Partagez
The Phoenix Song ::  :: Présentations :: Validées
 

 yano wada # i'll be here forever for you, my love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Hyun Joong Kim ». J'ai égaré : 524 parchemins. Ma bourse est remplie de : 648 et j'ai : 27
profil +
yano wada # i'll be here forever for you, my love Empty
MessageSujet: yano wada # i'll be here forever for you, my love   yano wada # i'll be here forever for you, my love Icon_minitimeLun 30 Juin - 21:53


   
feat Hyun Joong Kim from SS501

   
Yano Wada
When you tightly hold my hand, I feel the reason I lived, I live and will, the reason I live is you

   
   
Carte d'identité

   

   
« Salut ! Je me présente, Yano Wada. Je suis né(e) le 01/04/1992 à Osaka (Japon). J’ai donc 22 ans. Je suis coréen, mais en ce qui concerne mes origines, je suis japonais du côté de mon père et coréen du côté de la famille de ma mère.  En ce qui concerne l’amour, j’ai un faible pour les indécis car l'amour n'a pas de sexe, c'est un sentiment naturel. D'ailleurs, je suis actuellement en couple avec Yoon Ki Suk, avec qui je suis officieusement marié.
   Je vis donc à WINCAP depuis quelques temps et j’ai emménagé d’ailleurs dans un appartement à l’intérieur de WINCAP.
   Personnellement, je n’accorde pas d’importance au sang. En effet, je suis un sorcier d'origine sang-pur et je ne m’en porte pas plus mal. On dit de moi que je suis charismatique, intelligent, calme, tolérant, observateur, rêveur, passionné, loyal,…, mais aussi et surtout austère aux premiers abords, un peu arrogant, solitaire, réservé, très maladroit avec les gens, orgueilleux, rancunier, impulsif lorsqu'on fait du mal aux gens qu'il aime... Des défauts sur lesquels je songerais à travailler un jour (ou pas). Au sujet de ma baguette, sachez qu’elle est en bois de cèdre, mesure 31,8 cm et son coeur est composé d’un crin de licorne. Elle est peu flexible, parfaite pour moi ! D'ailleurs au sujet de mes pouvoirs, je possède un don ou particularité magique. Eh oui, je suis un je suis un animagus. Je prends donc la forme d'un aigle impérial lorsque je quitte ma forme humaine. Je suis animagus depuis ma sixième année après un long et pénible apprentissage. ! ça vous étonne, non ?»


   
Parcours de vie

   
Sans être chaotique, il est important de souligner que le parcours scolaire de Yano est assez atypique. En effet, héritier d’une longue lignée d’auror, le jeune homme a été dans l’obligation de marcher dans les traces de ses ancêtres. Une sorte de coutume familiale contre laquelle il ne pouvait pas aller afin de s’assurer de protéger les avenirs personnels de sa sœur et de son frère, ses cadets de deux ans. Un pacte qu’il avait passé avec ses parents lorsqu’à l’âge de onze ans, il était entré comme tout sorcier au collège de magie de sa région d’origine. Il a donc suivi les ordres de ses proches en bon petit soldat, même s’il n’a nullement abandonné son rêve à côté : celui de devenir chercheur. En effet, passionné depuis sa plus tendre enfance par les créatures magiques, il n’a que seule ambition de partir à leur découverte et devenir un chercheur reconnu en la matière. C’est pour cela, et après maints rebondissements, il a poursuivi ses études pour devenir dresseur d’animaux et créatures magiques, cursus se rapprochant le plus de son objectif professionnel. De ce fait, il est donc en 12e année, en cursus long. Il a pu entrer directement en 10e année, car il a toujours suivi en options, les matières obligatoires pour cette formation. Il étudie donc la botanique, le dressage des créatures magiques, la D.C.F.M en matières obligatoires. En option il s’est totalement détaché de ses précédentes matières puisqu’il a pris les sortilèges et enchantements, les langues étrangères et magiques et l'étude des créatures magiques. Tout ceci dans l’ambition de devenir un sorcier chevronné en matière de créatures magiques et faire honneur à son responsable de formation, un chercheur hautement réputé. S’il a pris la décision de se transférer à Wincap, c’est avant tout pour fuir l’ambiance de sa région d’origine. En effet, cette région était très repliée sur elle-même et est une des contrées où on compte le plus d’anti-moldus. Les incidents qui ont pu s’y produire là-bas l’ont beaucoup préoccupé. Wincap a semblé être une bonne solution. Une nouvelle vie avec des règles bien définies qui assurent une certaine sécurité. Il pense sincèrement poursuivre sa vie ici, auprès de l’homme qu’il aime et il peut continuer d’avancer vers la voie du bonheur.
   


