Partagez
The Phoenix Song ::  :: Présentations :: Validées
 

 Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage

Jabari Suarez
Jabari Suarez
Department member
Golden Otter
Je ressemble à « : Enrique Iglessias ». J'ai égaré : 185 parchemins. Ma bourse est remplie de : 128 et j'ai : 41
profil +
Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Empty
MessageSujet: Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu.   Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Icon_minitimeMar 26 Aoû - 23:35


   
feat Enrique Iglesias

   
Jabari Suarez
La liberté existe. Elle nous paraît inaccessible, c'est sans doute ce qui la rend si précieuse.

   
   
Carte d'identité

   

   
« Salut ! Je me présente, Jabari Suarez. Je suis né(e) le 10/01/1978 au Caire (Egypte). J’ai donc 36 ans. Je suis Egyptien et Espagnol, mais en ce qui concerne mes origines, je suis Egyptien du côté de ma mère et espagnol du côté de mon père.  En ce qui concerne l’amour, j’ai un faible pour les deux, mais avec une grande préférence pour les femmes. D'ailleurs, je suis actuellement divorcé depuis 8 ans, célibataire endurci par conséquence.

   Je vis donc à WINCAP depuis quelques temps et j’ai emménagé d’ailleurs dans une maison à l’intérieur de WINCAP.
   Personnellement, je n’accorde pas d’importance au sang. En effet, je suis un sorcier d'origine né moldu et je ne m’en porte pas plus mal. On dit de moi que je suis optimiste, énergique, intelligent, amical, charismatique, ingénieux, visionnaire et polyvalent…, mais aussi et surtout rebelle, borné, distant, arrogant, méticuleux, mesquin, pervers... Des défauts sur lesquels je songerais à travailler un jour (ou pas). Au sujet de ma baguette, sachez qu’elle est en bois de cèdre, mesure 38,5 cm et son coeur est composé d’un crin de licorne. Elle est très flexible, parfaite pour moi ! D'ailleurs au sujet de mes pouvoirs, je ne possède pas de don ou particularité magique. ça vous étonne, non ?»


   
Parcours de vie

   
Le parcours de vie de Jabari comprend énormément d’éléments à prendre compte. Il faut savoir que c’est un battant, un homme qui regarde toujours droit devant lui, prêt à surmonter tous les obstacles qui peuvent s’ériger sur sa route. Il n’est pas du genre à s’apitoyer sur son sort et c’est résolument cette hargne de vaincre, d’apprendre et dépasser, qui ont fais de lui, l’homme qu’il est aujourd’hui. Résolument passionné par la magie, celle qu’il était en mesure de produire du bout de ses doigts dès sa plus tendre enfance, il pouvait passer des heures à réaliser des petits sortilèges pour épater son amie d'enfance, elle aussi magique. Un secret qu’il explorait avec émerveillement, résolument submergé par la beauté que pouvait avoir ce talent inné qu’il possédait. Il est donc évident que lorsqu’il découvrit qu’il était un sorcier, son bonheur fut total. Bien inconscient du Nouveau Monde qui s’offrait à ses yeux, il le découvrait de ses prunelles de jeune enfant qui tombèrent sous le charme de ce monde.

Pourtant, il fut rapidement frappé par la réalité de son statut. Né moldu, et ce, même si les sangs purs étaient minoritaires dans l’académie égyptienne, il n’en restait pas moins la proie facile et il dut s’armer d’une patience angélique et d’une hargne à toute épreuve pour être en mesure de surmonter les subisses que le jeune garçon talentueux, subit durant près de trois ans. C’est durant cette période qu’il se concentra particulièrement à l’étude des sorts et enchantements, ayant besoin d’affronter ces brimades injustifiées. Il fini part fermer le clapet d’un de ses ainés, le ridiculisant devant l’assemblée entière de son groupe, grâce à un enchantement de sa création. Son premier sortilège. Depuis ce fameux jour, il ne fut plus la proie des remarques acerbes et mauvais coups de la part des personnes anti-moldu, l’information ayant rapidement fait le tour du monde.

Il entra dans l’équipe de Quidditch de sa maison lors de sa troisième année en participant aux essais de début d’année. Passionné par le monde magique et ce sport qui permettait de vivre des sensations extraordinaires, il avait passé des heures incalculables sur son balai pour s’entrainer, savoir gérer son balai. Il avait fait de nombreuses chutes et était alors une proie facile pour ces assaillants, durant les deux premières années de sa scolarité. Seulement, ces chutes spectaculaires et parfois dangereuses vinrent se faire rapidement oublier, devenant un excellent poursuiveur au point d’être sélectionné dans l’équipe nationale d’Égypte à l’âge de 17 ans, lors de sa dernière année.

