Partagez | 
The Phoenix Song ::  :: Oubliettes :: Rps :: Sinseonghan Jolyu's Area
 

 It's not what it seems to be... [pv Hunbyeol ♥] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Soyou Park
Student
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Bong Yee ». J'ai égaré : 421 parchemins. Ma bourse est remplie de : 809 et j'ai : 26
profil +
MessageSujet: It's not what it seems to be... [pv Hunbyeol ♥] - Terminé   Lun 14 Juil - 22:04

It's not what it seems to be...


Les choses avec Hunbyeol avançaient. Un peu plus efficacement depuis leur journée improvisée de la Saint valentin. Évidement, être partenaire de crime rapprochait. Ce n'était bien sûr pas dû à cela, sans doute plutôt le fait qu'avoir été seuls tout le deux avait permit d'éclaircir quelques non-dits mais surtout d'être confrontés directement l'un à l'autre, malgré la gêne qu'avec provoqué la situation à l’hôtel. Ça avançait, bien que Soyou n'aurait su dire comment. La gêne avait diminuée, assez pour leur permettre de se parler plus naturellement, trouvant lentement un équilibre. Silencieusement, elle acceptait de cacher que son attirance était toujours là, que ses sentiments étaient bien réels et qu'à son contact, elle ne pouvait les retenir. Elle apprenait à apprécier ce qu'il voulait et pouvait lui donner, une amitié, tandis qu'il semblait cesser de la limiter au statut d'élève, ne limitant plus les discutions. C'était mieux que rien, bien mieux. C'était quelques gouttes d'eau pour sa gorge assoiffée, un petit pansement sur une plaie qu'elle masquait généralement à merveille.
Peu après cette fameuse journée de la saint valentin, la jeune femme était timidement venue demander à son enseignant s'il voulait bien reprendre les cours pour l'aider en études des runes. Il avait accepté et elle s'était tenue à carreau durant ces temps là, comme tout ceux qu'il lui avait accordait d'ailleurs, choisissant de profiter de ces moments qu'il lui offrait plutôt que d'insister, de le mettre mal à l'aise ou de s'enfermer dans un rôle puérilement dragueur. Sagement, elle avait abandonné l'idée de jouer à l'effleurer pour éveiller son intérêt, la situation dans laquelle elle l'avait surpris, auprès d'un autre homme, avait eut pour effet positif d'indiquer plus que clairement ses préférences. Sans doute avait-elle été ridicule toutes les fois où elle l'avait confronté, chercher à la séduire malgré lui, usant des charmes qu'elle savait marcher sur d'autres. Elle se contentait maintenant de la place qu'il voulait bien lui offrir et honnêtement, elle pensait plutôt bien s'en sortir pour masquer ses sentiments. Pourtant, au fur et à mesure qu'il lui accordait du temps, elle diminuait les heures passées à séduire des hommes le soir, diminuait aussi ses visites auprès de Shota. Ce besoin c'était fait moins urgent.

Une bonne nouvelle était tombée ce matin là. Une qu'elle avait eu immédiatement envie de partager avec son enseignant favoris, mais qui avait du attendre la fin de l'après-midi et de ses cours pour pouvoir être dévoilée. Sourire aux lèvres, d'un petit pas enjoué qui dévoilée sa fierté, elle avait filé à son bureau sans l'y trouver. Le professeur Seok n'étant pas non plus dans sa chambre ni dans sa classe de cours, la jeune femme était allée voir près des terrains sportifs où on lui avait affirmé qu'il était parti vers une salle de court. Sans poser plus de questions, pourquoi donc se préoccuper de quelqu'un qu'elle ne connaissait pas, elle reparti dans la direction indiquée. Adorable dans sa jolie robe bien taillée, elle aurait parfaitement pu sortir d'un bureau d'avocat de moldu. Ses talons raisonnèrent sur le sol, discrètement mais malgré tout répercuté par l'absence d'autre personne dans les couloirs.
C'est sans prendre la peine de frapper que la jeune femme poussa la porte de la salle de court indiquée par l'élève au dehors. Sans doute avait-il omis quelques détails. Comme le fait que le professeur Seok était accompagné. D'une jeune fille. Étudiante, et assise sur le bureau en jupe, tandis que l'homme était agenouillé devant elle. Le fard monta aux joues de Soyou, essayant de ne rien précipiter mais... Les joues rosées de l'élève, légèrement en sueur, mais surtout son expression... aguicheuse, un petit défis dans le regard.... C'était plus que Soyou ne pouvait supporter. Elle eut juste le temps de voir Hunbyeol tourner la tête pour l’apercevoir, avant de prendre la décision de prendre ses jambes à son cou. Essayant de paraitre calme et censée -détachée était l'effet voulu- elle tourna les talons et s'éloigna d'un pas sec, mordant violemment sa lèvre. Sans faire attention à là où elle allait, elle désirait surtout s'éloigner de cette endroit. L'esprit bouillant, elle ne pouvait que rester figée sur cette image, lui en compagnie de cette.... sale garce, elle ne pouvait tenir cette pensée face à l'expression qu'elle lui avait renvoyée.

Traversant la cours extérieur d'un pas rapide, Soyou marcha jusqu'au parc. Elle aurait couru tant elle avait l'impression qu'elle allait explosait, mais ce n'était ni censée ni la réaction d'une amie. Elle réagissait mal, très mal elle le savait mais elle ne pouvait s'en empêcher. Toutes les excuses opposées, ses préférences pour les hommes, son rang de professeur, tout se retrouvait mit à mal. C'était simplement elle qui ne lui plaisait pas, ni plus ni moins. Évidement que ça revenait au même, dans tout les cas il ne voulait pas d'elle. Mais ça remettait en question tout ce qu'elle lui trouvait -non pas son orientation mais sa moralité, sa sûreté, sa sincérité- et elle s'en sentait absolument idiote. Idiote et trompée, stupidement. Essayant de canaliser la jalousie et la colère qu'elle ressentait, elle comptait s'assoir sur un banc en face du lac et coincer ses mains entre ses cuisses pour s'obliger à rester immobile.


Tenue 01 . 02

THE PHOENIX'S SONG ~
Δ If it's wrong to love you, Then my heart just won't let me be right. I'd give my all to have Just one more night with you, I'd risk my life to feel Your body next to mine 'Cause I can't go on.
©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t26-soyou-if-it-s-wrong-to-love-you-then-my-heart-just-won-t-let-me-be-right http://thephoenixsong.forumactif.org/t216-soyou-my-all#1607
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : lee dong wook ». J'ai égaré : 130 parchemins. Ma bourse est remplie de : 448 et j'ai : 36
profil +
MessageSujet: Re: It's not what it seems to be... [pv Hunbyeol ♥] - Terminé   Lun 14 Juil - 22:04