   
Mon Histoire

   


Héritier, prisonnier de cette image qu’on voulait qu’il conserve, Yano n’était pas un jeune enfant très expressif. Éduqué dès sa plus tendre enfance pour devenir un illustre sorcier, qui soit à la hauteur de ces ancêtres, Yano s’était toujours appliqué pour rentrer dans le moule qu’on lui avait créé. A l’époque, cela ne le dérangeait pas. Il cherchait juste à protéger son jeune frère et sa jeune sœur de cette pression qu’on lui avait assignée. C’était beaucoup mieux et Yano se sentait heureux, en regardant de loin, la folle inconscience de ces cadets. Cela lui convenait. Seulement tout cet univers vint se bouleverser, grâce à une rencontre. Une fortuite rencontre qui a bouleversé son existence et le jeune homme qu’il était. En effet, il était sagement en train de se promener dans les forêts du domaine de sa famille lorsqu’un oiseau majestueux et pourtant en mauvais état était venu apparaitre dans on champ de vision. Un oiseau à la prestance incroyable, aux plumages aux couleurs rouge vif et étincelantes. Un phoenix, une de ces créatures magiques qu’il découvrait pour la toute première fois en dehors des pages d’un live. Il avait été obnubilé par ce dernier qui pourtant vivait ses derniers souffles. Il resta subjugué lorsqu’il le vit s’enflammer, s’embrassant comme de la lave en fusion, avant de renaitre de ses centres. Un spectacle incroyable qui l’avait passionné, trouvant cet oiseau si majestueux, si magnifique. Il avait envie d’en savoir plus à son sujet. Il vint s’en approcher, le protéger et s’en occuper, loin des regards indiscrets de sa famille. Ce phoenix est l’élément déclencheur qui lui a permis de se découvrir une passion. Une passion qu’est sienne depuis plus de quinze. Une passion qui le dévore le rend parfois irrationnel et amusant auprès des personnes nullement habituées à le voir ainsi, mais qui l’anime et le rend bien plus bavard, lui qui est tellement discret par nature.



« Excuse-moi. Est-ce que je peux m’asseoir ici ? Il n’y a pas d’autres places dans les autres wagons. » Une question à laquelle il avait répondu par un hochement de tête en venant détailler le jeune homme qui lui avait adressé. Un jeune garçon tout comme il pouvait l’être même si on pouvait dénoter une différence notable entre eux deux. Yano faisait beaucoup plus âgé que son âge. Avec son expression neutre et légèrement austère, la plupart des occupants du train n’avaient nullement cherché à rentrer dans le compartiment dans lequel il avait pris place de façon naturelle. Il avait donc assisté aux défilements des élèves avant de voir un courageux s’aventurer, même s’il ne semblait pas très à l’aise. « Merci. » Vint sourire le jeune garçon dans un ton doux et apaisant. Un fin sourire qu’il lui tendit avant de venir prendre en main, un bouquin traitant des créatures magiques afin de se plonger dans sa lecture durant le voyage. Cependant, ce n’était sans compter sur la présence du jeune homme, qui semblait particulièrement anxieux. Cela l’intriguait, il devait bien reconnaitre. Ce jeune garçon avait un défaut notable à ces yeux : on pouvait lire en lui comme dans un livre ouvert. Quelque chose dans son regard, lui faisait comprendre qu’il n’appartenait pas à son monde. Était-il un de ces nés-moldus dont on lui avait tant parlé ? Il le fixa plus longuement qu’il ne l’aurait voulu, accentuant même l’angoisse du jeune homme. Ce qu’il n’avait nullement cherché à faire. Il était donc venu se pincer la lèvre en murmurant. « Désolé, je ne voulais pas te dévisager, mais tu sembles assez stressé, je me trompe ? » Question idiote, il était évident qu’il était particulièrement nerveux. Cette expression lui rappelait Yasushi. Ce qui le fit rire doucement, dans un ton plus doux alors que ce dernier lui murmurait. « Un peu. C’est la première fois que je viens dans ce monde. C’est encore un peu surprenant pour moi. Il va me falloir du temps. » Une réponse franche et à la fois timide. Une façon d’être qu’il appréciait et l’intrigue. « Ne t’inquiète pas. » Murmura-t-il doucement dans un doux sourire. « C’est juste une question d’habitude. Tu t’y feras rapidement. Il n’y pas de raison de stresser, on est tous dans le même cas, né moldu ou sang-pur. Le collège est un monde bien à part. Tu n’as de raisons de te sentir mal à l’aise. Tout va bien se passer ! » Sa voix se faisait douce et calme, posée et rassurante. Une attitude qui lui collait à la peau et qui semblait avoir un effet sur le jeune homme. Cela le calmait, il pouvait voir les traits de son expression se déraidir. « Merci beaucoup… ? » Lui demanda-t-il dans un sourire franc et doux. Un sourire qui le fit rester sans voix, observant ce jeune homme qui possédait un si merveilleux sourire. Il ne pouvait nier, son sourire était éclatant et apaisant. Il lui plaisait pour une raison qui lui échappait. « Yano. Yano Wada et toi ? » Il avait murmurait cela dans un doux sourire alors que ce dernier lui répondait obligeamment en lui tendant la main. « Yoon Ki Suk. Ravi de te rencontrer, Yano. »  Une main qu’il vint serrer avec douceur en murmurant simplement dans un ton calme, mais aimable. « De même, Ki Suk. » Qui aurait pu imaginer qu’une si simple rencontre lui ait donné la possibilité d’ouvrir son cœur à une autre enfant, né moldu de surcroit. Il n’aurait jamais pu le devenait et pourtant, quelque chose en Ki Suk l’attirait. Sa douceur, sa timidité et également ce sourire qu’il trouvait simplement adorables. Il venait de rencontrer son meilleur ami et pourtant, il était loin de s’en douter à cette époque.



