait tant. Il se laissa faire, en doux amant soumis, savourant le contact dévorant et humide de ses lèvres sur sa chair. Elle semblait brulante de désir, fougueuse, venant cajoler sa chair pour lui rendre ce plaisir qu’il lui avait offert. Des cajoleries auxquelles il était sensible, sentant sa chair se parsemer de frisons, ce qui semblait ravir la belle amynphrolis qui n’avait de cesse de le couvrir de ses attentions.

Il soupira, incapable de retenir ce frison de traverser sa chair, la rendant résolument à fleur de peau. Il ferma délicatement les yeux, un instant pour apprécier les lèvres de sa tendre amante se choir sur sa chair, ses doigts s’échouant sur la bosse cupide de son aine, qui exaltée par ce petit jeu cocasse avait pris forme au sein de son sous-vêtement. Un aine qui se trouva rapidement être la proie de sa chère et douce qui vint la malmener, la rendre folle de ses doigts, de ses lèvres également. Il vint se lécher la lèvre, le cœur fou, battant tel un dingue dans sa poitrine. Il inspira profondément, bruyamment en contenant un gémissement de se faire connaitre. Le contact de ses lèvres sur son aine, l’étourdissait, rendait sa chair encore plus brulante et cupide. Il ouvrit ses prunelles en prenant appui sur ses coudes pour l’observer faire, la détaillant avec une lubricité certaine. Elle était magnifique, si sensuelle dans cette action, si excitée rien qu’à l’idée de le rendre fou. Ses doigts vinrent naturellement se glisser sur la joue de son amante pour dégager son visage, l’observer faire et dévorer du regard, ces prunelles si brillantes. Il sentait son souffle devenir court, brulant. Ses soupirs se firent plus nombreux au même rythme que cette excitation gagnait chaque pore de son échine. Il murmura son prénom, de nombreuses fois, avec un plus de force. C’était merveilleux, envoutant et terriblement additif. Il se mordit les lèvres dans un gémissement profond lorsqu’il vint contraire dans une action douce, son amante de stopper ses bienfaits. Tout comme elle avait pu le faire, il vint l’embrasser langoureusement, passionnément avec envie. Il laissa ses cupides lèvres dévorer ses divins bourreaux, se délectant de leur contact. Ses doigts vinrent naturellement maintenir le visage de son amante contre le sien, laissant son autre menotte retrouver cette partie si humide et brulante de l’anatomie de son amante. Il la sentit gémir contre ses lèvres tandis que ces doigts s’attardaient sur ce fruit défendu pour continuer de le tourmenter. Il joua avec ce bouton de chair, laissant deux phalanges trainer à ses alentours, le frôlant également. Il la sentait brulante et terriblement à sa merci et il ne se fit nullement prier pour glisser son aine contre son intimité. Un contact cocasse et brulant, qui les firent frissonner tous les deux alors qu’il venait relâcher ses lèvres pour l’observer, le regard brillant. Ses lèvres vinrent glisser sur sa nuque, sa menotte libre s’échouant contre l’intérieur de sa poitrine. Il murmura son prénom au creux de son oreille, dans une voix chaude et sensuelle alors qu’il sentait le bassin de son amante glisser contre son aine. Il ne la pénétrait pas, effleurait simplement son intimité de la sienne pour faire grandir le plaisir. Il la sentait brulante, tremblante, autant qu’il ne pouvait l’être, sa main se glissant sur l’un de ses seins pour le caresser, le titiller du bout de ses doigts. Il souffla contre son cou, laissant sa bouche mordiller son oreille, lui susurrant qu’elle était si magnifique ainsi. Elle enflammait un feu ardent en sa chair et il ne pu que gémir lorsqu’il vint enfin se lier à elle, la pénétrer dans un mouvement doux, sa menotte libre s’échouer contre l’intérieur de sa cuisse alors qu’il susurrait tout contre son oreille. « Laisses-toi aller mon amour… Laisses-moi te dévorer, observer ton corps être pris par les méandres du plaisir. Tu me rends fou de désir… Je suis fou de toi, ma Yuuki… » Il gémit contre son oreille, sentant son aine ferme pénétrer plus intimement son amante qui laissait son bassin rejoindre le sien. Le souffle court, il poursuivait ses actions, désirant devenir fou et la rendre tout simplement folle de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t82-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox http://thephoenixsong.forumactif.org/t252-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox


