Partagez | 
The Phoenix Song ::  :: Oubliettes :: Rps :: Archives rp 2014
 

 Merry Christmas my sweet love | PV Yong Woo Park

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Obsidian Bear
Je ressemble à « : victoria justice ». J'ai égaré : 337 parchemins. Ma bourse est remplie de : 48 et j'ai : 27
profil +
MessageSujet: Merry Christmas my sweet love | PV Yong Woo Park   Mar 23 Déc - 0:43


Elle avait longtemps appréhendé cette rencontre. Il faut dire que Yong Woo était le deuxième homme qu’elle présentait à ses parents. Elle se souvenait ô combien sa rupture avec Ruben avait particulièrement chagriné ses parents. Il faut dire que Ruben n’avait pu qu’être adopté par sa famille tant sa douceur de caractère et sa joie de vivre ne pouvaient qu’en faire un homme apprécié. Il avait été son promis, l’homme à qui elle avait remis sa main. Encore aujourd’hui, elle savait qu’elle aurait été une femme comblée si le destin n’en avait pas voulu autrement. Elle en était la première fautive. Elle s’était toujours rejeté la faute et avait connu une longue période d’incertitude et d’égarement avant de rencontrer le Coréen. Un homme qui lui avait redonné gout à la vie et surtout à l’amour. Il pansait son cœur petit à petit, recollant les morceaux estampillés de celui-ci par sa douceur et cette complicité qu’ils avaient noués. Cela avait été une évidence pour elle. Elle voulait qu’il rencontre ses parents, quand bien même ces dernières semaines avaient été difficiles pour eux deux, notamment par sa faute.

Elle avait souhaité qu’il comprenne que les derniers évènements qui avaient jalonné sa vie ne remettaient nullement en compte leur relation, l’affection qu’elle lui portait. Elle ne voulait pas le perdre et voulait tout faire pour rester avec lui, même si sa dernière entrevue avec son cousin pouvait laisser planer un doute à ce sujet. Elle n’avait pas pu refuser la supplique de son cousin. Comment aurait-elle pu le faire alors qu’il avait décidé de changer, de reprendre sa vie en main ? Malgré la blessure qu’il lui avait infligée en plus du chaos qu’il pouvait provoquer en elle par ses déclarations, elle ne pouvait lui tourner le dos. Sans doute que son cœur la perdrait un jour, elle s’en rendait compte, mais Joaquin était si précieux, si attaché à elle, son destin. Elle ne pouvait pas ne pas prendre cette main qu’il avait tendue vers elle. C’était juste impossible. Elle en avait parlé à Yong Woo. Elle ne voulait pas avoir de secret envers lui et quand bien même la nouvelle ne l’avait guère enchanté, il n’avait pu que la comprendre, car lui-même ne pouvait abandonner celui qu’il avait aimé lorsqu’il avait besoin de lui. Il lui faisait confiance et cela suffisait pour ne pas mettre en péril la perfection de leur relation.

La soirée s’était donc bien passée. Quand bien même la barrière de la langue avait été résolument difficile à dépasser, ses parents s’étaient montrés aussi accueillants qu’ils avaient pu l’être à l’époque avec Ruben. Ils avaient tenté de lui parler, même si Shana avait tenu un rôle d’interprète durant toute la soirée, le repas s’était déroulé dans la joie et la bonne humeur. Après le désert, elle était venue aider sa mère à débarrasser tandis que son père – assez à l’aise à l’anglais – s’était entretenu de façon individuelle avec son petit ami. Elle n’avait nulle idée de l’échange qu’ils eurent, mais celui-ci semblait se dérouler à merveille puisqu’elle avait pu les voir rire et discuter vivement. Cela l’avait profondément rassuré, tout comme lorsque sa mère lui avait fait part de son point de vue. « Il a l’air d’être un homme charmant et il tient à toi, cela se voit clairement dans son regard, tout comme tu tiens à lui. J’en suis heureuse. Je dois avouer que j’étais plutôt inquiète pour toi depuis ta rupture avec Ruben. Je suis heureuse de voir que tu redeviens celle qu’on aimait tant. »

Des mots qui ne purent que la toucher tant elle prenait conscience que ses parents s’étaient inquiétés pour elle. Elle avait alors enlacé sa mère en l’embrassant, la rassurant à ce propos. « Tout va beaucoup mieux. J’ai vécu une longue période d’incertitudes durant laquelle je me suis égarée, mais cela m’a fait évoluer, grandir et je peux désormais aller de l’avant. Yong Woo m’aide beaucoup dans cette voie, alors ne t’inquiète pas. » A ces mots, sa mère avait souri en lui embrassant le front. Elle pouvait clairement voir que cette déclaration apaisait les inquiétudes de celle qui l’avait mise au monde. Le reste de la soirée s’était passé calmement dans le salon avant que ces parents ne décident d’aller se coucher. Ils leur avaient proposé de dormir au domaine, ce qui leur permettrait de fêter dignement Noël tous les quatre. Ils avaient donc accepté et c’est tout naturellement qu’ils se retrouvèrent tous les deux dans le salon, au coin du feu.

Louvée dans les bras de son petit ami, elle laissait sa main caresser le bras du Coréen avec douceur. Elle releva sa tête lorsqu’elle comprit que ses parents étaient montés à l’étage. Elle lui souriait doucement. « Je crois qu’ils t’aiment bien. Ma mère m’a dit qu’elle n’avait aucun doute sur ta sincérité. Tu me regardes comme si j’étais un objet précieux. Cela ne me déplait nullement. Bien au contraire. » Elle riait finement en venant lui voler un baiser furtif, ajoutant tendrement. « Comment ça s’est passé avec mon père ? Vous aviez l’air de bien rire, ce qui est un bon point, mais j’avoue être un peu curieuse. De quoi avez-vous parlé ? » Elle avait demandé cela en faisant une petite moue mignonne afin d’acheter l’aveu de son compagnon. Celui-ci souriait, comprenant résolument son petit manège qu’elle ne camouflait nullement. Pourquoi l’aurait-elle fait après tout ? Il la connaissait après tout. « Je suis contente que le courant soit bien passé, j’avais un peu peur qu’ils ne te comparent à Ruben, mais ce ne fut pas le cas. Cela me rassure et me rend heureuse. Je veux qu’ils puissent te découvrir tel que tu es et t’accepter pour l’homme merveilleux que tu es. Je suis une princesse chanceuse, tu le sais, mon preux chevalier préféré ? » Elle ria tendrement à sa taquinerie alors qu’elle venait lui voler de nouveau un baiser furtif, sa main remontant contre sa nuque pour l’embrasser. Elle se sentait bien contre lui et ne se gêna pas pour l’observer avec douceur, le regard empli d’affection.

TENUE : 01.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t167-shana-alboran-continue-in-his-way-alone http://thephoenixsong.forumactif.org/t171-shana-alboran-continue-in-his-way-alone

avatar
Yong Woo Park
Department member
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Sang Woo ». J'ai égaré : 174 parchemins. Ma bourse est remplie de : 1689
profil +
MessageSujet: Re: Merry Christmas my sweet love | PV Yong Woo Park   Dim 4 Jan - 1:28

Il fallait avouer qu’il se trouvait un peu anxieux de rencontrer les parents de Shana. Il n’avait pas vraiment peur d’eux ou de ne pas les apprécier, mais Shana avait été fiancé à un homme avant lui et inconsciemment, il craignait qu’eux même n'aient pas fait le deuil de ce gendre parfait pour leur enfant et de s’y trouver comparer. Pourtant le jeune asiatique se trouvait assez aussi heureux d’accompagner Shana à ce Noël et de se faire présenter. Leur relation prenait une direction sérieuse même si tout arrivait naturellement, sans programmation, elle se dirigeait irrésistiblement vers une relation amoureuse solide qu’il construisait peu à peu. Le jeune homme voyait cette rencontre comme une opportunité de mieux connaitre s petite amie, l’endroit ou elle avait grandi et son entourage. Ça en disait long sur la demoiselle, ça l’avait défini, mais il espérait faire bonne figure face à eux. Il savait que ça faisait plaisir à Shana, elle avait connu un temps assez difficiles ses dernières semaines, depuis qu’il était revenu de mission, elle se trouvait tout particulièrement chamboulée par ses rencontres au sein de WINCAP. Yong Woo l’avait soutenue avec tendresse et assurance dans cette épreuve et ce passage difficile. L’auror se doutait que voir ses parents pourrait plaire à Shana, mais sans doute tremblait-elle aussi un peu de leur faire rencontrer Yong Woo. L’angoisse retomba au cours du repas de Noel. Malgré la barrière de la langue et Shana qui devait quasiment sans cesse traduire de l’espagnol à l’anglais et inversement, les parents de la jeune femme semblaient vraiment sympathiques et abordables. Sans doute parce qu’ils étaient espagnols, une aura chaleureuse et vive semblait briller autour d’eux deux. Ils étaient souriants et généreux et discutait avec joie de chose et d’autre, questionnant le jeune homme sur sa vie, son métier, sa famille. Une discussion joyeuse et détendue s’était installée naturellement, sans qu’ils ne fassent réellement d’effort. Il se faisait un plaisir de discuter avec eux deux de chose et d’autres du monde magique.

