Partagez
The Phoenix Song ::  :: Oubliettes :: Rps :: Archives rp 2014
 

 De belles retrouvailles (CAMBER)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Invité
Invité
profil +
De belles retrouvailles (CAMBER) Empty
MessageSujet: De belles retrouvailles (CAMBER)   De belles retrouvailles (CAMBER) Icon_minitimeMar 15 Juil - 12:49

J'adorais le samedi matin. C'était la seule matinée dans la semaine où l'on pouvait profiter du weekend sans pour autant penser au cours que je dois préparer pour le lendemain. Ce n'est pas que je n'aimais pas mon travail au contraire. C'est simplement que j'aimais bien penser à autre chose qu'à mes élèves au moins une journée par semaine. Il faut dire qu'ils ne sont pas méchant mais simplement usant de temps à autre. Enfin bref, je m'étais réveillée de bonne heure comme toujours, je n'aimais pas rester toute ma matinée dans mon lit surtout lorsqu'il y avait une vue magnifique à ma fenêtre. Je profitais de la vue un instant avant que Snowbell décide d'en faire des siennes. Je souriais avant de me diriger vers elle. Snowbell est ma chouette au passage, un cadeau que j'avais reçu pour mon vingtième anniversaire. Elle était toute blanche et elle était magnifique. Quand je la regardais je ne pouvais m'empêcher de sourire, puisqu'elle est la seule qui me comprenne vraiment. C'était un cadeau de Willem, la seconde personne qui me comprenait avant de me détester. Il avait été mon premier amour, mon protecteur et celui qui m'avait permis d'être moi-même. Ce genre d'attention me manque, vous savez les petites habitudes que seules les personnes amoureuses pouvaient comprendre. Je partis donc en direction de ma salle de bain pour prendre une bonne douche. J'aimais sentir la chaleur de l'eau sur ma peau, il n'y a rien de plus relaxant. Je ne voulais pas sortir de la douche avant que chacun de mes muscles soient enfin détendus. Au bout d'un instant je dû me résigner à sortir pour aller m'habiller. J'enfilais alors une robe noire plutôt simple détachant mes cheveux pour les laisser tomber sur mon dos.
Une fois prête je me dirigeais vers ma petite bibliothèque, me rendant compte que cela faisait un moment que je n'étais pas partie acheter un bon vieux livre. Je pris alors quelques affaires que je posais dans mon sac à main avant de me diriger vers la librairie. J'avais toujours adoré les livres, c'était le seul endroit où je pouvais me laisser aller à penser à autre chose. Ca me permettait d'oublier que mon quotidien. C'était mon arme et mon refuge. Quand je pensais à ce qui m'était arrivée j'avais toujours une larme à l'oeil mais je me disais que rien de pire ne pouvait m'arriver désormais. Je fus rapidement arrivée à la librairie pour explorer les rayons. Je remarquais qu'il y avait un manuel sur les potions que je voulais acquérir depuis un moment alors je me décidais à le prendre. C'est à ce moment que je reconnus un visage familier. Je m'approchais donc discrètement, livre à la main, vers la jeune femme car c'est un visage féminin qui venait d'attirer mon attention.

"Camber? C'est Aemelia comment vas-tu depuis tout ce temps?"

J'espérais au moins qu'elle me reconnaisse, que je n'avais pas fait d'erreur sinon je risquais d'être encore une fois ridicule. Si c'était la jeune femme, je verrais au moins un visage familier dans cette ville.
Revenir en haut Aller en bas
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : phoebe tonkin ». J'ai égaré : 239 parchemins. Ma bourse est remplie de : 98 et j'ai : 33
profil +
De belles retrouvailles (CAMBER) Empty
MessageSujet: Re: De belles retrouvailles (CAMBER)   De belles retrouvailles (CAMBER) Icon_minitimeMar 15 Juil - 16:02