Invité
Invité
profil +
MessageSujet: Re: Wishing you a Happy Valentine's Day | PV Yasushi Yamada   Lun 14 Juil - 17:01

Il n’y avait résolument rien de plus bénéfique pour la jeune femme que de recevoir tout l’amour et l’affection de Yasushi. Pour elle qui aimait tant cet homme et ce corps qui se trouvait quasi nu sous ses yeux. D’humeur résolument taquine et comme pour le remercier du délicieux traitement qu’il lui avait fait subir, elle avait souhaité le rendre tout aussi fébrile. Ainsi, elle était venue lui ôter ce dernier sous-vêtement, embrassant son aine avec un intérêt certain, laissant ses doigts accompagner ses lèvres. Les réactions de Yasushi ne pouvait résolument que l’enchanter, celui-ci se tordant légèrement, lui offrant une vue alors ô combien délicieuse. Elle sentait son corps se tendre, le plaisir prendre possession de son corps à son plus enchantement. Le regard lubrique qu’il lui adressait ne pouvait résolument que lui plaire, celui-ci prenant appui sur ses coudes pour l’observer. Il semblait résolument captivée par la vision qu’elle lui offrait, si sensuelle en s’appliquant à rendre fou cet homme. Les doigts de son amant se dirigèrent vers la joue de Yuuki pour dégager de son visage ses cheveux, l’observant avec un regard si brillant qui lui plaisait résolument.

Yuuki pouvait entendre le souffle de son amant se coupait, devenir si difficile alors qu’elle s’appliquait dans chacun de ses baisers, chacune de ses caresses. Un fait qui ne pouvait résolument que lui plaire, l’embrassant avec plus de force, dans des baisers ô combien langoureux, s’amusant à l’embrasser avec délice. A chaque fois que Yasushi murmurait son prénom, elle ne pouvait que s’en sentir plus fière, s’amusant à l’embrasser avec plus de passion et d’envie. Néanmoins, Yuuki ne put qu’être quelque peu contrarié lorsque son amant vint la contraire à arrêter ces baisers. Son amant vint alors la relever pour que leurs visages se rencontrent enfin, échangeant avec elle alors un baiser langoureux, passionné empli d’envie. Yasushi était en cet instant tout aussi fébrile qu’elle, à son plus grand plaisir, ne pouvant pas s’empêcher de laisser ses mains glissaient sur le dos ô combien attirant de son amant. Au milieu de cet échange résolument coquin, la jeune femme ne put que laisser échapper un gémissement alors que les doigts qui l’avaient malmené revenaient trouver cette partie si humide, à son plus grand plaisir. Yasushi semblait d’ailleurs s’en amuser, s’amusant à frôler cette partie, la taquinant et l’amenant à se sentir encore plus brûlante, quémandant silencieusement encore plus d’agréables sensations.

Yuuki se sentait devenir de plus en plus brûlante, savourant alors enfin le contact de l’aine de son amant contre son intimité. Un contact qui présageait ô combien d’agréables sensations tant à chaque fois qu’elle goûtait au plaisir de la chair avec son amant, celle-ci ne pouvait qu’apprécier, aimant résolument ces instants à ces côtés. Son amant vint alors éloigner ses lèvres, l’observant dans un regard brillant et ô combien gourmand. Son amant dans le souhait de la rendre encore plus fébrile vint murmurer au creux de son oreille son nom dans une voix chaude et sensuelle, sa main coquine s’immisçant contre l’intérieur de sa poitrine. Un contact ô plaisant qui ne put que la faire frissonner, en femme conquise qu’elle l’était. Sa chair lui paraissait particulièrement brûlante, son souffle devenant plus saccadé aux caresses sur sa chair et sur sa poitrine.

Yuuki ne put qu’être ravie de sentir enfin l’aine de son amant la posséder. Un mouvement particulièrement doux dans lequel son amant vint lui susurrer contre son oreille de se laisser aller, de le laisser la dévorer, observer son corps être pris par les méandres du plaisir. Il lui avoua qu’il la rendait fou de désir, étant fou d’elle. Des mots résolument plaisants qui ne purent qu’accentuer son désir pour sa personne, ne souhaitant de toute manière ne pas se réserver face à cet homme si charismatique. Yasushi se trouvait particulièrement sensuel et envoutant, Yuuki ne pouvait résolument pas penser le contraire alors que Yasushi venait enfin la pénétrer plus intimement. Un contact plaisant pour la demoiselle, appréciant les baisers de son amant sur sa chair, contre son oreille.