Sa carrière professionnelle ne vint nullement atténuer son ambition d’apprendre. Tout en étant joueur dans l’équipe de son pays maternel, où il avait toujours évolué, il poursuivit ses études en optant pour un cursus long pour devenir chercheur en sortilèges, potions et ingrédients magiques. Il aimait résolument chercher de nouvelles incantations et sortilèges pour les personnaliser, les rendre encore plus puissants, capables de faire de grandes choses. L’exercice du Quidditch lui permettait d’aérer l’esprit et il aimait profondément cette liberté qu’il éprouvait sur son balai, néanmoins régi par des règles. Il étudia donc les potions, sortilèges et enchantements et botanique, faisant plus particulièrement attention à ses notes en sortilèges et enchantements, sa spécialité. En option, il opta bien évidemment pour les arts occultes et la magie noire, l’histoire de la magie et la métamorphose. Un diplôme qu’il obtint haut la main, cinq années plus tard tout en continuant ses prouesses au sein de l’équipe de Quidditch.

Il était connu et reconnu par ses pairs et la vie lui souriait. Il était marié depuis 2 ans avec l’élue de son cœur, son premier amour d’adolescent et sa vie semblait belle et incroyable. Tout en continuant sa carrière de joueur professionnel, au sein de l’équipe de Caire, en plus de l’équipe nationale, il travaillait à côté comme enchanteur pour des riches sorciers afin de réaliser des prouesses magiques. Autant dire qu’il avait une vie bien remplie et très rapidement, cela vint créer des tensions au sein de son couple. Sa femme craignait d’être délaissée.

Seulement l’annonce de l’arrivée d’un enfant vint ressouder les liens de leur amour. Plus puissant et profond, il vint arrêter son travail à côté, juste pour passer du temps avec sa femme, préparant la venue de cet être qu’ils attendaient tant. Un enfant qui vint mourir quelques jours après sa venue au monde, décimant le couple, qui n’était plus que l’ombre d’eux-mêmes.

Le cœur en berne, il s’engagea immédiatement dans le projet Wincap, qui lui permettait de surmonter cette épreuve. Il s’y plongea corps et âme pour apaiser son cœur et son âme, en vain. Au contraire, il perdit l’homme qu’il fut lorsque sa femme vint demander le divorce, qu’il accepta sans se battre, le cœur bien trop faible pour surmonter plus longtemps cette tourmente invivable. Sa vie personnelle fut peu glorieuse après cette période, passionné par le projet auquel il participait, il lâcha son travail pour se concentrer à 200 % au projet, en compagnie de tous les autres membres fondateurs. Résolument passionné par l’histoire moldu, il créa des lieux d’exceptions encore bien cachés aux yeux des habitants. Sa vie sentimentale fut cassi nulle, seulement ponctuée par des aventures d’un soir. Il ne s’en portait pas plus mal : il n’était pas encore en mesure d’aimer une autre personne. Son cœur se reconstruisait doucement.

Seulement, une soirée vint véritablement bouleverser le cours de son existence et le plonger dans une tourmente plus pénible : la culpabilité. Sans l’avoir désiré, sans l’avoir escompté, il tua un homme, un homme marié à une personne qui avait traversé sa vie, enceinte de cet homme. Il vint plaider la légitime défense et acceptant la sentence en dommages et intérêts et pension jusqu’à la majorité de ce petit enfant, qui par sa faute ne connaitrait jamais son père.

Actuellement simple membre fondateur de Wincap et chercheur en sortilèges et enchantements, il fut désigné comme membre représentant de la ville internationale. Un travail dans lequel il s’applique corps et âme, sa vie n’étant consacrée qu’au travail.
   


   
Mon Histoire

   
« He, Jabari ! Regarde ! Regarde ! » S’extasiait une petite brunette à ses côtés, s’agrippant au tissu de son T-shirt. Cette demoiselle, qui était comme une sœur pour lui, au regard vif et pétillant lui montrait avec fierté, ce que ses petits doigts magiques avaient su réaliser. Face à lui se trouvait un magnifique spectacle de lucioles formant un sphinx. Une prouesse qui ne put que le faire sourire doucement, en réponse naturelle à l’enthousiasme de son amie d’enfance. Afin de sublimer l’ensemble, il utilisa une rose coupée qu’il fit monter dans les airs, la recomposant quelques instants avant de la laisser exploser tel un feu d’artifice, animant l’admiration dans les prunelles de sa sœur de cœur. « Magnifique, Jabari ! Apprends-moi à le faire ! » S’exclama la belle brunette en lui faisant les yeux doux. Cette expression typique de la jeune fille avait toujours le don de l’attendrir. Il la regardait avec attention, le regard malice et amusé alors qu’il faisait un sourire un peu narquois. « Un jour, peut-être, ce n’est pas pour les enfants comme toi. » Il tira la langue, recevant comme il s’était préparé le petit coup de poing de la demoiselle qui dans une moue boudeuse, lâcha. « Tss. On a le même âge… Égoïste ! » Il vint sourire terriblement amusé en venant lui voler un bisou sur la joue pour la dérider, ce qu’il réussit sans trop de mal, alors qu’il venait l’inviter à venir se placer dans ses bras, sa main venant prendre la menotte de son amie, murmurant au creux de son oreille. « Il te suffit de te concentrer sur la rose, Loukia. Imagine dans ton esprit, ce que tu veux en faire et avec ta main, dessine ce que tu veux, comment tu souhaites qu’elle fasse. » Ses mots murmurés au creux de l’oreille dans un ton sérieux et doux invitaient la demoiselle à essayer. Ils restèrent ainsi de longues heures à s’exercer sur cette rose, un passe-temps bien à eux, au milieu d’une nuit résolument chaude, bien hors du commun de la vie du commun des mortels.  

