Partagez | 
The Phoenix Song ::  :: Oubliettes :: Rps :: Sinseonghan Jolyu's Area
 

 It's time to talk together, don't you think ? | PV Park Yong Woo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

avatar
Yasushi Yamada
Department member
Obsidian Bear
Je ressemble à « : Lee Seung Hyun - Model HOTBOOM ». J'ai égaré : 203 parchemins. Ma bourse est remplie de : 867 et j'ai : 25
profil +
MessageSujet: It's time to talk together, don't you think ? | PV Park Yong Woo   Mer 16 Juil - 9:45

It's time to talk together, don't you think ?
PV Park Yong Woo & Yamada Yasushi


Ce qui aurait du n’être qu’une mission de routine, s’était révélée être plus compliquée qu’ils n’auraient pu le penser. Quand bien-même avaient-ils bien soigneusement ficelés les modalités de leurs actions, imaginant toute sorte de scénarios afin de pouvoir réagir efficacement. Cela faisait juste un mois que Yasushi avait prit ses fonctions mais l’entrainement qu’il avait reçu au cours des trois dernières années lui avait permis de se forger une expérience et une habilité de réflexion, qui combinait à celle de son partenaire aurait les prémunir d’un tel guet-apens dans lequel ils furent néanmoins embourbés. C’était comme si leurs adversaires avaient été mis au courant de leurs visites et ils n’avaient pu que riposter à leurs attaques, pris par surprise et prit au piège. Il n’était nullement en mesure d’identifier, combien de sorciers s’étaient retournés contre eux mais, il était fort à parier que ces derniers voulaient leurs morts. Ils se défendaient du mieux qu’ils pouvaient des sorts qui fusaient de part et d’autres de la pièce pour répondre à leurs attaques. Il n’était nullement en mesure de déterminer le nombre de minutes qui s’étaient écoulés depuis qu’ils s’étaient décidés de se lancer dans cette arrestation mais, le temps qui passait lui paraissait incroyablement long. Il ne pouvait nier qu’une légère crainte, frayeur s’immiscer dans sa chair alors qu’il ne voyait point de fin à cet affrontement. Il cherchait du regard celui de Yong Woo, son partenaire pour tenter d’entrevoir s’il voyait pour sa part une échappatoire à tout ceci.

Un moment d’inattention qui faillit lui couter une oreille alors qu’il sentait son camarade l’agripper pour venir le pousser vers lui, lui épargner d’être blessé. Un fait qui ne pu que rendre encore plus perceptible son angoisse alors qu’il tentait de reprendre ses sens, surpasser cette dernière et trouver une échappatoire. Il finit par trouver un objet susceptible de pouvoir faire diversion, et s’extirper de cette attaque déloyale en vue du surnombre que ces derniers étaient pour les contrecarrer. C’est donc tout naturellement qu’il mit en œuvre un sort d’explosion sur les bouteilles d’alcool qui se trouvaient non loin de leurs assaillants avant d’y mettre le feu après deux trois sorts de défense. Prenant feu, l’alcool ainsi dispersé vint réaliser de très belles flammes alors que leurs attaquants pris par surprise, leur laissèrent assez de temps pour réagir. C’est donc tout naturellement que sa main était venu prendre le poignet de son ami pour l’inciter à le suivre, quitter vite cet endroit dans lequel il ne voulait pas mourir.

Afin d’assurer leurs arrières, c’est tout naturellement qu’il vint faire tomber une dizaine de caisses devant la porte par laquelle ils venaient de prendre la suite en prenant la sortie du village dans lequel ils s’étaient rendus pour cette mission. Piqué à vif par cette adrénaline et l’angoisse qui l’avait habité, il couru un temps considérable pour atteindre la limite d’une forêt dans laquelle il les engouffra pour retrouver l’endroit où ils s’étaient établi quelques heures auparavant. Arrivé au sein de cette dernière, il vint enfin se dessaisir du poignet de son camarade pour reprendre son souffle même s’il lançait déjà de nombreux sorts pour venir consolider leurs sorts de protection. Il passa ainsi de nombreuses minutes concentré sur sa tâche avant de prendre conscience que quelque chose n’allait pas avec son coéquipier. Un élément étrange vint attirer son attention alors qu’il posait enfin son regard sur l’échine de ce dernier, remarquant cette blessure sur son dos. Une plaie qui ne put que l’alarmer alors qu’il venait vers lui doucement en murmurant.

« Yong Woo… » Vint-il souffler dans une voix saccadée alors qu’il venait face à lui pour murmurer. « Est-ce que tu te sens bien ? Je suis désolé, je n’avais pas remarqué que tu avais été blessé dans l’attaque. Rentre, je vais m’occuper de toi. »

Il le fixa avec inquiétude, sa rancœur habituelle disparaissant naturellement face à la gravité de la situation et aussi face à l’amitié sincère qu’il ne pouvait nullement nier ressentir à son égard malgré tout, même si son orgueil se refusait à cette pensée.

C’est donc tout naturellement qu’il vint l’intimer à pénétrer dans leur tente, leur QG alors qu’il venait le rassurer sur la situation en ajoutant. « J’ai renforcé tes sorts de protection et j’ai jeté un sort d’alerte au cas où ils seraient où nous sommes. Rentre, et enlève ton haut, je vais m’occuper de soigner ta blessure, j’ai toujours des potions sur moi, tout va bien se passer, ne t’inquiète pas. »

Son regard se fit soucieux et doux tandis qu’il se dirigeait déjà au sein de la tente pour venir récupérer une serviette et une bassine d’eau afin de pouvoir soigner sa plaie, n’hésitant pas à prendre dans son sac deux fioles de potions. A cet instant, la seule chose à laquelle il pouvait penser était la blessure de son coéquipier, désirant qu’une chose : le soigner et effacer cette dernière de la chair de son camarade.

TENUE : 01.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t82-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox http://thephoenixsong.forumactif.org/t252-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox

avatar
Yong Woo Park
Department member
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Sang Woo ». J'ai égaré : 174 parchemins. Ma bourse est remplie de : 1689
profil +
MessageSujet: Re: It's time to talk together, don't you think ? | PV Park Yong Woo   Mer 16 Juil - 9:51

Honnêtement, mon partenaire et moi même n'imaginions pas que nos adversaire ait pu être si nombreux dans ce village et que la mission d'infiltration et d'arrestation tourne aussi mal pour notre duo. Attaqué de toute part, par des adversaires en bien trop grand nombre pour deux aurors découverts, nous n'avions pas vraiment d'autre choix que de plier retraite...à condition de pouvoir le faire. Hors ce n'était pas vraiment le cas, nous étions encerclé, pris au piège, résistant tant bien que mal aux sorts puissants qui pleuvaient de toute part. Les barrières de protections que j'avais érigé s'affaiblissait et laissait filtrer les sorts trop puissants pour elle comme nous n'avions pas assez de force pour nous défendre et répliquer à l'attaque de nos assaillants. En mouvement constant, je m'efforçait de parer et renvoyer tout sort qui me passait à l'esprit, réfléchissant rapidement pour trouver un moyen de se sortir de cette affaire, mais sans pouvoir détourner son attention de l'attaque constante qui pouvait me toucher, ou toucher Yasushi, la tâche ne se trouvait pas si aisé.

C'était là vrai première grosse mission qu'on nous avait confié, on avait bien réfléchi à nombre de scénario et stratégie, mais la réalité pouvait parfois prendre un peu de cours. Un élément incontrôlé et notre mission était en train de virer au drame. C’est du moins ce qu’il sembla lorsque une lumière rouge filait droit sur Yasushi. Par instinct, je me jetai sur lui pour le repousser, le protéger de la trajectoire de ce sort qu’il n’avait apparemment pas vu. Sans doute avais je mal calculé et en tant qu’auror, sans doute une autre réaction aurait été plus logique, seulement, l’amitié que je portais à ce garçon, malgré tout, me poussa à agir quelque peu précipitamment et impulsivement. Le manque de réaction de mon partenaire ne pouvait que nous couter une petit erreur d’inattention mais je ne pouvais que le protéger, c’était après tout la raison pour lequel nous étions deux, nous soutenir et nous protéger l’un l’autre.

Je m’étais jeter contre lui, pour le repousser, juste à temps pour lui épargner de se faire couper l’oreille. Son oreille était sauves mais je ne pu que me cambrer légèrement comme le sort frôla mon dos. Je me mordis les lèvres, retenant un cri de surprise et de douleur. Ce n’était pas le moment, il fallait fuir ! On ne pouvait s’arrêter.  L’adrénaline, l’urgence de la situation me fit oublier celle-ci, rester concentrer sur la situation, sans prêter attention a la déchirure sur mon dos.  Je poursuivis avec mes sorts de protection mais il devenait important, nécessaire de sortir de là, je sentais un liquide chaud couler doucement du fait de son épaisseur le long de sa colonne vertébrale. Il fut heureux de voir Yasushi trouver une diversion pour s’enfuir. Un feu démarra accélérer par l’alcool que son coéquipier avait renversé. Une excellente idée qui arrivait à point nommée. Nous ignorions combien de temps ca pourrait nous offrir mais nous cet ami m’avait déjà pris par le bras et nous détalions des champs de bataille pour quitter ce guet apens qui aurait pu nous être fatal.

Nous courions sans nous retourner, quittant le village pour rentrer dans une forêt de plus en plus dense qui nous offrirait, une fois suffisamment loin du feu, une protection naturelle. Je le suivais ans rien dire, fuyant derrière lui.  Yasushi s’arrêta finalement arriver à notre campement et se mit a lancer des sort tout autour de lui. En temps normal, je l’aurais rejoins mais comme je reprenais mon souffle et que l’adrénaline de l’attaque retombait, la douleur dans mon dos qui s’était mise en sourdine, restant au stade de léger picotement supportable, s’éveilla d’un coup, plus cuisant. Je posai une main contre un tronc d’arbre pour m’y appuyer, soufflant fortement, pas d’épuisement, mais affaibli par la douleur dans son dos.  Je me mordis les lèvres avec force tentant de calmer la douleur qui venait se rappeler à mon esprit.  Je m’accroupi comme si me trouver plus près de sol allait changer quoi que ce soit. J’entendis mon nom et vit bientôt Yasushi apparaitre dans mon champs de vision un peu réduit. Il me demanda si je me sentais bien, s’excusa car il n’avait pas vu que j’avais été blessé durant l’attaque. Il me demanda de rentrer, qu’il allait s’occuper de lui.