Aussi étrange que cela pouvait paraitre. Il s’était rapproché de Mee Na. Une jeune femme venant de la même maison que son meilleur ami et qui avait une affection particulière pour le Quidditch et les créatures magiques. Deux grandes passions communes avec Yano, qui avaient aidé à leur rapprochement. Cependant, si à ce jour, il était si proche de la belle Coréenne, c’était avant toute grâce à la lettre qu’il avait reçue de sa grand-mère. Le bal de Noël était résolument une occasion où il se devait de briller en tant qu’héritier. Même s’il n’avait que quinze ans,  il avait dû se plier à cette obligation et il lui avait semblé naturel d’inviter Mee Na. Cette soirée lui avait permis de se rapprocher d’elle. Il avait beaucoup apprécié sa compagnie et il s’était senti à l’aise auprès d’elle. Elle avait ce trait de caractère doux et aimant qu’il aimait tant et face auquel il était faible. Après cette soirée, ils avaient passé beaucoup de temps ensemble, tant et si bien qu’il développait à son attention, une affection toute particulière, tendre et aimante. Il tombait sous son charme et il devait reconnaitre qu’elle lui plaisait vraiment. Il l’attendait donc au point de rendez-vous, quelque peu anxieux. Il n’avait jamais été particulièrement doué pour exprimer ses sentiments. De nature discrète et réservée, seul Ki Suk parvenait à lui tirer les vers du nez. Il avait ce talent qui le rendait toujours fébrile. Avec le temps, il commençait à pouvoir lire en lui et c’était troublant, plus déboussolant ce qu'il s’apprêtait de faire. Il devait oublier ces pensées étranges qui l’envahissaient et cette jalousie. Une jalousie qu’il ne parvenait pas à canaliser, mais qu’il oubliait aux côtés de cette femme. Il ne pouvait donc qu’être satisfait de se tenir aux côtés de cette demoiselle qui venait de le retrouver. « Bonjour, Mee Na. Tu es ravissante aujourd’hui. » Un compliment qui sut la faire sourire, la voyant lui lancer un regard doux. Un regard agréable et apaisant. « Merci. Bonjour, Yano. Je suis ravie de te voir. » Sa voix douce et aimable, son teint de pêche, légèrement rosé. Elle était belle et il la dévorait du regard avec douceur. « Moi aussi. » Il avait soufflé cela dans un murmure alors qu’il l’invitait à avancer. Aujourd’hui, il allait lui demander de sortir avec lui, c’était l’idée qu’il avait eue en tête. Une promesse qu’il vint remplir, s’exécutant au moment où leurs chemins devaient se séparer. Une demande qui fut obligeamment acceptée par la demoiselle, qui lui offrit son plus beau sourire. Un sourire si magnifique qu’il était venu couvrir ses lèvres des siennes avec douceur, pour partager avec elle, un doux. Un baiser qui vint débuter une relation tendre et passionné où il vint la chérir durant près de deux ans. Deux ans durant lesquels il n’avait d’yeux que pour elle, s’inquiétant pour elle et la maladie qui l’étreignait. Deux années merveilleuses, mais qui volèrent en éclat dès l’instant où il prit conscience d’un fait, d’un élément qui la relayait au second plan. Quelqu’un était passé devant elle, sans qu’elle puisse l’empêcher, sans même qu’il ne s’en aperçoit. À croire que c’était tout à fait naturel, qu’il ne pouvait en être autrement. Pourtant même aujourd’hui, il est profondément persuadé qu’il l’a aimé. D’un amour différent de celui qui l’étreint désormais, mais nullement faux ou hypocrite. Il l’avait aimé, mais ce n’était plus le cas désormais.