On pouvait souvent voir le professeur Seok sur le terrain de Quidditch. Il n’avait pas perdu l’habitude de courir et s’entrainer et il investissait souvent les lieux, quasiment tous les jours, on pouvait l’y voir, grand sportif. Les joueurs de quidditch l’acceptaient sur le terrain, plus encore à présent que l’accès sur le terrain était limité. Les jeunes trouvaient souvent bien étrange qu’il préfère rester bien sur terre que de venir voler avec eux. Bien sur, pour ça il aurait fallu qu’il sache monter un balai correctement, c’était bien trop dangereux pour lui et les élèves. Sa présence ne les gênait nullement, après tout, ils jouer 5 à 20 mètres au dessus de sa tête, un petit homme courant au sol  n’était pas inquiétant, sauf quand il sortait les cognards. Ce n’était pas le cas aujourd’hui et Hun Byeol courait depuis presque une heure, en rond bien sur mais ca ne manquait pas d’animation dans le stade et au dessus de celui-ci. Il se dépensait de cette façon, se sentant particulièrement à l’aise et content. Courir lui vidait la tête comme le sport, c’était un moment agréable pour lui de se dépenser de cette manière. Il avait toujours aimé cela, et s’il ne pratiquait plus le sport à haut niveau, il avait besoin de cette dose d’effort et de sueur pour réussir sa journée, sans quoi elle semblait vide et le professeur lourd comme si il avait fait un repas particulièrement conséquent. Il savourait toujours ses heures d’exercices qui n‘était pour lui, qu’un amuse-bouche comme il avait passé de nombreuses années à ne faire que cela de ses journée, mais il n’avait plus tous les soins qui allait avec. En tout cas, il se conservait en courant et avait encore beaucoup de souffle. Il quitta le terrai à la suite de deux joueuses de quidditch qui venait de finir l’entrainement, elles avaient remit leur vêtements ordinaire et leur chaussure à talon et rentrait vers leur dortoir. Il suivait simplement jusqu’à ce que l’une d’entre elle glisse sur les pierres qui avaient été trempée par la pluie de la veille et de la nuit.

Le professeur de runes se précipita sans réflechir sur la jeune fille en lui demandant si ca allait, si elle pouvait se relever et marcher. Il vint lui tendre une main que la jeune étudiante prit en souriant. Il l’aida à se relever mais remarqua immédiatement qu’elle avait un peut de mal à marcher. Préférant s’assurer qu’il ne s’agissait de rien de grave, il la guida vers la première salle de classe pour examiner son pied. Comme ancien sportif, il connaissait bien le corps humain et était habitué à ce genre de petit diagnostique rapide et nécessaire sans quoi quelque chose d’inaperçu au premiere abord pouvait se reveler grave et inversement bien sur. Il installa l’élève sur le bureau de la salle de classe pour qu’elle s’y assied et s’agenouilla devant elle pour examiner son pied droit qui était celui qui semblait posé problème. Il le bougea un peu en demandant si ca lui faisait mal, verifiant si il ne s’agissait d’une entorse ou d’un pied cassé. Fort heureusement la jeune fille ne semblait pas souffrir et en touchant son pied et sa cheville, il pu se rassurer sur la nature de l’incident.Elle s’était juste tordu un peu la cheville, un peu de glace sur la partie échaude et la douleur devrait s’évanouir très rapidement. Il sourit à ses conclusions en levant la tête vers la jeune fille pour lui parler mais il ne s’était pas attendu à ce que quelqu’un fasse irruption dans la pièce aussi brusquement. Il eut à peine le temps de tourner la tête vers l’intrus qu’il observa déjà SoYou fuir de la pièce. Ses yeux s’écarquillèrent tandis qu’il reposait doucement le pied de la demoiselle. Un peu ébété par la réaction de la jeune aphéredis. Il conseilla rapidement de se reposer ici une dizaine de minute en refroidissant son pied avec de la glace, qu’il lui laissait faire apparaitre et se releva comme si il s’était assis sur un pic. Précipitamment et sans réflechir à son action, il sortit de la pièce pour se lancer à la poursuite de So You, réalisant un peu la méprise qu’elle eut pu faire à le voir agir ainsi.

Il fila vers le parc, vers la sortie, ses pas le menant heureusement et inconsciemment vers celle qu’il poursuivait. Il l’apperçut devant le portail de l’école, fuyant à vive allure. Il couru pour la rattraper mais le fit sans mal. Arrivé à sa hauteur, sa main se serra autour de son poignet pour la ralentir et la freiner pour qu’ils s’arrête tout deux. Il lui semblait qu’il agissait comme un homme qui l’avait trompé, ce n’était pourtant pas le cas. Ils ne sortaient pas ensemble, pourtant, comme il s’approchait d’elle ses derniers temps, il avait vraiment la sensation qu’il lui devait des explications au vu de la réaction de son élève de rune.

«  So You… ce n’est pas du tout ce que tu penses.»

tenue :ici

THE PHOENIX'S SONG ~
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Soyou Park
Student
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Bong Yee ». J'ai égaré : 421 parchemins. Ma bourse est remplie de : 809 et j'ai : 26
profil +
MessageSujet: Re: It's not what it seems to be... [pv Hunbyeol ♥] - Terminé   Lun 14 Juil - 22:05

Plongée dans ses pensées, Soyou ne pensait à rien d'autre qu'à ce qu'elle venait de voir, au point de ne plus se soucier de l'école ou de quoi que se soit d'autre. Aucun bruit ne pouvait l'atteindre. Elle n'était pas sûre de pouvoir supporter cette idée très longtemps, cette... vérité. Il pouvait fricoter avec des femmes. Et avec des élèves. C'était juste elle le centre du problème. De colère, elle rejeta cette idée avec violence, la frappant mentalement aussi violemment qu'elle le pouvait, ne se souciant nullement de se blesser à poursuivre son raisonnement. Ça n'avait rien de surprenant songeât-elle. C'était la vérité, simplement, elle était le problème, comme elle l'avait toujours été. C'était la même chose qui faisait que les enfants des écoles moldus ne l'appréciaient pas, la même chose qui faisait qu'elle n'était jamais sortie avec quelqu'un, n'avait jamais eut de relation amoureuse stable et la même chose qui faisait qu'Hun Byeol préférait cette fille au joli visage qui était dans la salle de classe. Pour une raison qu'elle ignorait, elle avait tant de mal à créer des réels liens. Yuuki et Olivia parvenaient à changer cela, elle les aimait et savait cela réciproque, mais pas de la façon dont elle aimait Hun Byeol, pas comme elle aurait voulu qu'il la regarde. Ses deux amies ne pouvaient remplacer ce qu'elle espérait de lui, espoir qu'elle ne parvenait pas à tuer, qu'importe ses efforts. Elle prenait tout ce qu'il lui offrait, chaque secondes. Elle les appréciait, chacune d'entre elles, le moindre sourire, le moindre rire, la moindre attention pouvait la rendre heureuse. Mais elle ne faisait que l'aimer plus. Inlassablement, sans pouvoir lutter, elle tombait toujours plus sous son charme.