Je me relevai doucement, voulu parler mais ne sut que dire. Malgré la douleur, quelque chose dans le regard de Yasushi m’apaisait, quelque chose que je lui connaissais bien mais que je n’avais pas pu y remarquer depuis longtemps et qui inexplicablement calmait quelque peu le mal, bien infiniment évidement. Son regard n’était pas aussi noir et méfiant et rancunier que d’ordinaire, il portait même une trace d’inquiétude à mon égard. Je lui souris tant bien que mal, tiraillé.

« - Ca va toi ? Tu n’as pas été blessé ? Ne t’en fais pas pour moi et puis c’est normal que tu n’es pas remarqué avant. On ne pouvait pas s’y arrêter de toute façon. » dis-je pour le rassurer. Il me dit qu’il avait renforcé mes sorts de protection et avait ajouté un sort d’alerte si leur ennemi parvenait jusqu’ici. J’approuvai d’un signe de tête, le remerciant ainsi silencieusement comme je perdais quelque force avec cette blessure que je ne pouvais même pas voir mais que je sentais bien suffisamment. Il insista pour que je rentre dans la tente, qu’il fallait que j’enlève mon haut et qu’il allait me soigner. J’obéis sans résistance, après tout, il était un spécialiste des potions et sans doute était il la personne la mieux placée pour soigner cette plaie que le sectumsempra avait coupé sur ma peau. Je m’engouffrai dans notre QG pour m’y asseoir en ôtant mon haut comme il me l’avait demandé et baissa les yeux vers le sol. Je le laissais faire, relativement confiant envers mon ancien ami mais néanmoins quelque peu mal à l’aise. On s’était tant disputé, tant entêté dans notre orgueil l’un envers l’autre que notre amitié l’un envers l’autre, notre tendresse qui me restait encore à son égard se lisait très rarement sur nos visages, encore moins sur le sien.

« - Tu n’es pas obligé tu sais, je… » Je quoi ? Je pouvais utiliser ma baguette magique pour me soigner moi-même mais la blessure était dans mon dos, seul ce serait très difficile. Il n’était pas obligé mais honnêtement c’était plus simple, qu’est ce que je racontais à mon coéquipier. j'eut un rire léger, nerveux.
« - Je suis désolé, j’ai été maladroit et impulsif, je me suis fait prendre. Mais c’aurait pu être pire, non ? Ca saigne beaucoup ? »

tenue ici
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Yasushi Yamada
Department member
Obsidian Bear
Je ressemble à « : Lee Seung Hyun - Model HOTBOOM ». J'ai égaré : 203 parchemins. Ma bourse est remplie de : 867 et j'ai : 25
profil +
MessageSujet: Re: It's time to talk together, don't you think ? | PV Park Yong Woo   Mer 16 Juil - 9:54

Désormais en sécurité, il était évident que l’adrénaline qui avait pris possession de son corps commençait délicatement à diminuer. Même s’il n’était nullement exclu que leurs adversaires aient connaissance de la position de leur camp, les sortilèges qu’il avait employés en plus de ceux initialement prévus sauraient résolument les protéger de toute intrusion intempestive. Il avait au moins confiance à ses capacités magiques à défaut de l’être dans la vie de tous les jours. Ils avaient frôlé la mort au cours de la journée et son cœur n’avait de cesse de battre promptement dans ses veines, le rendant particulièrement fébrile. Il n’était nullement habitué à ces sensations fortes et son cœur ne pouvait que se trouver affolé d’autant plus désormais qu’il prenait conscience que son coéquipier avait été touché au cours de cette attaque.

A la vue de cette dernière, son cœur avait raté un battement, rejetant bien derrière lui toute rancœur pour faire ressortir son inquiétude au sujet de celui qu’il avait toujours considéré comme son frère de cœur. Il n’avait pu que s’enquérir de son état particulièrement anxieux, paniquant légèrement même s’il s’efforçait de demeurer calme. Il s’était excusé de ne pas l’avoir vu plus tôt. Bien entendu, il n’aurait pu rien faire jusqu’à cet instant mais il l’avait naturellement fait, prenant conscience que cette blessure pouvait être liée à son inattention lorsqu’il lui avait évité de se faire frapper par un sortilège. Cela ne pouvait que l’affligeant, se sentant responsable de cette dernière alors qu’il lui intimait de rentrer au sein de la tente. Ce dernier vint lui demandait s’il allait bien quant à lui, s’il n’avait pas été blessé également. Il nia de la tête quelque peu mal à l’aise tant il sentait coupable, s’efforçant de ne point songer à tout ceci comme il s’efforçait de lutter contre ses démons. Ce dernier lui murmurait de ne pas s’inquiéter pour lui, qu’il était normal qu’il n’ait rien remarqué avant, de toute façon ils n’auraient pu rien faire. Cela ne l’empêchait malheureusement de le faire tandis qu’il cherchait également à le tranquilliser sur leur situation avant de pénétrer dans la tente. Il vint naturellement se saisir d’une serviette et d’une bassine pour revenir rapidement vers son ami avec quelques fioles de potion. Il vint rapidement se placer derrière lui pour observer la blessure, se rendant compte ô combien son ami avait perdu énormément de sang.

En vue de la blessure, il avait été touché par un sortilège de découpe, un sort de magie noire. C’est donc tout naturellement qu’il vint prendre en main sa baguette pour lancer un contre-sort afin de stopper le saignement, la coupure se résorbant à son plus grand soulagement. Il ne pu s’empêcher de lâcher un léger soupire de soulagement à cette constatation même si les paroles de son ami ne pouvait que le troubler légèrement. Ce dernier lui murmurait qu’il n’était pas obligé, il lâcha un rire nerveux léger avant de s’excuser d’avoir été maladroit et impulsif, il s’était fait prendre. La blessure résorbait, il ne restait plus qu’à lui faire avaler une fiole de potion pour enlever toute douleur et lui redonner des forces. En vu de la profondeur de la blessure, il avait du perdre énormément de sang au cours des dernières dizaines minutes et il ne serait nullement surprit de le voir s’évanouir.

« Je ne vais pas te laisser mourir, tu es mon coéquipier Yong Woo… » Lâcha-t-il simplement dans une voix ferme mais calme tandis qu’il venait dévisser un des bouchons d’une de ses fioles pour la lui tendre en murmurant simplement. « Tu as été touché par un sectumsempra… tu as du perdre énormément de sang depuis que ce sorcier te l’a infligé. Tu devrais boire cette potion, Yong Woo… elle va permettre à tes globules et plaquettes de se régénérer et venir amoindrir ta carence sanguine. »

Il attendit patiemment qu’il prenne la première fiole avant de dévisser la seconde pour lui tendre en ajoutant.

« Celle-ci va venir amoindrir la douleur que doit provoquer la cicatrise et te permettre de te reposer. Tu dois sans doute te sentir amoindrir, tu as été bien touché mine de rien. »

Il vint de nouveau lui tendre la fiole avant de venir prendre entre ses doigts la serviette pour l’humidifier et venir effacer les traces de sang qui se trouvaient sur sa chair. Il laissa le tissu cotonné absorbait ces dernières avec douceur et délicatesse tandis qu’il ajoutait tout simplement dans un ton plus doux, moins ferme car il se sentait légèrement coupable.

« Tu n’as pas à être désolé. J’ai également manqué de vigilance et tu as du venir à mon aide, sans cela peut être que tu aurais pu t’éviter une tel blessure. Merci de l’avoir fais en tout cas. Il est naturel que je te vienne en aide également comme une échange de bon procédé, dirons-nous. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t82-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox http://thephoenixsong.forumactif.org/t252-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox

avatar
Yong Woo Park
Department member
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Sang Woo ». J'ai égaré : 174 parchemins. Ma bourse est remplie de : 1689
profil +
MessageSujet: Re: It's time to talk together, don't you think ? | PV Park Yong Woo   Mer 16 Juil - 9:56

De tous les nouveaux aurors qui aurait pu se trouver partenaire avec Yong Woo, il avait fallu que ce soit lui qui soit assigné a ses côtés. Le chef des aurors s'étaient même réjouit quand à l'expression surprise de son visage, il avait compris que les deux garçon se connaissaient. Une grand avantage pour le travail en équipe, c'est ce que ca devait représenter. Pourtant pour les deux jeunes hommes cette cohabitation dans le travail était particulièrement étrange et pesante. Il y avait trop d'histoire entre eux deux. Une relation trop proche qui s'était brisée et qui semblait quelque peu irréparable, tant elle avait marqué et empreint les deux garçons. Leur orgueil les avait amener à ne plus se comprendre et à un rejet violent de chacun qui les empêchait de se réconcilier. La chose la plus étrange, c'est que rien n'avait été détruit par cette dispute qui les avait séparer l'un de l'autre, seule le temps et la raison avait effacé la passion trop grande qui avait grandi clandestinement. Dire qu'il ne restait que de la rancœur était faux, sans quoi Yong Woo ne se serait sûrement pas précipité pour protéger cet homme, agissant de manière si irréfléchie et dangereuse mais si naturelle pour sauver un ami.

Il pouvait être blessé, il se trouvait encore soulagé que Yasushi n'ai pas été touché dans cette attaque qui les avaient pris quelque peu de court. Quelque part ca lui permettait de renier la gravité de la sienne. Il ne pouvait pas la voir, si bien qu'il ne pouvait juger de la gravité de celle ci qu'à son ressenti. Autant dire qu'il devait quelque peu atténué la réalité de ses blessure, même si il se sentait quelque peu affaibli à présent par son dos et qu'il sentait sa tête tourner legerement, prise d'un leger vertige, for heureusement il était déjà assis devant son coéquipier. La fraicheur du tissus blanc lui faisait du bien. Il devina que Yasushi refermait la déchirure dans son dos sans pouvoir vraiment s'en rendre compte, ses nerfs encore traumatiser par la blessure s'imposait à son esprit et ce que l'adrénaline avait couvert frappait encore son esprit. Il se laissa faire sous les bon traitement de Yasushi, bien sur, un peu gené, il lui avait dit qu'il n'était pas obligé, bien inutilement toutefois. Il savait le jeune japonais d'une nature si bonne. Celui ci protesta qu'il ne pouvait pas le laisser mourir, il était son coéquipier et la fermeté dans sa voix l'interrogea sur la véracité de ses parole. Avait il frôler la mort.  L'ancien pathfida expliqua à Yong Woo qu'il avait été touché par un sectumsempra et qu'il avais donc du perdre énormément de sang depuis qu'il l'avait reçu. Il lui tendit une fiole en lui disant de boire, que celle ci permettrait à ses globules et plaquette de se régénérer plus rapidement pour amoindrir la carence de sang lié à l’hémorragie.