Il était devenu fou. Une folie qu’il ignorait être pourvu. Une folie qui lui avait fait commettre un acte si déraisonné. Cette peur lui avait fait perdre toute cohérence, toute raison. Il avait encore du mal à croire à ce qu’il venait de se passer. Les larmes aux yeux, il s’efforçait de ne point les laisser perler sur ses joues. Le cœur déchiré, le souffle haletant, il se mordait les lèvres tant son être se trouvait inondait par cette colère aveugle qui lui avait fait commettre une telle folie. Il avait été à deux doigts de tuer quelqu’un. Pour lui, pour cet homme à qui son cœur et son âme étaient rattachés. Le voir perdre connaissance, ainsi, sous ses yeux, sous l’attaque cruelle de son assaillant, avait arraché une partie de son cœur. Ses entrailles avaient été si bouleversées qu’il avait perdu toute raison, toute logique, se transformant en un être sanguinaire. Un homme qui était venu lancer un sort noir sur son assaillant, prêt à le tuer. Il avait été inondé par la tristesse, la colère, le désespoir d’avoir peut-être perdu son meilleur ami. Il avait encore du mal à comprendre ce qu’il venait de se passer. Fort heureusement, un professeur était intervenu lorsqu’il avait manqué de lui donner le coup de grâce. Grâce à Dieu, il avait mis un terme à son sort, l’avait arrêté. Il avait eu beaucoup de chance. Cet accident semblait avoir été étouffé par le directeur de l’école lorsqu’il avait dû expliquer son geste. Il en avait été incapable. Seules quelques syllabes, le prénom de son ami avait quitté ses lèvres. « Je… Je ne l’ai pas supporté. J’ai cru qu’il l’avait tué. Il est tombé à terre quand je suis arrivée… et… » Il s’était tût, se mordant violemment la lèvre. Il était dépaysé par ce qu’il venait de faire. Il avait du mal à se faire à cette idée. Il avait manqué de tuer un homme par peur de perdre cet être qui le perturbait depuis leur rencontre. Ki Suk était résolument quelqu’un d’important pour lui. Il était son meilleur ami et il avait pour lui, une profonde affection. Une affection si profonde qu’il prenait conscience qu’elle n’était pas naturelle. Bien sûr, ils avaient une relation fusionnelle, il le considérait comme un membre important de sa famille, tel un frère. Pourtant, il doutait. Les sous-entendus des personnes commençaient à le troubler, d’autant plus les regards des infirmières qui ne le voyait jamais quitté le chevet de son ami. Il avait du temps devant lui, écopant simplement d’une mise à pied d’un mois. Il passait donc ses journées à l’infirmerie lorsqu’il n’effectuait pas des tâches d’intérêts généraux pour l’académie. Il attendait patiemment le réveil de son ami, le regardant dormir. Une situation stressante pour lui. Il avait si peur de ne plus le voir, être en mesure de l’apercevoir son visage, ses prunelles si douces et ce sourire si doux qui lui manquait déjà. Confus dans ses sentiments, il avait préféré mettre un terme à sa relation avec Mee Na. Il avait besoin de prendre du recul. Il avait du mal à comprendre ce qu’il lui arrivait. Il n’avait pas l’esprit à s’occuper de celle qu’il avait choisie. Cela l’effrayait. Il devait résolument prendre du recul sur ses sentiments pour éclairer sa lanterne. Il était perdu et l’émoi qu’il ressentit au moment où Ki Suk vint s’éveiller de son coma, ne vint nullement l’aider à se sentir plus clair avec ses émotions. Il avait pleuré pour la première fois de sa vie, du moins d’aussi loin que remontaient ses souvenirs.