Le regard fier, vide de vie, Jabari fixait avec attention ce cercueil qui lui faisait face. Le cœur lourd, empli de larmes muettes qu’il contenait au fond de son cœur, il serrait fermement ses poings dans ses poches, sa respiration se faisant difficile et forte. Il avait cruellement envie de pleurer, mais les marques du passé l’empêchaient de pleurer comme à l’époque où il était encore un jeune enfant. Il avait treize ans et venait de perdre, la femme de sa vie : sa mère. Il se rendait compte ô combien la vie ne tenait qu’un fil. En perdant sa mère, il perdait son modèle, cette femme égyptienne, qui avait lutté toute sa vie pour rester libre, maitresse de son destin. Archéologue, elle travaillait en étroite collaboration avec son père, qu’elle avait fini par épouser, amoureuse de cet aventurier, qui se trouvait à côté de lui, le visage tout aussi fermé. En deuil, il semblait être dans un autre monde, ignorant ou hochant simplement de la tête aux messages de condoléances qui s’élevait à ses oreilles. Pourtant, il s’agissait de visages qu’il connaissait, appréciait, mais ce jour là, il était incapable de montrer son visage, pas même à celle qu’il avait longtemps considérée comme une sœur. Une demoiselle qui n’avait plus rien à voir avec l’enfant qu’elle était lorsqu’à onze ans, leurs chemins divers les avaient séparés. Ils avaient longtemps correspondu ensemble, avant que celle-ci ne coupe l’échange de leurs lettres. Un fait qui l’avait profondément blessé, ne comprenant pas les raisons, ne cherchant pas à les trouver. Ils prenaient juste conscience qu’ils avaient tous les deux changé. Ils n’étaient plus les enfants qu’ils avaient été, leur destin se dirigeant vers des routes différentes. Il avait eu du mal à se faire à cette idée, son cœur souffrant d’avoir perdu sa plus chère amie. Une affection qui n’était plus réciproque. Ce jour-là, il ne vint nullement répondre à ses mots, hochant simplement la tête comme il l’avait fait avec l’ensemble de l’assemblé. Elle n’était plus cette enfant avec qui il avait tout partagé. Elle était le fantôme de cette fillette qu’il avait considéré comme une sœur. Son caractère changea singulièrement après le décès de sa mère, se faisant plus dur bien que non antipathique. Il fut plus sélectif dans le choix de ses amis et se concentrant à ses études et au sport, oubliant ce jeune enfant amoureux de l’histoire moldue, qu’il avait toujours été, et ce garçon insouciant, l’enfermant dans une boite qu’il ne rouvrit jamais.

Sa rencontre avec Jamila se fit sur le terrain de Quidditch. Officiellement batteuse de l’équipe de sa maison, elle fut celle qui eut le privilège de lui faire connaitre la plus grande disgrâce depuis qu’il avait commencé. D’un an sa cadette, la jeune femme était résolument mystérieuse et celle-ci savait où elle voulait aller. Ses excuses auraient pu en froisser plus d’un et il était fort à parier que si elle n’avait pas été aussi belle qu’un joli rosier en fleur, il l’aurait également envoyé balader. À cette époque, du haut de ses quinze ans, il était loin d’imaginer qu’il venait de rencontre celle qui allait partager sa vie durant dix longues années. Elle lui réapprit à aimer, à faire confiance à une autre personne, la couvrir de toute son affection et amour. Un amour passionnel qui lui permet d’être confiant et de foncer droit devant lui pour aller au bout des objectifs qu’il se fixait. Elle restait à ses côtés, poursuivant son bonhomme de chemin à ses côtés au sein de l’équipe de Quidditch. Ils étaient alors le couple du pays, n’hésitant pas à s’embrasser devant la foule entière pour se féliciter ou souhaiter bon courage. Il est donc évident qu’il eut le désir d’en faire sa femme. Sa demande se fit sur un terrain, semblable où leurs deux destins s’étaient entremêlés pour la première fois. Il s’agissait de la finale pour la coupe d’Égypte. Une coupe qu’ils remportèrent haut la main. Emporté par la joie du moment, la consécration de leur carrière respective, il était venu la prendre dans ses bras, l’embrassant au beau milieu de la foule en délire. « Épouse-moi ! » Ce n’était pas une demande en mariage, c’était un ordre. Il ne lui autorisait nullement de refuser et celle-ci n’en fut nullement offusqué, susurrant contre ses lèvres. « Épouse-moi alors ! » ils riaient comme deux enfants, s’embrassant, dans leur monde. Un monde dans lequel il se trouvait cruellement à sa place et ne désirait nullement quitter pour rien au monde.