Cela faisait quelques semaines que Wincap avait été révélée aux yeux du grand public. Résolument attirée par cette ville qui avait été créée par magique, Camber n’avait pu résister à l’idée de venir arpenter les ruelles de sa nouvelle vie. En effet, elle avait demandé son transfert pour l’année à venir et même s’il était possible aux étudiants de venir s’installer dès juillet dans leur appartement, Camber avait préféré rester auprès de ses parents pour les vacances, afin de profiter de leur présence avant une énième année loin de Chicago. Cependant, cela ne l’empêchait pas pour autant d’avoir envie de se rendre dans cette ville et elle l’utilisa l’excuse la plus parfaite : l’achat de ses fournitures scolaires. Elle s’était donc rendue à Wincap en empruntant le réseau de cheminées, qui lui avait permis d’atterrir au Ministère, l’endroit qu’elle arpenterait bientôt dans le cadre de sa formation. Elle trouvait l’endroit incroyablement attirant. Cette fontaine qu’elle avait pu admirer à sa sortie lui coupa le souffle comme tout le parc qui s’étendait à perte de vue. C’était la première fois qu’elle arrivait par le chemin, puisqu’elle avait auparavant emprunté la voie des sortilèges pour venir ici. Elle trouvait cette ville incroyable et ne se fit pas prier pour flâner au sein des rues de la ville, empruntant ces transports en commun qui lui permettaient de se déplacer plus simplement en profitant de la vue.

C’est ainsi qu’elle arriva rapidement au sein de Lovage’s Area où se trouvait un des libraires de la ville. Un magasin résolument incroyable. Elle fut stupéfaite lorsqu’elle vint pénétrer dans les lieux. C’était à la fois merveilleux et effrayant. L’univers du magasin était particulier et pourtant si accueillant. Elle fut même prise à part par le propriétaire qui lui narra avec une passion intense, la particularité de sa boutique, ainsi que les noms de nombreux ouvrages qu’il lui recommandait. Des livres moldus, ce qui ne put que la surprendre, mais elle le remercia avant de découvrir ce lieu résolument étonnant. Elle passa donc d’une atmosphère à une autre, trouvant cela amusant avant d’atterrir au rayon qui l’intéressait. Elle laissa donc ses doigts glisser sur les rayures des livres en question, à la recherche du précieux bouquin pour sa formation. C’est ainsi qu’elle sentit une personne à côté d’elle, qui semblait la reconnaitre. Intriguée, même si elle semblait reconnaitre la voix, elle vint naturellement tourner son regard vers cette personne, une demoiselle plus exactement. Elle la reconnut immédiatement. Son expression se transforma pour devenir joyeuse, plus douce.

« Hé, Aemelia ! Quelle surprise de te voir ! ça fait longtemps en effet ! » S’exclama-t-elle dans une voix amicale alors qu’elle venait l’enlacer amicalement, ravie de la revoir.

Aemelia était une des membres de son club clandestin, formé avec Cillian pour permettre aux nés-moldus d’apprendre à se défendre. De quatre ans, sa cadette, elle leur avait beaucoup appris et était devenue une amie pour l’Américaine. Elle ne pouvait donc qu’être particulièrement ravie de la revoir, les occasions s’étant faites si rares puisque la demoiselle avait quitté les rangs de l’école pour devenir professeur.

« Ça va très bien et toi ? Que fais-tu à Wincap ? Tu es de passage ou tu as décidé de venir vivre ici ? »

Elle lui souriait avec douceur, la regardant avec attention. Elle était toujours aussi ravissante et elle avait bonne mine, ce qui la rassurait. Elle était résolument ravie de la retrouver ainsi, par hasard.