Le jeune homme attendit alors le temps que son corps de s’habituer avant de venir embrasser son amant comme pour lui signaler qu’elle se sentait prête. Un accord auquel son amant ne mit guère longtemps avant de céder et venir se détacher d’elle pour la pénétrer à nouveau. Des sensations ô combien agréables pour la demoiselle qui gardaient ses mains sur le haut du dos de son amant, serrant cette peau délicieuse et sentant un si bon parfum. Cette fois-ci la douleur se fit quelque peu présente, jusqu’à ne ressentir plus que du bien-être et des sensations agréables à son plus grand plaisir. Le côté ô combien tentateur de Yasushi lui plaisait résolument, tout comme cette audace et ce charisme qu’il avait parfois du mal à mettre en avant. Le jeune homme gagnait chaque jour de la confiance en lui, un fait qui la ravivait alors qu’elle le voyait toujours plus entreprenant et sûr de lui. Il n’avait rien à craindre de toute manière, Yuuki était une femme conquise, totalement sous son charme, ne voyait désormais plus que lui. Les sensations qu’elle ressentait en cet instant, ce doux plaisir de luxure aux côtés de son amant ne pouvait que la conforter sur ce point. Yasushi arrivait à la rendre ô combien heureuse, son corps l’était tout autant alors que son souffle se faisait plus erratique.

Yuuki laissait échapper de doux soupirs contre son amant, caressant son dos, le griffant malgré elle alors qu’elle accompagnait les mouvements de va-et-vient de son amant, plaçant ses cuisses autour des hanches du jeune homme pour le sentir toucher cette zone si sensible plus intensément. Yuuki soupirait le nom de son amant, en prononçant ses quelques mots : « Yasushi… tout est absolument parfait…» Yuuki se sentait résolument bien dans les bras de cet homme, soupirant de bien-être alors qu’elle laissait l’une de ses mains se perdre sur son torse ô combien intéressant et captivant. Ces lèvres vinrent capturer celles de son amant dans un baiser langoureux, soupirant entre ces lèvres. A chaque mouvement en son sein, il lui semblait atteindre ce septième ciel tant elle se trouvait la victime d’un amant qui ne pouvait que la combler. Elle murmura alors à son amant de poursuivre leurs ébats plus intensément, se sentant si bien choyé par cet homme.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Yasushi Yamada
Department member
Obsidian Bear
Je ressemble à « : Lee Seung Hyun - Model HOTBOOM ». J'ai égaré : 203 parchemins. Ma bourse est remplie de : 867 et j'ai : 25
profil +
MessageSujet: Re: Wishing you a Happy Valentine's Day | PV Yasushi Yamada   Lun 14 Juil - 17:02

Sa chair se trouvait brûlante et fébrile. Yuuki avait ce talent inné d’enflammer sa chair et son être par son contact. Auprès d’elle, il redevenait cet homme. Un homme confiant, doux et attentionné. Il devenait moins anxieux, moins timide avec elle et lui offrait la possibilité de découvrir cet homme qu’il avait été un jour. Un homme, qui avait été cloitré dans son être durant tant d’années, prisonnier de son esprit malade, qui ne parvenait pas à accepter la dure réalité qu’était la sienne. Un homme meurtri et blessé, incapable de remonter la pente seul. Yuuki avait tant participé à sa guérison. Il redevenait celui qu’il avait été et il ne pouvait que lui en être reconnaissant. Il la recouvrait donc de toute sa tendresse et son amour, la considérant comme la plus belle merveille qu’il lui était amené à rencontrer. Une déesse qui l’obnubilait, le rendait fou de désir et d’ivresse tant ce bonheur qui l’étreignait à ses côtés l’envoutait.