Elle ne pouvait faire plus. Elle lui avait déjà fait savoir plus d'une fois qu'il l’intéressait, qu'il lui plaisait. Peut-être qu'elle s'y était mal prit. Elle y était allée de la seule façon qu'elle maîtrisait, les jeux de séduction dans les bars et boîtes de nuit. Qu'il l'ait prit au sérieux ou pas ne changeait plus rien maintenant, il ne la voyait simplement pas comme une personne qu'il désirait et ne le ferait jamais. Elle n'avait plus d'autres atouts dans sa manche et s'était promis de ne plus recommencer à chercher à nouveau son attention de la sorte, elle avait dépassé la limite entre mignon et pitoyable déjà et ne se permettrait plus de recommencer. Elle devait garder son amitié et apprendre à s'en satisfaire, elle essayait ardemment sans y parvenir.
La jeune femme n'entendit pas les bruits de pas derrière elle qui s'approchaient à toute vitesse. Préoccupée uniquement par son vague objectif de s'éloigner et plongée dans ses pensées, elle ne se rendit compte de sa présence que lorsque des doigts se refermèrent sur son poignet pour la ralentir, brisant sa progression et son élan. Soyou jeta un coup d’œil derrière elle et tira sur son poignet en reconnaissant Hun Byeol, sans pouvoir se défaire de sa poigne. Il ne serait pas fort mais ne lâcha pas pour autant. Elle n'essaya qu'une fois. La force physique ce n'était pas son domaine, elle l'avait déjà prouver dans la forêt le jour de la saint valentin, ni forte ni particulièrement agile en pleine nature. Elle savait étudier, c'était déjà pas si mal. Elle aurait été ridicule à tirer, aussi s'arrêta telle simplement, face à lui. Elle aurait voulu fuir, s'isoler pour laisser l'angoisser monter comme elle savait si bien le faire mais peut-être était-il plus adulte de simplement lui faire face. Il prit la parole en première, murmurant son prénom avant d'affirmer que ce n'était pas ce qu'elle pensait. Pas du tout. En quoi ce n'était pas ce qu'elle pensait, qu'est-ce qu'il pensait qu'elle pensait ? Elle n'avait pas envie d'entendre de mensonges. Elle n'avait pas non plus envie de s'emporter, c'est pour cela qu'elle avait fui mais après tout... Elle essaya de ne pas crier, le fusillant du regard, pourtant sa voix trahit parfaitement combien ce qu'elle venait de voir la touchait. « - Ce n'est pas ce que je penses ? Comme ce n'est pas que tu fricotes avec une fille ? Ou que ce n'est pas que tu fricotes avec une élève ?! »
Ses propres mots la frapperaient. Elle n'avait aucun droit de dire cela. Il était libre, entièrement, il ne lui devait rien, ni explication, ni compte rendu, ni rien. Juste rien du tout. Il pouvait l'ignorait autant qu'il le voulait, il pouvait faire ce qu'il voulait avec qui bon lui semblait, ça ne la regardait nullement. Elle n'avait pas le droit de lui reprocher quoi que ce soit, ni de se fâcher contre lui. Elle baissa immédiatement les yeux. Elle ne pouvait reprendre ce qu'elle venait de dire, surtout que dans son empressement et sa colère elle en avait oublié de s'adresser à lui comme à l'enseignant et l'homme plus âgé qu'il était par rapport à elle. Elle se permettait des remarques qu'elle n'aurait pas dû et en oubliait la formalité. Zéro sur tout la ligne. Les larmes lui montèrent aux yeux. En plus d'être désespérée et blessée, elle ajoutait à la liste idiote. Vainement, elle essaya de corriger cela sans oser le regarder « - Je suis désolée. Vous pouvez faire ce que vous voulez, ça ne me regarde absolument pas... Je n'ai pas à vous parler de la sorte, pardon. » Ses excuses étaient sincères, mais les yeux baisser, elle s'appliquait à ne pas cligner des yeux pour ne pas laisser couler les larmes que les avaient envahis. A l'instant, elle se détestait pour s'être laissée emportée, pour ne pas avoir su rester dans son rôle d'élève-amie avec qu'il il parlait. Il pouvait la réprimander et partir, cesser de la voir, elle comprendrait et ne pourrait même pas lui en vouloir. Il devait être épuisé de ses attentes et de ses sautes d'humeurs. Cette idée nouée complètement sa gorge.

THE PHOENIX'S SONG ~
Δ If it's wrong to love you, Then my heart just won't let me be right. I'd give my all to have Just one more night with you, I'd risk my life to feel Your body next to mine 'Cause I can't go on.
©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t26-soyou-if-it-s-wrong-to-love-you-then-my-heart-just-won-t-let-me-be-right http://thephoenixsong.forumactif.org/t216-soyou-my-all#1607
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : lee dong wook ». J'ai égaré : 130 parchemins. Ma bourse est remplie de : 448 et j'ai : 36
profil +
MessageSujet: Re: It's not what it seems to be... [pv Hunbyeol ♥] - Terminé   Lun 14 Juil - 22:05

Hun Byeol ne s'était pas attendu à une telle réaction de la part de So You, examinant innocemment la cheville de l'élève qui était tombé d'une manière très naturelle et sans arrière pensée. C'était un professeur consciencieux et un sportif de haut niveau qui connaissait suffisamment le corps pour pouvoir émettre un premier diagnostique, après tout lui même à l’entraînement avait mainte fois connu des blessures légère comme c'était le lot de toute athlète, même chez les sorciers apparemment.Seulement, même sans savoir pourquoi elle réagissait si violemment à cette vision, mais il l'avait poursuivie. Il s'était lancé à sa poursuite instantanément, sans même réfléchir, abandonnant sans gêne la demoiselle dont il s'était occupé. So You avait par sa fuite incompréhensible rayé l'incident et l'interet de celui ci. A peine avait il pris le temps de confirmer à la jeune femme pour se lancer à la poursuite de son élève, la rattraper. Etrange instinct qui le poussait à s'élancer après l'apheredis sans raison apparent. Bien sur qu'it n'avait pas de compte à lui rendre, bien sur qu'il était libre de ses actions, surtout quand il ne s'agissait que d'une situation anodine, pourtant il ne souhaitait nullement que la jeune fille puisse se méprendre sur la signification de celle ci comme elle l'avait apparemment fait.

Ce n'était pas ce qu'elle pensait, il le lui affirma après l'voir rattrapé dans le parc de l'école, seulement il n'avait pas vraiment idée de ce qu'elle pouvait penser, surtout pourquoi elle réagissait de manière si explosive. Hun Byeol culpabilisait de la voir à nouveau revivre cette terrible scène ou elle l'avait surprise dans le lit de cet homme qu'il était prêt à aimer. Pourtant aujourd'hui cela n'avait rien à voir, c'était une étudiante et il n'avait eu aucune intention avec elle, autre que de soigner sa jambe.  Que So You réagisse ainsi était troublant, désolant et inadapté en un sens à la si faible faute de l'homme. Il voulait la rassurer sur cette image, pourtant sa vie privée n'aurait pas du la regarde, mais il ressentait ce besoin de la rassurer, d'éclaircir les choses avec elle. D'abord savoir ce qu'elle lui reprochait, cela se fit rapidement connaître derrière ses yeux fusillant. Elle lui redemanda si ce n'était pas ce qu'elle pensait, répétant ses mot interrogative. Ce n'était pas qu'il fricotait avec une fille, ou qu'il fricotait avec une élève. Elle semblait jalouse en affirmant cela. Hun Byeol l'observa, interloqué, ses yeux s'écarquillèrent et son expression se fit bée de surprise avant de nier catégoriquement d'un signe de tête. Comme il ouvrait déjà la bouche pour réfuté cette accusation, il découvrit ses yeux embués, son visage désespéré. Elle s'excusa presqu'aussitôt qu'elle ne l'avait accusé de sortir avec une jeune fille. Hun Byeol pouvait faire ce qu'il voulait, cela ne la regardait absolument pas. Elle n'avait pas à lui parler de la sorte. Elle lui demanda pardon à nouveau. Il n'avait même pas penser à sa position de professeur après ses dire, ni au fait que ce n'était peut être pas normal. Il s'inquiétait de l'avoir blessé, une nouvelle fois. Il n'avait pas souhaité une telle chose, c'était assez embarasant de se faire surprendre dans un lit. Mais cette fois là, il y avait vraiment matière a être scandalisé, or aujourd'hui ce n'était pas le cas. Ne savait elle pas quel genre de professeur il était, jamais il n'aurait fricotté avec une eleve. Elle l'avait même trouvé dans le lit d'un homme, un garçon, peut etre en avait elle pu tiré quelque conclusion sur son orientation sexuelle même si fondamentalement il aimait aussi les