Yong Woo prit la fiole sans opposé de résistance avant de renifler la potion en laissant traîner sur son visage une expression de dégoût. Pourquoi les potion médicament avait toujours un aspect et un goût si bizarre. Il but la fiole d'une traite sans se plaindre mais son visage exprima le goût immonde qui traversait sa gorge. Aussi il ne put se réjouir de se voir tendre une seconde fiole malgré l'explication de son équipier qui lui dit qu'elle agirait contre la douleur que devait procurer sa cicatrice et qu'il pourrait ainsi se reposer. Il devait se sentir amoindri, il avait été bien touché mine de rien. Le jeune sorcier mis plus de temps à observer cette fiole ci, ce n'était qu'un anti douleur mais il venait tout juste d'engloutir une au goût particulièrement salée et sanguine, un peu visqueuse. Celle ci était plus liquide et attrayante comme elle se trouvait jaune comme un simple jus d'orange mais bien moins épais. Ce ne serais peut être pas si terrible. Il n'avait pas le choix de toute façon, Yasushi surveillait qu'il prenait bien celui-ci et sans doute le forcerait il à boire si il ne le faisait pas de lui même. Le coréen but donc la deuxième fiole qui se révéla meilleure que la première, sans être sensationnelle au goût non plus. Yasushi lavait son dos du sang qu'il sentait durcir le long de sa colonne vertébrale et nouvelle cicatrice.

Il vint lui dire qu'il n'avait pas à être désolé, il avait également manqué de vigilance et il avait du venir à son aide. Il aurait pu éviter une telle blessure sans cela. Il le remercia de l'avoir fait, c'était donc naturel qu'il lui vienne en aide comme un échange de bon procédé.

Yong Woo sentait le bout de tissus frais et humide qui semblait apaiser la douleur petit à petit même si ce devait être la potion qui commençait à faire effet, légèrement. Toutefois, aux paroles de son ex-ami, il hésita à rire nerveusement par l'étrangeté de ce que cet échange de bon procédé pouvait signifier. C'était assez étrange comme expression à ses oreilles, comme si leurs actions nécessitait une redevance, comme si c'était de simple service qu'il se rendait, un troc étrange de sauvetage contre guérison. C'était si étrange et à ses oreille, une indiction comme quoi il n'avait plus rien à voir l'un avec l'autre. D'ailleurs ça revenait dans le discours de Yasushi ou il restait un collègue, une personne qui n'avait de place et d’existence que dans le travail et il agissait donc ainsi que par devoir et humanité. Pourtant c'était bien son affection pour lui qui s'était dévoilée en se jetant sur lui, le décalage lui sembla si évident en cet instant.

«- Tu aurais perdu ton oreille... c'est normal entre coéquipier non? Et puis... j'ai vraiment eu peur qu'il ne t'arrive quoique ce soit. »  Yong Woo baissa légèrement le visage et se retourna vers Yasushi pour lui faire face. Ses lèvres tremblèrent tandis qu'il venait avoué à son ex meilleur ami.

« - Ce n'est pas le collègue sur lequel je me suis jeté, tout à l'heure. J'aurais agis plus prudemment avec un autre. » Son regard se planta sur celui de celui qu'il avait tant aimé, celui qu'il aimait encore comme un frère, qui n'aurait jamais du quitter cette place.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Yasushi Yamada
Department member
Obsidian Bear
Je ressemble à « : Lee Seung Hyun - Model HOTBOOM ». J'ai égaré : 203 parchemins. Ma bourse est remplie de : 867 et j'ai : 25
profil +
MessageSujet: Re: It's time to talk together, don't you think ? | PV Park Yong Woo   Mer 16 Juil - 10:00

Il était évident qu’en lui avouant qu’il n’allait pas le laisser mourir car il était son coéquipier, Yasushi ne disait pas toute la vérité. Ce n’était pas seulement ce coéquipier qu’il cherchait à sauver. Tout au fond de son cœur, même s’il ne souhaitait nullement l’admettre au nom d’une fierté qui n’avait pas de sens, c’est avant tout le frère qu’il avait toujours chéri qu’il était venu soutenir. L’angoisse qui l’habitait à cet instant, n’était nullement la crainte d’un simple camarade envers son collègue mais plus celle de l’ami, qui en dépit de tout ses bons soins, ne pouvait que surpasser sa rancœur. Il s’appliquait simplement à le soigner, lui administrer les meilleurs soins qu’il pouvait faire en vue de ses différentes connaissances en potions et médicomagie. Des connaissances très pointues qui sauraient sans doute préserver son ancien ami d’un profond malaise ou de sombrer dans une inconscience due à la blessure qu’il venait de subir. Cette concentration profonde lui permettait de mettre de côté ses inquiétudes au sujet du blessé et lui donnait des raisons de rester cohérent et ne point se laisser dévorer par tout ce malaise qui n’avait de cesse de menacer son esprit.

Il lui avait donc fait part du faire qu’il n’avait pas à être désolé, que lui également manqué de vigilance au cours de l’attaque et qu’il avait du venir à son aide. Sans cela sans doute aurait-il pu s’épargner une telle blessure. Il le remerciait en tout cas de l’avoir fais et qu’il était naturel qu’il lui vienne en aide, comme un échange de bon procédé. Il ne pensait pas réellement ce qu’il disait mais le faire, lui permettait dans une certaine mesure à fuir ce sentiment qui l’habitait depuis qu’il avait pris conscience de la blessure. Une protection dans une certaine mesure envers son ancien meilleur ami dont la perte avait été profondément blessante. Une séparation si douloureuse qu’elle avait été un des éléments qui avaient plongé son âme dans ses ténèbres si profondes. Une maladie qui l’avait contraint à vivre les pires tourments et dont il se remettait que très doucement grâce aux bienfaits de son amour pour Yuuki. Il avait beaucoup avancé au cours de ces quatre dernières années mais, c’était étrange de voir à quel point, il n’était pas aussi fort qu’il ne voulait le prétendre. Il ne voulait pas se confronter avec Yong Woo, il en était fatigué même s’il sentait ces dernières inévitables. Il avait encore trop de griefs à lui reprocher, tant de douleurs inavouées enfouies au fond de son cœur, sans parler de ce baiser volé qui hantait ses pensées. Même à ce jour, il n’était nullement en mesure de l’expliquer et la véhémence des mots qui avaient frôlé les lèvres de son ami à la suite de son rejet, tellement décontenancé, n’avait de cesse d’alimenter ses mauvaises pensées qui le taraudaient depuis ce jour.

C’était beaucoup plus simple d’aborder les choses sous cet ange, sans remettre la nature de leur relation en doute, ce qu’elle était depuis qu’ils avaient été désignés comme collègues par le directeur du département des aurors. Il s’appliqua donc à lui retirer toute trace de sangs sur son dos à la peau blanche alors qu’il entendait ce dernier lui murmurer qu’il aurait perdu son oreille. Son geste était normal entre coéquipier, du moins le pensait-il. Il vint lui avouer qu’il avait vraiment eu peur qu’il ne lui arrive quoi que ce soit. Des mots qui ne purent que venir en accord avec le sentiment qui l’avait étreint lorsqu’il était venu à lui pour lui intimer de rentrer au sein de la tente pour pouvoir le soigner. Il le fixait quelque peu décontenancé, son regard troublé tandis qu’il voyait ce trouble habitait également l’échine de son camarade. Ce dernier vint ajouter, les lèvres légèrement tremblantes que ce n’était pas le collègue sur lequel il s’était jeté à cet instant là. Il aurait agit plus prudemment avec un autre. Un aveu qui ne pouvait qu’intensifier son trouble tandis qu’il venait détourner son regard, baisant ce dernier sur sa main qui s’appliquait à effacer les dernières gouttes de sang qui avaient perlé sur la chair de son ex-meilleur ami.

Il se trouvait particulièrement mal à l’aise à cet instant, nullement assez sur de lui-même pour pouvoir se confronter à son ancien ami. Il resta muet à cette déclaration, retirant sa main de son dos pour venir la reposer sur la petite table sur laquelle il avait posé le bol d’eau. Il n’était nullement insensible à tout cela, s’en sentant touché dans une certaine mesure. Même s’il s’interdisait ceci, inconsciemment il ne pouvait que s’en trouver quelque peu heureux. Cependant, de nombreuses parts d’ombres lui empêchaient d’en comprendre le sens caché, ce qu’il était supposé entrevoir. Tant d’évènements et de disputes avaient brisés leur ancien lien et même s’il était moins malade désormais, même s’il se sentait plus confiant, il ne pouvait s’empêcher de se demander pourquoi son ami l’avait si violemment trahi à cette époque. Il préféra néanmoins rester muet à ce sujet alors qu’il avouait simplement.

« Ce n’est pas uniquement le collègue… que je viens de soigner. »

Sa voix était un simple murmure alors qu’il relevait son regard vers le sien, légèrement fébrile. Il laissa son regard ancré à celui de son ancien ami avant de poursuivre dans la même voix.

« Tu ferais mieux de t’allonger. Tu dois te sentir faible et seul le repos pourra redonner des forces à ton corps. Tu as perdu beaucoup de sang. Je vais veiller sur le campement, tente juste de te reposer. Tout devrait aller, normalement. »

Il préféra détourner le sujet qui était en train d’être abordé, par lâcheté et parce qu’il était résolument incapable de contenir ses questions s’ils restaient trop longtemps dessus. Des questions que son ex-meilleur ami avait toujours fuies avec violence par le passé. Ils n’étaient nullement en bonne condition pour faire face à une nouvelle dispute ou règlement de compte. Il voulait juste s’en arrêter là. C’est pour cette raison qu’il vint simplement se lever pour ranger ses ustensiles, fuyant de nouveau comme il avait tant appris à le faire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t82-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox http://thephoenixsong.forumactif.org/t252-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox

avatar
Yong Woo Park
Department member
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Sang Woo ». J'ai égaré : 174 parchemins. Ma bourse est remplie de : 1689
profil +
MessageSujet: Re: It's time to talk together, don't you think ? | PV Park Yong Woo   Mer 16 Juil - 10:07