TENUE : 01.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t996-aleisha-mander-tout-amour-seme-tot-ou-tard-fleurira

avatar
Invité
Invité
profil +
De belles retrouvailles (CAMBER) Empty
MessageSujet: Re: De belles retrouvailles (CAMBER)   De belles retrouvailles (CAMBER) Icon_minitimeMar 15 Juil - 18:55

Je me disais que j'avais de la chance de travailler à Wincap. Je venais enfin d'avoir la possibilité de changer de vie, de dire adieu à ce que j'avais toujours détesté. Je pouvais enfin être celle que je voulais être sans que l'on me juge ou que l'on me tyrannise. Je venais de dire adieu à des années de souffrance en une simple nomination à ce poste de professeur. Ca faisait quelques jours que j'étais installée et bien que perdue dans mes pensées depuis un moment je ne pouvait m'empêcher d'admirer chaque détail de ces rues. C'était un peu comme lors de mon premier jour à l'école. J'avais même eu la chance d'admirer le lycée qui était d'une splendeur à couper le souffle. Je sais que je me répète mais il faut se mettre à ma place. Ici personne ne connaissait mon histoire et ne pouvait donc me critiquer. La seule chose qui me manquait ici c'était quelqu'un avec qui je pouvais partager tout cela. Au moins j'avais mes livres pour me réconforter. En parlant de livres, la librairie était tout simplement gigantesque. Je pense que je venais de trouver mon nouveau refuge puisque je me sentais bien dès qu'il y avait des livres. C'est après avoir choisi un livre que je ne pus m'empêcher de regarder les gens autour de moi et de fixer le visage d'une jeune fille. Si je ne me trompais pas c'était celui de Camber. La jeune fille qui m'avait encouragé à devenir celle qu'elle avait en face d'elle. Il faut dire qu'elle avait eu le courage de créer un club clandestin dont j'avais fait parti pendant un très long moment. J'avais bien eu raison puisqu'elle me reconnu avant de me serrer dans ses bras de façon amicale.

"Ravie de voir que je ne me suis pas trompée... tu sais que je ne t'ai pas confondu avec quelqu'un d'autre."

Je souriais à la jeune fille qui semblait elle aussi heureuse de se retrouver dans un endroit pareil. Au moins je venais de retrouver une vieille amie et pas un des idiots qui avait passé son temps à se moquer de moi. Avec ce petit club clandestin où j'avais réussi à enfin m'intégrer dans un groupe pour la première fois et cela c'était grâce à elle. Camber m'avait appris à m'affirmer et avait toujours été là même quand tout allait au plus mal dans ma vie. J'avais un peu perdu le contact avec certains d'entre eux à mon grand regret même si je me doutais qu'ils pensaient très souvent à cette expérience et à cette jeune fille comme à une sorte de protectrice.

" Je vais super bien. Disons que l'on m'a offert un poste comme professeure de potions au lycée j'ai accepté. Et toi alors, tu as aussi succombé au charme de Wincap? Cillian est avec toi ou tu es venue ici seule?"

Je ne savais pas si je devais aborder le fait que j'avais qu'une envie c'était de fuir mon ancienne vie qui n'avait plus de sens depuis que j'avais rompu avec Willem. Ce que je savais c'est qu'en posant autant de question je risquais de la mettre plus mal à l'aise qu'autre chose.

"Ca te dit qu'on aille se prendre un café après avoir fait le tour de la librairie histoire de rattraper le temps perdu?"
Revenir en haut Aller en bas
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : phoebe tonkin ». J'ai égaré : 239 parchemins. Ma bourse est remplie de : 98 et j'ai : 33
profil +
De belles retrouvailles (CAMBER) Empty
MessageSujet: Re: De belles retrouvailles (CAMBER)   De belles retrouvailles (CAMBER) Icon_minitimeJeu 17 Juil - 23:14

Elle ne s’était nullement attendue à tomber sur son amie. Il faut dire que la capitale magique était tellement grande, qu’il fallait avoir un sacré coup de chance pour rencontrer une personne de sa connaissance. Une amie qu’elle ne pouvait qu’être satisfaite de retrouver tant cela faisait longtemps qu’elle ne l’avait pas vu. Quand bien même cette dernière était la petite amie de son meilleur ami, elle avait eu très peu d’occasions de la voir, dues notamment au fait que le travail de Cilian au ministère de la magie était fort prenant. Elle-même en tant que stagiaire en apprentissage n’avait plus de vie lorsqu’elle était en formation. Ce qui avait toujours amusé les deux meilleurs amis, qui soif de justice, se disait que c’était un juste prix à payer pour faire des choses bien. Elle se doutait bien que depuis qu’il s’était mis avec la jeune femme, son avis sur la question avait significativement changé.