À la fin du repas, Shana alla aider sa mère pour débarrasser et faire la vaisselle, enfin surtout discuter dans un espagnol rapide et chantant que Yong Woo était incapable de comprendre. Pendant ce temps, le père de la demoiselle l’invitait à le suivre dans le canapé pour prendre un digestif dans un anglais relativement correct, mais au fort accent espagnol, plus prononcé encore que celui de Shana à leur rencontre. Mais après tout, lui-même possédait un sacré accent coréen quand il parlait cette langue, Wincap avait juste fait oublier cette difficulté. Malgré tout, ça semblait bien anecdotique dans cette famille. Mr Alboran était un homme charmant avec lequel la discussion tourna rapidement et naturellement vers Shana, la prunelle des yeux du père. Il n’eut pourtant aucun avertissement, mais au contraire, un silence approbateur comme il l’invitait à trinquer à leur rencontre. L’espagnol lui compta comment Shana avait grandi dans l’élevage et les aventures de la fillette qu’elle était dans les montagnes pour compter et observer leurs aigles. Il avait plein d’anecdotes sur la jeune femme qui fit rire les deux hommes tandis que le coréen venait aussi lui raconter quelques aventures de son enfance en réponse à celles-ci. Comme ils rirent de leur mésaventure et de leur incident qui avait marqué leur vie. Ce fut une joyeuse discussion jusqu’à ce que les femmes vinrent les rejoindre et que les parents de Shana montèrent se coucher en laissant le couple seul.

Shana se blottit dans ses bras au coin d’un feu qui flambait toujours et l’Asiatique l’entoura de ses bras avec tendresse tandis que la jeune femme remarqua qu’elle pensait qu’ils l’aimaient bien. Sa mère lui avait dit qu’elle ne doutait pas de sa sincérité et qu’il la regardait comme si elle était un objet précieux. Ça ne lui déplaisait pas, au contraire. Sa mère avait vu cela dans son regard, des sentiments forts et profonds dont lui-même avait à peine conscience. Elle lui était précieuse, terriblement précieuse. Elle riait et lui demanda comment ça, c’était passé avec son père, ils semblaient rire. C’était positif, mais elle était curieuse de ce qu’ils s’étaient dit. Il l’observa former une légère moue pour l’attendrir et lui soutirer des informations. Il ne put que sourire et rire face à cela. Elle se dit en tout cas contente que le courant soit passé entre eux. Elle avait craint qu’ils ne le comparent à Ruben, mais ce n’avait pas été le cas et cela la rassurait. Elle voulait qu’il découvre Yong Woo tel qu’il était et pour ce qu’il était. Elle était une princesse chanceuse, le savait-il. Ils rirent comme il sentit les lèvres de sa bien-aimée venir se poser sur les siennes avec douceur. Il répondit tendrement avant de l’observer avec douceur.

« — Je l’ai craint moi aussi. Mais je suis content que ce se soit bien passé, mais ça ne pouvait pas se passer autrement, je pense, ils ont l’air de ne vouloir que ton bonheur avec l’homme de ton choix. Et tu es ma précieuse Shana, je suis heureux qu’il ait pu remarquer ma sincérité envers toi. » Il l’embrassa tendrement. Il en venait à penser qu’il s’était inquiété pour rien, mais c’était toujours ainsi, n’est-ce pas. L’auror caressa les cheveux de Shana.

« — Quant à ton père, oh ça ! Il m’a raconté de nombreuse histoire sur ton enfance ici, quand tu as été poursuivi par un aigle, quand tu as cassé une portée d’oisillon, toutes les bêtises que tu faisais enfant avec tes cousins. Enfin, je pense qu’il en reste une longue liste, mais ce serait bien dommage de tout me dévoiler d’un coup, je n’aurais pas de raison de revenir après. » Il rit tendrement et embrassa Shana sur les lèvres avec passion.

« — Tes parents sont adorables, Shana, je ne vois pas pourquoi ça m’étonne alors qu’ils ont donné naissance à une fille comme toi. Hum, mais je pense que la chanceuse princesse devrait me prouver qu’elle ne délaisse pas son preux chevalier après tant de temps. Qu’en dis-tu ? » Il rit doucement en venant allonger Shana sur le canapé pour l’embrasser passionnément.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obsidian Bear
Je ressemble à « : victoria justice ». J'ai égaré : 337 parchemins. Ma bourse est remplie de : 48 et j'ai : 27
profil +
MessageSujet: Re: Merry Christmas my sweet love | PV Yong Woo Park   Mar 6 Jan - 11:23


L'épreuve était passée et le résultat de cette soirée était positif. Shana ne pouvait que s'en sentir particulièrement ravi tant ses parents s'étaient montrés particulièrement accueillants et gentils avec son nouveau petit ami. Elle savait qu'ils s'étaient profondément attachés à Ruben. Un fait qu'elle comprenait aisément tant il était un homme bon et plein de vie. Du moins à l'époque. Elle se sentait toujours affligée de voir ô combien il avait changé par sa faute, la blessure qu'elle lui avait infligée. Des pensées sombres qu'elle chassa rapidement de son esprit, refusant de se laisser submergée par la culpabilité alors qu'elle passait un si doux moment avec son amant. Elle voulut conserver sa bonne humeur, partageant avec son compagnon la soirée qu'ils venaient de se passer. D'autant plus qu'il avait passé quelques dizaines de minutes seules avec son père. Cela la rendait curieuse et elle voulait en savoir plus, usant de ses charmes pour obtenir ce qu'elle désirait. Le Coréen voyait clairement dans son petit jeu, souriant et riant naturellement et dans un ton doux, l'amusement qu'elle provoquait. Cela la fit rire à son tour tandis qu'elle était venue lui voler un doux baiser en digne de récompenses, mais surtout pour tenter de le soudoyer et le faire parler. Yong Woo y répondait sans trop de difficulté, l'observant avec douceur alors qu'il venait répondre à sa curiosité.

Il était content que ça se soit bien passé. En effet, il avait craint également qu'ils ne le comparent à Ruben, mais ça ne pouvait pas se passer autrement. Ils avaient l'air de ne vouloir que le bonheur de leur fille avec l'homme qu'elle avait choisi. De plus, elle était sa précieuse Shana et il était heureux qu'ils aient pu remarquer sa sincérité envers toi. Des paroles qui la remplirent d'une douce chaleur, enveloppant son coeur dans un cocon de bien-être qu'elle ressentait auprès de lui. Elle se laissa embrasser, le regard brillant de tendresse pour cet homme qui venait caresser ses cheveux au travers de ce baiser. Entre deux baisers, il lui souffla que son père lui avait raconté de nombreuses histoires sur son enfance dans le domaine. De l'époque où elle avait été poursuivie par un aigle, où lorsqu'elle avait cassé une porté d'oisillon, tout comme les bêtises qu'elles avaient faites enfant avec ses cousins. Quoi qu'il en soit, il pensait qu'il devait rester une longue liste, mais ça serait bien dommage de tout lui dévoiler d'un coup, car il n'aurait pas d'autres raisons de revenir après. Elle vint rire en égo à Yong Woo, imaginant sans trop de peine les péripéties que son père avait pu rencontre à l'élu de son coeur. « Ça serait dommage en effet, mais tu serais contraint de revenir ici pour te créer tes propres souvenirs avec moi, ne penses-tu pas ? » Elle lui fit un clin d'oeil, le sourire aux lèvres alors qu'elle sentait de nouveau les commissures de son amant couvrir les siennes avec passion. Elle se laissait faire, une de ses mains glissant le long du bras de son amant pour se choir contre sa nuque.

Il lui avoua qu'il trouvait ses parents adorables. Il ne voulait pas pourquoi, cela l'étonnait alors qu'ils avaient donné naissance à une fille comme elle. Seulement, il pensait que la chanceuse princesse devait lui prouver qu'elle ne délaissait pas son preux chevalier après tant de temps. Elle vint rire tendrement à son propos, savourant avec plaisir le contact des commissures de Yong Woo contre les siennes. Elle se sentit basculer sur le canapé, son amant l'allongeant pour venir dévorer ses lèvres avec sensualité. Elle n'omettait aucune résistance, s'enivrer de la sensualité de cet instant volé, le trouvant particulièrement séduisant. « Je crains de devoir te prouver que je ne te délaisse pas. Après tout, quelle digne princesse ferais-je si je ne m'occupais pas de mon preux chevalier ? » Elle vint rire doucement contre ses commissures alors qu'elle venait l'embrasser à son tour, sa langue s'immisçant entre ces victimes pour venir rejoindre sa comparse. Sa main exerça une pression contre sa nuque alors qu'elle laissait son autre menotte glisser contre le tissu de la chemise de son amant. Elle pouvait sentir la fermeté de ses muscles fins et ce contact semblait ravir son compagnon contre lequel elle souffla entre deux baisers. « D'autant plus, qu'il me semble avoir particulièrement envie que je m'occupe de lui d'une façon coquine. C'est qu'il est coquin, mon chevalier préféré... » Sa voix se fit suave et taquine alors qu'elle lui lançait un regard particulièrement amusé. Elle adorait cet homme, ressentait tant de bien-être à ses côtés. Il était une véritable oasis pour son coeur et son esprit. Elle lui était intimement attachée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t167-shana-alboran-continue-in-his-way-alone http://thephoenixsong.forumactif.org/t171-shana-alboran-continue-in-his-way-alone

avatar
Yong Woo Park
Department member
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Sang Woo ». J'ai égaré : 174 parchemins. Ma bourse est remplie de : 1689
profil +
MessageSujet: Re: Merry Christmas my sweet love | PV Yong Woo Park   Dim 25 Jan - 19:09