Il succombait toujours à ses charmes, la trouvant irrésistible, d’autant plus grâce à cette soirée qu’ils venaient de vivre. Il ne désirait plus que la posséder, la faire sienne pour lui faire atteindre ce paradis terrestre qu’il appréciait tant à ses côtés. Il ne pu résister plus longtemps à cette tentation. Dans un doux soupir, il était venu se mêler à elle, laissant son aine découvrir de nouveau cette partie si envoutante de son échine. Ses doigts s’étaient tant amusés à la taquiner, rendre son fruit défendu si gourmand et impatient. Il savourait donc ce bien être de la posséder enfin après tant de luxure prodiguée par ce jeu coquin et envoutant. Il sentait son être s’extasier à ce contact, à cette communion de leurs deux chairs. Il voulait la rendre folle par ce contact, transcendait son être par cette effusion qu’il pouvait provoquer en sa personne. Il n’avait que cette seule ambition et il lui avouait de la façon la plus attentionné et sincère qu’il soit. Il la sentait sensible à ses baisers et à ses caresses. Sa main glissait contre ce sein avec douceur et sensualité, savourant la pulpe de sa forme sous ses doigts. Il le sentait ferme et éveillait, tout comme cette nuque qu’il malmenait. Elle était à sa merci, si belle, si désirable et envoutante. Elle l’hypnotisait totalement. Il laissait donc son aine la découvrir de nouveau, s’immisçant dans ce fruit défendu si luxuriant et déboussolant.

Il sentait sa respiration courte et chaude contre son oreille par toutes les attentions qu’il lui prodiguait. Il attendait un signal de sa part, un gémissement, une caresse qui lui demandait muettement de poursuivre cette luxure. Un signal qu’il vint accueillir dans un doux sourire, sentant les lèvres de sa douce Yuuki chercher ses lèvres pour l’embrasser. Un baiser dans lequel il vint se perdre, savourant la texture de ses prisonnières, qui avaient tant su malmener son excitation. Il se laissa faire, laissant ses doigts glisser sur les hanches de son amante pour rejoindre son bassin, le haut de ses cuisses. Tout en douceur, il vint délicatement agripper ces dernières pour les soulever, opérant un mouvement de bassin dans son être pour répondre à son attente, la sienne également. Il savourait ce contact, ce frottement cocasse de son aine contre les parois de son être. En adéquation avec les attentes de sa belle, il vint lui faire l’amour, sensuellement, en douceur et passion. Il laissa donc son bassin retrouver celui de son amante avec ambition et passion. Il laissait ses doigts glisser sur la chair de son bassin, savourant le contact des phalanges de son amante sur son dos. Sa bouche dévorait celle de son amante avant de rejoindre le creux de sa nuque avec ambition. Il l’embrassait avec passion, la mordillant délicatement. Yuuki semblait sous son charme, à sa merci et l’aveu qui vint s’extirper des lèvres de sa belle, ne pu qu’accroitre son ambition. Elle le trouvait parfait, il savait comment la rendre folle, tout comme elle savait si bien le faire. Il pouvait sentir son cœur battre promptement dans sa poitrine, si fou et attiré par cette femme.

Lorsque cette dernière vint l’embrasser, il su qu’elle désirait qu’il poursuive ses agissements, qu’il la rende folle comme elle le savait si bien le faire avec lui. Son murmure ne vint que confirmer cette idée, le rendant particulièrement glorieux, envouté par cette voix si sensuelle qui s’extirper de ses lèvres. Elle était incroyablement séduisante à cet instant. Tant et si bien qu’il ne pu résister plus longtemps. Il vint la faire basculer sur le matelas du lit, mouvant son bassin dans un geste doux pour pouvoir la dominer de nouveau. Les jambes de la jeune femme, soigneusement replié autour de ses reins, il ne perdit pas un instant des bienfaits de son action, son aine réalisant un mouvement de bassin, particulièrement exaltant. Sagement allongée sur les draps, Yuuki, lui semblait plus belle que jamais, si désirable. Il se mordit les lèvres et le regard brillant vint glisser sa bouche contre sa mâchoire, son oreille pour lui murmurer des petits mots coquins, riant à ces derniers. C’était la première fois qu’il prononçait de telles paroles, du moins avec elle. Il la sentait sensible à cela, frissonnant contre lui alors qu’il accélérait la cadence des mouvements de son bassin. De mouvements lents et langoureux, il sentait son rein accélérer la cadence, devenir plus gourmand qu’auparavant. Il s’extasiait des gémissements de sa belle, l’admirant se perdre dans les méandres du plaisir qu’il lui prodiguait. Lui-même était incapable de retenir ces sons érotiques, il se sentait si bien en elle, si fort, si puissant et tant homme. Il lui promettait de la rendre folle et c’est ce qu’il fit, la faisant rendre les armes lorsqu’ils vinrent atteindre cette extase tant attendu. Le cœur tremblant et fou, il vint glisser son visage contre le visage de son amante. Ainsi lotit contre elle, il s’enivra de son parfum pour profiter de cette luxure qui l’étreignait, le rendait fou. Il était bien incapable de dire le moindre mot et il lui fallut un certain nombre de minutes pour être en mesure de reprendre ses sens. Il se sentait tellement bien contre elle, dans ses bras, contre sa chair. Il embrassa donc sa nuque avec douceur, laissant ses doigts glisser contre ses hanches, ses côtes pour remonter à sa nuque. Dans un geste doux et tendre, il vint laisser une de ses mains caresser les traits de son visage, murmurant au creux de son oreille.