Le jeune auror se sentait plus propre, il savait que l'hémorragie s'était arrêter, il sentait son dos moins collant du contact du sang et plus frais, le contact de l'eau était agréable et apaisant sur la cicatrice meurtrie. Le jeune homme se laissait faire sous les soins de son ancien ami. L'échange devint étrange, plus intime sans nul doute comme il n'avait jamais plus confessé un intérêt quelconque pour l'autre depuis ce jour ou ils avaient enterré leur amitié à coup de baguette magique. Des mots si attentionné pour l'autre n'avait pas quitter leur lèvre même dans leur rapport professionnel qui restait toujours courtois mais froid et étranger l'un envers l'autre. Il restait distant et froid avec lui, laissant sa fierté peindre son visage d'un masque impassible à son ancien ami. Yong Woo gardait un rapport de collègue avec lui, du moins essayait il d'adopter cette position inlassablement, laissant de coté ce qu'il restait de sentiments tendre pour Yasushi. Pourtant il avait envie de le retrouver mais il doutait de l'intention de son ex meilleur-ami. Pourtant les événements de la soirée avait quelque peu chamboulé cette distinction qu'il s'imposait. Il avait simplement fait part de sa  pensée à son égard, sans doute alimenter par cette douceur qu'il avait reçu, par l'inquiétude de son collègue, cette voix paniqué qui s'était révélé a ses oreilles et qui l'avait ému.Troublé, comme si il pouvait se rappeler de cette tendresse que son meilleur ami lui avait porté, comme une douce réminiscence qui avait poussé des mot eux même doux pour son collègue. Un simple aveu de ce qu'il voyait encore en lui, de cet homme qu'il avait sauvé en risquant sa propre peau pour l'épargner. Non il ne se serait pas jeter ainsi sur n'importe qui, mais Yasushi n'était nullement un simple collègue. L'aveu n'était pas évident mais quelque part il lui faisait du bien, juste cette phrase soufflé était soulageant en un sens, car elle venait juste réaffirmer à haute voix ce qui avait toujours été vrai dans ses pensées sans en informer le principal intéressé. Lui dire qu'il tenait encore un peu à lui n'était nullement naturel mais soulageant. Son interlocuteur sembla tout aussi perturbé et perdu à ses mots pourtant, après s'être occupé de ses dernière tache de sang qui perlait son dos, il vint aussi murmuré ces quelques mots rassurant. Il lui dit que ce n'était pas uniquement le collègue qu'il venait soigner.

Par la construction même de la phrase et par ce regard qui vint se planter dans le sien, franc et déterminé, Yong Woo sut qu'il avait la même intention que lui derrière ces paroles, ces mots étaient les mêmes, leur avis étaient les mêmes. Plus que les bon soin de son ami, cette phrase était reposante et pansant. Puis bien vite cet étrange instant ou il commençait à révéler leur cœur, à laisser percer leur amitié pour leur ancien frère de cœur s'étouffa, s'éteignit comme si c'était devenu alors bien trop sensible, trop étrange entre deux collègues de travail. Il lui conseilla de s'allonger. Il devait se sentir faible et seul le repos pourrait redonner des forces à son corps. Il avait perdu beaucoup de sang. Il veillerait sur le campement. Yong Woo devait juste tenter de ses reposer. Tout irait bien normalement.

Il ne pensa pas à le contredire ou à résister à sa consigne, il se sentait affaiblit par la douleur et sans doute sous l'effet des potions qu'il avait bu particulièrement fatigué et apaisé par cette petite phrase, il n'avait aucune raison de ne pas se soumettre à la volonté de Yasushi qui était spécialiste dans les potions et les soins. Il s'allongea sur le dos sur le simple tapis de sol magique qui équivalait les matelas les plus confortables qui soit malgré sa finesse. Le jeune homme était plus calme et se sentait vider de l'attaque, de la douleur qui s'était emparé de lui et ne mit pas longtemps à fermer ses paupières pour prendre un peu de repos n'imposant pas plus à son coéquipier. Comme si de rien n'était, juste heureux de cet phrase sur lequel il se concentra sans venir étoffer ses pensée qu'il n'était pas sur de pouvoir approfondir, il plongea petit à petit dans un sommeil réparateur. Il s’endormit tout simplement quittant la forêt et le stress de l'attaque, l'échec de leur mission sans se préoccuper de quoique ce soit. Il s'était laisser emporté dans les bras de Morphée.

Sans doute aurait il dormi jusqu'au première lueur si il ne s'était pas éveillé tiraillé par la faim. Il faisait noir et Yong Woo n'avait aucune idée de l'heure qu'il pouvait être mais il avait faim et la douleur de son dos ne s'éveilla pas. Ou peut être était il trop concentrer sur son estomac qui lui rappelait que leur dernier repas était d'il y avait bien trop longtemps. Il regarda autour de lui, mais seul l'obscurité décorait l'intérieur de la tente qui se trouvait pourtant bien équipée de deux couchette, une petite salle de bain et des réserves de nourritures, kimbap, teobboki et fruit et gâteaux, suffisantes pour rester plusieurs jours assiégé. Il se releva doucement et constata avec soulagement qu'il n'avait pas de douleur dans le dos bien qu'il ignorait si c'était un signe de guérison ou un simple effet des potion, mais ce n'avait guère d'importance dans son esprit pour l'heure. Il resta assis pour s'habituer à la pénombre jusqu'à percevoir l'intérieur de la tente et pouvoir se diriger vers les glacières pour en sortir des gâteaux de riz. Il en prit une petite boite et sorti de la tente. La nuit était claire et étoilée et Yong Woo trouva son camarade assis, à l'affut du moindre bruit et il l'aperçut tourner la tête vers lui comme il sortait . L'ex dogsuli se dirigea vers son compagnon et s'installa auprès de lui en lui tendant la boite de Teobboki pour la mettre sous son nez.

« - Tu as déjà mangé ? Je meurs de faim... pas toi ? Sers toi ! » Il prit lui même un petit gâteau pour se nourrir, se sentant particulièrement vide, peut être était ce aussi un effet secondaire de la perte de sang massif, bien qu'il en doutait. Il mangea doucement, en silence en observant les alentours.

« - C'est vraiment calme à présent. C'est difficile à croire qu'il y a quelques heures on était au milieux d'un embuscade, des sorts et des feux. C'est toujours étrange, l'après combat. » Sujet impersonnel et professionnel, juste pour reprendre comme si de rien n'était, un rapport relativement correct et courtois.  Il laissa son regard parcourir le décor au dela de leur protection, apparement personne ne les avaient suivit jusque là, ou peut être était il parti sans deceler leur présence mais ce serait bien étonnant.

« Rien à signaler depuis que je dors ?Tu as pu envoyer un message au QG ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Yasushi Yamada
Department member
Obsidian Bear
Je ressemble à « : Lee Seung Hyun - Model HOTBOOM ». J'ai égaré : 203 parchemins. Ma bourse est remplie de : 867 et j'ai : 25
profil +
MessageSujet: Re: It's time to talk together, don't you think ? | PV Park Yong Woo   Mer 16 Juil - 10:11

Il avait préféré détourner le sujet qui était sur le point d’être abordé. Sans doute se trouvait-il lâche d’agir de la sorte mais, il était évident qu’il n’était nullement prêt pour supporter une nouvelle dispute. Son corps commençait à subir le contre coup de cette attaque et il se sentait plus tendu, fatigué que jamais. Pourtant, ce n’était nullement le bon moment de se sentir ainsi. Il préférait donc conserver ses forces, pour ne point laisser ses émotions le submergeaient de nouveau. Cet échange lui suffisait dans une certaine mesure. Au travers des paroles de Yong Woo, il avait pu prendre conscience qu’il subsistait quelque chose de leur relation, de cette amitié qui lui avait apporté tant de soutien par le passé. Une amitié donc la disparition avait créé un vide profond dans son cœur. Il s’était senti trahi et son cœur, son orgueil n’avait pu pardonner à cet ami, son abandon à cette période où il avait eu le plus besoin de son soutien. C’était complexe et difficile à gérer. Ce sentiment était difficile à surpasser pour tirer un trait et recommençait à zéro.

Il fut soulagé que son coéquipier ne vienne nullement lutter contre ses recommandations. Sans doute pouvait-il sentir le contre coup le frapper de plein fouet, l’affaiblissant en vue de la perte importante de sang qu’il avait vécu. Il vint ranger les ustensiles qu’il avait employés tout en gardant un œil sur son camarade. Ce dernier vint s’allonger sur le simple tapis de sol magique, qui équivalait à un doux matelas. Il semblait calme et serein, ce qui lui indiqua qu’il trouverait rapidement le sommeil. Yasushi vint s’atteler à la tâche qu’était sienne en s’extirpant de la tente pour surveillait les alentours. Il s’assura qu’ils se trouvaient bien protéger, veillant à renouveler les sortilèges de protection pour ne point être pris par surprise par une contre attaque. Il semblait y avoir âme qui vive aux abords de la barrière de protection, ce qui le soulagea dans une certaine mesure, même s’il ne comptait nullement baisser sa garde.

Comme le voulait le règlement, il vint lancer un sortilège du Patronus pour faire un rapport auprès du ministère. La nouvelle n’était pas des meilleures, elle portait un message d’échec dans lequel son coéquipier avait été blessé. Il fit mention du fait qu’il avait pu lui porter le secours nécessaire. Ils avaient été pris dans un guet apens et ils avaient été pris au piège. Il transmit également l’intention, qu’il avait de rentrer au ministère dès que Yong Woo, irait mieux pour réaliser un rapport plus détaillé pour tirer de meilleures conclusions. Une fois prononcé, son renard polaire argenté ne se fit pas prier pour s’extirper rapidement dans les cieux pour traverser la barrière de protection et se fendre dans le reste de la forêt. Il avait confiance en son sortilège et savait qu’il arriverait à bon bord. Un sortilège qu’il avait eu du mal à maitriser en vue de ces antécédents mais, dont il avait rapidement su user à bon escient.

Un peu extenué, Yasushi vint simplement s’asseoir sur un tabouret de garde où ils avaient l’habitude d’échanger leur position pour permettre à l’autre de s’endormir. Il passa sa main devant son visage comme pour tenter de reprendre ses sens et ne pas repenser à ce qu’il venait de se passer. Il ne pouvait s’empêcher de se trouver particulièrement sensible à ce qui venait de se passer. Les questions n’avaient de cesse de se former aux bords de ses lèvres sans oser les exprimer. Il passa une bonne partie du reste de la journée à songer à ces dernières et à les chasser. Pourtant, il savait indirectement que cela allait mener à rien de fuir. La nuit venait de tomber lorsqu’il décida d’ouvrir un bocal de flammes afin qu’elles éclairent les environs et lui permettre une meilleure visibilité. Les sortilèges de protections les rendaient invisibles aux yeux des autres. Un bruit sourd venant de la tente vint attirer son attention et lui faire comprendre que Yong Woo avait du se réveiller. Ce dernier ne manque d’ailleurs pas à venir à sa rencontre pour s’installer auprès de lui en lui tendant un gâteau de riz.