« - Non ! Ce n'est pas ca du tout... vraiment. Elle est tombée et s'est fait mal à la cheville. » C'était quelque chose de si simple, de si banal, sel sa bienveillance pouvait etre remise en cause, mais ne la connaissait elle pas, ne l'appreciait elle pas pour cela.

« - Je ne veux pas que tu penses cela, ce n'est vraiment rien. Je n'ai aucun interet pour cette jeune fille, vraiment pas, j'examinai juste sa cheville pour savoir si elle était blessé. Elle se l'est juste un peu tordue, ce n'était rien de grave. Je suis désolé que tu es mal interpreter cette image. » Il se sentait stupide, quelque peu idiot aussi de lui expliqué cela comme un mauvais amant. Il était sincère envers elle, en se trouvant stupide de paniquer ainsi face à elle, face à ce qu'elle pouvait croire.

THE PHOENIX'S SONG ~
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Soyou Park
Student
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Bong Yee ». J'ai égaré : 421 parchemins. Ma bourse est remplie de : 809 et j'ai : 26
profil +
MessageSujet: Re: It's not what it seems to be... [pv Hunbyeol ♥] - Terminé   Lun 14 Juil - 22:06

Hunbyeol... Enfin le professeur Seok aurait pu se fâcher. Elle outrepassait les « règles » non prononcées mais qui étaient pourtant bien claires. Il lui avait dit lui offrir son amitié et rien d'autre, elle le savait et c'était bien présent dans son esprit. Pourtant à l'idée qu'il puisse se rapprocher d'une fille de l'école, une qui correspondait aux critères pour lesquels il lui avait dit plus de dix fois non... Ça avait de trop, elle avait réagit sans pouvoir se contrôler, se laissant aller avant d'essayer de se ressaisir. Mais dans le regard de son enseignant, de cet ami un peu interdit, il n'y avait pas de condamnation face à sa réaction, uniquement de l'inquiétude et de la désorientation. Elle l'avait prit par surprise et visiblement ce n'était pas son but de la bouleverser de la sorte ; Car elle avait beau essayer de le masquer, c'était visible comme le nez au milieu du visage. La scène de l'hôtel l'avait bouleversé et blessé de par sa réalité, mais leur relation était alors moins amicale et surtout, que pouvait-elle y faire si il préférait les hommes ? Qu'il préfère cette fille sur le bureau, c'était une autre histoire. Peut-être plus encore que ce qu'elle le croyait, puisque sans hausser le ton, le professeur Seok affirma que ce n'était rien de ce qu'elle venait de le suspecter. La jeune fille s'était fait mal à la cheville. Une idée qui n'avait pas effleuré l'esprit de Soyou et qui eut pour effet de calmer brusquement l'agitation dans son esprit. Au lieu de se contenter de cette explication, qui aurait été légitime et suffisant sans doute d'un point de vu officiel, il prit grand soin de s'expliquer correctement, voulant vraiment la rassurer. Il insista sur le fait qu'il n'avait pas d'intérêt pour cette fille, il n'avait jamais voulu qu'elle interprète mal la scène.
Lentement, Soyou hocha sa tête, comprenant et acceptant cette version, cette vérité qu'il lui expliqué, bien éloignée de ce qu'elle s'était imaginé. Il semblait embêté du mal entendu, mais pas autant qu'elle qui s'était imaginé des choses. Et pourtant, il y avait tant de sérieux et de sincérité dans ses yeux, sa préoccupation envers ce qu'elle avait pensé était belle et bien réelle, bien assez pour toucher Soyou. « - ... Je... Je vous crois. Je suis désolée d'avoir réagit de la sorte. » Elle n'en était pas fière, non. Jouant nerveusement avec ses doigts, embêtée de sa réaction, elle essaya de se justifier, encore une fois. Ça devenait une mauvaise habitude de réagir excessivement quand ça le concernait et de devoir s'en excuser ensuite. « - J'arrive à trouver comment me débrouiller pour gérer et accepter l'idée que vous allez être avec quelqu’un d'autre mais l'idée que ce soit avec une fille de l'école ça... et bien vous avez vu. » Elle lui fit un sourire désolée, passant sa main près de son œil pour en chasser les larmes dont l'envie de venir s'était calmée. « - Mais vous n'avez pas à vous excuser ou me suivre pour 'expliquer les choses, vous ne me devez pas d'explications et je dois apprendre à accepter les choses. » Elle parlait doucement, sourire aux lèvres, bien plus calme qu'avant mais la gorge encore un peu nouée. « - ... mais merci. Ça signifie beaucoup pour moi et sincèrement, ça soulage, réellement. Merci. ». Il l'avait sauvé d'un poids, avait réussit à retiré en quelques mots et quelques regards la pression qui avait commencé à peser sur sa poitrine, présage habituel de ses crises d'angoisses si douloureuses.

Rompant la distance entre eux deux, Soyou serra un instant la main de son professeur et étrangement ami entre ses doigts et se hissa pour déposer un léger baiser sur sa joue, un contact court et qui n'avait pas pour but d'être envahissant, juste de lui faire partager une seconde cette envie de le remercier. « - Merci d'être si patient et conciliant, vous êtes vraiment un homme bien, Hun Byeol. Je vous souhaite vraiment le meilleur. » Même si ce n'était pas avec elle, elle espérait vraiment qu'il soit heureux, très heureux un jour avec quelqu'un qui le mériterait. même si elle n'était pas encore tout à fait prête à cela en pratique, elle pouvait quand même arriver à formuler ce souhait sincèrement.
Sa main relâcha la sienne et elle recula d'un pas, pour revenir à une distance plus normale envers en professeur.