Yong Woo avait apprécié la soirée et la discussion avec les parents de Shana qui se trouvait adorable tous les deux. Il était heureux d’avoir ainsi l’opportunité de partir sur de bonnes bases avec ce couple espagnol même si la langue avait posé une légère barrière avec la mère de celle-ci. La maison n’était pas comme Wincap pourvu d’un sort pour comprendre toute langue comme notre maternelle, mais cela ne l’avait pas empêché d’apprécier la rencontre. L’auror avait eu le plaisir de parler avec son père et il assura à sa bien-aimée qu’il aimerait revenir pour réécouter les histoires de son enfance. Elle considéra que ce serait en effet dommage qu’il n’entende pas la suite, mais il serait dans tous les cas contraint de revenir pour se créer ses propres souvenirs avec elle, ne pensait-il pas. Yong Woo sourit en approuvant tendrement comme elle lui faisait un clin d’œil.

Ils s’embrasèrent à nouveau avec tendresse en sentant la caresse de sa douce main féminine sur son épaule et sa nuque. Il la complimenta doucement, disant que ses parents étaient forcement adorable pour avoir mis au monde une femme comme elle, toutefois, il se plaignit d’être délaissé par sa succulente princesse. Elle lui devait bien ça après tout ce temps. Pour appuyer ses dires et par désir, il l‘avait basculé sur le canapé pour l’embrasser avec sensualité, tant il aimait le corps de cette demoiselle. Il avait envie d’elle et ne s’en cachait nullement même au beau milieu du salon des parents de la jeune femme. Il aimait la sentir se laisser faire, se laisser aller sous ses baisers sans opposer nulle résistance. Il l’entendit reconnaitre qu’elle devait lui prouver qu’elle ne le délaissait pas. Après tout, quelle digne princesse ferait-elle si elle ne s’occupait pas de lui ? Tous deux s’accordaient qu’elle en serait une très mauvaise.

Il rit tendrement comme elle venait l’embrasser avec passion. Il accepta l’invitation à la danse de sa langue et partagea avec elle un mouvement sensuel. Il s’affaira dans un délicieux baiser qui le ravit. Yong Woo sentait les douces caresses de son amoureuse sur sa nuque, sur le tissu de sa chemise avec tendresse. Il adorait cette délicate pression contre son torse. Le jeune homme laissa lui aussi une main parcourir du bout de ses phalanges délicatement son ventre. Ils poursuivaient leurs sensuels baisers dont tous deux semblaient toujours aussi sensibles l’un et l’autre, toujours si conquis. Elle ajouta que le prince qu’il était semblait avoir particulièrement envie qu’elle ne s’occupe pas de lui de façon coquine. C’est qu’il était coquin, son preux chevalier. Il l’était et il sourit tout aussi amusé qu’elle à ces paroles. Il savait qu’il n’était pas le seul coquin, tous deux adoraient ces échanges sensuels entre eux, s’amusaient de se trouver des places coquines. Il aimait ces instants où il se faisait homme pour elle et qu’il retrouvait Shana femme. Elle était sa princesse et il adorait la sentir coquine tout comme lui aussi aimait le délicieux péché de gourmandise pour elle.

Il laissa sa main parcourir le tissu dentelé de sa robe, suivant la trace des fleurs vers sa délicieuse poitrine que ses doigts titillèrent avec douceur. Il sentait son cœur bienheureux de la retrouver dans cette position délicieuse, comme il l’embrassait en douceur au coin du feu que le père n’avait pas éteint donnant à leur étreinte un cocon doux et intimiste. Il remonta doucement sa main pour venir caresser son visage en souriant doucement.

« — En effet, ce serait très vil de ta part, car je ne suis qu’un chevalier faible qui se meurt de désir pour sa belle princesse. Je ne désire rien d’autre que de la combler et d’exaucer ses vœux les plus profonds. » Il rit doucement en la relevant avec lui avec un petit regard malicieux et tendre.

« — Mais peut-être que je me trouve déjà bien trop entreprenant envers ma princesse. Ne devrais-je pas me contenter de ceci. » Il prit dans sa main, le bras qui lui était opposé pour le tendre à lui et venir baiser furtivement le dos de sa main, avant d’y revenir pour l’embrasser avec plus d’avidité. Il vint déposer ses lèvres sur ses doigts, chacun d’entre eux, retournant sa main pour couvrir l’intérieur de doux baisers furibonds. Même ses plus délicat et innocent baisers sur cette paume semblaient des plus coquins et indécents tant son intention était assurément luxuriante. Il était inconcevable de ne pas connaitre le fin mot de cette histoire princière même lorsqu’il s’adonnait à ces jeux de séduction digne de libertinage XVIIIe siècle. Il dériva finalement de cette blanche paume, contrastant avec peau olivâtre qui couvrait son poignet. Ses lèvres s’appliquèrent sur ce dernier et puis sur chaque centimètre de son bras qu’il remontait avec de plus en plus d’avidité, mais l’air toujours aussi fripon dans ses actions, s’amusant bien en se montrant particulièrement taquin comme il remontait vers son épaule découverte.

Il s’arrêta a ce niveau en souriant doucement à la jeune femme et déposer ses lèvres sur les siennes avec envie, juste un peu plus sérieux il laissant sa langue perce la barrière de la bouche de la demoiselle, laissant sa main remontre son bras après sa bouche pour se caler dans sa nuque. Il adorait cette demoiselle, adorait faire des bêtises avec elle quand bien même se trouvait il dans le salon des parents qu’il venait de rencontrer. Elle était une princesse qui lui faisait tourner la tête et il était d’humeur particulièrement joueur à ses cotes. Le jeune homme se retira de ses lèvres et lui sourit tendrement en laissant sa main caresser son cou et se glisser sous ses longs cheveux bruns qui tombaient délicatement sur ses épaules. Elle était si belle et désirable.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obsidian Bear
Je ressemble à « : victoria justice ». J'ai égaré : 337 parchemins. Ma bourse est remplie de : 48 et j'ai : 27
profil +
MessageSujet: Re: Merry Christmas my sweet love | PV Yong Woo Park   Dim 8 Fév - 21:26


Elle adorait cet homme. C’était un fait qu’elle ne pouvait nier tant celui-ci gagnait d’autant plus de place dans son cœur. Il avait un effet bienveillant, bienfaiteur sur elle qui venait recouvrait d’un pansement la plaie béante que lui avait laissé Joaquin. Elle s’était rendu compte qu’elle était toujours profondément attachée à Joaquin. Sa rencontre avec lui lors de la St Nicolas dans sa chambre l’avait profondément bouleversée et même encore aujourd’hui, elle ne pouvait oublier ce qu’il lui avait dit, cette fébrilité dans lequel il la plongeait si aisément. Si Yong Woo n’était pas à ses côtés, sans doute se serait-elle de nouveau perdue, torturée par toutes ses pensées qui l’assaillaient lorsqu’elle ne s’y attendait le moins. Quoi qu’il advienne, elle se trouvait bien contre lui, la chaleur de son corps recouvrant le sien, ses lèvres se mêlant avec sensualité aux siennes. C’était une ambiance tendre et chaleureuse qui s’installait entre eux et elle y était toujours particulièrement sensible. Son cœur battait sereinement dans sa poitrine, dans une cadence plus rythmée qu’en accoutumé. Ce n’était pas déplaisant, bien au contraire ! Cela immisçait dans ses veines cette dose d’adrénaline addictive qui savait tant exalter ses sens. Elle répondait avec douceur et complicité aux actions cocasses de son compagnon, jouant son rôle de princesse, comme ils avaient pris l’habitude de le faire. Cela conférait quelque chose de magique à leurs échanges et tous deux semblaient prendre beaucoup de plaisir à le faire.

Elle l’avait donc taquiné tendrement, le regard brillant de cette affection qui inondait son être envers la personne du Coréen. Elle le dévorait du regard, le trouvait particulièrement séduisant tandis qu’il lui souriait tout aussi amusé qu’elle ne pouvait l’être. Ses doigts continuaient de se mouvoir avec sensualité sur le tissu de la chemise blanche de son petit ami, sa propre peau frémissant délicatement au toucher de cette main sur ses hanches, son ventre qui suivant le motif de sa robe en dentelle venait rejoindre sa poitrine. Ces caresses étaient délicieuses, bienveillantes et savoureuses. Shana sentait sa peau réagir favorablement à ce toucher, ces phalanges sachant parfaitement titiller ses sens. Elle le laissait faire, venait lui prodiguer les mêmes attentions avant de sentir son visage s’éloigner du sien après un énième baiser. Il lui murmura qu’il serait très vil de sa part de ne pas s’occuper de lui, car il n’était qu’un chevalier faible qui se meurt de désir pour sa belle princesse. Des paroles qui la firent sourire alors qu’il lui soufflait qu’il ne désirait rien de plus que de la combler et d’exaucer ses vœux les plus profonds, riant doucement en venant la relever avec lui. Son regard se fit tendre et malicieux, conférant à son visage une expression si charmante. Elle le trouvait magnifique, une belle pierre précieuse qui savait tant faire chavirer son besoin de se l’accaparer.