Camber se demandait donc si Cilian était avec elle et vint même se risquer à regarder autour d’eux dans l’espoir de voir la frimousse de son meilleur ami. Ce qui ne semblait pas être le cas. Dommage, se lança-t-elle en silence. Son amie lui annonça qu’elle allait très bien. On lui avait offert un poste de professeure de potion au lycée et elle avait accepté. Camber en fut ravie, souriant avec douceur à son amie qui lui demandait si elle avait aussi succombé aux charmes de Wincap. Et comment ? Elle était résolument ravie de s’être fait transférer dans cette ville et n’avait qu’une hâte : reprendre les cours et vivre dans cette ville. Elle lui demanda si Cilian était avec elle ou si elle était venue seule. Elle sourit, trouvant sa question amusante.

« J’étais justement en train de me demander s’il était avec toi. » Elle vint rire délicatement alors qu’elle ajoutait. « Il faut croire que non. Dommage, ça m’aurait fait plaisir de voir sa frimousse. Ça doit faire au moins un mois que je ne l’ai pas vu. On avait beau être dans le même service, c’est à peine si on se voyait. » Elle vint rire de nouveau, amusée, se souvenant de leur conversation à ce sujet. « Enfin. » Conclut-elle en ajoutant. « Je suis venue acheter mes livres pour l’année prochaine. Je me suis autant visiter ma nouvelle ville avant de venir y vivre. Et félicitations pour ton emploi. Tu dois être satisfaite de ne plus être que simple assistante, je suis sure… »

Elle lui souriait avec douceur alors que son amie l’invitait à aller prendre un café une fois ses emplettes faites. Elle en serait plus que ravie, bien entendu et ne manqua pas de lui en faire part alors qu’elle lui disait. « Écoute, tu me laisses dix bonnes minutes pour trouver tous ses livres et je suis toute à toi. On a du temps à rattraper et en même temps j’essayerai de te cuisiner pour en savoir plus sur Cilian. Ce monsieur fait le mort en ce moment. » Elle lui fit un clin d’œil, dans un fin sourire. « Ça te va ? Comme ça, tu peux également faire un petit tour pour chercher ce que tu voulais, qu’en penses-tu ? » Elle la fixait de son regard franc, pétillant et doux à la fois. Une caractéristique qui lui collait à la peau, notamment lorsqu’elle se trouvait auprès de ses amis.

THE PHOENIX'S SONG ~
u.c
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t996-aleisha-mander-tout-amour-seme-tot-ou-tard-fleurira

avatar
Invité
Invité
profil +
De belles retrouvailles (CAMBER) Empty
MessageSujet: Re: De belles retrouvailles (CAMBER)   De belles retrouvailles (CAMBER) Icon_minitimeVen 18 Juil - 11:33

J'étais toujours heureuse de revoir Camber, sa franchise et sa joie de vivre. Une journée passée avec elle ne pouvait être qu'une bonne journée. Pour moi elle était une amie mais aussi la meilleure amie de mon petit ami, le fait de s'apprécier était dans ce genre de cas quelque chose de vraiment positif. Lorsque je la vis regarder autour de moi et je compris que Cilian n'était pas avec elle. Généralement, lorsqu'ils étaient tous les deux ils n'étaient pas très éloignés l'un de l'autre. Inséparable même s'ils n'étaient que les meilleurs amis du monde. En y repensant, j'étais aussi très proche de lui, c'était même le seul avec qui je me sentais aimée. C'était quand même grâce à elle si nous étions encore ensemble. Son club avait pris le soin de nous réunir et de créer des liens alors ce n'était pas du tout étonnant de voir des couples se former. Bon nous n'étions pas le seul couple à ma connaissance mais on était connu pour notre stabilité, pour se compléter l'un l'autre malgré les épreuves.