Il savait pertinemment qu’il n’avait nul droit d’interférer dans les affaires de son meilleur ami. Il n’avait cesse de se le rappelait, mais son inconscient n’en faisait qu’à sa tête. Encore une fois, il avait agi de façon irraisonnée, venant éloigner Ki Suk d’un homme qui était en train de lui déclarer ses sentiments. En dépit de la surprise qu’une telle scène pouvait engendrer dans son esprit, c’est son cœur qui n’avait pas pu accepter la chose. Il s’était bien entendu excusé, relâchant déjà la pression que ses phalanges avaient exercée sur le poignet de son ami pour le trainer dans d’autres rayons de la bibliothèque. Il avait soufflé qu’il fût désolé, qu’il l’avait cru en danger. Une chose fausse bien entendu, mais il n’avait que cette explication à lui donner. « Yano… non, il ne me voulait nullement de mal, Seung Joo ne me voudra jamais de mal, il n’est pas comme ça. Tu n’as aucune raison de t’inquiéter à son propos, vraiment pas. Le désir de le retrouver ? Tu n’as pas à t’excuser, d’aucune manière de ta réaction. Tu as juste mis terme à un échange auquel j’allais moi-même mettre terme puisque je ne ressens nullement les mêmes sentiments que Seung Joo. Mon cœur s’est déjà épris d’une personne il y a de nombreux mois… d’un autre homme. » Des paroles qui ne pouvaient que le troubler, l’alarmer d’autant plus en plus d’apprendre l’homosexualité de son meilleur ami. Un homme ? À ses mots, son regard qui se trouvait toujours baissé vint à chercher ceux de son ami. Un homme ? Quel homme ? Tel était résolument le message que ses yeux lui transmettaient dans un silence de plomb alors qu’il frissonnait de sentir de nouveau les doigts de son ange venir se mêler aux siens qui ne demandaient que cela, l’obligeant à se sentir soulagé de ce contact de nouveau établi alors qu’une douce chaleur vint de nouveau envahir son être. Seulement ce geste ne fit nullement taire son angoisse alors qu’il sentait ses yeux être si brillants de fébrilité comme jamais. Se mordant les lèvres comme si cette nouvelle l’anéantissait, il ne pouvait s’empêcher de le regarder fixement, intensivement, attendant comme un martyr la sanction qu’il jugeait être sien. Une supplique à laquelle ce dernier vint mettre fin en déposant une de ses mains chaudes sur sa joue comme pour tenter d’apaiser son angoisse. Un geste si naturel pour eux deux et qui avait toujours l’effet escompter. Sentir la chair du jeune homme contre la sienne apportait à son être un tel bien-être qu’à l’heure actuelle, il lui était résolument impossible de le camoufler alors qu’il soupirait difficilement tant sa respiration était saccadée par tant d’émotions si divergentes qui somnolaient en lui. Fébrile, quelque peu décontenancé par le regard ô profond que son ange était en train de lui lancer, il frissonna à ses paroles. « Et cette même personne fait déjà partie de ma vie et elle n’a aucune raison de s’excuser d’empiéter sur ma vie privée puisqu’à mes yeux c’est la seule personne qui a le droit de le faire comme tel. Cette personne c’est… toi. Je sais que je ne devrais pas ressentir ses sentiments pour toi, puisqu’à tes yeux je ne dois qu’être un meilleur ami mais… je ne peux que te l’avouer à présent… ». Ses yeux le fixèrent avec une telle intensité que s’il ne s’était pas déjà retenu sans aucun doute qu’il l’aurait déjà tiré vers lui pour le prendre au creux de ses bras seulement un dernier brin de raison de sa part l’en empêchait. Une raison qui ne fit nullement le poids face au battement si effréné de son cœur qui lui faisait perdre tous ses sens alors que son ami poursuivait sa déclaration en murmurant qu’il savait qu’il ne devait peut être pas ressentir ces sentiments pour lui puisqu’il n’était qu’un meilleur ami pour lui, mais qu’il ne pouvait pas en faire autrement… oui il voulait qu’il le sache, qu’il ait conscience qu’il n’était plus qu’un simple ami à ses yeux. Sur ces mots, ce dernier vint doucement baisser son regard, se mordant les lèvres, résolument angoissé par sa réaction possible. Une réaction qui ne venait pas, donnant l’impression que le temps venait de s’arrêter alors que son être semblait peu à peu comprendre ce que ses paroles signifiaient. Était-ce donc cette vérité qu’il avait tant recherchée au cours de ces derniers mois ? Il semblait le croire tant son être semblait être transcendé par un bonheur sans nom. Ne cherchant nullement à retenir son geste cette fois-ci, il le tira délicatement tout contre lui en glissant ses bras autour de ses hanches pour venir le coller à lui. Ainsi, Ki Suk ne pouvait nullement ignorer ô combien son être se trouvait perturbé par cette déclaration qui lui donnait envie de pleurer tant l’émotion qui le traversait était forte, si forte qu’il en tremblait tout simplement. Soupirant de bonheur tout contre sa nuque, il ferma délicatement ses paupières alors qu’il le serrait fermement au creux de ses bras. Sentir sa chaleur envahir son être lui apporter un tel bien-être qu’il avait l’impression qu’au grand jamais il ne pourrait se défaire de cette étreinte tant cette dernière le rendait heureux. Se laissant pleinement aller à ces sentiments qui dans une certaine mesure se libéraient enfin, il ne put s’empêcher de susurrer tendrement son prénom alors qu’avec une tendresse extrême il laissait enfin ses lèvres caresser sa peau si délicate. Une peau qu’il avait tant désirait frôler de ses lèvres, de ces doigts et qui lui était désormais possible d’y céder, sans la moindre inquiétude de rejet de la part de cet homme qu’il aimait… oui il l’aimait… c’était si évidant désormais. Pourquoi diable ne s’y était-il pas résolu à le croire ? Peut être pour ne point chercher à le blesser, le retenir malgré lui prisonnier des chaines de son amour ? Qui sait. Dans tous les cas, il avait la sensation que son cœur se trouvait au bord de ses lèvres si fébrile, incapable de dire le moindre mot si ce n’est de venir baiser sa nuque par de multiples baisers. Des baisers innocents qui devinrent plus enflammés à mesure que ses lèvres goutaient à sa chair dont il se sentait désormais à jamais dépendant. Pour cela il suffisait de voir avec quelle tendresse il baiser sa nuque, n’hésitant pas à glisser ses lèvres sur sa mâchoire pour la dessiner en décerner les contours avec amour. À travers ses gestes, Ki Suk ne pouvait nullement ignorer la réponse qu’il était en train de lui offrir. Une réponse muette, mais à la fois précieuse, sincère et profonde. Du bout de ses doigts, il vint doucement les mouvoir jusqu’à son visage pour en dessiner les contours alors qu’il venait doucement relever son regard vers le sien, si pétillant, si pénétrant qu’il n’avait jamais eu l’impression d’être si heureux qu’à cet instant précis. Savourant cet instant à sa juste valeur, il le dévora alors de longues secondes des yeux, marquant ses traits avec une profonde tendresse avant de venir déposer son regard sur ses lèvres. Des lèvres qui l’avaient hanté tant de nuit où il était venu les cueillir avec tendresse, amour et parfois fougue. Des lèvres qui ne cessaient de l’appeler alors qu’il pouvait sentir leurs souffles brulants et saccadés s’entremêler, se découvrir. Susurrant de nouveau son prénom, c’est dans un geste tendre qu’il vint doucement déposer ses lèvres contre les siennes, les frôlant avec douceur et amour alors qu’il avait l’impression que son être sombrait dans une douce folie. Une folie qu’il savourait intensément alors que leurs lèvres se livraient une danse quelque peu enivrante, soupirant presque de bonheur de pouvoir enfin les frôler. Une simple caresse entre leurs deux êtres pour commencer mais qui suffisaient à son bonheur et qui représentait tout simplement ses sentiments à son égard. Oui, il l’aimait et il était intimement persuadé que ce dernier l’avait compris.