Il lui murmura qu’il était peut-être trop entreprenant envers sa princesse et qu’il devrait peut-être se contenter de lui baiser la main, comme il venait s’exécuter. Il prit dans sa main, son bras pour le tendre à lui, venir baiser furtivement le dos de sa main. Une action digne de l’époque de la Renaissance, mais qui avait une note sensuelle, délicieuse et grisante. Elle le regardait faire, sa menotte savourant le contact fripon de ses lèvres et de cette barbe fine contre la peau de sa main. Il n’avait de cesse de baigner sa main de ses lèvres, l’embrassant avec sensualité, ce qui conférait à la scène un côté coquin comme il venait dévorer sa main avec cette passion d’un jeune amant de l’ancien temps. Ce n’était pas déplaisant, bien au contraire, cela faisait frétiller ses sens, en tant que femme. Elle sentait son envie de lui grimper de plus en plus fortement tandis qu’elle sentait ses commissures remonter son bras nu avec d’autant plus d’avidité. Elle sentait sa respiration s’accélérer alors qu’elle sentait le visage du Coréen s’approcher de nouveau du sien. Il vint l’embrasser de nouveau, ses lèvres capturant les siennes dans un langoureux baiser où il lui montrait clairement ses intentions. Une ambition commune qui prenait place dans son être face aux attentions de son compagnon qui vint s’éloigner de nouveau, le regard sombre, mais doux, un sourire tendre aux lèvres. Elle sentait les douces phalanges de son amant dégager son visage pour venir caresser sa nuque, l’observant avec cette lueur qui ne pouvait point la tromper.

« En effet, il devrait se contenter de cela… » Souffla-t-elle le regard brillant de malice en glissant ses bras sur ses épaules pour adopter une position moins conventionnelle, moins innocente sur son amant. « D’autant plus lorsque celui-ci se trouve dans le palais de sa princesse, non loin des oreilles du roi… » Elle avait ajouté cela dans un sourire énigmatique alors qu’elle laissait ses doigts glisser sur la cravate de Yong Woo pour la défaire, la faire sagement glisser contre le tissu de la chemise. Elle prit place sur ses cuisses, laissant ses jambes faire étau autour des siennes alors qu’elle laissait ses doigts se mouvoir sur la chemise, le retirer de ce pantalon sans pour autant se décider à défaire les boutons. « Seulement, la princesse est loin d’être sage et elle a bien envie qu’on s’occupe d’elle, mais, elle craint qu’ils doivent rester discrets, sait-on jamais si le roi ou la reine descendait de leur quartier. » Elle laissa sa voix suave se fendre sur les commissures de Yong Woo. Ses lèvres mordillant délicatement ses comparses alors qu’elle venait glisser ses doigts sous le tissu de cette chemise pour flatter la chute des reins du Coréen avec sensualité, laissant ses formes délicatement se fendre sur celle de son chevalier. La princesse était d’humeur coquine, ce soir…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t167-shana-alboran-continue-in-his-way-alone http://thephoenixsong.forumactif.org/t171-shana-alboran-continue-in-his-way-alone

avatar
Yong Woo Park
Department member
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Sang Woo ». J'ai égaré : 174 parchemins. Ma bourse est remplie de : 1689
profil +
MessageSujet: Re: Merry Christmas my sweet love | PV Yong Woo Park   Ven 27 Fév - 13:24

Le petit jeu qui s’était installé entre les deux jeunes amants plaisait beaucoup à Yong Woo qui s’amusait à frétiller avec la jeune fille au beau milieu de ce salon. Le petit coquin désirait faire frémir la jeune femme, mourir d’impatience en s’adonnant à de tendre préliminaire, rien de très poussé, rien que des petits baiser témoins de sa fougue mais qui semblait plaire à la demoiselle. Ainsi quand bien même consentit-elle qu’il devrait se contenter d’un tel échange entre eux deux, elle vint adopter contre lui une posture plus intime et moins conventionnelle en glissant ses bras autour de ses épaules. Elle insista sur la nécessité de se tenir bien en lui rappelant qu’il se trouvait dans le palais de la princesse, non loin des oreilles du roi. Il rit face à ses paroles, bien contradictoire aux gestes qu’elle entreprenait. Dans un sourire énigmatique, elle était venue attaquer la cravate de l’auror, pour la défaire de ses doigts féminins sous le regard profond et intéressé de Yong Woo. La demoiselle s’installa sur ses genoux comme Yong Woo l’accueillait avec plaisir la laissant le débrailler avec un petit sourire coquin et satisfait sur les lèvres. La princesse était loin d’être sage et désirait qu’on s’occupe d’elle.

Toutefois, elle craignait qu’ils ne doivent rester discrets, si jamais le roi et la reine descendait de leur quartier. Yong Woo appréciait cette idée, bien trop pour soumettre l’idée qu’en tant que sorcier, il leur serait très aisé de se protéger d’une quelconque intrusion des parents royaux. Un ou deux sorts pouvaient facilement leur assurer toute discrétion, mais être silencieux semblait bien plus excitant. Il embrassait tendrement la jeune princesse, inspirant fortement au contact de ses mains chaudes sur la peau de ses reins. Elle se collait délicatement contre lui, l’embrassant tendrement, particulièrement envoutante et coquine. Il trouvait ce petit jeu fort agréable et envoutant.

« - Je ne peux rien refuser à ma princesse, vous le savez bien. Je me ferai un plaisir de m’occuper d’elle. Je serais aussi silencieux qu’un muet rien que pour les beaux yeux de la princesse. Je ne voudrais pas que le couple royal est mauvaise image du chevalier de leur unique enfant… Ce serait bien mal venu. » Il sourit d’un air coquin comme il murmurait ses mots dans un souffle brulant contre les lèvres de Shana. Il vint caresser la chevelure de la jeune femme tandis que l’autre main caressait sa cuisse avec envie, la remontant de plus en plus haut au gré de ses aller-retour sur celle-ci, se glissant sous la jupe petit à petit. Le preux chevalier appuya sur la nuque de la demoiselle pour approfondir le baiser entre eux, venant quémander l’entrée de ses lèvres pour savourer une sensuelle danse avec elle. Il s’infiltra entre ses lèvres, ses dents blanches pour trouver juste derrière sa comparse. Avec grand plaisir sa langue s’éprit de sa compagne et amorça un sensuel tango amoureux laissant son désir diriger ses pas. Le jeune auror pouvait savourer l’intensité de cet échange, ses yeux se refermèrent naturellement pour tout donner à ce baiser passionné entre lui et sa princesse. Il profita de ce fabuleux échange entre leur deux corps, leurs bouches, en toute simplicité, poursuivant seulement ses caresses sur sa cuisse témoins de son désir immense pour sa princesse. Il aimait être coquin avec elle.

Bientôt, ses doigts rejoignirent son aine, puis son genou et puis la douceur de sa petite culotte. Ses doigts parcoururent la dentelle et le coton du sous vêtement entre ses caresses coquines sur sa cuisse. Il s’en éloigna à nouveau, pour retourner à cette délicieuse intimité en s’invitant sous le tissu. Il glissa ses doigts sur son aine, l’encadrant, la suivant avec envie. Elle était si belle, si envoutante et désirable, une magnifique princesse. Il retira une nouvelle fois sa main, retourna à son genou dans des gestes lent et délicat avant de retourner taquiner du bout du pouce, au-dessus du tissu féminin, l’intimité de Shana sans s’y imposer nullement. Il l’embrassait avec passion, et ne se retira de ses lèvres que pour glisser ses lèvres contre sa nuque, sa main pressant et titillant davantage le jardin secret de la jeune femme à chaque retour de sa menotte, il la frôlait avec de plus en plus d’envie. Elle se trouvait si désirable. Ses lèvres s’aventurèrent contre son oreille ou il souffla très doucement.