J'écoutais attentivement ce qu'elle avait à me dire. Elle ne l'avait pas vu depuis un long moment ce qui était vraiment dommage comme quoi son travail était vraiment prenant. Il était en train de réaliser ses rêves tout comme je réalisais les miens. C'était d'ailleurs une des raisons pour lesquelles je lui avais proposé d'emménager à Wincap avec moi.

"Un mois? Et bien pour vous ça fait une éternité mais je suis sûre que tu risques de le revoir plutôt rapidement. Merci c'est gentil, disons que ça va me changer un peu même si je suis un peu effrayée.'

Je continuais toujours de la regardais alors qu'elle me proposait de terminer nos achats chacune de notre côté avant de se rejoindre pour parler plus longuement et surtout de Cilian. Je ne pouvais m'empêcher de sourire en entendant son prénom. L'amour était une chose qui pouvait nous rendre complètement idiot. L'idée de faire un petit tour pour repérer quelques livres à ajouter à ma collection n'était pas une mauvaise chose.

"Ca me va parfaitement, j'ai repéré quelques livres sur les métamorphoses qui m'ont l'air intéressant. On se rejoint dans dix minutes devant la boutique alors."

Je lui fis un dernier sourire avant de continuer de faire mon petit tour. Je me dirigeais vers le rayons des livres de métamorphoses pour voir si les livres pouvaient me plaire. N'étant pas très difficile je trouvais rapidement mon bonheur. Mon petit tour n'étant pas terminé je me dirigeais vers le rayon des livres moldus pour repérer des bouquins que j'avais lu lorsque j'étais petite. Des bouquins que ma mère me lisait avant de me renier parce qu'elle pensait que j'étais un monstre. Je décidais de partir à la caisse rapidement pour payer mes achats avant de sortir de la boutique en attendant mon amie. Je me demandais de quoi est-ce que nous pourrions parler pendant notre virée improvisée. Elle arriva pas très longtemps après, ses livres à la main avec ce sourire qui pouvait mettre n'importe qui de bonne humeur.

"Alors une idée d'un endroit tranquille où l'on pourrait parler toutes les deux? Je dis cela parce que je ne connais pas très bien le coin."
Revenir en haut Aller en bas
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : phoebe tonkin ». J'ai égaré : 239 parchemins. Ma bourse est remplie de : 98 et j'ai : 33
profil +
De belles retrouvailles (CAMBER) Empty
MessageSujet: Re: De belles retrouvailles (CAMBER)   De belles retrouvailles (CAMBER) Icon_minitimeSam 19 Juil - 11:12

Elle n’avait aucune hésitation à accepter la proposition de son amie, qui était également la petite amie de son meilleur ami. Bien entendu, elle n’avait nullement été surprise qu’ils se rapprochent. Ils s’étaient toujours particulièrement bien entendu durant les années où ils étaient à Salem, la rupture de la jeune femme avec son précédent petit ami, n’avait pu que les rapprocher. Cilian était un ami tendre et loyal, il l’avait soutenu dans cette épreuve pour remonter la pente. Aemelia avait toujours été particulièrement sensible et nerveuse. Camber avait assisté à tout cela de loin, juste au travers des récits de son ami. Les deux jeunes gens étant plus âgés qu’elle ne l’était, ils étaient entrés dans la vie active depuis près d’une année au moment des faits. Elle n’avait donc pu qu’être ravie lorsque l’annonce lui était parvenue. Elle leur souhaitait bien sur tout le bonheur et était persuadée que leur couple ne pourrait que tenir. Ils étaient de nature similaire et Cilian était un homme bienveillant et conciliant. Cela faisait donc plus d’un an qu’ils étaient ensemble. Elle avait appris à partager son meilleur ami, ce dernier étant sans doute la plupart de son temps libre avec sa belle.