Cela fait désormais trois ans qu’ils sont ensemble. Une relation qui lui apporte tout le bonheur qu’un homme peut être en mesure d’escompter. Bien sûr, la vie ne fut pas si facile, de nombreux obstacles sont venus se mettre au travers de leur route : ses fiançailles avec Min Sun Hee, à laquelle il fut lié durant près d’un an et demi par ses parents ou le regard des autres. Leur amour est cependant parvenu à surmonter ses épreuves, devenant plus profond et brillant. Yano est persuadé que Ki Suk est son âme sœur. Pour rien au monde, il ne prendrait le risque de le perdre. Fou ? Sans doute l’est-il de cet homme qui le seul être en mesure de le glorifier de ce bonheur aveuglant dont il est si cruellement dépendant. C’est pour cela qu’il a décidé de venir à WINCAP avec Ki Suk. Au sein de cette nouvelle ville, il espère offrir à son amant, une vie paisible, en sécurité, bien loin de ses terres natales qui ont pourtant été le témoin et la protectrice de leur relation et de leur amour.

   
Derrière l'écran

   

   
Pseudo ou prénom : Mary. Âge : 26 ans. Temps de connexion : 7/7 moins pour le rp. Un commentaire ? : J'aime ce forum *porte*. Comment avez vous connu le forum ? : on se demande bien xD. Avez vous lu le règlement ? : magic awakens the spirit.
   


THE PHOENIX'S SONG ~
I'm just prisoner of my love for him.
« Tu vois les choses telles qu'elles sont et ta question est "Pourquoi?" Mais moi je rêve des choses qui n’existent pas et ma question est "Pourquoi pas" ? »

Daisypath Anniversary tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thephoenixsong.forumactif.org/t25-yano-wada-i-ll-be-here-forever-for-you-my-love https://thephoenixsong.forumactif.org/t158-yano-wada-i-ll-be-here-forever-for-you-my-love
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Hyun Joong Kim ». J'ai égaré : 524 parchemins. Ma bourse est remplie de : 648 et j'ai : 27
profil +
yano wada # i'll be here forever for you, my love Empty
MessageSujet: Re: yano wada # i'll be here forever for you, my love   yano wada # i'll be here forever for you, my love Icon_minitimeLun 30 Juin - 21:53


   
Yano Wada
You really did it, you really overcame a person like me My one and only person, who made me not able to speak

   
   
Fiche de répartition

   Supprimer les mentions non choisies. Vous ne pouvez en choisir qu'une et avez dans l'obligation de répondre à toutes les questions, en gardant les choix qui est le plus proche possible. Vous pouvez apporter des indications complémentaires en dessous de chaque question si vous souhaitez détailler ou justifier un choix.


   1. Qu'est-ce qui parmi ces éléments est le plus important à votre bonheur ?
   ♥ Avoir votre chez vous, votre foyer que vous pouvez chérir et y retourner quoi qu'il arrive.

   Quand bien même est-il du genre indépendant et libre, aimant l’aventure, Yano a néanmoins besoin d’avoir un lieu où se retrouver, se reposer, se sentir chez lui. Une sensation qu’il n’a qu’auprès d’une seule personne. De ce fait, il n’est pas réellement attaché à une entité matérielle telle qu’une maison ou un appartement. Il peut se sentir chez lui, n’importe où dans le monde, même s’il n’a pas de réel foyer. En effet, il n’est pas réellement attentif à cela, mais il a seulement besoin d’être auprès d’une personne : Ki Suk. Un être qui le rend si heureux qu’il n’a qu’à le sentir tout près de lui, dans ses bras, pour se sentir réellement bien et chez lui. Il est la raison qui le fait revenir toujours chez eux, même après une longue escapade, car il lui manque et ne désire qu’une chose : pouvoir le chérir, encore et toujours.


   2. Quelles qualités vous définissent le mieux selon vous ?
   ♥ Fidèle, protecteur, maternel.

   Il est résolument difficile de cantonner Yano à trois qualités particulières, car il est bien plus que cela. C’est quelqu’un de très fidèle et protecteur. Un trait qui est dû à son éducation et qui lui a permis d’avoir une attitude bienveillante et douce envers les autres. Son rôle de grand frère y a joué également et il s’est toujours fait un plaisir de l’être envers ses cadets et ses proches. Il a donc un véritable sens maternel, par sa prévenance et sa douceur. Pourtant au travers de sa relation avec Ki Suk, il se découvre de nouvelles qualités. Il est extrêmement doux et sensible avec lui. Il aime le sentir tout contre lui, le couvrir de cette envoutante affection qu’il a envers lui. Il en devient même très joueur, appréciant taquiner son amant de façon taquine pour jouer innocemment ou pour initier des jeux plus coquins. Des qualités nouvelles qu’il se découvre auprès de lui, mais qui sont bien moins fortes que les trois qualités précédemment développées.