« Jabari… Je veux porter ton enfant. » Ce n’était nullement une question, Jamila lui faisait part de son désir de devenir la mère de sa progéniture, du fruit de leur union. Un désir nullement incohérent, qui faisait suite à leurs quatre années de mariage. Un mariage heureux, mais qui avait connu quelques orages, par sa faute. Son besoin de faire ses preuves l’avait contraint à se défoncer dans le travail pour continuer d’avancer, de devenir une personne influente. Jamila avait mal supporté cette situation et il avait fallu une dispute pour qu’il accepte d’arrêter son travail de chercheur en enchantements et sortilèges qu’il faisait à son compte. Cela faisait des mois qu’il essayait de faire remontrer la pente à son mariage et il est donc évident qu’il ne put qu’accueillir ce désir qu’avec émotion, venant l’embrasser, l’enroulant dans les draps de leur lit pour la serrer dans ses bras. Il est donc évident qu’ils accueillir l’annonce de cet heureux évènement avec émotion et impatience. Ils pouvaient passer des heures à se disputer de façon taquine sur le prénom qu’ils allaient donner à leurs enfants, délicatement lotis dans les bras l’un de l’autre. Il semblait que rien ne pouvait troubler leur bonheur afin retrouver. Seulement, contre toute attente, leur fils ne vint pas survivre à l’accouchement. Sans explication, du moins si ce n’est sa faible condition, ils durent subit l’annonce du décès de leur fils, trois jours plus tard. Une annonce qui vint les anéantir, les détruire. Accablé par la douleur, le cœur lacéré comme si on y avait planté profondément la lame d’un couteau, il ne trouva que seule échappatoire : le travail. Il se plongea corps et âme dans le projet auquel on lui proposa de participer : la création de Wincap. Il n’hésita pas à lâcher tout pour se plonger dans un projet où il y avait tout à inventer. Cela fait porter le coup fatal à son couple. Après une violente dispute, Jamila, déçue et résolument désemparée ordonna leur divorce. Il tenta de la dissuader, en vain. C’était une décision murement réfléchie pour elle. Elle ne pouvait plus vivre avec cette perpétuelle déchirure. Elle voulait passer à autre chose. Par amour, par affection pour celle qui avait partagé onze ans de sa vie, il la laissa partir. Il en souffrit profondément, son cœur vidé de toute émotion, submergeait par la tristesse. L’alcool devint son seul remontant, étant capable de boire des verres d’alcool fort, seul remède contre son mal-être. Il se concentra sur son travail et enchaina les aventures sans lendemain juste pour aérer son esprit.