Ainsi, il n’était pas rare que leurs rencontres soient si espacées dans le temps. Cela faisait une éternité à ses yeux, tout comme le souligner sa petite amie. « En effet. J’espère qu’il va vite passer me voir. D’ailleurs dès que tu le vois, fais lui passer le message, d’accord ? » Elle vint rire, lui lançant un clin d’œil. Elle vint inspirer doucement, ajoutant : « Ne t’inquiète pas, je suis sure que tu vas gérer. Tu auras à faire avec des petits garnements, mais ils ont quand même peur de l’autorité, enfin surtout les premières années… Enfin certains ! » Elle sourit, se souvenant de la petite fille qu’elle était à l’époque. Elle était loin d’avoir peur de l’autorité et n’hésitait pas parfois à rendre la pareille aux sangs purs qui lui cherchaient des noises. Enfin, elle espérait que les jeunes d’aujourd’hui étaient plus doux. Elle avait de sérieux doutes dessus. Sur ces mots, Aemelia accepta sa proposition et elle la laissa donc parcourir la bibliothèque à son aise. De son côté, Camber vint se remettre à ses recherches, cherchant un à un les bouquins dont elle avait besoin pour l’année à venir. Autant avouer qu’il s’agissait de trouver des aiguilles dans des bottes de foin. Elle finit cependant par tous les trouver à son plus grand plaisir et de façon assez rapide. Ce qui l’enchanta alors qu’elle se diriger vers le comptoir pour payer ses achats, discutant encore quelques minutes avec le propriétaire de la boutique.

Elle fut donc ravie de rejoindre son amie, lui adressant un regard sincère tout en réfléchissant à sa question. « Hmm… » Vint-elle murmurer simplement, avant de poursuivre. « Si mes souvenirs sont bons, on est dans le quartier européen, le plus cher selon le journal que j’ai lu. » Elle vint rire doucement. « Donc à moins de vouloir payer notre café à 10 galions la tasse, je crains qu’on aille devoir partir à l’excursion toutes les deux. » Elle lui fit un clin d’œil, l’invitant à avancer alors qu’elle continuait de se souvenir de l’article qu’elle avait lu. Une enseigne vint lui revenir en tête alors qu’elle ajoutait. « Je me souviens d’un café : le « Scotty The Elve’s Coffee ». Si mes souvenirs sont bons, il s’agit d’un café tenu par des elfes de maison… Il se trouve dans « Napel’s Area », t’en penses quoi ? Avec les transports de la ville, on y sera rapidement. »

Attendant une réponse de son amie alors qu’elles se dirigeaient vers l’arrêt du tramway façon sorcier, ce qui vint lui tirer de nouveau un sourire. Elle ajouta. « Sinon tout se passe bien avec Cilian ? Ce n’est pas trop difficile pour toi de le savoir toujours au travail ? Je dis ça, car ses anciennes petites amies avaient tendance à lui reprocher, de temps à autre. Je crains que chez les Murray, ça soit dans les gênes. » Elle vint rire, ajoutant doucement. « Comme le gout pour les risques pour les Lewis. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t996-aleisha-mander-tout-amour-seme-tot-ou-tard-fleurira

avatar
Invité
Invité
profil +
De belles retrouvailles (CAMBER) Empty
MessageSujet: Re: De belles retrouvailles (CAMBER)   De belles retrouvailles (CAMBER) Icon_minitimeDim 20 Juil - 15:01

La voir ainsi me rappelait à quel point elle avait changé depuis notre première rencontre. Elle était devenue plus mature et semblait enfin savoir où elle allait. Ce n'est pas que je trouvais qu'elle était perdue mais au fond il fallait quelques années avant de savoir ce que l'on voulait que ce soit professionnellement que sentimentalement. Bon sentimentalement, je ne savais pas mais professionnellement elle était sur le point de faire ce qu'elle voulait. Quant à moi, je m'étais doucement rapprochée de son meilleur ami avant de me mettre en couple avec lui il y a de cela un an. En y repensant cette année était passée rapidement dans le bon sens du terme. Je me sentais petit à petit devenir celle que je rêvais d'être même si j'avais peur que tout s'écroule sans que je ne puisse réagir. Mais je me faisais sûrement des films.
Ce qui n'était pas un film c'était qu'à la rentrée j'allais me retrouver en face d'adolescents complètement perdu, déjantés voire même les deux. Camber le savait et tentait de me rassurer parce qu'il y a quelques années nous étions à leurs places.