« - Quelle merveilleuse princesse ils ont donné, elle me fait tourner la tête de désir. » Il sourit doucement en caressant ses cheveux, terriblement ambitieux et coquin face à la jeune demoiselle avec qui il se trouvait toujours si attentionné et désireux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obsidian Bear
Je ressemble à « : victoria justice ». J'ai égaré : 337 parchemins. Ma bourse est remplie de : 48 et j'ai : 27
profil +
MessageSujet: Re: Merry Christmas my sweet love | PV Yong Woo Park   Mar 3 Mar - 20:30


Yong Woo était résolument un partenaire de jeu très téméraire. Elle avait trouvé un compagnon particulièrement coquin et elle appréciait toujours avec émerveillement ces moments passés en sa compagnie. Ce soir faisait partie de ces instants qu’elle appréciait tellement, d’humeur taquine, elle cherchait à tenter son amant, se montrant particulièrement coquine avec lui. Cela ne semblait nullement déplaire au Coréen, qui l’observait avec attention, les prunelles emplies de malice. Elle le sentait réceptif à ses actions, son corps réagissant favorablement à ses actions et baisers. Il lui souffla qu’il ne fût pas capable de refuser quoi que ce soit à sa princesse, qu’elle le savait bien… De ce fait, il se fera un plaisir de s’occuper d’elle, d’être aussi discret qu’un muet rien que pour ses beaux yeux. Il ne voudrait pas que le couple royal ait une mauvaise image de l’heureux chevalier de leur unique fille. Des paroles ô plaisantes qui faisaient échos aux siennes. Il lui souriait de façon coquine, son regard intense transperçait sa chair tandis que le souffle brûlant de cet homme frôlait son visage. Elle lui souriait, satisfaite de l’entendre s’exprimer de la sorte. Elle pouvait sentir ses doigts dans sa chevelure, contre sa cuisse. Il remontait sa jambe dans des mouvements circulaires, lents et sensuels. Cela éveillait ses sens délicatement, lui donnait d’autant plus envie de cet homme. Elle laissait ses fines phalanges caresser la chute de ses abdominaux avec sensualité, sentant la main de Yong Woo l‘invitait à rejoindre ses lèvres.

Il l’embrassa avec sensualité et appétit, ses commissures venant dévorer les siennes, s’infiltrer à la recherche de sa comparse. Elle adorait ces baisers, la saveur de cette bouche et du frôlement de cette fine barbe qui rendait cet homme particulièrement délicieux et envoutant. Elle se laissa tenter par cette chaleur, le contact cocasse et fripon de ses doigts contre sa cuisse. Il se montrait particulièrement frustrant à cet instant, prenant tout son temps pour laisser ces phalanges la découvrir de nouveau. Il jouait avec ses sens avec aisance, tel un maître de la séduction. Il y parvenait totalement, la frustrant tout en l’envoutant par ces actions si délicieuses. Elle n’avait rien à lui envié, ses doigts venant délicatement frôler ses aines au-dessus du tissu. Elle le taquinait de a même façon que lui, venant calquer ses mouvements aux siens, lui offrir cette même frustration. Cela semblait particulièrement amuser le Coréen qui venait poursuivre ses actions. Elle savourait ce toucher, laissa ses propres menottes rejoindre la ceinture de son compagnon, la desserrer pour lui permettre de poursuivre ses actions. Cela semblait ravir le jeune homme qu’elle sentait frôler le cœur de sa féminité sans s’y attardait. C’était particulièrement mesquin de sa part et elle vint agir en conséquence, venant réaliser la même action du bout des doigts.

Ils s’embrassaient de plus en plus passionnément, ce désir venant croitre au sein de leurs âmes. Elle sentait son cœur tambouriner dans sa poitrine et elle dut se mordiller la lèvre inférieure lorsqu’elle sentit ces commissures fuirent sa bouche pour rejoindre sa nuque, la dévorer à son tour de ses bénédictions. C’était cruellement grisant. Elle se mordillait la lèvre, le souffle court, vif par toute cette chaleur qui venait acculer ses sens. Elle vint contenir un léger gémissement au passage de ces doigts contre sa féminité. Cette fois-ci ils se firent plus pressants, plus explorateurs. Elle sentait une légère vague de bien-être traverser sa chair. Ces lèvres humides vinrent glisser contre son oreille, la parsemant de leurs caresses coquines. Il lui avouait qu’elle lui faisait tourner la tête de désir. Un aveu qui ne put que la ravir tandis qu’elle venait continuer ses caresses sur sa fierté, la cajolant du bout de ses phalanges alors qu’elle venait répondre dans une voix sensuelle. « Tu m’en vois ravi. La princesse que je suis aime particulièrement l’idée de te faire tourner la tête, car cet effet est mutuel. Elle adore comment son chevalier la trinque et l’inviterait bien chaleureusement à se montrer d’autant plus coquin, comme ceci… » Elle laissa ses doigts s’immiscer sous le tissu de son vêtement, frôlant du bout de ces derniers ce soldat si docilement loti, mais tenté de son amant. Elle vint souffler contre l’oreille de son amant en se pinça les lèvres.

« J’avoue que ce qui se présente à mon toucher m’a l’air particulièrement grisant, mais je crains de passer pour une princesse de petite vertu… À moins que mon chevalier préféré adore la frivolité de la princesse… ? » Elle laissa ses doigts contourner cette partie intime et attirante de son compagnon, savourant la fermeté qu’elle gagnait à son contact. Elle joua quelques instants avec elle avant de venir l’entourer de sa paume, la caresser véritablement. Il serait bien dommage de se priver du plaisir d’éveiller les sens de son amant, d’autant plus qu’elle avait cruellement envie de lui. Elle laissa donc son autre main s’immiscer sous le tissu de cette chemise pour remonter le torse de son amant, aussi loin que leur position leur permettait. Elle le sentait plus gourmand contre son oreille, venant mordiller son oreille avec sensualité. Les doigts du jeune homme se firent plus explorateurs, moins timides contre le tissu. C’était envoutant et elle savourait ce plaisir qui grimpait en elle délicatement. Elle souffla son prénom dans une voix suave alors qu’elle venait délicatement amorcer des mouvements du bout de ses doigts, désireuse de lui faire véritablement perdre la tête. C’était tellement agréable de le sentir si désireux et coquin avec elle. Elle développait une certaine addiction à envouter le Coréen qui ne semblait demander que cela.

« Qu’en penses-tu, mon preux chevalier, n’est-ce pas délicieux d’être ainsi flatté par une princesse ? » Sa voix s’était faite mesquine avant de venir déposer ses lèvres contre la nuque de son compagnon pour s’enivrer de son odeur, c’était tellement merveilleux d’être contre lui. Elle sentait son corps s’enflammer, réagir de façon plus vive à ses caresses. Elle voulait qu’il glisse ses doigts véritablement au cœur de sa féminité, c’était tellement délicieux lorsqu’il le faisait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t167-shana-alboran-continue-in-his-way-alone http://thephoenixsong.forumactif.org/t171-shana-alboran-continue-in-his-way-alone

avatar
Yong Woo Park
Department member
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Sang Woo ». J'ai égaré : 174 parchemins. Ma bourse est remplie de : 1689
profil +
MessageSujet: Re: Merry Christmas my sweet love | PV Yong Woo Park   Jeu 12 Mar - 20:24

Ils s’embrassaient avec passion, tous deux ravis et coquins, il jouait avec sa princesse rejoignant son cou avec envie. Il la sentait fébrile et réceptive à ses légères caresses et baiser, à son ambition pour son corps délicieux. Elle était si jolie et désirable sous ses lèvres qui la dévoraient avec appétit. Il ne s’empêchait nullement de se montrer quelque peu impatient et pervers, caressant l’intimité de la jeune femme sans le moindre gène, bien au contraire. Il rejoignait son cou, sa nuque, ses oreilles, tout pour lui faire tourner la tête et le cœur, pour la soumettre à ce désir qui grandissait en lui et s’emparait de son cœur. Elle était envoutante et entêtante, enivrante, il le lui avouait sans la moindre retenue. Ses caresses coquine n’augmentait que plus encore la température de son corps et ne saurait calmer son cœur palpitant. Elle en était ravie, la princesse qu’elle était aimait l’idée de lui faire tourner la tête car l’effet était mutuel.

Elle adorait le traitement de son chevalier et l’invitait chaleureusement à se montrer plus coquin. Elle lui donna alors un exemple en immisçant ses doigts sous son caleçon pour venir saluer son petit soldat déjà au garde à vous. Un souffle chaud le fit frissonner, ou était cette cette chaleureuse caresse. Elle s’extasiait de ce qu’elle pouvait toucher, particulièrement grisée par ce contact, tout autant que l’homme pouvait l’être à ses mots. Toutefois elle craignait passer pour une princesse de petite vertu. A moins que son chevalier adore la frivolité de la princesse. Pour encourager l’homme, elle s’amusa à le rendre particulièrement désireux, endiablant la partie sensible de son corps. Il s’éveillait mécaniquement comme si elle actionnait la manivelle d’un pont levis, son corps s’embrassant à ses doux contacts.

Elle ne pouvait cacher son désir pour lui et se montrait particulièrement gourmande, sur son intimité, sur son torse qu’elle avait rejoint, lui aussi avait un appétit grandissant et ne se privait pas d’en faire part à sa princesse en se montrant plus pressant contre son oreille, contre sa culotte. Il entendit son nom prononcé d’une douce voix féminine. Le jeune homme se sentait de plus en plus brulant par l’action de la jeune femme dont le but était si évident. Elle voulait lui faire perdre la tête et s’y prenait parfaitement bien pour y parvenir. Il sentait en lui grimper le désir, la chaleur. Shana questionna le coréen sur ce qu’il pensait de ces caresses, si c’était bien délicieux de se trouver ainsi flatter par une princesse. Il sourit contre son oreille tandis que celle-ci rejoint son cou pour se blottir là tout en continuant ses caresses qui le rendait si brulant. Comme elle était délicieuse, désirable en cette position, en cet instant où il partageait leur plus doux secret, la plus belle intimité.