Seul à sa table, le regard perdu dans le liquide de son verre qu’il s’amusait à remuer d’un air absent, Jabari était plongé dans ses pensées. Des pensées qui se trouvaient abstraites telles que les souvenirs liés à la vie qu’il menait depuis près de quatre ans. Des années qu’il n’avait pas vu passer, plongées corps et âme dans ce projet qui prenait peu à peu forme. Cela lui permettait de tenir, mais qu’allait-il se passer lorsque ce dernier toucherait fin ? Il soupira, inspirant profondément pour tenter de reprendre ses esprits, en vain. Son regard vint se lever pour observer la foule environnante. Il balaya la salle d’un air absent, laissant ses prunelles se poser sur un visage qui ne lui semblait nullement inconnu. Son esprit quelque peu alcoolisé l’intima à garder son regard visé sur la jeune femme, qui se trouvait à quelques tables avec un homme. Son esprit intrigué vint la scruter avec attention, d’anciens souvenirs venant frapper son âme. Était-ce Loukia ? Il avait l’impression que c’était le cas. Dans tous les cas, les années l’avaient embellie. Elle était résolument magnifique et l’anneau qu’il pouvait voir orner son annulaire, l’informait qu’elle avait trouvé chaussure à son pied. Il vint sourire à cette constatation, venant poser ses prunelles un instant sur sa propre main, marquée par l’ancienne présence d’un anneau. Il soupira, sourire faible sur les lèvres lorsqu’en relevant son regard, il remarqua le regard noir de l’homme, qui accompagnait celle qu’il avait longtemps considérée comme une sœur. Ce dernier se leva et sans même crier garde vint s’élancer à sa rencontre comme un lion prêt à se jeter sur sa proie. Il le vit amorcer un mouvement vers sa poche pour en extirper sa baguette. Ce simple geste suffit à le faire réagir et par réflexe, il s’arma dans sa baguette en venant répondre au sortilège qu’avait lancé son assaillant. Un sortilège qu’il évita avant que le sien ne vienne percuter de plein fouet cet homme et le projette violemment contre un mur. Un bruit sourd se fit connaitre à ses oreilles. Un bruit de cassure alors que son regard figé, stupéfié et surtout horrifié prenait conscience de ce qu’il venait de se passer. Les prunelles de cet homme se figèrent, sans vie, arrachant un dernier râle de douleur. Ce qui se passa par la suite, il ne se souvient pas. La seule chose qui le hante encore aujourd’hui est les cris de cette femme, de cette personne auparavant si chère à qui il venait de voler son amant et père de l’enfant qu’elle portait. Il est évident qu’il resta absent, inconscient durant de longues heures, recevant sans rien dire les coups de désespoir que Loukia vint lui porter. Il n’émit aucune objection lorsque la brigade magique n’arriva sur place, ni même lors du procès qui suivit. Il plaida la légitime défense et accepta de verser les dommages et intérêts qu’on lui demanda de payer en vue de la loi. Il s’engagea même à payer une pension à Loukia jusqu’à la majorité de son enfant. Il n’osa pas la regarder en face durant tout le procès, bien accablé par ce qu’il avait fait. Il mit du temps à réutiliser sa baguette, ses doigts tremblant dès lors qu’ils frôlaient son bois. Il s’arrêta durant quelques mois avant de reprendre ses sens. La culpabilité le hantant cruellement.

L’instant qu’il avait tant redouté depuis des années venait d’arriver. Seul devant le miroir de sa salle de bain, au sein de cette maison qu’il avait construite par magie lors de son arrivée à Wincap, Jabari se demandait ce qu’il allait faire désormais. Sa vie était tellement confuse et lui-même ne savait pas ce qu’il désirait réellement. Il détenait néanmoins une ambition : faire de Wincap, une réussite. C’est pour cela qu’il inspira profondément pour se donner du courage Il avait été élu membre fondateur au sein du Conseil de la ville. Un nouveau métier, une nouvelle vie. Il suffisait d’avancer comme il l’avait toujours fait. Pourtant, il n’était plus très certain de la route qu’il prenait. Il ne savait pas vers quoi ses pas le menaient, mais il continuerait de travailler dur pour mériter cette place qu’était sienne, pour fuir ses regrets qui l’assaillaient lorsque son esprit n’était pas occupé. Il savait pourtant qu’il ne pourrait pas vivre éternellement, ainsi. L’amour ? C’était devenu un sentiment bien abstrait pour lui. Il ne savait pas s’il avait une chance de retomber amoureux, si son cœur était prêt à aimer de nouveau une personne aussi passionnément qu’il avait pu aimer Jamela. Il lui suffisait de croire et le destin finirait par lui faire entendre raison ou non. Il inspira profondément en glissant ses doigts sur son visage. Croire et avancer vers une meilleure vie, c’était la seule chose qui lui restait.
   


   
Derrière l'écran

   

   
Pseudo ou prénom : m.. Âge : 26. Temps de connexion : 7/7 moins pour le rp ;) . Un commentaire ? : que dire *-* ?. Comment avez vous connu le forum ? : on se le demande Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. 2280940791. Avez vous lu le règlement ? : Gagné!!.
   
Revenir en haut Aller en bas
https://thephoenixsong.forumactif.org/t346-jabari-suarez-la-liberte-c-est-etre-seul-jeune-et-inconnu

Jabari Suarez
Jabari Suarez
Department member
Golden Otter
Je ressemble à « : Enrique Iglessias ». J'ai égaré : 185 parchemins. Ma bourse est remplie de : 128 et j'ai : 41
profil +
Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Empty
MessageSujet: Re: Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu.   Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Icon_minitimeMar 26 Aoû - 23:36


   
Jabari Suarez
La liberté existe. Elle nous paraît inaccessible, c'est sans doute ce qui la rend si précieuse.

   
   
Fiche de répartition

   Supprimer les mentions non choisies. Vous ne pouvez en choisir qu'une et avez dans l'obligation de répondre à toutes les questions, en gardant les choix qui est le plus proche possible. Vous pouvez apporter des indications complémentaires en dessous de chaque question si vous souhaitez détailler ou justifier un choix.


   1. Qu'est-ce qui parmi ces éléments est le plus important à votre bonheur ?
   ◘ Pouvoir partir à l'aventure et être en accord avec vos émotions.