« Merci. » Se contenta-t-il seulement de murmurer en venant prendre entre ses doigts ce morceau pour venir le porter à ses lèvres. Il avait faim, il ne pouvait le nier tant son ventre s’était fait connaitre quelques dizaines de minutes auparavant. Seulement, il n’avait pu se résoudre à abandonner son poste même s’il devait reconnaitre qu’il était plus fatigué, qu’affamé. Ses traits devaient sans doute être tirés mais, il pouvait tenir quelques heures de plus, ça devrait aller. Il mangea donc ce morceau en silence, savourant chaque bouché qui redonnait un peu de forces à son organisme. Il glissa sa main libre contre sa nuque pour tenter de la décontracter, en vain. Il sentait ses muscles en coton. Il écouta attentivement Yong Woo. Il le laissa parler, ne sachant quoi répondre à ce qu’il venait s’exprimer. Il avait pensé la même chose lorsqu’il s’était retrouvé seul. Ce dernier vint lui demander s’il y avait quelque chose à signaler depuis qu’il dormait, s’il avait pu envoyer un message au QG. Il hocha simplement la tête en venant avaler simplement une bouchée de son gâteau de rire.

« J’ai envoyé un message au département tout à l’heure. Je leur ai fais part de l’échec de notre mission, que nous avions été pris dans un guet apens et que tu avais été blessé. Je les ai informés que j’avais pu te porter les premiers secours et que nous rentrerons lorsque tu te sentirais mieux. Il n’y a pas eu le moindre signe de vie autour des barrières de protection. Je pense que nos assaillants ne savent pas où nous, nous trouvons mais, l’idéal est de rester jusqu’à demain pour s’en assurer réellement. La nuit peut être traitresse. »

Il vint inspirer profondément qu’il venait étouffer un léger bâillement. Il se tourna simplement vers son camarade pour le regarder, s’assurer qu’il se portait mieux. Ce dernier avait reprit quelques couleurs et cela le rassurait énormément. Il vint sourire, satisfait et apaisé alors qu’il murmurait simplement. « Tu as l’air d’aller mieux. Les potions semblent faire effet et tu as appétit. Il faut que tu manges bien pour reprendre des forces. Penses également à boire… » Vint-il simplement ajouter alors qu’il venait prendre son thermo pour lui servir un peu de thé chaud avant de lui remettre. « Cela te réhydrateras. Tu as du transpiré durant ton sommeil. Prendre une douche pourra également t’être bénéfique. Tu peux encore te reposer si tu le souhaites. Je peux rester encore quelques heures sans soucis. Il faut que tu prennes soin de toi, Yong Woo. »

Quand bien même ses paroles se faisaient directives, il était important de prendre conscience que ces dernières se trouvaient bienveillantes et réellement soucieuses de l’état de son coéquipier, de son ami. Il vint lui sourire doucement alors que Yong Woo venait prendre le verre entre ses doigts pour le porter à ses lèvres. Son regard le détaillant quelques instant, scrutateur avant de venir se perdre de nouveau dans les paysage. Il fuyait de nouveau les questions qui brulaient ses lèvres pour rester professionnel, ne pas rendre plus tendue une situation qui l’était déjà, tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t82-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox http://thephoenixsong.forumactif.org/t252-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox

avatar
Yong Woo Park
Department member
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Sang Woo ». J'ai égaré : 174 parchemins. Ma bourse est remplie de : 1689
profil +
MessageSujet: Re: It's time to talk together, don't you think ? | PV Park Yong Woo   Mer 16 Juil - 10:14

Yong Woo mangeait auprès de Yasushi, reprenant des forces dans les petits bâtons de riz parfumé au piment et kimchi. Il ne savait pas quoi lui dire à part ces mots banal et professionnel qui était bien pus simple que d'avouer même qu'il tenait encore à lui. Les mots ne sortaient pas, jamais il n'était sorti de ses lèvres mais il était déjà heureux de ce qui était sorti de ses lèvres un peu plus tôt. A l'instant savoir qu'il était encore attaché à lui, l'avoir vu prendre soin de lui s'averait suffisant pour eux deux. La verité resterait coincer dans sa gorge il le savait, c'était vieux, enterrer, des sentiments qui s'était apaiser mais pas plus simple à avouer malgré tout. Il trouvait toujours plus simple de parler de leur travail, de ce qu'il devait faire, et toute ses chose banal qui ne lui demandait pas d'effort. Son ancien meilleur ami lui confirma qu'il avait envoyé ce message au département un peu plus tot. Il leur avait fait part de l’échec de leur mission, qu'ils avaient été pris dans un guet apens et que Yong Woo avait été blessé. Il les avait informé qu'il avait pu lui prodiguer les premier secours et qu'ils rentreraient quand il irait mieux. C'était reste silencieux autour comme cela semblait être le cas à l'instant présent. Il n'y avait pas eu le moindre signe de vie autour des barrières de protection et il pensait que leurs assaillants ne savaient pas ou ils se trouvaient. L’idéal toutefois serait de rester jusqu'au lendemain pour s'en assurer, la nuit pouvait être traitresse.

Yong Woo affirma d'un signe de tête, sachant comme lui les danger de la nuit, il pensait comme lui qu'il faudrait mieux s'assurer et se laisser un peu de temps pour repartir, se reposer encore et dépasser la nuit. Yasushi aussi devait être fatigué après cette journée et l'attaque et le bâillement du jeune homme ne le trompa pas. Il était un bon coéquipier et Yong Woo était satisfait de son  professionnalisme. Il sentit son regard vers, il lui sourit sincèrement en venant croiser son regard en mangeant encore. Il lui dit qu'il avait l'air d'aller mieux. Les potions semblait avoir fait effet et il avait de l’appétit. Il devait manger pour reprendre des forces. Il devaient également penser à boire. Il lui donna un peu de thé qu'il lui tendit. Yong Woo l'accepta avec plaisir tandis que Yasushi lui expliquait que cela le réhydraterait. Il avait du beaucoup transpire pendant son sommeil. Il pourrait aussi prendre une douche, ce lui serait bénéfique. Il pouvait aussi encore se reposer si il le désirait, lui pouvait rester encore quelques heure sans soucis affirma t'il. Il devait prendre soin de lui. Il se trouvait sincèrement touché par ses mots et sourit doucement en portant le thé à ses lèvre pour en boire un gorgée, celui ci était très chaud. Yong Woo releva les yeux vers son ancien meilleur ami avant de prendre la parole à son tour.

« - Ne t'en fait pas pour ca, je fais attention. Merci à toi, merci de t’inquiéter pour moi et d'avoir pris soin de moi, de mes blessures. J'ai beaucoup de chance de t'avoir avec moi.  Je suis sur que je vais vite aller mieux grâce à toi. Les guérisseurs du bureau n'auront rien à faire quand on va rentrer demain matin !Je me sens déjà beaucoup mieux, mais je ne peux que t'écouter.  » Il lui sourit et reprit un morceau pour continuer son repas, affamé comme si il n'avait pas mangé depuis fort longtemps. Il reprit ensuite, pour le feliciter de son comportement et de ses réaction sur le camp.

« - Tu es vraiment parfait comme coéquipier, tu as fait tout ce qu'il fallait. Je pense que ce va rester calme ainsi. On pourra rentrer tranquillement demain, tu as raison. » Parfait n'était peut être pas le mots qui convenait, après tout leur relation était plus qu'étrange et empreinte de formalité. Pourtant pour la première fois, il était heureux que ce soit lui et pas un autre son coéquipier, même si il avait été blessé. Il était content qu'on leur ait imposé de travailler ensemble, même son choix de ne pas protester à cette obligation. Il y avait eut quelque pas de fait en cette soirée, quelque mots échanger qui brisait bien des certitude en soulageant un peu son âme. Yong Woo n'avait pas réfléchit avant de prononcer ce mot malgré la situation plus ou moins tendu qui subsistait entre eux. Il se mordit les lèvres doucement sans savoir quoi ajouter, retombant vite dans cette étrange atmosphère qui subsistait entre eux. Il mangea simplement son gateau et but son thé en laissant un silence retomber entre eux deux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Yasushi Yamada
Department member
Obsidian Bear
Je ressemble à « : Lee Seung Hyun - Model HOTBOOM ». J'ai égaré : 203 parchemins. Ma bourse est remplie de : 867 et j'ai : 25
profil +
MessageSujet: Re: It's time to talk together, don't you think ? | PV Park Yong Woo   Mer 16 Juil - 10:15

Inquiet, il ne pouvait que l’être vis-à-vis de l’état de santé de son coéquipier, ancien meilleur ami. Ce dernier avait été profondément blessé quelques heures auparavant et avait perdu énormément de sang. Il n’imaginait même pas ce qu’il aurait pu se passer s’il n’avait pas vu sa blessure à temps et s’il ne lui avait pas porté secours. Cette idée lui donnait des frisons d’horreurs, le rendant particulièrement mal à l’aise et tremblant. Anxieux de nature, il ne pouvait qu’être satisfait d’avoir évité le pire et de le voir sagement assis à ses côtés en train de boire et de manger normalement, avec appétit. Cela lui permettait de se sentir plus léger, moins tendu et plus serein à ses côtés. Il avait la sensation que quelque chose avait changée au sein de leur relation. Ces paroles simples et nullement dénouées de sens, empruntes d’une vérité cuisante mais secrète, laissaient présagés que leur lien n’était pas entièrement enterré pour eux deux. Cela ne l’était pas dans son cas. Parfois, il avait envie d’aller vers lui, de faire table rase du passé, mais il ne parvenait pas à faire ce premier pas.

Les raisons étaient nombreuses et complexes. Il avait tant souffert de leur éloignement, de ne pas pouvoir compter sur lui au moment où il avait le plus besoin de son meilleur ami. S’il avait été là, sans doute aurait-il eu le courage d’affronter sa vie qui s’était effritée si douloureusement. Cette rancœur, cette tristesse parvenait encore à l’étrangler, incapable de prononcer ces questions qui lui brulaient si cruellement les lèvres. Il restait alors silencieux, se disant qu’il s’agissait résolument de la meilleure chose à faire. Cela frustrait profondément et pourtant il était effrayé par les réponses qu’il pourrait lui donner, s’il lui demandait enfin véritablement pourquoi il s’était éloigné de lui, de cette façon… qu’est-ce qu’il avait bien pu faire pour qu’il ne veuille plus de lui à ses côtés ? Ces questions étaient résolument présentes dans son esprits, mais restées au stade de questions informulées. Ce soir était similaire aux autres jours et il ne savait pas comment aborder le sujet, sans mettre les pieds dans le plat, prêt à assumer les réponses qu’il pourrait en retirer.