« - c’est absolument délicieux, le chevalier que je suis est honorée d’avoir une princesse aussi belle et coquine avec lui. Vos caresses sont les plus délicieuse et merveilleuse, elle me rende vraiment faible. Comme c’est difficile de te résister, ma douce princesse. Heureusement que ce n’est nullement dans tes intentions.» Il rit doucement, avec plaisir avant de venir embrasser ses lèvres à nouveau. Il les captura avec plaisir et douceur avant de glisser ses doigts en dessous du tissu doux de sa petite culotte. Il murmura d’une voix basse et sensuelle.

« - Je suis sûr que ma princesse ne verra aucun mal à ce que je la traite comme un prince, n’est-ce pas, Shana. » Il glissa un de ses doigts sur son intimité, se glissant entre ses lèvres inferieures, celles qui protégeaient le secret de la princesse. Il s’amusa un peu ici, rejoignant le point hyper sensible du corps féminin pour l’activer un peu, caressant en même temps de son autre main le dos nu de sa petite amie. Ses doigts s’infiltrèrent en éclaireur au sein de cette caverne d’Ali Baba ou se cachait le trésor de la féminité, du bonheur féminin et de ce que l’homme désirait plus tout, la mener au paradis. Il souriait en laissant ses doigts exploré en de doux mouvement l’entrée de cette chambre à la merveille qu’il s’enthousiasmait d’aller découvrir, s’excitant naturellement au creux de ses caresses. C’était merveilleux, cet instant était vraiment merveilleux avec elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obsidian Bear
Je ressemble à « : victoria justice ». J'ai égaré : 337 parchemins. Ma bourse est remplie de : 48 et j'ai : 27
profil +
MessageSujet: Re: Merry Christmas my sweet love | PV Yong Woo Park   Dim 15 Mar - 20:25


L’intimité dans laquelle les deux jeunes gens se découvraient était délicieuse. Ce salon qu’elle avait l’habitude de parcourir innocemment devenait le terrain de leur jeu coquin et terriblement grisant. La douce chaleur du feu qui crépitait dans la cheminée offrait une ambiance tamisée où les deux amants s’adonnaient à des caresses peu innocentes. Elle se laissait délicatement posséder par ces sensations merveilleuses, sentant son ambition croitre au sein de ses reins. Elle fondait sous les attentions du Coréen, sa peau délicieusement captive et réceptive aux caresses de cet homme. Elle avait envie de le sentir plus vil, taquin et ambitieux et le taquinait de sorte pour le tenter, lui faire tourner la tête. Elle sentait son jardin secret devenir impatient à de son toucher, de la présence de cette menotte en dessous du tissu cotonné de son sous-vêtement. Il en avait tout aussi envie, ses actions se faisant plus gourmandes et déterminées contre sa féminité. Elle avait chaud, son cœur s’emballant dans une course effrénée et sans fin tandis qu’elle s’enivrait de son odeur si masculine. Elle le sentait si tendu, si ferme sous la pulpe de ses doigts. Cette virilité semblait se gonfler peu à peu de désir, s’imposant, réclamant les cajoleries de ses phalanges avec avidité. Elle semblait prête à l’ascension vers le paradis et ne semblait que réclamer de lui prodiguer ses caresses. Elle en avait tout aussi envie. La princesse n’était pas de nature très patiente, d’autant plus auprès de ce preux chevalier qui savait tant lui faire tourner la tête, mais qui était loin de se plaindre de ses actions.

Bien au contraire, il trouvait cela absolument délicieux, se sentant honoré d’avoir une princesse aussi belle et coquine avec lui. Elle le rendait faible, ses caresses sachant parfaitement éveiller ses sens. Il lui était difficile de lui résister, même si cela n’était nullement dans ses intentions. Elle vint rire en harmonie avec cet homme, laissant les lèvres brulantes et délicieuses de cet homme dévorer les siennes. Elle accepta ce baiser dans un léger gémissement, son corps réagissant favorable au frôlement de ces doigts masculins contre sa féminité. C’était délicieux et elle sentait cette fournaise s’accroitre merveilleusement dans ses reins. Elle écarta légèrement plus ses cuisses pour lui faciliter l’accès, le souffle court, le cœur aux bords des lèvres. Elle souffla délicatement de plaisir, cet homme lui murmurant dans une voix suave et basse qu’il était sûr qu’elle ne verrait aucun mal à ce qu’il la traite comme un prince. « Aucune objection… » Souffla-t-elle contre ses commissures alors qu’elle sentait une phalange de son amant pressé contre son bouton intime, terriblement éveillé par ces précédentes caresses. Elle inspirait profondément, son bassin résolument réceptif aux caresses cupides et brûlantes de ces doigts contre ses lèvres intimes, au sein de son jardin intime. Il n’avait rien à lui envié. Elle le sentait de plus en plus tendu, envouté et désireux, ses doigts venant d’autant plus l’explorer, la rendre folle par ce toucher.

Elle sentait cet embrasement devenir plus fort, plus violent. Il la rendait folle par ce toucher, ce sourire charmeur savourant les soupirs qui s’extirpaient de ses lèvres. Elle avait le cœur au bord des lèvres, cette chaleur sachant parfaitement envouter ses sens, la rendre si sensible. Elle soufflait son prénom de plus en plus fort, le regard tremblant face à ce plaisir qui prenait forme en ses reins. Elle essayait de résister à ses élans de plaisir qu’il provoquait en elle par le toucher expert de ses phalanges. « C’est délicieux. » Souffla-t-elle contre ses commissures qu’elle vint capturer avec sensualité et avidité. Elle se serra contre lui, laissant sa poitrine se compresser contre son torse tandis que sa menotte libre venait rejoindre sa cuisse pour venir capturer la main conquérante de son amant. Elle avait envie de lui, de sentir ce soldat partir à l’ascension de son champ de bataille pour lui prodiguer ces attaques qui savaient tant lui faire tourner la tête. Il semblait comprendre où elle désirait en venir, son sourire se faisant d’autant plus fort contre ses lèvres. Elle le laissa lui retirer sa culotte, ces délicieusement menottes venant faire glisser le tissu sur ses cuisses. Elle vint prendre appui sur ses épaules pour l’aider, jouant de ses jambes pour laisser le tissu rejoindre le sol au plus grand bonheur de cet homme. Il la dévorait du regard, l’invitant chaleureusement à revenir vers lui, ses menottes caressant le creux de ses cuisses. C’était un toucher électrisant, merveilleux, qui lui faisait perdre la tête. Elle devenait folle, terriblement envoutée par cet homme.

« Et si tu me traitais vraiment comme un prince, mon chevalier préféré ? La princesse que je suis en meurt d’envie… » Elle avait soufflé cela dans un doux gémissement alors qu’elle venait prendre assise sur le bassin du Coréen, laissant ce valeureux soldat frôler son jardin secret dans de légers mouvements fripons. Elle le taquinait de la sorte, lisait clairement dans son regard que ça le captivait, le rendait d’autant plus gourmand. Elle pouvait sentir la pression de ses doigts sur ses cuisses pour l’amener contre lui, participer à la rencontre cocasse de leurs deux intimités. Elle laissait ses lèvres recouvrir celle de son petit ami avec sensualité et ambition, ses menottes venant s’enlacer autour de sa nuque alors qu’elle soufflait contre ses lèvres. « Il serait dommage de ne pas satisfaire les exigences d’une princesse et de perdre ce titre auquel tu aspires tant, n’est-ce pas ? » Sa voix s’était faite brûlante, entrecoupée par le plaisir qui grondait en elle. Elle souffla de nouveau de plaisir lorsqu’elle sentit l’extrémité de cette intimité frôler le cœur de sa féminité. Tout ceci la rendait folle. Elle se pinça la lèvre pour contenir un frison de plaisir de se faire connaitre même si l’effet était délicieux. Son regard brillait de luxure, l’invitant chaleureusement à la faire sienne. Elle avait tant envie qu’il lui fasse l’amour, qu’il la possède de cette façon, dans cette pièce quelque peu insolite, au sein de cette maison qui l’avait vu grandir. Elle avait envie de lui et ce désir était commun. Elle allait perdre la tête, elle n’avait aucun doute à ce sujet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t167-shana-alboran-continue-in-his-way-alone http://thephoenixsong.forumactif.org/t171-shana-alboran-continue-in-his-way-alone

avatar
Yong Woo Park
Department member
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Sang Woo ». J'ai égaré : 174 parchemins. Ma bourse est remplie de : 1689
profil +
MessageSujet: Re: Merry Christmas my sweet love | PV Yong Woo Park   Sam 4 Avr - 18:00

Ses doigts s’infiltraient coquins dans le secret de la jeune femme, une partie que ses caresses avaient déjà parcouru avec plaisir. La moiteur de ce corps sous ses doigts l’envoutait et il se prenait très facilement à ce jeu dangereux et entêtant, endiablant. Ses phalanges s’amusaient en cette intimité, la découvrant avec bonheur une nouvelle fois, car même s’il l’avait déjà parcourue à plusieurs reprise, si chacun de ses index et majeurs étaient à présent de doux amis de cette grotte secrète de la jeune femme. Il se prenait au jeu, s’enchantait de cette possibilité de s’amuser avec elle. Il la sentait s’embrasser, devenir plus brulante, plus mouillé rendant le contact plus facile, plus agréable sous pour chacun d’eux. Il savourait ce contact, cette douce rencontre entre leur personne.