   Il y a quelques années, sans doute que la réponse aurait été bien différente de celle qu’est la sienne aujourd’hui. Seulement les aléas de sa vie, son caractère fait qu’il est désormais un aventurier. Un homme qui vit au jour le jour sans définir de réel plan, ni se définir en un lieu défini. Il part donc à l’aventure, en accord avec ses émotions et c’est le chemin qu’il suit depuis près de huit ans. Même si aujourd’hui, il aspire à un peu de stabilité, il n’en reste pas moins un homme qui agit en fonction de son instinct tout en s’efforçant de faire les meilleurs choix pour lui, son âme. Il est un homme comme tous les autres : qui aspire au bonheur et à la liberté même si celle-ci semble plus qu’inaccessible pour lui.


   2. Quelles qualités vous définissent le mieux selon vous ?
   ◘ Intelligent, méticuleux, patient.

   Il a toujours été un homme particulièrement intelligent. Ses résultats scolaires en sont une parfaite preuve, tout comme l’aisance avec laquelle il fut en mesure de maitriser ses pouvoirs. Par nature, il est un perfectionniste qui aime les choses bien faites et lorsqu’il s’implique dans quelque chose, il y va à fond, faisant preuve d’un zèle qui lui a souvent coûté, surtout sur le plan personnel. Cela en fait quelqu’un de passionné et de méticuleux, qui prend soin de tous les détails, se montrant patient et attentionné, même si sur le plan personnel, cet aspect se fait dévorer par sa passion pour son travail tant si bien qu’il donne l’impression d’avancer, seul.


   3. Au contraire, dans lesquels de ces défauts vous reconnaissez-vous ?
   ♥ Émotif, lunatique, gourmand.

   Malgré les apparences, l’allure austère et la désinvolture dont il fait preuve, Jabari est quelqu’un de très émotif. Très sensible aux autres, il se trouve particulièrement empathique avec les gens. De ce fait, il a érigé des barrières autour de lui pour se prévenir des blessures et dommages collatéraux que peuvent provoquer les personnes qui l’entourent. Il trie donc les personnes sur le volet, étant loyal avec eux. Il n’en reste pas moins quelqu’un de très lunatique. Le fait d’être sensible aux gens qui l’entoure lui joue souvent des tours, déstabilisant parfois ses amis. Il est en effet en mesure de rire aux larmes et quelques minutes avoir une mine sombre du à une pensée sombre, déroutante…Niveau sentiment, il est un homme gourmand, passionnée au point d’en devenir pervers. Il aime la luxure et se laisse facilement tenter par la gent féminine lorsqu’il n’est pas en couple. Lorsque c’est le cas, il aime bien réaliser les fantasmes de sa compagne dans des lieux insolites pour la rendre folle et conserver la flamme de leur amour.


   4. Si vous deviez-choisir un de ces éléments, lequel vous semblerait le plus judicieux ?
   ♥ La terre, indispensable pour vivre et créer un foyer, source de tant de richesses.

   La terre semble résolument l’élément le plus judicieux. Même si l’air est indispensable à la vie, la terre l’est tout autant pour construire le monde, le faire vivre. Elle est remplie de richesses plus inestimables les unes des autres et permet à l’homme de s’établir, avoir un endroit à lui, même pour l’aventureux. Durant des années, sa mère était son foyer, se fut ensuite son père, sa femme, mais aujourd’hui, seul, il n’a plus aucun repère. Il espère néanmoins être en mesure de se créer un foyer, auprès d’une autre femme même s’il estime ses chances faibles.


   5. Qu'est-ce que l'amour à vos yeux ?
   ♣ L'amour ? Le sentiment sans aucun doute le plus complexe en ce bas monde. Il anime comme détruit un être mais que serait un être humain sans ce dernier ? Rien, il ne serait pas plus différent qu'une machine. Les déceptions font parties de la vie mais quoiqu'il en soit, il faut garder espoir car un jour la roue finira par tourner !

   Il y a quelques années, sa réponse aurait été toute autre. Étant de nature passionnée, l’amour est résolument un sentiment merveilleux puisqu’il l’a lui-même vécu. Il fut très amoureux de celle qui fut durant de longues années sa femme et il lui fut très fidèle. Sans doute aurait-il été prêt à tout pour elle ? Mais la perte de leur enfant, ce cadeau du ciel qu’ils avaient tant attendu a détruit leur couple. Autant désemparé et détruit l’un que l’autre, ils n’eurent plus la force de se battre pour leur couple, leur amour. Jamela finissant par demander le divorce. Désormais, son avis est modéré. Il considère l’amour comme un sentiment inespéré, précieux, mais a conscience qu’il n’est pas éternel, qu’il est le fruit d’un combat permanent entre affection et conflit, demandant d’innombrables concessions. Il n’y est pas fermé, mais son cœur est plus prudent désormais. Il est incapable de dire de quoi demain sera fait.