Il se contentait alors de fixer le paysage, le regard un peu absent, plongé dans ses pensées. Il pouvait sentir le regard de Yong Woo sur lui. Il vint le rassurer en lui disant qu’il faisait attention. Il le remerciait de s’inquiéter pour lui et d’avoir pris soin de lui, de ses blessures. Il avait beaucoup de chance de l’avoir avec lui, qu’il irait vite aller mieux grâce à ses soins. Les guérisseurs du bureau n’auraient plus rien à faire à leur retour tant il se sentait déjà beaucoup mieux même s’il ne pouvait que l’écouter. Des compliments qui ne purent que lui aller droit au cœur, sentant ses joues rougir légèrement alors qu’il le fixait du coin de l’œil furtivement. Une réaction typique du jeune homme, qui se trouvait particulièrement sensible et de nature réservée, les compliments le gênant toujours quelque peu.

La suite des paroles du jeune homme ne put que rendre son léger trouble plus perceptible, n’était nullement préparé à recevoir tant d’éloges de son coéquipier. Ce dernier lui disait qu’il était vraiment parfait comme coéquipier, qu’il avait fait tout ce qu’il fallait et qu’il avait raison : ils pourraient rentrer tranquillement le lendemain. Troublé par les paroles de son coéquipier et ex-meilleur ami, son regard vint naturellement se tourner vers celui de Yong Woo. Il vint baisser le regard, se mordant délicatement le coin de la lèvre avant de répondre simplement.

« Tu m’as sauvé tout à l’heure… Il était normal que je te vienne en aide… Je ne pouvais pas te laisser mourir, sans rien faire… Je n’aurai pas pu… » Sa voix était faible tant il sentait sa gorge serrée. Il cherchait ses mots, incapable de les trouver même s’il ne savait pas comment aborder tout cela. « Yong Woo… J’ai toujours voulu te poser une question… sans doute va-t-elle te paraitre malvenue et… indiscrète… mais… je n’arrive pas à arrêter d’y penser depuis… tant d’années… Si seulement, je pouvais avoir une réponse… comprendre ce qu’il s’est passé… qu’est-ce que j’ai pu faire pour qu’on soit devenu, ce que nous sommes aujourd’hui ? J’arrête pas d’y penser et plus j’y pense… plus je me sens désemparé, ca je ne comprends pas ce qu’il s’est passé, ce qu’il s’est passé pour qu’on en arrive là, à se parler avec tant de politesse et de convenance… »

Son regard s’était fait plus brillant, emprunt de cette fatigue qu’il ne pouvait camoufler, mêlé à ce reste de détresse qu’il conservait au sujet de leur lien. Il inspira profondément avant de baisser de nouveau son regard pour se servir un nouveau verre de thé, ajoutant faiblement : « Enfin, oubli… tu n’es pas obligé de me répondre… »

Il ferma faiblement les paupières en humant l’odeur bienfaitrice du thé qu’il avait spécialement réalisé pour le tenir éveillé. Il était sincère, Yong Woo n’était nullement obligé de lui répondre s’il ne le souhaitait pas. Après tout, il était encore faible et il avait pleinement conscience que ce genre de discussion n’était nullement la bienvenue dans ce type de contexte… Seulement, il n’avait pu s’empêcher d’aborder la question, sa fatigue déliant ainsi sa langue après tant d’éloges de la part de son ex-meilleur ami. Cela faisait déjà quatre ans qu’ils avaient rompus tout lien après cette soirée dont il se rappelait que des grandes lignes tant il se trouvait à l’époque si mal. Pourtant les paroles cruelles et défensives de Yong Woo s’exprimer toujours en fond dans son esprit, meurtrissant son pauvre cœur qui reprenait des forces grâce à la tendresse et l’amour de celle dont il était éperdument épris. Une femme au cœur bon et doux, qui savait comment le rassurer, lui donner confiance en lui et qui faisait un bien fou à son âme déchirée, qui reprenait le gout à la vie grâce à elle, tout simplement. Pourtant, inconsciemment et même s’il ne souhaitait nullement l’avouer, une personne lui manquait : Yong Woo. Après tout, comment tirer un trait sur une amitié fusionnelle de quinze ans, qui avait pu lui apporter tant de bonheur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t82-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox http://thephoenixsong.forumactif.org/t252-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox

avatar
Yong Woo Park
Department member
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Sang Woo ». J'ai égaré : 174 parchemins. Ma bourse est remplie de : 1689
profil +
MessageSujet: Re: It's time to talk together, don't you think ? | PV Park Yong Woo   Mer 16 Juil - 10:17

Yong Woo récupérait lentement mais sûrement ses forces aux côtés de Yasushi, les soins qu'il lui avait prodigué, mais aussi sa simple présence l'aidait à se rétablir. Sans doute leur discussion y était elle pour quelque chose car il se sentait un peu pus léger, bien qu'elle laissait en suspens bien des années et bien des réponses. Sa présence savait encore le rassurer, ses mots le réjouir quand ceux ci étaient doux. Aussi mangeait il simplement à ses côtés, un peu plus à l'aise qu'il ne l'avait été l'un envers l'autre depuis bien longtemps même si cela restait très tendu et étrange. Pour la première fois depuis leur violente dispute, il réalisait qu'ils restait encore quelque chose entre eux, que leur amitié demeurait enfouie sous une relation toute conventionnelle et professionnelle. Ils avaient perdu le naturel de cette relation fusionnelle qu'ils avaient établie. Encore les mots de Yasushi se firent plein de convenance comme il expliquait que Yong Woo l'avait sauvé tout à l'heure, aussi il était normal qu'il lui vienne en aide. Il ne pouvait pas le laisser mourir sans rien faire, il n'aurait pas pu. Il le sentait résolument émotif, pourtant jamais l'auror n'aurait accusé son coéquipier d'une telle intention.

Yasushi reprit la parole, proonçant doucement le prénom de son camarade, en lui disant qu'il avait toujours voulu lui poser une question. Sans être devin, cette annonce indiqua immédiatement à Yong Woo le sujet qui serait abordé. Le japonais pensais qu'elle allait lui paraître malvenue et indiscrète mais il n'arrêtait pas d'y penser depuis tant d'années. Si seulement il pouvait avoir une réponse, comprendre ce qu'il s'était passé, ce qu'il avait pu faire pour qu'ils soient devenus ce qu'ils étaient aujourd'hui. Il n'arretait pas d'y penser et plus il y pensait, plus il se sentait désemparé. Yasushi ne comprenait pas ce qu'il s'étaient passés pour qu'ils en arrive là, à se parler avec tant de politesse. Yong Woo avait baissé le regard pour se concentrer sur sa tasse de thé. Il n'avait pas besoin de le voir pour entendre ce qu'il restait de détresse et de frustration à ce sujet. La gorge de Yong Woo vint se serrer, comprenant parfaitement ou il voulait en venir. Cette explication, il la retardait depuis si longtemps, l'évitait, réagissant toujours violemment lorsque le sujet venait être abordé avec lui. Il avait fuit cette question, et sa réaction n'indiquait elle pas qu'il n'était as tout à fait prêt, trop faible et encore tout juste remis d'une éprouvante attaque. Peut être fut ce la raison pour laquelle Yasushi lui demanda d'oublier, qu'il n'était pas obligé de lui répondre.

Yong Woo ne leva pas les yeux vers son coéquipier, il se massa la nuque avant de finir sa tasse de thè, silencieux. C'était un passage obligatoire, un aveu sans lequel sa relation avec son ancien meilleur ami ne saurait jamais évolué de ce qu'elle se trouvait être à présent. Seulement, même après quatre ans, même les sentiments apaisés, avouer un premier amour qui l'avait tant blessé se trouvait assez difficile, encore aujourd'hui. Yasushi méritait pourtant d'être au courant, méritait cette réponse qui semblait obnubilé son esprit et  créait un fossé énorme entre eux deux. Un fossé que Yong Woo avait commencer à creusée avec la découverte de ses sentiments pour son frère de cœur.  Elle était devenue une faille immense, presque irréversible le jours de leur dispute. Jamais il ne s'tait montré aussi odieux avec quiconque que ce jour là. Pas une seule fois il n'avait tant chercher à blesser le cœur de quelqu'un, car il l'avait consciemment fait à l'époque, blessé dans sa fierté et le cœur déchiré. Il ne les avaient jamais pensé, ca avez été juste si simple de tirer la ou il pouvait faire mal pour mettre un terme à cette relation qui comptait tant à ses yeux.Yong Woo regrettait ses mots terribles, rapidement ils les avait regretté, pourtant, jamais il n'était revenu dessus, pas même pour les retirer. Même si Yasushi lui manquait.

Il resta silencieux un moment, en se mordant les lèvres. Quand il prit la parole, ses mots ne sortirent que d'une voix enrouée.
« - Ce n'est pas...Enfin... La question n'est pas  de savoir qu'est ce que tu as pu faire pour qu'on en arrive là. »

Il ignorait comment aborder le sujet et se trouvait tout aussi mal à l'aise que son co-équipier. Il leva le regard vers Yasushi, se tournant vers lui pour le fixer, inspirant profondément pour se donner du courage, venant affronter son regard, il murmura :
« -Hum... Tout ça ne serait pas arrivé si je n'étais pas....tombé amoureux de toi. » La révélation devait être aussi choquante qu'elle était difficile à articuler. D'ailleurs sa voix s'était transformé en un chuchotement à peine audible, sa gorge serrée lui faisait mal. Il ne bougea pas, ni ne s'excusa, le laissant digérer cette information, le laissant réaliser la porter de ses paroles en le regardant simplement. Il s'était éloigné de lui, l'avait embrassé, l'avait blessé, pour la seule raison qu'il l'aimait. Sans doute était ce bien contradictoire pourtant sans cette passion, leur amitié n'aurait surement pas pris cette route chaotique, si il avait su contrôler ces sentiments et son attirance à l'époque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Yasushi Yamada
Department member
Obsidian Bear
Je ressemble à « : Lee Seung Hyun - Model HOTBOOM ». J'ai égaré : 203 parchemins. Ma bourse est remplie de : 867 et j'ai : 25
profil +
MessageSujet: Re: It's time to talk together, don't you think ? | PV Park Yong Woo   Mer 16 Juil - 10:19

Il avait posé enfin cette question. Une question à laquelle il redoutait tant la réponse depuis des années. Une réponse qui le tourmentait tant et qui pourtant serait la seule à pouvoir lui permettre de tirer un trait sur ce qu’ils avaient été. Si un trait devait être tiré. Cela faisait bien des années qu’il espérait qu’un jour, ils puissent enfin se retrouver, redevenir ces frères de cœur qu’ils avaient été durant tant de temps. Il avait donc peur de la réponse, des raisons qui les avaient menés à une telle dispute et à ces paroles si blessantes. Il ne se souvenait plus des détails, tout était si confus dans sa tête tant il allait mal à cette époque. Il se souvenait des mots cruels et destructeurs que son meilleur ami lui avait lancé, ce jour là, mais les raisons lui échappaient toujours. Il y avait bien des images qui lui revenaient parfois, mais il avait du mal à croire en leur véracité. Des images qu’il gardait pour lui, bien sagement dans un coin de son esprit et qui venaient parfois malmener son être lorsque son cœur meurtri resongeait à cette époque, quelque peu prisonnier de celle-ci également.