Tout à son occupation à sourire au professeur Seok, elle ne vit pas venir Shotaro derrière elle et ne comprit pas immédiatement la main qui se referma sur son poignet, plutôt brusquement et presque sans douceur. C'était tellement étrange de le voir dans l'enceinte de l'école qu'elle mit quelques secondes à comprendre qu'il était là. Shotaro jeta un coup d’œil à l'homme en face d'elle, le jaugeant d'un œil critique, refermant un peu plus fort la main sur son poignet. Sans doute que l'aperçu du bisou sur la joue n'avait pas été à son goût. Fermement, Shota' tira Soyou sur quelques pas, assez pour pouvoir chuchoter en espérant que le professeur n'entende pas « - Tu comptes venir quand ? Tu crois que tu peux venir que quand tu veux ? » Il marmonna deux ou trois mots à propos des nés moldus ; il faisait l'effort de ne pas utiliser sang-de-bourbe, sachant combien la jeune femme pouvait s'en énerver. Ce ne faisait pas parti de leur façon d'être et Soyou appréciait que moyennement de le voir venir exiger sa venue avec son regard fusillant. Avec dédain, elle répondit qu'elle viendrait quand elle en aurait envie. Provocation inutile avec lui, il  referma ses doigts autour de sa mâchoire, brusquement, le temps de lui murmurer qu'elle avait intérêt à venir bientôt. Têtue, malgré le fait qui serrait fermant son visage, elle lui tiens tête « - Retires ta main, Shota', tu me fais mal. » Elle le reprenait comme elle aurait reprit un enfant et un éclair de colère traversa le regards de l'homme qui avait été plus d'une fois son amant.

THE PHOENIX'S SONG ~
Δ If it's wrong to love you, Then my heart just won't let me be right. I'd give my all to have Just one more night with you, I'd risk my life to feel Your body next to mine 'Cause I can't go on.
©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t26-soyou-if-it-s-wrong-to-love-you-then-my-heart-just-won-t-let-me-be-right http://thephoenixsong.forumactif.org/t216-soyou-my-all#1607
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : lee dong wook ». J'ai égaré : 130 parchemins. Ma bourse est remplie de : 448 et j'ai : 36
profil +
MessageSujet: Re: It's not what it seems to be... [pv Hunbyeol ♥] - Terminé   Lun 14 Juil - 22:06

Honnetement, même si ca ne changeait pas grand chose, il était heureux d'avoir eclaircit ce point et qu'il n'y ai pas d'ambiguité sur cette histoire. C'était sans doute décalé de sa part de réagir ainsi. Il ne devait pas en avoir de réel droit, ne l'avait il pas déjà blessé, ne lui avait il pas fait comprendre que sa vie privée et intime ne regardait que lui et éventuellement les personnes avec qui il la partageait, mais pas elle. Il était son professeur et elle son élève. Il n'avait aucun compte à lui rendre pourtant il voulait la soulager, apaiser cette réaction et son désarroi comme cel l'angoissait un peu de lui imposer encore un poids complémentaire à son esprit. Et elle le remercia de lui avoir expliquer la situation tandis qu'il n'y était aucunement obligé.  Elle devait apprendre à accepter les choses. Hun Byeol sourit doucement. Quoiqu'elle puissent dire de cette réaction superflu, il était satisfait de ne pas l'avoir laisser fuir, de l'avoir rattrapé. Il l'avait déjà vu mainte fois après des choc émotionnelle, joyeuse sous l'influence de substance illicites. Il ne supportait pas de la blesser, craignait cette suite à ce qui s'était produit un instant auparavant. Y'avait de ça, et d'autre chose indéfinissable. Elle ne devait pas croire ce qu'elle avait cru, jamais avec une élève.  Elle prit sa main pour la lui serrer, comme un remerciement, court et sincère sans entre encombrant ou génant. Elle le remercia de chose dont il faisait naturellement preuve, si bien qu'il ne se rendait pas vraiment compte de leur caractère signifiant. Sa patience, sa conciliation, elle affirma qu'il était un homme bien et elle lui souhaitait le meilleur. Il voulait la même chose pour elle et lui sourit, touché par ses paroles.  Ce genre de phrase, il en recevait peu de ses eleve, c'etait plus souvent le contraire, lui qui tentait de redonner confiance aux éleve en eux et leur capacité. C'est compliment était bénéfique, bienséant et agréable. Il la remercia de ses mots qu'il ne pouvait que prendre avec bonheur et se vit recevoir un bisous sur la joue sans n'y voir aucun inconvénient.

Il n'avait pas fait attention à cet homme qui arrivait derrire la jeune femme qu'il regardait, il y avait du passage à l'entrée du château, toujours. Mais celui ci détourna So You de sa compagnie. Un homme, visiblement plus scolariser comme il avait à peu près l'âge de Hun Byeol, vint s'interposer dans leur conversation tout en jetant à regard pour la moins peu flatteur au professeur d'étude des runes interloqué par son intrusion. C'est sans doute la raison pour lequel il n'intervint pas directement, ou bien alors parce que les deux personnes semblaient se connaître. L'inconnu entraîna So You plus loin pour lui chuchoter des chose que Hun Byeol ne saisissait pas mais il observait l'homme de manière suspecte. Il tenta subrepticement d'ecouter ce qu'il disait et en saisit des mots qui ne lui plus guère. Ses mains se refermèrent sur elle même, serrant ses poing, mal à l'aise, n'aimant pas la présence de cet homme qui semblait déranger son élève. Il se montrait même violent avec elle, attrapant son visage de sa main, mumurant quelque chose avec dédain. Hun Byeol n'aimait pas son expression, cette froideur, cette arrogance et cet air supérieur qui par son seul regard semblait importuner et dénigrer son interlocutrice. So You s'était transformer aussi, plus de jolie sourire comme elle luidonnait, un air tétu, malin, mais visiblement ennuyé. Qui qu'il soit, Hun Byeol le trouvait particulièrement malvenu. Aussi il n'hésita pas à intervenir comme son élève lui demandait d'une voix forte de retirer sa main, il lui faisait mal.  Il vit un éclair dans les yeux du dénomé Shota mais il ne put répondre comme Hun Byeol était arrivé à leur hauteur.
Un regard froid à l'homme avant de dire à haute voix à l'homme qui ne semblait pas vouloir changer de position.

« - Elle vous a dit de la lâcher ! » ordonna t'il avec l'autorité d'un professeur, même si il ne l'était pas pour cet homme, il ne pouvait que protegerson élève de cet homme malpoli et malvenu, d'autant plus qu'il s'agissait de So You. Reliant le geste à la parole, il attrapa le poignet de l'homme et le forca à liberer le menton de l'aphéredis.

«  Vous n'avez rien à faire ici, ceci est une école privée et réservé à ses élèves. Vous n'êtes ni un élève, ni même un membre du personnel. Vous n'êtes absolument pas autoriser à venir violenter une élève ici ! » Sa voix était calme et directive, mais en réalité, il brûlait de colère qu'il puisse poser la main sur So You. Il ne pensait qu'à éloigner cet homme nullement bienvenue. Mais bien sur, il ne pouvait compter que sur la raison de cet inconnu car il ne saurait protéger la demoiselle si les choses tournait au duel magique.