   Si vous pouviez choisir d'intégrer une communauté, vers laquelle iriez vous ?
   Obsidian Bear


   
Pour aider le staff

   
Code:
♦ Iglesias Enrique ► Jabari Suarez
   
Revenir en haut Aller en bas
https://thephoenixsong.forumactif.org/t346-jabari-suarez-la-liberte-c-est-etre-seul-jeune-et-inconnu

Lydia Kim
Lydia Kim
Wizard
Diamonds Wolf
Je ressemble à « : Im Jinah (Nana) ». J'ai égaré : 986 parchemins. Ma bourse est remplie de : 1100 et j'ai : 30
profil +
Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Empty
MessageSujet: Re: Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu.   Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Icon_minitimeMer 27 Aoû - 0:12

Bienvenue bel homme !
Amuse toi bien ici, fait des heureux !

THE PHOENIX'S SONG ~

So take my hand and make it easy for me
Can't have nobody else I only got myself to blame You got me trapped like love is just a game I run around, you reappear Wish you could tell me what I wanna hear.

sign©endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
https://thephoenixsong.forumactif.org/t129-lydia-i-use-to-be-a-queen-now-i-m-a-shadow-of-me https://thephoenixsong.forumactif.org/t159-trust-me-when-i-say-i-can-keep-you-running-but-i-won-t-come-around#1001

avatar
Invité
Invité
profil +
Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Empty
MessageSujet: Re: Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu.   Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Icon_minitimeMer 27 Aoû - 0:17

EnriqueIglesias Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. 616463229 Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. 616463229 Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. 616463229 qu'ilestbeau TT mafuturepetitevamourir.

Bienvenueeee à toi sur le forum et drague pas trop les demoiselles de 18 ans !
Revenir en haut Aller en bas

Jabari Suarez
Jabari Suarez
Department member
Golden Otter
Je ressemble à « : Enrique Iglessias ». J'ai égaré : 185 parchemins. Ma bourse est remplie de : 128 et j'ai : 41
profil +
Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Empty
MessageSujet: Re: Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu.   Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Icon_minitimeMer 27 Aoû - 0:26

Merci à vous délicieuses demoiselles Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. 2280940791
Vous êtes magnifique et c'est normal de fondre devant ma gueule d'ange Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. 3460124728 ! Par contre, je ne fais pas dans les jeunes de 18 ans, qui pourraient être ma fille. Franchement, les femmes plus ures sont parfaites au lit ;) !
Revenir en haut Aller en bas
https://thephoenixsong.forumactif.org/t346-jabari-suarez-la-liberte-c-est-etre-seul-jeune-et-inconnu

avatar
Invité
Invité
profil +
Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Empty
MessageSujet: Re: Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu.   Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Icon_minitimeMer 27 Aoû - 0:51

Bienvenue et bon courage pour faire ta fiche :D
Revenir en haut Aller en bas

Jabari Suarez
Jabari Suarez
Department member
Golden Otter
Je ressemble à « : Enrique Iglessias ». J'ai égaré : 185 parchemins. Ma bourse est remplie de : 128 et j'ai : 41
profil +
Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Empty
MessageSujet: Re: Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu.   Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Icon_minitimeMer 27 Aoû - 1:18

Merci beaucoup Braxton Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. 2280940791
Au plaisir de trouver un lien avec toi *-*
Revenir en haut Aller en bas
https://thephoenixsong.forumactif.org/t346-jabari-suarez-la-liberte-c-est-etre-seul-jeune-et-inconnu

avatar
Invité
Invité
profil +
Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Empty
MessageSujet: Re: Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu.   Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Icon_minitimeMer 27 Aoû - 8:37

Bienvenue ^^
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
profil +
Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Empty
MessageSujet: Re: Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu.   Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Icon_minitimeMer 27 Aoû - 8:48

Welcome ! :D
Revenir en haut Aller en bas

Yong Woo Park
Yong Woo Park
Department member
Jade's Woopecker
Je ressemble à « : Sang Woo ». J'ai égaré : 174 parchemins. Ma bourse est remplie de : 1689
profil +
Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Empty
MessageSujet: Re: Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu.   Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Icon_minitimeMer 27 Aoû - 11:01

Enriqueeeee Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. 616463229 Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. 1849628575 Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. 3790562595 Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. 2839634572
Bienvenue bel egypto-hispanique
Revenir en haut Aller en bas

avatar
Invité
Invité
profil +
Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Empty
MessageSujet: Re: Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu.   Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Icon_minitimeMer 27 Aoû - 11:30

Bienvenue mister et bon courage pour la fichette Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. 3058559544
Revenir en haut Aller en bas

Jabari Suarez
Jabari Suarez
Department member
Golden Otter
Je ressemble à « : Enrique Iglessias ». J'ai égaré : 185 parchemins. Ma bourse est remplie de : 128 et j'ai : 41
profil +
Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Empty
MessageSujet: Re: Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu.   Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Icon_minitimeJeu 28 Aoû - 11:18