Sa maladie bien que moindre était toujours présente au sein de son échine, venant malgré lui malmener son âme aux moments où il s’attendait le moins. A cet instant, il avait sauté le pas, arrêté de fuir pour tenter d’avoir cette réponse qu’il désirait et craignait tant. Il avait fermé ses paupières tout en lui donnant une porte de sortie pour fuir cette question. La fatigue lui avait fait la poser, mais sa conscience comprenait qu’il n’était pas en état de parler d’un sujet aussi délicat que l’était les raisons qui les avaient tant poussés à se haïr et adopter cette relation de parfaits étrangers. Il finit par rouvrir ses paupières, inspirant profondément pour tenter de calmer le trouble qui l’envahissait à ce flux de mélancolie qui l’assaillait à la songée de leur histoire. Il vint se servi une autre tasse de thé, savourant les effets bienfaiteurs de la chaleur qui s’en dégageait. Il n’attendait pas ou du moins plus réellement une réponse de la part de Yong Woo, supposant que ce dernier préférait garder le silence que d’aborder un tel sujet. Il pouvait sentir son regard sur lui, même s’il fixait droit devant eux. Le regard un peu agar, c’est donc la voix de Yong Woo, qui vint le sortir de ses pensées. Sa voix se trouvait enrouée, sa gorge sans doute serrée à cause du stress qu’il pouvait éprouvé à parler de cela. Il lui murmura que la question n’était pas de savoir ce qu’il avait pu faire pour qu’ils en arrivent là. Il fit une pause, venant ancrer son regard au sien alors qu’il avait tourné sa tête vers la sienne. Il le vit inspirer profondément, ajoutant que tout ceci ne serait pas arrivé s’il n’était pas tombé amoureux de lui. Une nouvelle qui eut l’effet d’une boule de neige dans son esprit. Résolument incapable de marqué sa surprise, il sentit son regard s’écarquillait, nullement préparer à une telle révélation, le laissant sans voix. Son regard ne quittait pas celui de son ancien meilleur-ami, le fixant avec incompréhension et surprise. Sa respiration se fit courte, tellement la surprise se trouvait grande. Il fut incapable de dire mot à cela, son regard observant son ancien meilleur ami avant de détourner son regard du sien, quelque peu confus. Il avait du mal à y croire, c’était si dépaysant, mais en même temps, ça donnait sens aux images qu’il conservait dans sa tête. Ainsi, il ne s’agissait pas du fruit sadique de son esprit, ils s’étaient vraiment embrassés ? Il se mordit la lèvre, confus et gêné alors qu’il soufflait simplement.

« Je comprends… » Ce fut résolument les seuls mots qu’il fut en mesure d’exprimer à haute voix alors qu’il plongeait son regard sur sa tasse pour tenter de reprendre le fil de ses pensées et trouver les mots qu’il pouvait donner en signe de réponse à cet aveu, qui ne le laissait nullement indifférent. Il vint donc se mordre de nouveau la lèvre, le souffle court alors qu’il venait ajouter en douceur. « Je vois… Je… Désolé… J’étais loin de penser que… J’ai dû te blesser sans le vouloir… » Il vint se mordre la lèvre de nouveau alors qu’il levait son regard vers lui pour ajouter.

« Merci pour la réponse. Je comprends mieux même si j’aurai du avoir une idée de tout cela… c’est juste que j’allais mal à ce moment là, très mal même… Je n’étais pas prêt à accueillir et accepter tout cela. J’ai dû te faire beaucoup de mal… »


Son regard se fit doux et résolument navré alors qu’il venait se pincer la lèvre, résolument gêné par les mots où les réactions qu’il avait pu avoir à ce moment-là. Il inspira donc doucement, ajoutant simplement.

« J’ai dû te paraitre cruel… Je ne me souviens plus de tout ce qu’il s’est passé ce soir là… a vrai dire, c’est encore assez confus pour moi… j’étais déjà malade et était sujet à des absences momentanées. Je ne sais donc pas ce que j’ai pu te dire, mais je m’en excuse sincèrement. J’avais juste besoin de mon meilleur ami et je crois que cette colère m’a aveuglé et t’a jugé comme responsable ce mal qui m’étreignait si cruellement. Je pense que j’ai une part de responsabilité dans ce qui est arrivé… J’aurai du voir qu’il y avait quelque chose, mais je n’en ai pas été capable… »

Il soupira doucement, inspirant profondément comme pour tenter de reprendre ses esprits. Il vint boire une gorgée de son thé comme pour tenter de faire disparaitre ce sentiment qui l’étreignait. Il vint donc se mordiller de nouveau la lèvre doucement, avalant sa salive tout en s’efforçant d’assimiler cette nouvelle, qui expliquait beaucoup de choses et ne le rendait nullement insensible. Après tout, c’était une surprise résolument embarrassante tant il n’avait nullement songé à cette possibilité, mais il s’efforçait de l’accepter tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t82-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox http://thephoenixsong.forumactif.org/t252-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox

avatar
Yong Woo Park
Department member
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Sang Woo ». J'ai égaré : 174 parchemins. Ma bourse est remplie de : 1689
profil +
MessageSujet: Re: It's time to talk together, don't you think ? | PV Park Yong Woo   Mer 16 Juil - 10:22

Il était tombé amoureux de lui. C'était une vérité qui 'avait jusqu'à lors jamais franchi ses lèvres, il n'avait pu l'avouer à personne, incapable de prononcer ses mots si étranglant. Ses sentiment s'étaient  bien sur apaisé, seulement, le souvenir de sa passion, de la douleur qu'elle lui avait imposée, ne les rendait pas plus simple à avouer que lorsqu'ils avait 16 ans. Ca les avait mener à tant de secret, d'incompréhension, que leur relation avait fini par se rompre, détériorer volontairement par celui qui ne se sentait trop faible pour résister à son ami. Ils avaient à l'époque une relation si puissante, si fusionnel qu'elle ne pouvait qu'enflammer ses sens plus encore, donner un espoir stupide et intarissable à son cœur. Il avait comprit comme ses sentiment s'intensifiait pour son frère de cœur, comme il était venu l'embrasser qu'il ne pourrait que désirer que plus encore, qu'il était trop dingue de lui pour se libérer de son emprise en se tenant à ses côté, en l’enlaçant, en le consolant, en agissant comme il aurait aimer le faire au lieu de l'abandonner. Ses sentiments ne s'était pas révéler au meilleurs moment, ils avaient choisi le plus faible des Yasushi, le plus perdu, tourmenté par déjà bien des accusations et triste pour manifester leur force. Il n'avait jamais oser revenir à lui, et sans doute plus que tout était ce cette honte qui l'avait prémuni de retourner vers lui, en plus de son incapacité à avouer la vérité.

Il dit qu'il comprenait, Yong Woo se mordit la lèvre, en doutant un petit peu.Enfin, il pouvait sûrement comprendre mais jusqu'à quel point. Pouvait il seulement considérer l'ampleur qu'avait eu son sentiment pour lui. Yong Woo l'observait de ses yeux noirs, le devinant surpris et désorienté, il se mordit les lèvres en lui disant, mal à l'aise qu'il voyait et qu'il était désolé, qu'il était loin de penser  à cela, qu'il avait du le blesser sans le pouvoir. Il le remercia pour la réponse, il comprenait mieux, même si il aurait du avoir une idée de tout cela. C'était juste qu'il allait mal à ce moment là, très mal même. Il n'était pas prêt à accueillir et accepter tout cela. Il avait du lui faire beaucoup de mal. Il le sentait résolument gêner, le voyait au travers de ses mots, il était perdu et choqué. Il vint reprendre la parole mais ne pu que répéter en substance ce qu'il avait déjà tenter de faire comprendre. Il avait du lui paraître cruel, il ne se souvenait plus du tout ce qu'ils s'était passé ce soir là. A vrai dire, c'était assez confus pour lui, il était déjà malade et sujet à des absences momentanées. Il ne savait pas ce qu'il avait pu lui dire mais s'en excusait sincèrement. Il avait besoin de son meilleur ami, et cette colère l'avait aveuglé, jugé Yong Woo responsable du mal qui l'étreignait si cruellement. Il pensait avoir que part de responsabilité dans ce qui était arrivé, il aurait du voir quelque chose, mais il 'en avait pas été capable.

Yong Woo haussa les épaules en le regardant, il en avait terriblement souffert bien sur mais il n'avait jamais tenu le jeune homme pour responsable de leur dispute, de leur éloignement. Il sourit doucement.

« - Tu ne pouvais pas savoir ! Comme tu l'as dit, tu étais mal et tu ne pouvais pas faire attention. Je ne t'en veux pas.  Je n'ai rien à t'excuser. Tu ne savais pas et je ne t'avais rien expliquer. Je ne pouvais pas. Ce n'est pas comme si c'était quelque chose d'évident. Je n'aurais du etre que ton meilleur ami..  »

Il croisa ses bras , comme s'il avait froid. Il s'en voulait plus qu'il n'avait de chose à lui reprocher, mais qu'avait il pu faire contre sa passion. C'était comme impossible de lui reprocher, ou même de se reprocher ces années, ses sentiments, seulement de l'avoir abandonner malgré tout. Il regarda la foret calme sans dire un mots pendant un instant laissant le silence s'installer de nouveaux entre eux.  