"Pour Cilian je lui passerais le message dès que je le vois. Pour mes futurs élèves la seule chose qui me fait peur c'est qu'ils soient ingérables."

Les élèves pouvaient bien être ingérables, têtus ou au contraire doux comme des agneaux mais leur réussite ne dépendait que de moi. Je regardais alors la jeune femme avant de me séparer d'elle pendant un bref instant, c'est-à-dire le temps que nous terminions nos achats. Je repensais à la façon dont j'étais quand je n'étais qu'une étudiante, douce, calme et surtout solitaire. Contrairement à Camber je n'avais pas eu la chance de trouver un ami aussi génial que pouvait l'être mon petit ami. Il avait fallut que je me retrouve, que je rencontre l'amour avant de m'approcher des autres et de me faire des amis. Je gagnais de la confiance en moi un peu plus chaque jour depuis que je m'étais approchée des deux amis et que j'avais succombé au charme de son meilleur ami. C'est en voyant la jeune femme apparaître que je sortis de mes pensées. Toujours aussi joyeuse elle me proposa de me diriger vers un café qui semblait être dans nos moyens.

"C'est vrai que c'est un quartier plutôt cher et les cafés ne valent pas leur prix... Je pense qu'aller dans son café est une meilleure idée puis avec les transports on y sera très rapidement."

Je regardais la jeune femme en commençant à avancer lentement de peur de me perdre puisque je ne connaissais pas très bien le coin. Elle me parla alors de Cilian et de son travail. C'est vrai qu'il était toujours occupé mais je ne m'en plaignais pas. Je riais alors à cette remarque.

"Pour le moment, ça se passe très bien, il est tendre, doux et attentionné malgré son travail. Je me doutais qu'en sortant avec lui je ne risquais pas de le voir souvent mais tant qu'il est heureux dans son travail je le suis aussi. On avance à notre rythme et je crois que ça marche plutôt bien. Chez les Parker c'est la patience qui est dans nos gênes. Et toi alors tu as quelqu'un qui partage ta vie ou tu cherches encore celui qui partage ton goût du risque?"

Je souriais en arrivant en direction du tramway sorcier où je continuais de la regarder en souriant. C'est que celui qui la fera craquer sera l'un des hommes les plus chanceux que je connaisse car la conquérir ne devait pas être une chose facile.
Revenir en haut Aller en bas
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : phoebe tonkin ». J'ai égaré : 239 parchemins. Ma bourse est remplie de : 98 et j'ai : 33
profil +
De belles retrouvailles (CAMBER) Empty
MessageSujet: Re: De belles retrouvailles (CAMBER)   De belles retrouvailles (CAMBER) Icon_minitimeMer 23 Juil - 19:49