   3. Au contraire, dans lesquels de ces défauts vous reconnaissez-vous ?
   ♥ Émotif, lunatique, gourmand.

   Encore une fois, il est difficile de cantonner Yano à trois défauts. En effet, si on y réfléchit bien, émotif, lunatique et gourmand, lui correspond assez bien. Il est résolument quelqu’un de sensible, émotif même sur de nombreux points. Une sensiblerie qu’il a toujours été en mesure de camoufler, mais qui ne l’a pas empêché d’être victime de nombreux tourments. Il peut également se retrouver lunatique, devenant particulièrement irritable lorsque quelque chose le chiffonne ou que ses proches lui cachent quelque chose. Il n’aime pas ce sentiment d’impuissance et peut se montrer particulièrement virulent sans s’en rendre compte. Celui lui confère alors une posture assez sauvage et il sait qu’il est capable du pire lorsqu’il perd tout contrôle, devenant presque insouciant. De plus, il est également solidaire et réservé. Il n’aime pas parler de sa personne, de ses problèmes. Il semble donc très froid même si ce n’est au fond que de la réserve. Il lui arrive donc d’être souvent seul, sans que cela ne le dérange. De ce fait, il n’est pas aisé de lui définir des défauts irrévocables, mais il est évident que certains sont plus forts que d’autres.


   4. Si vous deviez-choisir un de ses éléments, lequel vous semblerez le plus judicieux ?
   ♥ La terre, indispensable pour vivre et créer un foyer, source de tant de richesse.

   Un choix résolument difficile à prendre pour Yano. En effet, très sensible aux quatre éléments, il a énormément de mal à privilégier, un plutôt qu’un autre. Ils sont à ses yeux tels le Ying et le Yang, à la fois contraire et si similaire. Chacun de ses éléments à ses qualités et ses défauts, tant indispensable à toute vie. L’air est résolument l’élément vital pour tout être vivant. C’est en le respirant que l’être humain puisse la force pour faire avancer son corps. Une dépendance que l’être humain a également vis-à-vis de l’eau. Sans eau, il ne peut pas s’hydrater et finit par mourir. Sans feu, il lui est incapable de survivre durant les périodes froides. Sans terre, il n’aurait plus de lieu où vivre, ni d’endroit où profiter de ses pleines capacités. Indirectement, ils sont tous indispensables. Alors, lequel choisir ? Il ne saurait le dire, sans avoir l’impression de se tromper. Il finirait cependant par choisir la terre, car c’est sur celle-ci que l’homme vit, se construit et trouve des richesses tant matérielles qu’immatérielles.


   5. Qu'est-ce que l'amour à vos yeux ?
   ♥ L'amour ? Ce sentiment est celui qui anime les êtres et font d'eux ce qu'ils sont. Lorsqu'on aime profondément quelqu'un, on lui reste loyal, dévoué et surtout on est en mesure de mettre son orgueil de côté afin de la rendre heureuse et par conséquent être soi même heureux. N'y a-t-il après tout pas meilleur bonheur que cela ?

   L’amour est résolument un sentiment qui a toujours fasciné Yano. De nature réservé et romantique, il a toujours eu ce désir de s’offrir à quelqu’un, de lui donner son cœur de la façon la plus sincère et spontanée qu’il soit. Bien que méfiant, il a toujours été totalement persuadé que le jour où il trouverait son âme sœur, il n’aurait aucun doute sur elle. Ce qu’il s’est produit. Il a sans doute mit du temps à comprendre que l’affection qu’il avait pour son meilleur ami était un profond amour. Un de ses amours qui vous donnent des ailes et qui sont capables de vous faire commettre les pires folies. Il a tout quitté pour vivre auprès de lui, de devenir cet homme libre et digne qu’il voulait devenir à ses côtés. Il ne pourrait résolument pas l’abandonner et serait résolument prêt à tout pour le garder en sécurité auprès de lui. Oui même à tuer ou se faire tuer pour s’assurer de sa survie.


   Si vous pouviez choisir d'intégrer une communauté, vers laquelle iriez vous ?
   Jade's Woodpecker
   

THE PHOENIX'S SONG ~
I'm just prisoner of my love for him.
« Tu vois les choses telles qu'elles sont et ta question est "Pourquoi?" Mais moi je rêve des choses qui n’existent pas et ma question est "Pourquoi pas" ? »

Daisypath Anniversary tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thephoenixsong.forumactif.org/t25-yano-wada-i-ll-be-here-forever-for-you-my-love https://thephoenixsong.forumactif.org/t158-yano-wada-i-ll-be-here-forever-for-you-my-love
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Son Dong Woon ». J'ai égaré : 419 parchemins. Ma bourse est remplie de : 211 et j'ai : 27
profil +
yano wada # i'll be here forever for you, my love Empty
MessageSujet: Re: yano wada # i'll be here forever for you, my love   yano wada # i'll be here forever for you, my love Icon_minitimeLun 30 Juin - 22:30

Bienvenue sur le forum mon chéri, mon mari, mon amouuuuur *O*
Je te valide d'avance /PAN/
JE SUIS HEUREUX DE TE VOIR *O*
Il me tarde de lire ces moments mielleux <3

THE PHOENIX'S SONG ~
Daisypath Anniversary tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thephoenixsong.forumactif.org/t27-yoon-ki-suk-my-heart-beats-for-you https://thephoenixsong.forumactif.org/t561-kisuk-yoon-mi-vida-es-perfecta-contigo

Soyou Park
Soyou Park
Student
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Bong Yee ». J'ai égaré : 421 parchemins. Ma bourse est remplie de : 809 et j'ai : 27
profil +
yano wada # i'll be here forever for you, my love Empty
MessageSujet: Re: yano wada # i'll be here forever for you, my love   yano wada # i'll be here forever for you, my love Icon_minitimeLun 30 Juin - 23:36