Merci à vous tous Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. 2280940791
Revenir en haut Aller en bas
https://thephoenixsong.forumactif.org/t346-jabari-suarez-la-liberte-c-est-etre-seul-jeune-et-inconnu

Cilian Murray
Cilian Murray
Department member
Obsidian Bear
Je ressemble à « : Francisco Lachowsky ». J'ai égaré : 394 parchemins. Ma bourse est remplie de : 1170 et j'ai : 32
profil +
Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Empty
MessageSujet: Re: Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu.   Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Icon_minitimeJeu 28 Aoû - 11:39

Bienvenue à toi ♥
bon courage pour ta fiche ♥
si tu as la moindre question n'hesite pas à la poser, le staff est là pour toi *s'enterre* XD


Revenir en haut Aller en bas
https://thephoenixsong.forumactif.org/t203-cilian-funny-how-love-is-coming-home-in-time-for-tea https://thephoenixsong.forumactif.org/t211-cilian-funny-how-love-is

avatar
Invité
Invité
profil +
Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Empty
MessageSujet: Re: Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu.   Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Icon_minitimeJeu 28 Aoû - 14:39

bang tchiki bang bang !! Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. 738237474 Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. 738237474 Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. 738237474
Revenir en haut Aller en bas

Jabari Suarez
Jabari Suarez
Department member
Golden Otter
Je ressemble à « : Enrique Iglessias ». J'ai égaré : 185 parchemins. Ma bourse est remplie de : 128 et j'ai : 41
profil +
Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Empty
MessageSujet: Re: Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu.   Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Icon_minitimeVen 29 Aoû - 0:09

Merci à tous les deux *-* !
Après un long combat, ma fiche est terminée ! champagne *O* !
Revenir en haut Aller en bas
https://thephoenixsong.forumactif.org/t346-jabari-suarez-la-liberte-c-est-etre-seul-jeune-et-inconnu

Fumseck
Fumseck
Department member
Je ressemble à « : un beau phoenix ». J'ai égaré : 599 parchemins. Ma bourse est remplie de : 864 et j'ai : 99
profil +
Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Empty
MessageSujet: Re: Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu.   Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Icon_minitimeVen 29 Aoû - 1:08


Félicitations !!
Tu fais partie de la communauté des
Golden Otter !!



Ami fondateur, je n'avais jamais saisi toute la complexité de ton personnage, mais je suis sur que tu trouveras ta place parmi les loutres. Ah et on compte sur toi pour représenter dignement les habitant de cette ville fait honneur à ton élection.


Cher citoyen, WINCAP est résolument ravi de t’accueillir au sein de sa communauté. Comme tu l’as sans doute remarqué, ta baguette t’a désigné une communauté, celle auprès de laquelle tu feras tes premiers pas dans la ville. Sache qu’il s’agit d’un élément indispensable à ta bonne intégration ici. Tout comme toi, de nombreux sorciers vont faire leurs premiers pas à tes côtés, au sein de cette ville hors du commun. Qu’importe les raisons qui t’ont amené jusqu’à WINCAP, personne ne te jugera, car ici, on a une devise : l’unité des peuples fait celle des cœurs. Alors, prépare-toi à vivre une aventure exceptionnelle, inoubliable où peut-être apprendras-tu à en savoir plus sur toi-même, sur ceux qui t’entourent. Quoi qu’il en soit, le monde de WINCAP s’offre à toi et nous te souhaitons une bonne aventure parmi nous !

« Félicitations ! Tu fais désormais partie de la communauté des Golden Otter, dont la loutre est l’animal protecteur. Sois digne de porter ses couleurs et agit en tant que bon citoyen pour faire briller ton emblème !

Te voici enfin validé, petit(e) sorcier(e) ! En tant que citoyen de WINCAP, tu peux désormais postuler pour devenir membre de l’équipe de Quiddich de ta communauté. Afin de ne pas dormir dans une ruelle paumée de la ville, tu peux enfin réserver ton appartement ou ta maison et créer ta fiche de lien. Pour finir, n’oublie pas de remplir les différents éléments dans ton profil et ton Magic Diary. De plus, il est vivement recommander de venir référencer son patronus et découvrir comment aider ta maison dans le tournoi des communautés. Dans tous les cas, nous te souhaitons une bonne aventure parmi nous !!!


Revenir en haut Aller en bas
https://thephoenixsong.forumactif.org


Contenu sponsorisé
profil +
Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Empty
MessageSujet: Re: Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu.   Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu. Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas
 

Jabari Suarez # La liberté, c'est être seul, jeune et inconnu.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Vers la liberté... [Halloween]
» [UPTOBOX] Les Chalorts Et vive la liberté[DVDRiP]
» La liberté c'est comme un petit poney qui court dans un champ
» La liberté s’obtient par la destruction.
» Pourquoi veux-tu être seul ? (pv Petit Solitaire)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
The Phoenix Song ::  :: Présentations :: Validées-