THE PHOENIX'S SONG ~
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Soyou Park
Student
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Bong Yee ». J'ai égaré : 421 parchemins. Ma bourse est remplie de : 809 et j'ai : 26
profil +
MessageSujet: Re: It's not what it seems to be... [pv Hunbyeol ♥] - Terminé   Lun 14 Juil - 22:07

Soyou ne s'attendait ni à sa venue ni à un tel comportement de la part de Shotaro.  Il n'était pas des plus tendres, mais il était sans aucun doute fier, au moins autant qu'elle si ce n'est plus et le voir se déplacer, jusqu'ici, pour exiger qu'elle vienne, elle.... Elle qu'il s'évertuer à ne qualifier que de simple moldu, de fausse sorcière, dont il refuser d'admettre toute appartenance, proche ou lointaine, au sein de vrai sorcier de sang pur... Comment pouvait-il se retrouver à venir la chercher là. Ça lui en coutait, ça ne faisait aucun doute, son regard était menaçant, il brûler d'envie qu'elle lui obéisse, là, immédiatement. Peut-être aussi avait-il surpris le baiser sur la joue de l'homme, le professeur qui accompagnait Soyou, cela aurait expliqué son comportement, la façon dont il l'avait assez brutalement éloigné de lui.
Il se fourrait le doigt dans l’œil si il pensait que Soyou allait lui obéir, serrer fermement sa mâchoire avec des yeux sombres ni changerait rien, pas plus que les ordres qui quittaient sèchement ses jolies lèvres. Ce genre de comportement ne faisait pas parti de leur "relation", ne l'avait jamais été, c'était absolument nouveau et vu son degré d'agressivité Soyou ne ressenti pas l'envie d'y apporter du changement. Elle venait chez lui quand elle en avait envie. C'était déjà une évolution en soit, ça changeait de se croiser et finir dans une chambre d’hôtel. Ils ne mangeaient jamais ensemble, pas de petit déjeuner ou de diner, la situation était belle et bien claire. Elle ne l'avait jamais empêcher de voir qui que ce soit d'autre, lui non plus. Alors qu'est-ce que c'était que ce nouveau délire, semi-possessif, de venir jusqu'ici réclamer qu'elle vienne ? Elle n'était pas son objet et ses origines moldus ne lui donnait aucun droit sous prétexte qu'il était de sang pur. Mais ses doigts fermés sur sa mâchoire semblaient vouloir en décider autrement, refusant de lâcher quand elle le lui demanda. Sa baguette, tenue contre sa cuisse et en partie sous sa robe, ne serait pas accessible suffisamment vite, elle savait Shota' plutôt doué en magie.

Mais elle n'eut pas à redemander une seconde fois. Elle leva sa main, dans l'idée d'essayer d'attraper l'avant-bras de Shotaro pour l'inciter à la lâcher. Le professeur Seok fut plus rapide qu'elle, saisissant le poignet de Shota sans hésiter. Fermement, il insista sur sa précédente demande et cette fois ci, Shotaro s'y plia. Était-il aussi surpris qu'elle de son intervention ? Surprise, mais soulagée aussi, le positionnement de son professeur était clair et sans équivoque, légèrement en avant par rapport à elle, un poing serré fermement, le regard sérieux et la voix autoritaire, il se contrôlait mais elle ne l'avait jamais vu autant énervé jusqu'ici. Plus que la fois où elle l'avait embrassé dans la salle de cours et avait eut droit à son regard froid et sévère. Son amant n'apprécia pas l'intervention, le regard noir et agressif, mais se contenant autant que le professeur.
Soyou n'osa pas respirer quand le Hunbyeol fit savoir à Shotaro que sa présence ici n'était ni désirée ni autorisée. Elle se méfiait de lui, ignorant de quoi il était capable, jusqu'où il pouvait aller et ce qui pouvait le pousser à se contrôler ou non. Hunbyeol était un homme droit et honnête, elle ne se serait avancée à en dire autant de leur visiteur et ses doigts cherchèrent sa baguette contre sa jambe, prête à la tirer, méfiante.  

Shotaro marqua un temps d'hésitation, visiblement désireux de provoquer et n'ayant aucune envie de se plier à un ordre. Mais dans les faits, il n'était pas en terrain ami et le savait aussi bien qu'eux. « Vous avez peut-être autorité ici, mais j'ai autorité sur elle. J'éviterais de m'approcher trop d'elle comme vous venez de le faire à mon arrivée, un professeur - n'est-ce pas ? - tourner autour d'une élève, ce n'est bien vu nul part. » Pitoyable menace, basée sur le simple baiser sur la joue qu'elle avait déposé quelques minutes plus tôt, mais qui pouvait s’avérer dangereuse si il osait la mettre en pratique. Soyou jura mentalement, refusant qu'il puisse se servir d'elle pour causer du tord à son enseignant. Mais il ne comptait pas en rester là, se tournant vers Soyou sans s'approcher, ne provoquant pas la barrière que Hunbyeol avait mit entre eux en s'interposant. « Tu vas revenir Soyou, tu le sais comme moi. Tu peux résister autant que tu veux, au final tu es juste accro et tu viendras. » Il sourit avant de tourner les talons sous le regard stupéfié de la jeune femme. L’assurance avec laquelle il avait jeté ses mots était presque proche d'un ton prophétique. Comme s'il avait entier percé à jour qu'elle venait à chaque fois qu'elle craignait de perdre face à ses crises d'angoisses. Ce n'était qu'une stupide phrase, mais elle s'en sentait mise en danger, comme si avait par ses mots le moyen de la contrôler.

Elle le regarda s'éloigner avant de lever la tête vers son professeur. Elle n'était pas bien à l'aise, si elle assumait d'habitude sa petite réputation de fille qui aimait bien les garçons, Shotaro n'était nullement dans les fréquentations qu'elle exposait au grand jour. « Désolée... Il est particulier... Je m'assurerais qu'il ne dise rien contre toi... je ne le laisserais pas vous nuire. Merci d'être intervenu, professeur Seok. » Elle l'observait timidement, toujours un peu surprise de sa réaction. Non pas qu'il lui vienne en aide, c'était sans doute dans ses principes, mais surtout son implication, il avait semblait concerné, réellement énervé du comportement agressif de Shotaro. Il s'était montré soucieux de l'aider et de la protéger et cela semblait être allé au delà du simple principe, certifiant l'affection qu'il avait pour elle. Et comme toujours dès que ça le concernait, ça la touchait.

THE PHOENIX'S SONG ~
Δ If it's wrong to love you, Then my heart just won't let me be right. I'd give my all to have Just one more night with you, I'd risk my life to feel Your body next to mine 'Cause I can't go on.
©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t26-soyou-if-it-s-wrong-to-love-you-then-my-heart-just-won-t-let-me-be-right http://thephoenixsong.forumactif.org/t216-soyou-my-all#1607
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : lee dong wook ». J'ai égaré : 130 parchemins. Ma bourse est remplie de : 448 et j'ai : 36
profil +
MessageSujet: Re: It's not what it seems to be... [pv Hunbyeol ♥] - Terminé   Lun 14 Juil - 22:07

Quelque soit l'élève, si il avait assisté à une telle scène, il n'aurait été guère étonnant de le voir intervenir immediatement pour prendre la protection de son élève. Il n'avait bien sur pas à se mêler de leur vie privée, toutefois, il n'acceptait pas qu'on vienne les menacé ou brutaliser l'un ou l'une d'entre eux dans l'enceinte même de cette école. Il était d'ailleurs le responsable des apheredis et tous les élèves de cette maison était sous sa protection, plus encore que n'importe lequel des autres élèves. Et puis, ce n'était pas n'importe quelle élève, c'était So You. De tous, c'était sans doute celle dont il s'était le plus rapproché, en tout bien tout honneur. Il avait passer plus de temps avec elle qu'avec tout autre élève, dans ses cours particuliers, puis cet aveu, puis à la saint valentin et puis ces dernier ois ou leur relation reprenais un cours normal. Il n'avait pas de mauvaise intention à son égard. Le baiser qu'il avait reçu même, tout deux ne le signifiait qu'amicalement. C'était naturellement, amicalement que le professeur s’était interposer dans la scène, laissant son autorité s'exprimer pour libérer la jeune fille de cette présence apparemment importunant.