« C’était merveilleux ma chère Yuuki. Je me sens tellement un homme comblé grâce à toi. Tu le savais ? » Il vint rire délicatement, embrassant son oreille alors qu’il prenait appui sur son autre main pour relever son regard vers le sien murmurant. « Je suis enfin heureux grâce à toi. Tu m’as fais connaitre ce bonheur et j’ai désormais qu’une envie : te montrer l’homme que je suis. Celui qui ne demande qu’à s’exprimer auprès de toi. Je t’aime, Yuuki. De tout mon cœur. » Il vint rire de nouveau, gêné, mais heureux, plus empli de bonheur que jamais, grâce à elle, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t82-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox http://thephoenixsong.forumactif.org/t252-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox


Invité
Invité
profil +
MessageSujet: Re: Wishing you a Happy Valentine's Day | PV Yasushi Yamada   Ven 25 Juil - 22:30

S'offrir à cet homme était résolument plaisant pour la demoiselle qui en était amoureuse. Elle aimait d'un amour profond cet homme et ne pouvait ainsi qu'apprécier chacun des instants qu'elle partageait avec lui. Elle aimait sentir ses lèvres contre les siennes, ses mains effectuant des caresses sur son corps. Elle se sentait femme au creux de ses bras, connaissant à chaque fois des sensations de plus en plus agréables. Elle se trouvait particulièrement sensible au jeune homme et à chacune de ses attentions.  Pour elle, Yasushi était parfait, elle n'avait pu que le murmurer alors qu'elle sentait son corps devenir de plus en plus dépendant de lui.  Son amant, tout aussi cupide, semblait particulièrement ravi d'entendre sa requête, ses baisers devenant de plus en plus sensuels. Il ne mit d'ailleurs guère longtemps avant de réagir, les faisant basculer sur le matelas du lit, mouvant son bassin dans un geste doux pour pouvoir la dominer à nouveau. Une vision ô combien plaisante pour la demoiselle, ravie de voir l'homme audacieux qu'était Yasushi. Il n'y avait plus une seule once de doute, d'hésitation, le jeune homme redevenait celui qu'il avait été auparavant, un homme sûr qui ne pouvait que ravir la femme qu'elle était.  Celui-ci gagnait de plus en plus d'assurance et le regard qu'il lui tendait n'était là que pour le confirmer. Elle ne put que rougir délicatement alors qu'il l'observait avec une grande intensité et qu'il venait poser sa bouche contre sa mâchoire, glissant jusqu'à son oreille pour y murmurer des petits mots coquins. Des mots ô combien plaisants qui la rendaient plus fébrile qu'auparavant. Yasushi se trouvait si séduisant ainsi, si dominateur.