Sa manière de répète son nom, de sa voix si sexy et sensuelle l’envoutait, le rendait particulièrement tremblant et gourmand de leur relation. Elle confia qu’elle trouvait ce contact délicieux et le jeune coréen fut assez satisfait de cette remarque, partageant cette impression lui aussi, elle gratifiait son savoir et son travail qui le rendait si conquérant. Elle se serrait à lui, semblait réclamer son attention qu’il lui donnait entièrement. Il put profiter de cette caresse qui fila vers sa cuisse puis vers cette main qui se montrait si luxuriante. Le jeune homme eut un sourire doux comme ses gestes lui faisaient comprendre parfaitement ce que Shana désirait : leur communion. Il se mordit les lèvres dans un sourire coquin, les yeux brillant de ce désir, il la déshabilla de son dernier vêtement, une charmante petite culotte qui couvrait l’accès à cette place interdite et pourtant terriblement attrayante pour l’ambition de Yong Woo. Il pouvait finalement l’admirer quand ce bout de tissu tomba de ses longues jambes olivâtres. Elle lui demanda de la traiter comme un prince car elle en mourrait d’envie. Il sourit doucement à ces mots qu’elle lui avait soufflés tout en venant délicatement se frotter contre son bassin en prenant le dessus de leur échange pour quelques instants. Il la laissait faire, son corps s’embrasant à ce léger contact, frôlement entre leur corps, perdant son regard dans celui de sa tendre Shana. Il approuvait ce contact, l’activait en venant l’amener contre lui, l’y serrer pour renchérir leur contact, pour rendre dingue et ambitieux sous ces doux mouvements. Elle semblait se plaire dans cet échange, Yong Wood avait le corps qui brulait de la rencontrer intimement. Elle finit par l’y inviter en estimant qu’il serrait dommage de ne pas satisfaire l’exigence d’une princesse et de perdre ce titre de preux chevalier auquel il aspirait. Un message fort clair pour le coréen éclairait ses paroles. L’auror sourit à l’évidente envie brulante de sa partenaire, une brulure qui le possédait lui aussi. Il vint caresser la féminité de l’hispanique, gémissant tendrement à ce contact. Il pouvait voir combien il la rendait sensible elle aussi par son souffle chaud et bruyant qui frappait ses oreilles. Un doux frisson le parcourut comme il caressait la demoiselle pour garder cette profonde étreinte.


« - Qui serais-je pour ne pas satisfaire le désir d’une princesse aussi belle et sexy que tu l’es. Ce ne serait pas dommage, c’est une terrible offense que je te ferais là ! » Vint il affirmer un sourire amusé à la lèvre avant de venir embrasser cette jeune femme. Il n’était pas sérieux et ne crevait que d’envie de la dévorer, de s’unir à elle dans cette relation si intime. Il caressa les cuisses et les reins de son amante, le présent à lui avec envie.

« - Je ne voudrais pas perdre le sacrement de ma dame, je mériterais une terrible punition si je ne satisfaisais pas à vos attente, princesse ! Je me verrais donc dans l’obligation de vous retourner la tête et le cœur pour mon humble personne. » Yong Woo rit une nouvelle fois à ses mots avant de venir soutenir les fesses sensuelles de sa petite amie pour l’asseoir sur lui et la placer sur sa fière virilité qui ne demandait qu’à pénétrer dans ce merveilleux paradis des sens. Il embrassa sa jolie princesse avant de venir s’enfoncer dans le méandre du plaisir avec elle.

Un frisson parcouru son échine comme il s’unifiait à la demoiselle. Il gémit doucement contre ses lèvres en venant la découvrir intimement, s’avançant lentement dans la profondeur de ce corps. Elle était si belle, si sexy, il se plaisait à joindre leur deux bassin comme il la pressait lentement tout tout contre lui. Quand il fut de toute sa fierté uni à elle, il défit le baiser pour profiter de cette délicieuse brulure en son corps, c’était si délicieux, si envoutant. Il bougea doucement ses rein, son bassin pour modifier la pression, les sensations dans cet echange entre eux, sans vraiment se frotter en va et vient, les pressions se modifiant stimulait ses sens, son cœur, son ame et le feu qui brulait en lui s’activait differement et s’embrasait. C’était parfait, si délicieux d’être avec la jeune femme. Il voulait la rendre folle et ne tarda pas à la diriger de ses bras  pour amorcer quelque va et vient delicieux, ses baisers glissant sur son cou avec envie. Elle se trouvait si sexy, il avait tant envie d’elle de la rendre folle de lui.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Obsidian Bear
Je ressemble à « : victoria justice ». J'ai égaré : 337 parchemins. Ma bourse est remplie de : 48 et j'ai : 27
profil +
MessageSujet: Re: Merry Christmas my sweet love | PV Yong Woo Park   Lun 6 Avr - 22:23


Sa peau s’était embrasée avec enchantement sous les contacts plaisants et étourdissants des menottes de cet homme. L’alchimie entre leurs deux âmes était forte. Elle était l’essence même de leur relation et du doux bonheur qu’ils partageaient ensemble. Ils étaient sur la même longueur d’onde, se satisfaisaient des moments passés ensemble sans s’inquiéter de l’avenir. Ils avaient une affection et un respect mutuel pour l’autre. Cela suffisait à leur bonheur. C’est pour cela qu’ils ne parlaient jamais de leurs sentiments. Loin d’être un tabou, ils n’avaient pas besoin de cela et leur couple se construisait jour après jour sur les bases de confiance, d’ouverture et de tendresse qu’ils avaient construites ensemble. C’est ce qu’elle aimait tant avec cet homme. Cette complicité, cette possibilité de s’exprimer sur tout sujet sans craindre qu’il ne la juge. Elle l’avait eu de nombreuses années avec Joaquin, moins avec Ruben tant elle l’avait placée dans une catégorie à part dès le jour où elle l’avait rencontré. Une complicité qui lui semblait indispensable et dont elle profitait à cet instant au cœur de ce jeu coquin. Le Coréen se pliait obligeamment à ce jeu de rôle, prenant un plaisir tout aussi espiègle qu’elle. Elle avait envie de lui, ces préliminaires ayant éveillé ses désirs de femmes tout comme ceux de cet homme. Elle le sentait tout aussi impatient, mais désireux de profiter de cet instant sensuel et coquin qu’ils partageaient ensemble.    

Elle était à deux doigts de devenir sienne, sa féminité animait d’impatience de retrouver les bienfaits que ce soldat si fier provoquait en elle. Elle avait le cœur au bord des lèvres tant il battait promptement dans sa poitrine. Elle avait la sensation de devenir folle, sa chair tremblante de désir. Elle frissonna aux paroles du Coréen, ce dernier lui soufflant qu’il serait impardonnable de ne pas satisfaire le désir d’une princesse aussi belle et sexy qu’elle ne l’était. Il ferait une terrible offense dans ce cas-là. Oh oui, songea-t-elle alors qu’elle sentait les lèvres de son compagnon s’emparer de ses lèvres avec sensualité. Elle sentit des frisons parcourir son échine alors qu’elle sentait les menottes douces et chaudes de son amant caresser ses cuisses, ses reins pour la presser plus intimement contre lui. Elle vint gémir délicatement contre ses lèvres, le cœur tremblant. Elle buvait les paroles de son amant, ce dernier lui soufflant qu’il ne voulait pas perdre le sacrement de sa dame. De ce fait, s’il ne satisfaisait pas à ses attentes, il mériterait une terrible punition. Des mots qui la firent sourire d’amusement alors qu’il ajoutait qu’il craignait d’être dans l’obligation de lui retourner la tête et le cœur pour qu’elle ne pense qu’à lui. Elle vint rire en harmonie avec son chevalier, sentant les mains fines et masculines de cet homme soutenir ses fesses pour venir l’asseoir sur lui, permettant à son fier soldat de s’immiscer au creux de sa féminité.

Un contact exaltant qui la fit frissonner, gémir doucement en harmonie avec son compagnon. Fort heureusement ce baiser amoindrissait l’ampleur de leurs soupirs de plaisir quand bien même la situation demeurait cocasse. Sa mère et son père pouvaient descendre à tout instant et les trouver dans cette position, même si les pans de sa robe cachaient leur méfait. Elle inspirait profondément, savourant le contact de cette fierté au cœur de son bassin pour venir participer à l’embrasement de ses sens. Elle avait chaud, se trouvait cruellement envoutée par ce plaisir qui grandissait en elle face à de telles sensations. Elle le sentait si conquérant au creux de ses reins, déplaçant délicieusement son bassin pour venir modifier la pression, se frotter en elle dans des mouvements de va-et-vient exaltant. C’était parfait, incroyablement envoutant et elle laissait ses doigts glisser contre la chevelure de cet homme en venant participer à cet échange. Elle se laissait guider par cet homme, son bassin suivait ses directives muettes contre le sien, opérant des oscillations qui rendaient son organe vital particulièrement endiablé dans sa poitrine. Elle se mordillait la lèvre, sensible à ce toucher envoutant tout comme celui de ces lèvres contre sa nuque. Elle inspirait profondément, ses menottes caressant les cheveux de son amant avec sensualité, l’invitant à poursuivre, lui réclamant de le faire dans des légers gémissements qu’elle tentait de camoufler. Elle susurrait son prénom, son corps s’enflammant au fil et à mesure des secondes qui s’écoulaient. C’était merveilleux, il créait un véritablement embrasement au cœur de ce champ de bataille dans lequel le soldat de son compagnon menait cette bataille tant convoitée.