Le regard de l'homme ne se fit guère flatteur. Il l'avait fusillé du regard mais sans doute l'expression d'Hun Byeol sur cet homme n'était pas bien différente. Il avait le regard digne et assuré par l'autorité qu'il possédait dans cette enceinte. Le dénommé Shota s'adressa à lui dans un fort accent japonais,l'air provocateur. Il lui disait qu'il avait peut être autorité ici mais lui avait autorité sur elle. Il dit qu'il éviterais de se rapprocher trop de la jeune fille comme il venait de le faire à son arrivée. Un professeur tournant autour d'une élève, ce n'était bien vu nul part. Le professeur Seok ne releva même pas l'attaque, basse et inutile tant elles se trouvait sans fondement aucun. Il ne tournait nullement autour de l'apheredis. Il n'aidait pas ses insinuation, encore moins sa manière de dire qu'il avait autorité sur So You. Il aurait pu concéder cet argument à un parent, mais il ne semblait nullement être ceci. Toutefois, aussi peu doué était il en magie, Hun Byeol ne le craignait pas.

Il continua en s'adressant à So You cette fois ci, tout en restant à distance ce qui permit à Hun Byeol d'entendre un discours qu'il ne saisit pas. Il dit à Soyou qu'elle allait revenir,elle le savait comme lui. Elle pouvait résister autant qu'elle voulait, au final elle était juste accroc et reviendrait à lui. A ses mots, le professeur se demanda si il ne s'agissait pas de son dealeur, ce qui ne lui donnait qu'une raison de plus de le voir partir de l'école. Il savait que So You prenait des substance illicite, alors ce n'était pas improbable. Et cela faisait plus sens qu'un simple amant. Quand il eut dit cela, et comme Hun Byeol s’apprêtait à le virer une nouvelle fois, l'homme prit l'initiative de les quitter et de quitter l'école avant que le professeur n'eut à le faire. So You s'excusa ; disant qu'il se trouvait particulier. Elle s'assurerait qu'il ne dise rien contre lui, elle ne le laisserait pas lui nuire. Elle le remercia d'être intervenu.Hun Byeol tourna son regard vers elle et comme il l'observait, plusieurs expression pouvait se lire sur son visage, la colère, l'inquiétude, l’énervement, une certaine peur.. Quand il s'adressa à So You, ce fut d'un ton froid mais non moins contrôlée.

« - Ah oui, et que va tu faire pour qu'il ne me nuise pas, retourner à lui et lui donner raison ? Ne t'en fait pas pour moi, il n'a aucun élément pour me faire du tord. Je doute qu'il soit tendre avec toi à présent. » Il ne souhaitait as qu'elle retourne auprès de lui, il détestait l'assurance avec lequel il avait sous entendu qu'elle était à lui. Dans ce lieux, il n'avait nulle autorité et il n'aimait pas l'idée qu'elle puisse retournée entre ses griffes.

« -Je pense que j'ai au moins le droit de savoir de qui il s'agit. Il n'a pas l'air d'être de ta famille » En quoi était ce important ; qui il était pour elle, sans doute ne l'était ce pas vraiment, mais il n'aimait pas cet homme et il lui semblait évidant de demander le nom d'un homme qu'il considérait déjà comme une menace pour son élève.

THE PHOENIX'S SONG ~
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Soyou Park
Student
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Bong Yee ». J'ai égaré : 421 parchemins. Ma bourse est remplie de : 809 et j'ai : 26
profil +
MessageSujet: Re: It's not what it seems to be... [pv Hunbyeol ♥] - Terminé   Sam 19 Juil - 1:13

Jamais Soyou n'aurait cherché à faire en sorte que le professeur Seok et Shotaro ne se rencontre. Si elle était heureuse et fière de pouvoir être amie avec Hunbyeol, il en allait bien autrement pour le cas de Shotaro. Mauvais caractère, froid, orgueilleux et prétentieux, ce n'était déjà pas là des traits facile mais sa tendance à rabaisser les né moldus n'aidait en rien. Elle aimait bien leurs nuits passées ensemble et ne l'aurait pas nié, mais pour le reste elle ne le considérait pas comme fréquentable et encore moins comme quelqu'un à présenter. Le mal était fait et il était reparti, mais elle se méfiait de ses paroles de menace qu'il avait lancé. Il avait visiblement considéré Hunbyeol comme un rival et affirmer son envie de jouer au mâle dominant. Aussi stupide que soit cette idée, Soyou préférait calmer le jeu avant que quoi que ce soit ne se soit passé plutôt que de découvrir ce dont cet homme froid était capable et de le regretter. Elle était reconnaissante de l'intervention du professeur mais également et surtout inquiète à son sujet. Elle doutait que les paroles du japonais n'est étaient justes en l'air. Après tout, ses amis qui avaient menacé de s'en prendre à Yuuki avait bien mit leurs dires en pratique lors de la saint valentin...

La jeune femme ne s'attendait pas à grand chose, pas d'idée précise mais pas à la réaction auquel elle eut droit. Le professeur venait de l'aider mais voila qu'à présent il semblait rediriger la colère qu'il avait pour Shota sur elle. Etait-il fâché que l'étranger soit rentré dans l'école ? Elle ne l'avait pas appelé ni souhaité sa présence, cela lui semblait plutôt évident.... Il prenait sur lui mais son ton restait froid, assez pour glacer Soyou, qui l'écouta sans comprendre. Il protestait contre le fait qu'elle chercher à faire en sorte qu'il ne lui nuise pas, comme si c'était illégitime. Il pensait qu'il n'avait aucun élément pour lui faire du tord et ajouta qu'il doutait que Shotaro soit tendre avec elle à l'avenir. C'est sur le même ton qu'il demanda qui était cet homme, doutant qu'il soit de sa famille.
Il fallu une seconde ou deux à Soyou pour retomber sur ses pieds, perdue par le ton qu'il venait d'adopter. Elle qui était soulagée de voir Shotaro partir, elle avait l'impression de se faire réprimander sans comprendre où elle avait échoué. « C'est... Il... c'est un homme que j'ai rencontre en boite un soir et... et on se voit de temps en temps, rien de plus... » Par voir elle entendait coucher ensemble. En tant normal elle ne s'en cachait pas, mais la situation était doublement indélicate : non seulement Shotaro venait de se montrer indélicat et autoritaire mais en plus il s'agissait de Hunbyeol en face. Elle pouvait affronter le monde entier et confesser le nom de chaque homme avec qui elle avait passé la nuit et peut-être même dire ce qu'ils avaient fait. Mais face à cet homme qui faisait serrer son cœur, elle se sentait étrangement mal à l'aise. Il ne la désirait pas et rien ne se passerait jamais entre eux mais elle gardait au fond d'elle le sentiment que ce n'était pas correct envers lui, d'être infidèle en ayant confessé ses sentiments tout en allant dans les draps d'un autre. C'était si ridicule comme confusion qu'elle s'en rendait compte.  