Elle n’était pas contre un petit thé à condition que celui-ci ne la ruine pas. Elle s’était vivement rappelé qu’elles étaient dans le quartier chic et riche de la ville. Autant dire que les prix allaient en adéquation avec l’image du quartier. D’ailleurs, elle avait la sensation que seule la librairie était un des commerces les plus abordables du quartier. De ce fait, elle lui avait proposé une alternative tout aussi plaisante et les deux jeunes femmes avaient pris la route en direction de « Napel » en prenant le tramway. Camber s’était donc intéressée à la vie de couple de son amie, se demandant si tout allait bien dans ce dernier malgré le peu de temps que leur laisser le travail de son meilleur ami. Être juge était loin d’être un travail de tout repos et il était évident que son temps libre était singulièrement limité. Elle se demandait donc si Aemelia l’acceptait plutôt bien. Pour l’instant, leur relation se passait très bien. Cilian était doux et attentionné avec elle malgré son travail. Elle se doutait qu’en sortant avec lui, elle risquait de ne pas le voir souvent, mais tant qu’il était heureux dans son travail, ça lui convenait. Ils avançaient donc à leur rythme et elle pensait que ça roulait plutôt bien. Des paroles qui ne purent que la rassurer alors qu’elle venait lui avouer. « Je pense que Cilian n’aurait pas pu trouver une femme plus conciliante que toi. Je pense que vous deux caractères ne peuvent que s’harmoniser et je ne doute pas que vous vous entendez à merveille. » Elle avait rit délicatement en murmurant ses mots avant que la jeune femme lui retourne la question.

Étrangement, son sourire vint se faire plus timide, légèrement confus. C’était toujours délicat pour Camber d’aborder ce sujet. Ce n’était pas dans sa nature de parler de sa vie personnelle, intime. D’autant plus quelque chose qu’elle-même ne s’expliquait pas. Cela faisait près de trois ans que Cilian et Aemelia avaient quitté l’université. Ils se souvenaient d’Elis comme d’un brave petit con, qui passait son temps à mépriser et à s’en prendre aux nés-moldus. Elle-même s’en souvenait cruellement et ne pouvait qu’être surprise par la voix qu’avait prise sa relation avec cet homme. Elle ne savait quoi répondre à son ami, se sentant quelque peu mal à l’aise. « C’est compliqué… » Lui avoua-t-elle tandis qu’ils montaient dans le tramway magique où elles trouvèrent deux places assises. « C’est toujours compliqué… avec lui, de toute façon. » Poursuivit-elle dans un léger soupir alors qu’elle ajoutait doucement : « Cela l’a toujours été… et je peux comprendre que cela étonne les gens… J’en suis la première surprise. » Elle inspira pour reprendre des forces, se mettant à rire nerveusement tandis qu’elle murmurait. « Je pensais que Cilian t’en avait parlé et je me doute déjà de ta réaction. Elle sera totalement légitime et il y a de grandes chances que tu me traites de folle, mais… »

Elle fit une petite grimace en se pinçant la lèvre, tentant de se donner le courage de cracher le morceau. Ce qu’elle fit après avoir inspiré profondément. « Je sors avec Elis… Mais c’est vraiment compliqué à expliquer et c’est une très longue histoire. » Poursuivit-elle avec vitesse comme si elle voulait anticiper une réaction similaire à celle de Cilian. « Il a énormément changé, je t’assure. Ce n’est plus le petit con que tu as connu. Beaucoup de choses ont également changé dans sa vie, mais je comprendrai que ça puisse te choquer. » Elle se pinça la lèvre en baissant le regard. Elle voulait à peine imaginer la réaction de son amie. Elle imaginait sa surprise et cela lui suffisait pour être confuse. Elle ne pouvait dire que cela pour ouvrir peut-être l’esprit de son amie sur l’image qu’elle avait de son petit ami. Ce n’était pas simple, aussi facile que la relation qu’elle avait avec Cilian, mais elle savait Elis sincère avec elle. Il lui avait de nombreuses reprises montraient et elle l’estimait énormément pour cela.

THE PHOENIX'S SONG ~
u.c
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t996-aleisha-mander-tout-amour-seme-tot-ou-tard-fleurira


Contenu sponsorisé
profil +
De belles retrouvailles (CAMBER) Empty
MessageSujet: Re: De belles retrouvailles (CAMBER)   De belles retrouvailles (CAMBER) Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

De belles retrouvailles (CAMBER)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» De si belles retrouvailles
» Les Retrouvailles ... [Pv WoOd]
» Des Retrouvailles inattendu...[PV Reve du passé]
» Les plus belles ruptures IG ~
» Les Belles Romaines...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Phoenix Song ::  :: Oubliettes :: Rps :: Archives rp 2014-