Yong Woo n’était pas en reste. Il se trouvait tout aussi brulant qu’elle ne pouvait l’être. Elle le sentait plus gourmand dans ses directives, baisers. Il mordillait sa peau avec sensualité, soufflait son prénom dans une voix terriblement envoutante. Elle avait de plus en plus de mal à réguler sa respiration. C’était si délicieux. Elle laissa un gémissement malgré elle s’exprimer, provoquant un doux rire de son compagnon. Elle l’accompagna dans un fin rire alors qu’elle venait capturer ses lèvres des siennes dans un baiser langoureux. « C’est entièrement de ta faute si le roi et la reine nous trouvent dans une telle situation. Tu es tellement douée pour me conduire sur la voie des étoiles. D’ailleurs, cette ascension ne semble pas être à sens unique. Alors, qu’attendons-nous ? » Elle avait souri tendrement à ses mots en l’embrassant passionnément. Elle sentit sa gorge exprimer un grognement de plaisir, l’obligeant à approfondir ce baiser tant c’était délicieux. Les mouvements du Coréen se firent plus déterminés, plus pénétrants, plus déroutants. Sa respiration se faisait difficilement tant elle essayait de contenir ces gémissements de plaisir au creux de sa gorge. Cela exacerbait son excitation, la rendait si folle. Il semblait déterminé à retourner entièrement son cœur et son corps. Il y parvenait totalement. Elle sentit son plaisir grimper en flèche, devenant de plus en plus incontrôlable. C’était si bon qu’elle dut relâcher ses lèvres pour se mordre la lèvre lorsqu’elle sentit les portes du paradis s’offrir à ses sens, son cœur. Elle avait pris appui sur le dossier du canapé pour y planter ses phalanges, agripper le tissu avec force.

Elle savoura ces sensations pénétrantes, la respiration haletante tout comme celle de son compagnon qu’il l’observait avec intérêt, satisfait de voir sa princesse aussi belle, embellie par l’acte charnel. Elle glissa ses mains sur le visage du Coréen avec douceur tandis qu’elle venait l’embrasser, le remercier par ce doux contact de cet instant coquin qu’il venait de lui offrir. Elle n’avait de cesse de sourire, n’étant nullement empressée à laisser ce soldat s’extirper de son champ de bataille. C’était tellement agréable de le sentir en elle, d’être intimement collé à lui, d’être sienne. « Finalement, je pense que la princesse va te garder comme preux chevalier, elle aime particulièrement être victime de ta passion. Il serait dommage qu’elle ne se passe de telles bonnes choses, ne penses-tu pas ? » Elle n’avait de cesse de déposer de doux baisers contre sa mâchoire, venant se louver contre lui pour profiter des derniers frisons dus à ce plaisir envoutant. Il était si bon d’être contre lui. Elle l’adorait et savourait chaque instant passé à ses côtés. Il était merveilleux dans tous les sens du terme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://thephoenixsong.forumactif.org/t167-shana-alboran-continue-in-his-way-alone http://thephoenixsong.forumactif.org/t171-shana-alboran-continue-in-his-way-alone

avatar
Yong Woo Park
Department member
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Sang Woo ». J'ai égaré : 174 parchemins. Ma bourse est remplie de : 1689
profil +
MessageSujet: Re: Merry Christmas my sweet love | PV Yong Woo Park   Lun 13 Avr - 1:52

S’unir à la jeune femme était toujours une merveille, un plaisir inouïe que les entrailles de la jeune femme savaient procurer à son âme. Se sentir ainsi communier avec la Shana faisait bruler son corps et son amé d’un feu charnel. Le jeune homme adorait ces sensations qu’elle lui offrait. C’était encore plus excitant que c‘était un endroit particulièrement dangereux, le salon des parents de la demoiselle qu’il venait de rencontrer, quelle image ils auraient de lui s’ils les trouvaient en cette position. Yong Woo serait alors très mal vu mais il n’y prêtait pas attention, s’amusant au contraire de cette situation, la certaine retenue qu’elle imposait sous les pans de la robe féminine. Il n’était pas moins ambitieux et gourmand de ce corps o sensuel, la dévorant avec l’appétit d’un prince, voulant définitivement se montrer digne de la princesse qu’il menait sur son plaisir. Il sentait sa virilité se gonfler de fierté sous la jupe de la fille. C’était si agréable, si enivrant de se sentir ainsi frissonner et bruler pour le corps de la demoiselle. Il venait éveillé les sens de la demoiselle en lui offrant de doux baiser, de doux mordillement, de douce caresses qui pouvait stimuler d’autant plus son plaisir et son bienêtre. Elle répondait favorablement, il le sentait et le léger gémissement qu’elle murmurait ne laissait nul doute quant à son plaisir. C’était tout partagé ce qui fit rire le jeune homme, bientôt rejoint par le doux dire de sa compagne.

Elle l’embrassa à nouveau, un baiser langoureux auquel il répondit avec plaisir. Elle l’accusa que ce serait de sa faute si le roi et la reine les trouvait ainsi. Il était si doué pour la conduire sur la voie des étoiles. Cette ascension ne semblait pas être unique d’ailleurs aussi lui demanda t’elle ce qu’ils attendaient pour rejoindre ce paradis. Le jeune coréen n’attendait que cela, il voulait lui faire connaitre le septième ciel, une nouvelle fois. Elle était terriblement douée pour l’y conduire. Elle vint l’embrasser avec passion et le coréen se décida à accélérer l’échange et à les approfondir. Il venait la prendre avec plus d’assurance et de détermination à la mener au paradis. Le contact était terriblement envoutant et chaque mouvement amplifiait le désir et l’excitation de l’homme. Son corps s’échauffait, frissonnant à chacun de leurs va et vient qui le rendait incroyablement puissant et impatient. Le jeune homme sourit, gémissant d’envie et de bien être comme il murmurait en haletant.

« -Soit, j’en prend la responsabilité… A nous le paradis. Je ne saurais m’arrêter à présent ! Je te veux, je veux te rendre brulante, plus encore.» Il reprit leur baiser langoureux pour entamer le final de leur échange, le bouquet finale qui les trainerais tous deux au paradis ensemble. Il s’en sentait si proche et ambitieux, l’envie et la chaleur le tenaillait, l’emprisonnait dans un incroyable plaisir que seul cette intime relation savait offrir. Finalement, il se laissa atteindre cette divine sensation de libération au cœur du corps féminin. Il savoura cette délicieuse vague de bonheur qui se fraya un chemin dans son corps, au contraire de la frustration qui se retirait au niveau de son bas ventre. Il savourait ce plaisir, laissant comme elle un gémissement s’échapper de ses lèvres, souriant de bonheur et de bienêtre. C’était merveilleux. Il souriait tendrement, observant son si beau princesse, les joues rougies et le visage brillant par l’échange. Elle était belle, il la trouvait magnifique et ne se privait pas de la regarder avec grand intérêt, sa main rangeant quelque mèche de son visage en la gardant tout contre lui. Elle lui dit que finalement elle le garderait comme preux chevalier car elle aimait être victime de sa passion. Il serait dommage qu’elle ne se passe de si bonne chose. Il ne pouvait qu’être d’accord avec elle. Elle l’embrassa encore une fois tendrement.

« - Il serait fort dommage en effet, mais qu’elle se rassure, il n’y a nulle raison qu’elle ne reste pas ma victime favorite. J’aime te faire l’amour, chère princesse, rien que pour ce si bel instant après ou tu es si sensuelle. J’aime rendre ma princesse ainsi dépendante. » C’était parfait, comme à chaque fois. Il la gardait dans ses bras sans penser à se défaire de leur étreinte rapprochée, câlinant et embrassant tendrement la princesse suite à leurs petits ébats du soir. Il adorait cette demoiselle, sa douce princesse qu’il serrait contre lui, n’ayant nulle envie de dormir, il voulait juste profiter des doux instants avec elle en ce soir de Noel. Elle lui avait offert un merveilleux cadeau dans la demeure de ses parents et il ne demandait rien d’autre que de poursuivre ces doux instants, que d’en connaitre d’autre auprès de cette demoiselle. Il profitait pleinement de ces vacances de Noel, grâce à Shana.

Fin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé
profil +
MessageSujet: Re: Merry Christmas my sweet love | PV Yong Woo Park   

Revenir en haut Aller en bas
 

Merry Christmas my sweet love | PV Yong Woo Park

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Merry Christmas!!
» END - Merry Christmas : Le miracle de noël ? [Chuchu]
» Merry Christmas or not ♦ Roxanne
» We wish you a merry christmas [PV] [FINI]
» [Silver Beards VS Mr.4 & Miss Merry Christmas]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Phoenix Song ::  :: Oubliettes :: Rps :: Archives rp 2014-