Mais il y avait plus important comme sujet que Shotara et comment elle le connaissait. Deux sujets à vrai dire. « ... Pourquoi tu es fâché contre moi ? » Elle ne comprenait pas, son ton froid était aussi blessant que de la violence. « Ce n'est pas un homme bien, c'est ses amis à lui qui étaient dans la forêt après Yuuki. C'est justifié de s'inquiéter de ce qu'il a dit, que tu n'es rien fait et que tu sois droit ne change pas que ce n'est pas son cas et qu'il peux s'amuser à inventer des faits ou pire. Je ne vais pas le laisser s'amuser à venir créer des problèmes dans ta vie. » Elle parlait d'un ton ferme, les sourcils froncés, elle était vraiment inquiète de ce que Shotaro pouvait chercher à faire par possessivité. Hunbyeol ne devait pas bien saisir à qui il avait eut à faire pour prendre avec tant de légèreté les dires de l'autre homme. Elle n'allait pas faire placer la sécurité de son enseignant, ou au minimum de son poste, derrière quelque chose d'aussi futile que de savoir si Shotaro avait raison sur le fait qu'elle viendrait ou pas. La jeune femme pouvait être orgueilleuse mais certainement pas au poids de mettre en danger une personne qu'elle appréciait, alors quand il était question de la personne qu'elle aimait... « C'est ma responsabilité si il est venu ici, j'assume toujours ce que je cause. » Elle ne comptait pas vraiment démordre, sans se mettre en colère elle restait persuadée que son raisonnement était le bon. Si il comprenait, Hunbyeol allait cesser d'être en colère contre elle n'est-ce pas ? L'idée qu'il soit fâché contre elle, bien qu'elle que les raisons lui échappaient, lui était insupportable.

THE PHOENIX'S SONG ~
Δ If it's wrong to love you, Then my heart just won't let me be right. I'd give my all to have Just one more night with you, I'd risk my life to feel Your body next to mine 'Cause I can't go on.
©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t26-soyou-if-it-s-wrong-to-love-you-then-my-heart-just-won-t-let-me-be-right http://thephoenixsong.forumactif.org/t216-soyou-my-all#1607
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : lee dong wook ». J'ai égaré : 130 parchemins. Ma bourse est remplie de : 448 et j'ai : 36
profil +
MessageSujet: Re: It's not what it seems to be... [pv Hunbyeol ♥] - Terminé   Mar 22 Juil - 17:25

Hun Byeol agissait sans doute plus comme un professeur avec So You, du moins pas en venant s'immiscer dans les affaires de son élève. Ce n'était pas son rôle. La protéger oui, surtout dans l'enceinte de l'école, mais venir l'interroger sur sa vie privé ne lui ressemblait pas vraiment, ni n'aurait du s'établir dans cette relation. Bien sur, ce n'était que par inquiétude pour la jeune fille, seulement elle avait le droit de ne pas lui répondre, ça ne le regardait nullement. Sentant la jeune fille interloquée par sa réaction, il s'en voulut de lui avoir posé ses question, mais c'était fait. Elle pouvait juste le remettre à sa place comme il ne se gênait jamais de le faire quand elle dépassait les limites de leur relation amicale. Mais So You ne le fit pas. Elle lui expliqua, hésitante, qu'il s'agissait d'un homme qu'elle avait rencontré un soir en boite et qu'il se voyait de temps en temps, rien de plus. Il n'avait pas besoin de dessin pour comprendre ce qu'elle sous entendait, d'autant plus que la réaction de l'homme à son égard n'était que plus équivoque .

So You lui demanda pourquoi il était faché contre elle. Ce n'était pas un homme bien, c'était ses amis à lui qui étaient dans la forêt après Yuuki. C'était justifié de s'inquiéter de ce qu'il avait dit, que Hun Byeol n'est rien fait et qu'il soit droit ne changeait pas que ce n'atait pas son cas et qu'il pouvait s'amuser à inventer des faits ou pire. Elle ne le laisserait pas s'amuser à venir créer des problèmes dans sa vie. Il l'observa d'un regard sérieux comme elle venait dire que c'était sa responsabilité si il était venu ici, elle assumait toujours ce qu'elle causait.

Il n'était pas vraiment question de lui en l’occurrence, n'était elle pas plus en danger de retourner à ses côté que ce qu'il pouvait perdre. Il n'était pas un grand magicien, très loin de maitriser des sort de défense et d'attaque, mais ce n'était pas un secret dont il avait honte. Il le gardait juste par commodité. Qu'avait il à craindre de cet homme à part des rumeurs peut être insensé. Même si ce qu'elle disait était vrai, il ne se sentait pas mis en danger par cet homme. Bien moins que la jeune fille pouvait craindre. Seulement, il avait senti dans sa voix qu'elle trouvait sa réaction inapproprié. Elle l'était, il le savait. So You était étudiante et en dehors des cours et de ce qu'elle lui confiait, un professeur n'avait pas à s'immiscer dans sa vie privé. Pourtant, comment pouvait elle le rassurer en lui disant qu'il était lié à ces hommes dangereux qui avait voulu attaqué Yuuki et son amoureux. Était si mal de sa part de vouloir la protéger d'homme qu'il estimait menaçant, même si il n'avait aucun lien avec elle. C'était peut être ambiguë aux yeux des autres, mais rien ne l'était entre eux deux et ce n'était nullement outrant aux yeux du professeur, protecteur.
« - Je ne suis pas fâché contre toi, So You ! Je suis inquiet, et tes paroles ne me rassurent guère, tu sais. Pas pour moi,mais pour toi. Il ne peux pas me faire grand mal. Toutefois, j’entends ce que tu me dis, et ce ne sont surement pas mes affaires. Tu es libre de traiter ceci comme tu le souhaites. »


Il vint lui sourire doucement, souhaitant la rassuré sur son état d'esprit et la laisser diriger la situation comme elle l'entendait. Peut être réagissait il comme un homme machiste à venir protéger la demoiselle qui était suffisamment intelligente pour savoir ce qu'elle faisait et prendre ses propre décision. C'est ce qu'elle réclamait, qu'il ne s’inquiète pas et la laisse faire.
« - Excuse moi ! Si tu as besoin de moi, je suis là! Tu n'as pas besoin de tout assumer toute seule. Les amis c'est la pour ça aussi. » Il lui sourit doucement avant de passer sa mains dans ses cheveux, les caressant d'un geste d'entre avant de s'éloigner d'elle et de la saluer pour retourner à son bureau et à ses fonctions de professeur.

-Fin-

THE PHOENIX'S SONG ~
uc
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
profil +
MessageSujet: Re: It's not what it seems to be... [pv Hunbyeol ♥] - Terminé   

Revenir en haut Aller en bas
 

It's not what it seems to be... [pv Hunbyeol ♥] - Terminé

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» [SORTIE] L'Abîme invitation chez Kanaxai [Terminé]
» La justice de Raphael [Terminé]
» [TERMINÉ] Gurdal Gloignus, Nain de la Moria...
» Alkar Sen'tetsu( Terminé)
» Sur les traces d'une BSH {PV Yuki} (FINI)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Phoenix Song ::  :: Oubliettes :: Rps :: Sinseonghan Jolyu's Area-