« - J'aurais voulu être là pour toi... c'était ... enfin,  disos simplement que ,peut etre, tu te souviendrais de mon attirance de l'époque. » Il rit doucement en se grattant la nuque, gêné.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

avatar
Yasushi Yamada
Department member
Obsidian Bear
Je ressemble à « : Lee Seung Hyun - Model HOTBOOM ». J'ai égaré : 203 parchemins. Ma bourse est remplie de : 867 et j'ai : 25
profil +
MessageSujet: Re: It's time to talk together, don't you think ? | PV Park Yong Woo   Mer 16 Juil - 10:23

Il avait du mal à se faire à cette idée. Il n’y avait rien d’étrange à cela. Jamais, il n’aurait pensé que Yong Woo ait pu éprouver un quelconque sentiment à son égard. C’était tellement invraisemblable. Pourtant, cela donnait un sens à ce qu’il s’était produit, aux derniers brins de souvenirs qu’il lui restait de leur dispute. Elle avait été virulente, brutale par son contenu. Les mots restaient encore bien empreints dans son esprit. Il n’avait pu les oublier, les écarter de sa mémoire. Ils lui avaient fais tellement de mal, n’avaient fais que renforcer sa douleur. Désormais, il comprenait la raison, cernait enfin tout cela et avait enfin une réponse à sa question. Il avait été naturel de s’excuser. Il n’avait pu faire autrement. Il se rendait compte qu’il avait manqué de prévenance avec lui, qu’indirectement, il avait dû lui causer beaucoup de douleur. Il en était navré, de façon très sincère. D’autant plus qu’il comprenait qu’il l’avait cruellement rejeté comme un mal propre. Cela l’affligeait. Il était résolument navré de cela. Seulement, il avait été si mal, que cette réaction avait été la seule échappatoire à tout cela. Il s’efforçait juste de l’accepter et c’était beaucoup plus facile à dire qu’à faire.

Il n’était nullement insensible à cette nouvelle. Il n’y avait rien d’anodin dans cette dernière. Elle soulevait bon nombre d’éléments qui prenaient un sens, désormais. Le seul soulagement qu’il pouvait avoir, c’était qu’il employait le passé. Cela signifiait que ces sentiments n’étaient plus d’actualité et qu’il était allé de l’avant. Ce dernier semblait même se détacher de tout cela. Il vint hausser les épaules en le regardant en douceur. Il ne pouvait pas savoir, lui lança-t-il dans un sourire. Il allait mal à cette époque et il ne pouvait pas faire attention. Il ne lui en voulait pas. Il n’avait rien à s’excuser à son sens. Après tout, il ne savait et il ne lui avait rien expliqué. Il n’avait pu. Cela n’avait rien de quelque chose d’évident à faire d’autant plus qu’il aurait du n’être que son meilleur ami. Yasushi l’observait simplement. Le regard brillant et un peu perdu. Il vint simplement baisser la tête doucement dans un signe d’assentiment alors qu’il le voyait croiser les bras. Ce dernier fini par détourner son visage pour observer la forêt en face d’eux. Un silence vint s’installer durant quelques minutes. Un silence qu’il n’était nullement en mesure de rompre alors qu’il venait boire une gorgée de sa tasse doucement. Yong Woo fini par lui murmurer qu’il aurait voulu être là pour lui. Il hésita un instant, cherchant sans doute les mots qu’il convenait. Il finit par murmurer qu’il aurait eu des chances de se souvenir de son attirance à l’époque. Il ponctua ses paroles par un fin rire, gêné et hésitant.

Des paroles douces qui vinrent le toucher. Il le sentait sincère. Désormais, il comprenait pourquoi il n’avait pu compter sur son ami. Sa rancœur semblait s’être amoindrie depuis que Yuuki était arrivée dans sa vie. Elle lui avait donné le pouvoir d’avancer, de cesser de vivre dans le passé. Il vint donc se mordiller la lèvre en inspirant profondément. Il essayait de contenir ses émotions qui semblaient lui tiraillait l’esprit tant il était bouleversé pour toute cette conversation.

« Merci… » Finit-il par murmurer alors qu’il glissait sa main derrière la nuque. « Cela me fait du bien… savoir la vérité… ce que tu ressens vraiment pour moi… avoir la sensation que notre amitié n’est peut être pas une histoire du passé. Je l’espère… » Il inspira profondément, se mordant délicatement la lèvre alors qu’il venait ajouter. « Tu me manques… ça me manque de ne plus avoir mon meilleur ami… » Il fit une pause, cherchant ses mots avant de poursuivre. « Je me rends compte que je t’en ai beaucoup voulu… durant toutes ses années. Pourtant, depuis qu’on travaille ensemble, je me suis rendu compte, que je n’étais plus en colère contre toi, que j’étais juste triste… profondément triste d’avoir perdu, un être cher, un frère. Un frère que j’ai envie de retrouver, pour de vrai, pas simplement en tant que coéquipier. »

Etait-il en train de lui avouer qu’il voulait qu’ils redeviennent comme avant ? Sans aucun doute, lui-même le percevait dans ses paroles. Il se rendait compte qu’il avait tant craint cette réponse par lâcheté, par peur que la vérité ne ruine tout espoir de le voir de nouveau redevenir son ami, son meilleur ami. Il vint sourire faiblement, reportant son attention sur son verre, pour ajouter simplement.

« Je ne sais pas s’il sera possible de redevenir ce que nous avons pu être… mais j’aimerai essayer, juste tenter et voir ce qu’il en résulte. Enfin… nous pouvons en parler un autre jour. Tu dois être fatigué et ton corps doit avoir besoin de retrouver un peu de force. Tu ferais mieux d’aller te reposer. Je ne voudrais pas que tu fasses une rechute par ma faute. Tu peux dormir sans crainte, je saurai rester éveillé. Tu peux me faire confiance. » Il vint lui sourire doucement, le regard amical et aimable alors qu’il venait finir sa tasse, savourant la chaleur de son thé, qui s’était pourtant refroidi tout simplement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t82-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox http://thephoenixsong.forumactif.org/t252-yasushi-yamada-when-the-ugly-duckling-becomes-a-majestic-polar-fox

avatar
Yong Woo Park
Department member
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Sang Woo ». J'ai égaré : 174 parchemins. Ma bourse est remplie de : 1689
profil +
MessageSujet: Re: It's time to talk together, don't you think ? | PV Park Yong Woo   Mar 22 Juil - 0:55

Il était soulagé par la réaction de son ami. Il avait eu si peur de se trouver une nouvelle fois rejeté par lui, comme il l'avait fait la première fois que ses sentiments s'étaient révélé à lui. C'était pour cette raison qu'il n'était jamais revenu auprès de lui, pour l'oublier, ne plus se trouver blesser du rejet de celui qui faisait alors battre son cœur comme un fou. Mais cette fois ci, il n'avait pas même eut un mouvement de recul. Seule la surprise s'inscrivait dans ses yeux comme il n'avait sans doute jamais supposé cette possibilité, mais aucun jugement, aucun recul sur l'amour qu'il lui avait porté. Bien au contraire, il s'était excuser de l'avoir blesser, de n'avoir pas vu ce qui se passait, d'avoir ignorer ses sentiments et de l'avoir ainsi particulièrement blessé. Yong Woo ne lui en voulait pas, son amour pour lui, il le lui avait cacher. Aucun d'eux deux n'avait à porter de responsabilité pour le chaos qu'avait pris leur relation. Elle les avait blessé tout deux, il s'en rendait compte car il avait encore beaucoup de tendresse pour lui et il semblait que Yasushi aussi. Cette conversation était résolument nécessaire entre eux. Elle venait à bon point et au final, même si l'aveu lui avait été difficile, Yong Woo était heureux d'y avoir été poussé. Il semblait qu'il en était de même pour son coequipier. Il le remercia, avouant que ca lui faisait du bien, de savoir la vérité, ce qu'il resentait pour lui, avoir la sensation que leur amitié n'était peut être pas une histoire du passé. Il l'esperait.

Le regard de Yong Woo se posa sur Yasushi intensément , une jolie lueur d'espoir s'allumant dans ses yeux sous les paroles de son ami. Son frère de cœur lui avoua qu'il lui manquait, que ca lui manquait de ne plus avoir son meilleur ami. Il se rendait compte qu'il lui en avait beaucoup voulu, durant toutes ses années. Pourtant depuis qu'ils travaillaient ensemble, il se rendait compte qu'il n'était plus en colère contre lui, il était juste triste. Il était profondément triste de l'avoir perdu, un être cher, un frère. Il avait envie de retrouver ce frère, pour de vrai, pas simplement en tant que coéquipier. Son camarade eut un sourire, sans sembler réaliser combien ses paroles soulageait et ravisait le jeune auror. Chacun de ses mots l'enchantaient comme il sentait son ami sincère et touché. Il avait envie de revenir près de lui, de retrouver ce lien qui existait entre eux. Le japonais ne savait pas s'il serait possible de redevenir ce qu'ils avaient pu être, mais il aimerait essayer, juste tenter et voir ce qu'il en resulte. Enfin il pourrait en parler un autre jour. Il devait être fatigué et son corps avait besoin de retrouver un peu de force. Il ferait mieux de se reposer. Il ne voulait pas qu'il fasse une rechute par sa faute, il pouvait dormir sans crainte, lui resterait eveillé. Il pouvait lui faire confiance. Yong Woo lui faisait confiance.

Il rit doucement et vint ebouriffer ses cheveux d'un geste tendre et amical, son regard et son sourire ravi, il se sentait bien. Les mots de son camarade lui avait fait du bien, aussi guerissant que ses bons soins.
« - Tu me manques aussi, Yasuhi. Je souhaite aussi te retrouver, retrouver cette relation qu'on avait tous les deux. » Il le regarda doucement et vint le prendre dans ses bras, cet homme lui manquait tant, sa tendresse et son amitié. C'était son meilleur ami, il avait eu tant de beau souvenir avec lui, des blessures aussi qu'il était tant de clore. Ils avaient l'air au moins sur la même longueur d'onde, au même stade. Leur relation actuelle les rendait triste tous les deux. Il voulait se retrouver. Ce serait peut être pas si simple que cette simple accolade, reconstruire leur amitié brisée si profondément par des années de froid ne se balayait pas si aisément. Seulement il adorait son frère de cœur et avait encore tant de chose à vivre ensemble. Tout n'était pas perdu, il l'aimait encore tant, plus amoureusement, comme un frère. Il sourit doucement en le relachant et finit son thé et son repas.

« - Bon très bien, je crois que je n'ai pas le choix que de t’obéir. Réveille moi si tu veux que je prenne la relève, ou si il y a un soucis. » Il sourit, le repris dans ses bras, ne resistant pas au plaisir de l'avoir a nouveau contre lui mais n'en abusa pas avant de retourner dans la tente pour se rendormir.

-fin-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
profil +
MessageSujet: Re: It's time to talk together, don't you think ? | PV Park Yong Woo   

Revenir en haut Aller en bas
 

It's time to talk together, don't you think ? | PV Park Yong Woo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Azélia + it's time to talk!
» Time to talk brother / Stefan
» Seize the Time!An essay by Cynthia McKinneySeptember 19, 2008
» Session time out...
» Bill Clinton : Talk is Money (al konprann se piyay!)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Phoenix Song ::  :: Oubliettes :: Rps :: Sinseonghan Jolyu's Area-