Ses mouvements de reins s'accéléraient, l'emmenant à se sentir de plus en plus sensible et fébrile. Yuuki laissait ses gémissements s'échapper de ses lèvres, sans retenue, sachant ô combien celui-ci ne pourrait qu'en être ravi.  Tout comme elle l'était d'entendre la voix ô combien plaisante de son amant, alors qu'il devenait de plus en plus sensuel. Son cœur ne pouvait qu'être ravi de voir cet amant ainsi, savourant ses baisers et ses murmures coquins. Ses joues étaient rouges d'envie, de bien-être et de plaisir, l'emmenant à laisser ses mains se poser sur le corps de Yasushi, caressant les muscles fins et si bien dessinés de son corps. Yasushi la faisait rêver, il n'y avait résolument aucun doute. La jeune femme ne pouvait qu'y songer alors qu'ils atteignaient tous les deux cette extase dans un dernier gémissement. Fermant les yeux face à l'afflux de bien-être, elle soupira doucement, sentant son cœur battre si fortement. Elle se sentait bien ainsi lotie contre lui, souriant alors qu'il venait glisser son visage contre le sien. Il n'y avait résolument rien de plus appréciable qu'être auprès de cet être. Il n'y avait tout simplement pas besoin de parler, les expressions de leurs corps étant là pour exprimer leurs ressentis. Yuuki se contentait alors d'être contre lui, souriant alors qu'elle sentait ses lèvres se posaient sur sa nuque. Les doigts coquins de Yasushi vinrent glisser contre ses hanches, ses côtes pour remonter à sa nuque. Des caresses ô combien agréables auxquelles elle répondit en laissant ses fins doigts se posaient sur les hanches de son petit ami, celle-ci aimant résolument la texture douce de cette peau.

Yuuki ouvrit doucement les yeux, sentant l'une de ses mains caresser les traits de son visage alors qu'il venait murmurer au creux de son oreille des mots ô combien plaisants. Celui-ci lui avoua que cela avait été merveilleux. Il se sentait être un homme comblé grâce à elle, lui demandant si elle le savait. Des mots qui ne purent que la firent sourire tant elle appréciait cette information, si Yasushi se sentait être un homme comblé, un fait qui ne pouvait que la ravir en tant que femme. Le sourire que Yasushi lui tendit la fit sourire alors qu'il relevait leurs regards, permettant ainsi à leurs prunelles de se rencontrer. Des prunelles qui brillaient de joie alors qu'il lui avouait qu'il se sentait enfin heureux grâce à elle. Elle lui avait fait connaître ce bonheur et n'avait désormais qu'une envie : celle de lui montrer l'homme qu'il était. Celui qui ne demandait qu'à s'exprimer auprès de lui. Il l'aimait, il l'aimait de tout son cœur. Des mots qui ne pouvaient que la ravir, lui offrant alors un de ses plus beaux sourires alors qu’elle laissait l’une de ses mains se poser sur son visage, caressant les traits si magnifiques de son visage. Son regard coquin ne pouvant que lui plaire.

Elle vint alors murmurer au creux de ses lèvres : « Yasushi… je suis heureuse d’entendre ses mots tant ils me ravissent. Mon plus grand souhait est bien celui de te savoir heureux et te voir chaque jour plus confiant. Tu es tellement plus beau quand tu l’es. J’aime lire dans tes yeux ce regard résolument enchanté… tout comme ton regard coquin. » Dit-elle dans un doux sourire, venant lui voler un baiser avant de reprendre :     « Je suis une femme comblée Yasushi. Tu me rends si heureuse. Je t’aime résolument. Je redeviens à tes côtés une femme, une femme qui apprécie être chéri par l’homme qui fait battre son cœur. Ces instants de bonheur ne peuvent que me ravir… je t’aime aussi de tout mon cœur. Tu es un vrai cadeau tombé du ciel… Je veux te chérir de tout mon cœur.» Elle termina ses mots en laissant ces doigts caresser les traits de son visage, frôlant ces lèvres. Yuuki était heureuse, sans doute bien plus que depuis de nombreuses années. Elle l’avait trouvé Yasushi et était bien désormais incapable de s’en séparer, se trouvant si heureuse à ses côtés. Elle le rendrait heureux comme jamais il n’avait pu l’être, tel était son souhait. Elle le voulait résolument. Elle lui sourit, lui murmurant dans un doux sourire, avant de venir l'embrasser dans un doux baiser :  « Mon seul souhait est de te rendre heureux, que nous soyons heureux les deux.. ensemble. »

FIN
Revenir en haut Aller en bas


Contenu sponsorisé
profil +
MessageSujet: Re: Wishing you a Happy Valentine's Day | PV Yasushi Yamada   

Revenir en haut Aller en bas
 

Wishing you a Happy Valentine's Day | PV Yasushi Yamada

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» happy valentine
» Happy Valentine's birthday - James
» (+) happy valentine (demyan).
» 04. Happy Birthday, Cat.
» 06. Sunday, Monday, Happy Days. || with Chris Lorentz

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Phoenix Song ::  :: Oubliettes :: Rps :: Sinseonghan Jolyu's Area-