Bienvenue Yano !!
Triche pas Kisuk xD
Courage pour cette fiche :p

THE PHOENIX'S SONG ~
Δ If it's wrong to love you, Then my heart just won't let me be right. I'd give my all to have Just one more night with you, I'd risk my life to feel Your body next to mine 'Cause I can't go on.
©️ signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thephoenixsong.forumactif.org/t26-soyou-if-it-s-wrong-to-love-you-then-my-heart-just-won-t-let-me-be-right https://thephoenixsong.forumactif.org/t216-soyou-my-all#1607
Diamonds Wolf
Je ressemble à « : Seo Eun Kwang [BTOB] ». J'ai égaré : 163 parchemins. Ma bourse est remplie de : 406 et j'ai : 25
profil +
yano wada # i'll be here forever for you, my love Empty
MessageSujet: Re: yano wada # i'll be here forever for you, my love   yano wada # i'll be here forever for you, my love Icon_minitimeMar 1 Juil - 0:12

Bienvenue Yano!
tu as raison, fais ta fiche, on pourrait te refuser XD ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thephoenixsong.forumactif.org/t38-silence-is-golden-except-yours-bak-seun-shik

Fumseck
Fumseck
Department member
Je ressemble à « : un beau phoenix ». J'ai égaré : 599 parchemins. Ma bourse est remplie de : 864 et j'ai : 99
profil +
yano wada # i'll be here forever for you, my love Empty
MessageSujet: Re: yano wada # i'll be here forever for you, my love   yano wada # i'll be here forever for you, my love Icon_minitimeDim 6 Juil - 16:31


   
Félicitations !!
   Tu fais partie de la communauté des
   Jade's Woodpecker !!

   

   
Ki Suk dit qu'il est très ravi de te retrouver ici et souhaite que jamais tu ne disparaisses T^T

   

   Cher citoyen, WINCAP est résolument ravi de t’accueillir au sein de sa communauté. Comme tu l’as sans doute remarqué, ta baguette t’a désigné une communauté, celle auprès de laquelle tu feras tes premiers pas dans la ville. Sache qu’il s’agit d’un élément indispensable à ta bonne intégration ici. Tout comme toi, de nombreux sorciers vont faire leurs premiers pas à tes côtés, au sein de cette ville hors du commun. Qu’importe les raisons qui t’ont amené jusqu’à WINCAP, personne ne te jugera, car ici, on a une devise : l’unité des peuples fait celle des cœurs. Alors, prépare-toi à vivre une aventure exceptionnelle, inoubliable où peut-être apprendras-tu à en savoir plus sur toi-même, sur ceux qui t’entourent. Quoi qu’il en soit, le monde de WINCAP s’offre à toi et nous te souhaitons une bonne aventure parmi nous !

   « Félicitations ! Tu fais désormais partie de la communauté des Jade’s Woodpecker, dont le pivert est l’animal protecteur. Sois digne de porter ses couleurs et agit en tant que bon citoyen pour faire briller ton emblème !

   Te voici enfin validé, petit(e) sorcier(e) ! En tant que citoyen de WINCAP, tu peux désormais postuler pour devenir membre de l’équipe de Quiddich de ta communauté. Afin de ne pas dormir dans une ruelle paumée de la ville, tu peux enfin réserver ton appartement ou ta maison et créer ta fiche de lien. Pour finir, n’oublie pas de remplir les différents éléments dans ton profil et ton Magic Diary. De plus, il est vivement recommander de venir référencer son patronus et découvrir comment aider ta maison dans le tournoi des communautés. Dans tous les cas, nous te souhaitons une bonne aventure parmi nous !!!

   

   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thephoenixsong.forumactif.org
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Hyun Joong Kim ». J'ai égaré : 524 parchemins. Ma bourse est remplie de : 648 et j'ai : 27
profil +
yano wada # i'll be here forever for you, my love Empty
MessageSujet: Re: yano wada # i'll be here forever for you, my love   yano wada # i'll be here forever for you, my love Icon_minitimeDim 6 Juil - 16:33

Je ne disparaitrai jamais !!! Tant que mon Ki Suk sera là <3.

THE PHOENIX'S SONG ~
I'm just prisoner of my love for him.
« Tu vois les choses telles qu'elles sont et ta question est "Pourquoi?" Mais moi je rêve des choses qui n’existent pas et ma question est "Pourquoi pas" ? »

Daisypath Anniversary tickers
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur https://thephoenixsong.forumactif.org/t25-yano-wada-i-ll-be-here-forever-for-you-my-love https://thephoenixsong.forumactif.org/t158-yano-wada-i-ll-be-here-forever-for-you-my-love


Contenu sponsorisé
profil +
yano wada # i'll be here forever for you, my love Empty
MessageSujet: Re: yano wada # i'll be here forever for you, my love   yano wada # i'll be here forever for you, my love Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

yano wada # i'll be here forever for you, my love

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La Forever Académie (Forum RPG)
» My Soul Is Here, Now And Forever [Privé] Killed In Action, Nuage Ambré & Prisonnier du Temps
» La Badmoon forever.
» C'était nous revient en mars !
» Forever alone.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Phoenix Song ::  :: Présentations :: Validées-